1. Accueil
  2. Magazine
  3. Cuisine
  4. Suivez-nous sur les plus belles routes des vins de France
Cuisine

Suivez-nous sur les plus belles routes des vins de France

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 20 août 2020

Carte

Période post-confinement incertaine oblige, la France est cet été la destination de prédilection des estivants français. C’est l’occasion de partir en road trip et d’allier routes pittoresques et vignobles ! Des coteaux d’Alsace aux bords de la Loire en passant par la Savoie, la vallée du Rhône, le Languedoc, le Libournais, la Bourgogne, la Corse et bien sûr les maisons de Champagne, tour d’horizon des plus belles routes des vins de France.
 

La route des vins d’Alsace

Cap à l’est à la découverte des vignobles d’Alsace. Créée en 1953, la route des vins de la région est la plus ancienne de France et s’étend sur plus de 170 km de Marlenheim à Thann. Vallonnée et traversant de pittoresques villages fleuris aux maisons à colombages, elle est parsemée de 38 sentiers agricoles qui mènent à des domaines où vous serez chaleureusement accueillis et dégusterez principalement des vins blancs élaborés à partir des cépages tels que le Riesling, le Pinot Gris, le Gewurtzraminer, le muscat d’Alsace, le Sylvaner, le Pinot Blanc et le Klevener. Pour ceux qui préfèrent le rouge ou le rosé, visez les caves de Pinot Noir. Laissez-vous tentez par les excellents mousseux de la région : le crémant d’Alsace et l’Edelzwicker. Outre l’exploration-dégustation des caves de la route des vins d’Alsace, découvrez les bonnes habitudes culturelles et gastronomiques de la région en vous arrêtant dans un Winstub - pimpante auberge fleurie et cosy - et faites des haltes dans les charmants villages de Hunspach - village préféré des Français 2020 -, Riquewihr ou encore Ribeauville. Et si vous êtes dans la région le 20 septembre, participez à la fête des vendanges de Cleebourg.

istock-1166575310.jpg

Vue sur le lac Bourget depuis la montagne du Grand Colombier

La route des vins de Savoie

Moins connue que les incontournables routes de Bourgogne ou du val de Loire, la route des vins de Savoie vous fera prendre de l’altitude en goûts et en dépaysements. Des goûts qui ne sont pourtant pas nouveaux car l’origine des vins de Savoie remonte à l’Antiquité ! Pour profiter au mieux de votre road trip oenologico-montagnard, empruntez les trois grands itinéraires de le route des vins de Savoie. Au sud de Chambéry, partez à la découverte des Abymes et de l’Apremont dont les vignes couvrent aussi une partie du département de l’Isère. Faites une halte gustative à Montmélian pour vous (re)découvrir le Chignin-Bergeron, un blanc excellent. Explorez ensuite le terroir des Monthoux, Majestel et Jongieux au bord du massif de l’Epine, près du lac du Bourget. Rapprochez-vous du Rhône pour découvrir le vignoble de Chautagne. Savourez aussi les Pinots, les Gamay et initiez votre palais au Seyssel et au vin d’appellation Frangy. Finissez votre parcours autour du lac Léman et éveillez vos sens aux blancs du coin : Ripaille, Crépy, Marignan et Marin, sans oublier l’Ayze, un vin mousseux délicat produit selon une méthode traditionnelle. Notez que la station de sports d’hiver de Val d’Arly-Mont-Blanc organise chaque année un festival des vins de Savoie mi-août - dimanche 16 août cette année - où vous pourrez faire le tour oenologique de la Savoie en un seul lieu !

istock-494882514.jpg

Les villes de Tournon-sur-Rhône et Tain l'Hermitage, surplombées par les vignes du Croze-Hermitage

Les routes de la vallée du Rhône

De Vienne à Avignon, la vallée du Rhône est d’une richesse viticole unique et s’étend sur près de 80 000 hectares de coteaux verticaux jusqu’à Valence, puis de vignes entourées de champs de lavande et d’oliviers. Le long de cette longue vallée baignée de soleil, frappée par des pluies fréquentes et exposée à un mistral récurrent, pas moins de treize routes vous emmèneront à la découverte de deux zones viticoles : le vignoble septentrional au nord qui s’accroche aux coteaux abrupts dans des reliefs escarpés, et le vignoble méridional au sud s’étendant sur des plateaux et des collines en pentes douces. En fonction de vos goûts et de vos affinités géographiques, passez d’une rive à l’autre du Rhône et empruntez les routes qui vous tentent le plus. Parmi les plus sympathiques et variées, commencez par une escapade en Ardèche, au départ de Tain l’Hermitage, à la découverte des vignes en terrasses des appellations Hermitage, Saint Joseph et Crozes-Hermitage. Au sud, empruntez la route AOC Mont Ventoux d’Apt à Malaucène pour goûter aux rouges fruités de la région. A proximité, partez à l’assaut des Dentelles de Montmirail, des montagnes qui dominent la vallée du Rhône, arrêtez-vous dans les petits villages à flanc de colline tels que Séguret, classé parmi les plus beaux villages de France. Sur cette route, vous partirez à la découverte de rouges solides et charpentés comme le Gigondas, le Vacqueyras ou le Beaumes de Venise pour ne citer que les vignobles les plus connus. Chaque année, mi-avril, Découvertes en vallée du Rhône est un salon itinérant - Avignon, Tain-l’Hermitage, Ampuis - qui vous permettra de découvrir plus de 600 exposants de la vallée !

