1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Quelle île des Canaries choisir ?
Idées de voyage

Quelle île des Canaries choisir ?

Carte

Natures, gourmandes, sportives, ... les îles des Canaries ont toutes beaucoup à offrir. Alors, laquelle choisir ? Découvrez les points forts de chacune d'entre elles pour vous aider à faire votre choix ! 
Chaque île de l’archipel des Canaries offre un visage très singulier. Ceux qui aiment la nature et le grand air seront comblés par les paysages, spectaculaires, et les nombreuses promenades ou randonnées, plus exigeantes, à faire notamment sur la Grande Canarie, La Palma, Tenerife et La Gomera. Les îles possèdent évidemment toutes des plages, mais les plus belles sont sans conteste celles de Fuerteventura. Cette dernière île est aussi la destination tendance en matière de sports nautiques.
En quête de quelque chose de radicalement différent ? Cap sur les champs de lave noire de Lanzarote, majestueux arrière-plan à l’architecture de l’île. Les passionnés d’histoire trouveront également leur bonheur, en particulier sur la Grande Canarie, dont les extraordinaires sites archéologiques s’ancrent dans un lointain passé.

1. Grande Canarie, entre montagnes, archéologie et gastronomie

Itinéraires panoramiques

Les paysages accidentés et sauvages de l’intérieur montagneux sont fabuleux à explorer, en voiture ou sur les sentiers de randonnée. Les forêts de lauriers et de pins, les cratères volcaniques et les lacs de montagne forment un cadre spectaculaire, en particulier au printemps.

Grottes guanches

L’histoire très ancienne des Guanches est donnée à voir d’une manière saisissante dans la Cueva Pintada (“grotte peinte”), l’excellent musée de Gáldar, mais aussi dans le Cenobio de Valerón voisin, ou encore dans la grotte de Cuatro Puertas à Telde, moins connue.

Régal des papilles

D’excellents poissons et fruits de mer agrémentent les tables des villes côtières du Nord. En montagne, les ragoûts, les fromages locaux et les nombreuses recettes traditionnelles de douceurs ont la part belle. C’est toutefois à Las Palmas que la scène gastronomique excelle vraiment.

2. Fuerteventura, entre plages, surf et balade en voiture 

Sable doré

Les plages de Fuerteventura représentent le principal atout de l’île. Magnifiques, elles sont assez variées pour plaire au plus grand nombre : petites criques isolées frangées de sable doré, plages où s’écrasent de puissants rouleaux, ou étendues de galets volcaniques noirs adossées à des falaises.

Sports de glisse

Le surf, la planche à voile et le kitesurf sont immensément populaires dans toute l’île, en particulier sur la côte nord-ouest. Et au cas où votre planche ne rentrerait pas dans vos bagages, il est possible d’en louer sur place.

Routes vertigineuses

Conduire sur les longues routes toutes droites de Fuerteventura est un plaisir, et l’on ne s’ennuie jamais. En revanche, si vous souhaitez tester votre capacité à enchaîner les virages, rejoignez Pájara au départ de Betancuria ou lancez-vous sur les routes de terre sinueuses de la péninsule de Jandía.

3. Lanzarote, entre paysage volcanique, art  et plages

Champs de lave

Le sombre paysage volcanique de l’île participe de son atmosphère dramatique, notamment au parc national de Timanfaya où se déploient des sommets ondoyants et des gouffres, le tout sur fond de couleurs changeantes. Découvrir en voiture les quelque 300 cônes volcaniques qui émaillent l’intérieur de l’île est une expérience extraordinaire.

Sculptures modernes

L’île dans son ensemble est une sorte d’œuvre d’art géante, principalement en raison de l’empreinte qu’y a laissée César Manrique. Sculptures en plein air, musées, architecture et galeries exceptionnelles raviront les amateurs.

Criques de galets

Si l’île est surtout connue pour ses plages de galets noirs, elle n’en possède pas moins une foule de plages de sable doré, notamment celles, superbes et reculées, de la Punta del Papagayo et de la minuscule Isla Graciosa.

