1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. À l'assaut des gratte-ciel
Sports et activités

À l'assaut des gratte-ciel

Mis à jour le : 13 avril 2018

Carte

C'est l'ultime tendance dans le monde du running : les « run-up », des courses d'escaliers dans les plus belles tours du monde. Partez à la conquête des géants de l'architecture – et de vous-même, avec ces 10 courses incroyables qui vous mèneront vers les skylines les plus méritées du monde.

1. Menara Kuala Lumpur, Kuala Lumpur (Malaisie)

L'imposante Menara Kuala Lumpur, ou tour KL, sous ses airs de hochet de 421 m couronné d'une antenne, est une tour de communications. Rien que de très normal, donc, si tandis que vous grimpez ses interminables escaliers lors du Towerthon annuel, vous êtes aux prises avec un intense monologue intérieur : vos poumons hurlant de douleur, vos cuisses fulminant sous l'effort et vos pieds grognant à chacune des 2 058 marches de la tour, tandis qu'une petite voix dans votre tête vous enjoint de laisser tomber, et qu'une autre vous encourage à atteindre le sommet, là-haut, tout là-haut. Laquelle écouterez-vous ?
>>> Le KL Tower International Towerthon Challenge se court de nuit ou de jour. Inscriptions en mai.

adobestock_106025863.jpeg

L'imposante Menara Kuala Lumpur

2. Taipei 101, Taipei (Taïwan)

Au croisement entre la pagode et le bambou, ce géant de verre bleu-vert élance ses 101 étages vers les cieux de la capitale taïwanaise. Il y a certes un ascenseur qui file à quelque 1 010 m/minute, mais vous préférerez vous inscrire à la Run-Up, course annuelle qui vous prendra sans doute un peu plus de temps pour le même objectif : personne n'a encore pu grimper les 2 046 marches en moins de 10 minutes. La Taipei 101 est découpée en huit segments de huit étages, chiffre associé à la chance et à l'abondance dans la culture chinoise. Mais plus que sur la chance, misez surtout sur l'endurance !
>>> Rendez-vous sur le site officiel de la tour pour en savoir plus sur son symbolisme architectural et pour vous inscrire à la Run-Up.

adobestock_112909195.jpeg

Tapei 101

3. Willis tower, Chicago (États-Unis)

Encore appelé Sears Tower par les habitants de Chicago, ce gratte-ciel qui forme comme un bouquet de neuf tubes est le deuxième plus haut des États-Unis. C'est à l'assaut du plus élevé de ces « tubes », soit 104 étages, que s'élancent les participants à la SkyRise, la plus longue course d'escaliers continue en espace couvert. À la clé, la vue depuis la plate-forme d'observation, qui embrasse le lac Michigan vers les États de l'Indiana et du Michigan.
>>> Ces 2 109 marches très raides sont dures pour les coureurs, mais toujours moins que l’ascension de la tour elle-même, accomplie en 1999 par le “Spiderman” français Alain Robert, mains et pieds nus.

4. Tour CN, Toronto (Canada)

Celle qu'on appelle aussi la Tour nationale du Canada fut 34 ans durant, jusqu'en 2007, la plus haute structure autoportante au monde : si un ascenseur permet d'aller tout en haut en 58 secondes, elle reste un formidable challenge pour les coureurs. Il faudra vous entraîner dur pour espérer battre sur ces 1 776 marches les milliers de concurrents à l'Enbridge CN Tower Climb for United Way. Rejoignez le club des généreux sportifs qui participent depuis plus de 35 ans à cette course caritative annuelle.
>>> Plus d’informations sur la course sur le site United Way Toronto.

adobestock_94813719.jpeg

Tour CN

5. Torre Colpatria, Bogotá (Colombie)

Le plus haut édifice de Colombie, siège de nombreuses banques, est pour certains l'emblème de la prospérité nationale et arbore la nuit venue les couleurs (rouge, bleu, jaune) du drapeau colombien. Chaque année, le 8 décembre, vous pouvez monter ses 49 étages parmi les groupes de 10 coureurs qui s'élancent toutes les 30 secondes à l'assaut des 980 marches de la tour. La Torre Colpatria ne fait « que » 196 m de haut : vous allez bien le battre, ce record établi à 5 minutes et 11 secondes ? Là-haut, la vue sur Bogotá est à couper le souffle (elle aussi).
>>> Vous avez manqué les inscriptions ? Tant pis, prenez l’ascenseur qui, les week-ends et jours fériés, rejoint le café panoramique au 48e étage.