istock-1159328916.jpg

La route des vins de Corse

Suivre la route des vins de Corse qui longe principalement le littoral est une belle et savoureuse façon de découvrir l’île de beauté. Et si vous avez des a priori sur la qualité des vins corses, oubliez-les ! Des textes antiques mentionnent l’existence de vignes sur l’île importées par les Grecs et vantent les mérites et les saveurs du vin corse. Accrochées à des coteaux ensoleillés profitant de l’humidité de la mer et de bonnes pluies, les vignes longent majoritairement les côtes de la Corse et donnent des vins élaborés à partir d’une trentaine de cépages locaux dont le Sciacarellu, le Niellucciu et le Vermentinu. Au Cap Corse, issus de vignes en terrasses, découvrez les coteaux du Cap Corse et le muscat. Descendez ensuite sur Bastia où les vignes de l’AOC Corse grimpent vers les montagnes. Plus au sud autour de Porto-Vecchio, c’est un paysage de vignes, de plages et de pinèdes entremêlées qui vous attend. Vous pourrez gouter aux AOC Figari et Sartène - la Corse compte en tout 9 AOC -. En remontant sur Ajaccio, attardez-vous sur les hauteurs qui surplombent la mer en dégustant un verre de hauts coteaux d’Ajaccio. Finissez votre périple à Calvi puis à Saint-Florent en appréciant le vin des collines du Patrimonio. Vous l’apprécierez d’ailleurs d’autant plus si vous tombez en pleine fête de la San Martinu dans la commune du même nom le weekend du 11 novembre. Saint Patron des vignerons, il est célébré à l’occasion d’une belle fête bien arrosée.

boudewijn-bo-boer-qt515jdzny8-unsplash.jpg

Aux alentours de Carcassonne....

La route des vins du Languedoc

Les vins du Languedoc ont longtemps souffert d’une mauvaise réputation. Mais ces dernières années, les vignerons languedociens ont doublé voire triplé d’efforts pour finir par produire d’excellents crus sur les terres de Faugères, de Saint-Chinian et du Minervois. En 2007, la consécration arrive avec la reconnaissance officielle de l’appellation régionale AOC Languedoc. Il est donc plus que temps de partir sur la route des vins du Languedoc. Démarrez votre périple gustatif au milieu des moulins à vent dans le charmant village de Faugères dont les cépages dominants sont le Carignan, le Cinsault, le Grenache, le Mourvèdre et la Syrah. Dirigez-vous ensuite vers le sud en faisant une halte dans les caves de Saint-Chinian, l’un des plus grands crus de la région. Continuez votre chemin jusqu’à Saint-Jean-de-Minervois, autre cru renommé du coin. Laissez-vous aussi tenter par une douceur excellente, le Muscat Petit Grain avant de reprendre la route à travers le pays minervois et ses paysages de gorges et de plateaux calcaires impressionnants. Vous approchez de votre dernière étape : Carcassonne et l’appellation Malepère qui associe les cépages du Sud-Ouest - Merlot et Cabernet - aux méditerranéens tels que le Grenache Noir et le Cinsault. Et pour tout savoir sur les vins du coin, rendez-vous au salon Saporta chaque année fin janvier à la Maison des Vins du Languedoc à Lattes.

elle-hughes-ryeudog2ves-unsplash.jpg

Dégustation à Solutré-Pouilly, en Saône-et-Loire, près de Mâcon

L’incontournable route des vins de Bourgogne

Au Moyen-Age, ce sont des moines qui eurent l’ingénieuse idée de structurer la production du vin en Bourgogne. Ils créèrent des « clos » - propriétés - et des « climats » - surfaces de production spécifiques - autour de leurs abbayes comme celle de Cluny ou de Cîteaux. Les rois de France et les duc de Bourgogne perpétuèrent et développèrent la tradition et aujourd’hui, la région comporte plus de 4000 domaines de l’Auxerrois au Mäconnais ainsi que 101 AOC. Du nord au sud, commencez par les vignobles de l’Yonne qui riment avec Chablis. Enchaînez avec les grands crus de Bourgogne, une portion de la route des vins de Bourgogne qualifiée de voie royale. Elle traverse en effet la partie de la Côte-d’Or où se trouvent les vignobles les plus prestigieux comme le Nuits-Saint-Georges. Faites une halte au château du Clos de Vougeot datant du XIIè siècle, siège de la fameuse Confrérie du Tastevin. Poursuivez vos aventures oenophiles en Côte de Beaune à la découverte du Pommard, du Volnay et du Meursault. Enchainez avec la côte chalonnaise puis en Saône-et-Loire où la route est jalonnée de panneaux « Suivez la grappe » ! Là, ce sont principalement des blancs qui vous attendent : Pouilly, Saint-Véran, Passetoutgrain, Viré-Clessé. Dernier tronçon de cette route où prendre son temps et des pauses s’impose : le territoire des Beaujolais tels que le Saint-Amour, le Juliénas ou le Brouilly pour n’en citer que quelques uns. Faites le plein de caisses de vins en assistant à un événement unique chaque troisième weekend de novembre : la vente des vins des Hospices de Beaune.