4. Tenerife, entre paysage volcanique, festivals et villages traditionnels

Pics montagneux

L’immense mont Teide, montagne la plus haute d’Espagne, en impose. Le parc national qui l’entoure offre des occasions de promenades. On peut aussi randonner jusqu’au sommet ou gagner ces hauteurs vertigineuses en téléphérique.

Fiestas bigarrées

Des festivités sont programmées quasiment tous les mois. Le carnaval est aussi endiablé que celui de Rio. Mais qu’il s’agisse des festivals de musique, des foires gastronomiques ou de l’extraordinaire célébration du Corpus Christi à La Orotava, tous sont mémorables.

Villages traditionnels

Les petits villages traditionnels, aux rues pavées et à l’architecture typique, offrent un contraste bienvenu avec l’animation des stations balnéaires. La Laguna et La Orotava en sont deux bons exemples, mais n’hésitez pas à pousser l’exploration plus loin pour découvrir de vraies perles rurales.

5. La Gomera, entre nature, gastronomie et marche 

Diversité des paysages

Difficile de dénicher une route qui ne traverse pas des paysages extraordinaires. Entre les immenses bananeraies, les rochers énormes, les formations rocheuses, les ravins encaissés, les forêts de lauriers et plus de 100 000 palmiers dattiers, disons simplement que l’appareil photo n’a pas le temps de souffler.

Saveurs locales

Parmi les spécialités traditionnelles figurent le délicieux miel de palma à base de sève de palmier, la sopa ranchera (soupe de légumes), le fromage de chèvre fumé et l’almogrote (pâte à base de fromage de chèvre, de piments, d’huile et d’ail). Autre incontournable : le jus de papaye frais.

Randonnées en montagne

Les paysages sublimes vous donnent envie d’enfiler vos chaussures de marche ? Par bonheur, La Gomera compte quantité de sentiers, notamment dans le Parque Nacional de Garajonay.

6. La Palma, entre nature, sports d’aventure et marche 

Panoramas verdoyants

Denses forêts tropicales, montagnes couvertes de pinèdes, collines ondoyantes et falaises rocheuses : la nature de La Palma offre un panorama verdoyant sensationnel, en contraste saisissant avec le Sud, plus austère et plus aride. Toutefois, vous ne trouverez ici nulle plage de sable doré. 

Sensations fortes

Offrez-vous une montée d’adrénaline : parapente, en solo ou en tandem, spéléologie, kayak de mer et canoë : tous ces sports sont très prisés ici – sans parler des circuits guidés en VTT, de la plongée sous-marine ou encore des randonnées.

Balades authentiques

Le paysage se prête une fois encore à la marche. Le réseau de sentiers balisés, particulièrement dense dans le Parque Nacional de la Caldera de Taburiente, couvre la majeure partie de La Palma – l’occasion de découvrir sous un jour des plus authentiques celle que l’on surnomme La Isla Bonita.

7. El Hierro, entre nature, randonnée et plongée 

Paysages sauvages

On se sent ici comme loin de tout : le ciel s’étend à l’infini, les bosquets de genévriers ploient sous les rafales de vent, les pins sauvages ponctuent le paysage souvent enveloppé de brume, les sentiers serpentent à travers l’île, et les habitants sont rares (11 000 personnes seulement vivent ici toute l’année).

Sur les chemins de randonnée

Des sentiers balisés et bien entretenus sillonnent l’île, notamment le fameux Camino de la Virgen (26 km), un sentier historique qui va de Nuestra Señora de los Reyes à Valverde, ainsi que les chemins qui traversent les fraîches pinèdes du Sud.

Fonds sous-marins

À La Restinga, dont les eaux sont officiellement classées réserve marine, plusieurs clubs proposent cours et location de matériel. La température de l’eau étant un peu plus élevée qu’ailleurs dans l’archipel, on découvre ici des espèces de poissons différentes.
evaneos