6. Empire State Building, New York (États-Unis)

Plus qu'un gratte-ciel de 102 étages, cette icône Art déco dressée sur la Cinquième Avenue est la plus célèbre des stars new-yorkaises. La Run-Up annuelle, si elle exige quelques efforts, est une occasion unique de grimper ses 1 576 marches pour aller tout en haut, ce qui n'est pas donné au visiteur lambda. Arrivé à la plate-forme d'observation, reprenez votre souffle et admirez la vue. Avant la course, vous trouverez la motivation dans pléthore de films où la star fait sa belle, tels King Kong ou Nuits blanches à Seattle.
>>> L’Empire State Building Run-Up a lieu chaque année en février. Les inscriptions, ouvertes en décembre, se font via une loterie ou en versant un don à un organisme caritatif.

7. Tower 42, Londres (Royaume-Uni)

Premier gratte-ciel construit dans la City, cette tour resta le point culminant de la capitale britannique pendant 30 ans, jusqu'en 2009, et résista même à un attentat au camion piégé de l'IRA. Un long passé qui, lors de la Vertical Rush, vous occupera l'esprit tandis que vous monterez ses 920 marches et 47 étages – tout comme la promesse motivante, au sommet, d'une réception au champagne. La Tower 42 se trouve dans le quartier de la finance, mais les frais d'inscription et les fonds levés par les coureurs sont reversés à Shelter, une association d'aide aux sans-logis.
>>> Découvrez la photogénie de la Tower 42 dans la série télévisée de la BBC Sherlock.

8. Eureka Tower, Melbourne (Australie)

Pendant que vous défiez un gratte-ciel, au lieu de vous focaliser sur chaque marche (car il y en a 3 680), mieux vaut sans doute réfléchir à la symbolique et à l'étoffe de votre adversaire : l'Eureka Tower, étincelante pièce maîtresse du quartier de Southbank à Melbourne, commémore un épisode important de l'histoire australienne : le soulèvement d'Eureka. Cette rébellion de mineurs en 1854, en pleine ruée vers l'or dans l'État du Victoria, est symbolisée par la couronne d'or qui coiffe la tour et par une bande rouge rendant hommage aux victimes.
>>> Rendez-vous sur www.eurekaclimb.com.au pour en savoir plus sur la course.

adobestock_192834454.jpeg

Australie

9. Ideal-Hochhaus, Berlin (Allemagne)

Échauffez-vous en pédalant dans cette capitale amoureuse du vélo, puis tentez de battre le record, établi à moins de 4 minutes, en avalant ces 465 marches desservant 29 étages. Vous pourrez vous vanter d'avoir conquis en courant le plus haut complexe résidentiel d'Allemagne, réalisé par des disciples de Walter Gropius. Cette course verticale a lieu tous les ans en janvier, quand règne sur Berlin un air froid et vif qui vous rafraîchira instantanément après la course. Le soir, si vous n'êtes pas trop fatigué, continuez la séance d'exercice sur les dance-floors de cette capitale européenne de la nuit.
>>> L’immeuble se trouve dans le quartier de Gropiusstadt ; l’inscription pour la course coûte moins de 10 euros. 

10. Tour Financière Bitexco, hô Chi Minh-Ville (Vietnam)

Image vivante d'une nouvelle ère pour le Vietnam, la tour Bitexco est l'œuvre d'un cabinet d'architectes new-yorkais et d'un bureau d'études français, et représente un pétale de lotus, symbole de la culture vietnamienne. La Bitexco Vertical Run est une toute jeune course, née en 2011 : ce n'est donc pas la place qui manque au panthéon des vainqueurs ayant gravi les 1 002 marches jusqu'à l'observatoire du 49e étage. Le record pour le moment est de moins de 5 minutes…
>>> Pour trouver la tour, rendez-vous dans le District 1 d’Hô Chi Minh-Ville, où elle est plus connue des habitants sous le nom de Tháp Tài Chính, “tour financière”.


Guide de voyage

Un réservoir d'idées signées Lonely Planet pour concocter un voyage en phase avec son humeur et ses envies

Paramètres des cookies