natalia-terskaya-djvlklor0hs-unsplash.jpg

Le village médiéval de Sain-Emilion, incontournable si vous faites la route des vins de Bordeaux côté Dordogne

La route Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac

Impossible de donner un tour d’horizon des plus belles routes des vins françaises sans mentionner le Bordelais. Un tantinet à l’écart des grands classiques comme la route des vins du Médoc, mettez le cap vers l’ouest de Bordeaux, le long de la rive droite de la Dordogne sur la route Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac. De Saint-André de Cunzac, à Saint-Emilion, vous traverserez les vignobles de Fronsac, Pomerol et Saint-Emilion. Non seulement vous voyagerez dans un paysage de rêve bucolique et vallonné mais vous serez aussi émerveillé par la concentration de petites et moyennes exploitations familiales qui contrastent avec les grands domaines du Médoc ou du Sauternes. Pour accompagner votre dégustation oenologique d’un producteur à l’autre, notamment au Château La Rivière pour un excellent Fronsac, faites une petite halte gastronomique au restaurant de produits frais et de saison Paulo Le Frisé à La Rivière. Si vous pouvez, misez sur le vendredi soir quand les soirées à thèmes sont agrémentées de dégustation de bons vins, dancing en prime. Terminez votre balade en beauté en vous attardant dans la cité médiévale de Saint-Emilion, inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO en tant que « Paysage Culturel » et ne partez surtout pas sans goûter bien sûr au Saint-Emilion.

istock-1219310717.jpg

Vignobles entourant le village de Sancerre

La route des vins du val de Loire

Comme leurs cousins bourguignons, les vins du val de Loire ont toute une histoire, notamment celle de rois de France et même d’Angleterre qui contribuèrent fortement à la création de vignobles et à leur développement. Poussant à la faveur d’un climat tempéré, océanique et parsemé de micro-climats du côté de l’Océan Atlantique, puis s’amenuisant à partir du Saumurois, les vignes du val de Loire produisent 68 AOC. En partant du bord de mer, de Nantes à Champtoceaux, bienvenue au royaume du Muscadet. Le fameux blanc laisse ensuite la place aux vins d’Anjou tels que le Saumur, le Layon ou le crémant de Loire. Ensuite,  entre deux visites de châteaux prestigieux comme Amboise, Azay-le-Rideau ou Chenonceaux, la Touraine invite à la dégustation de Chinon ou de Bourgueil. Laissez-vous ensuite aller hors des sentiers battus le long de la vallée du Loir. Goûtez à des vins moins connus tels que les crus de Jasnières, les Coteaux du Loir ou du Coteaux du Vendômois. Au dépaysement gustatif s’ajoute celui des lieux : les caves surprenantes sont creusées dans la roche. Pour conclure cette route de l’océan au coeur de la France, visitez les îlots de vignobles autour de Bourges où vous vous régalerez de crus connus mais toujours très plaisants à savourer sur place : du Menetou-Salon aux Coteaux-du-Giennois en passant par le Quincy, le Reuilly, le Sancerre, le Pouilly-Fumé… Et si vous voulez voir Bacchus lui-même se balader sur char, rendez-vous le 15 août à la fête du vin de Bourgueil.

istock-1184871601.jpg

Coucher de soleil en champagne

La route du Champagne de la Montagne de Reims

Finissez votre périple des plus jolies routes des vins par un itinéraire effervescent et royal de Reims à Epernay, le long des 70 km de la route de la Montagne de Reims. Partez de l’ancienne capitale des rois de France et grimpez au sommet de la montagne de Reims où un large plateau couvert de vignes s’étend entre le massif forestier du Parc Naturel Régional de la Montagne de Reims et la plaine agricole. Commencez par visiter une des caves de champagne des crayères de la colline Saint-Nicaise - inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO - comme le domaine Pommery. Après une petite - ou grande - dégustation (avec modération), reprenez la route pour de nouvelles étapes gustatives en direction d’Epernay. Les maisons de Champagne sont nombreuses et les producteurs seront ravis de dévoiler quelques-uns de leurs secrets de fabrication. Près d’une trentaine bénéficie du label « Point accueil » qui vous garantira une très bonne réception. Toujours en direction d’Epernay, faites un petit crochet vers l’est pour une visite instructive de l’écomusée de la Vigne au Mont-Rizan où tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le champagne vous sera révélé, ou presque ! Sachez enfin que quel que soit l’endroit où vous vous trouvez le 23 octobre, vous pourrez partager une coupe de champagne avec le monde entier. Il suffit de suivre le hashtag #champagneday !

 
 



Vizeat
Guide de voyage

Une collection Lonely Planet pour découvrir un pays à travers ses plus beaux itinéraires en voiture

Paramètres des cookies