1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Iles grecques : nos conseils pour organiser votre premier voyage à Santorin
Idées de voyage

Iles grecques : nos conseils pour organiser votre premier voyage à Santorin

Texte par

Carolyn Bain (traduit de l'anglais par Yann Champion)

Mis à jour le : 5 décembre 2019

Carte

Santorin est la superstar des îles grecques, un lieu envoûtant dont la silhouette est immédiatement reconnue partout dans le monde : des falaises multicolores s’élevant d’une caldeira noyée dans la mer, surmontées d’une myriade de bâtisses blanchies à la chaux. Ses panoramas ensorcelants, ses couchers de soleil romantiques et ses plages volcaniques en ont fait une destination grecque de prédilection pour de nombreux voyageurs. Destination unique qui exerce un fort attrait sur les voyageurs, Santorin accueille chaque année 1,5 millions de visiteurs. Vous trouverez ici toutes les informations que vous devez connaître si vous prévoyez de vous joindre à cette foule.

Histoire volcanique

Faisant partie de l’archipel des Cyclades, l’île de Santorin (connue officiellement sous le nom de Thira, nom qui englobe les îlots volcaniques se trouvant dans l’orbite de Santorin) est située dans la mer Égée, à peu près à mi-chemin entre Athènes et la Crète.
L’île a une forme de croissant biscornu, et les îlots environnants laissent penser que Santorin était autrefois circulaire. L’île était alors connue sous le nom de Strongili (la Ronde). Il y a plusieurs milliers d’années, une gigantesque éruption volcanique provoqua l’effondrement du centre de Strongili, formant une caldeira (immense cratère) bordée de vertigineuses falaises à l’est – paysage qui caractérise aujourd’hui Santorin.

santorin1.jpg

Restaurants dans le port d’Ammoudi

Villages au bord de la caldeira

Le développement commercial de Santorin s’est concentré près des falaises qui bordent la caldeira, à l’ouest de l’île, et de grandes agglomérations de maisons blanchies à la chaux sont perchées à des hauteurs saisissantes, dévalant les versants escarpés et offrant des vues renversantes tant depuis la mer que depuis les terres.
Fira, la capitale animée de l’île, s’étend vers le nord jusqu’aux villages de Firostefani (à environ 15 minutes de marche de Fira) et Imerovigli (le point culminant de la caldeira, à environ une demi-heure de marche de Fira). Un sentier courant à travers ces villages est bordé d’hôtels, et de terrasses de restaurants haut de gamme. Il offre la possibilité de faire de très belles photos.
Ce sont ces trois villages qui attirent la majorité des visiteurs de Santorin, mais on peut leur adjoindre le village chic d’Oia, au nord de l’île. De plus en plus d’hôtels ouvrent toutefois au sud. Ils offrent souvent de belles vues sur la caldeira, en direction du nord et du nord-est. Profitant également d’une belle vue, Akrotiri est une localité meilleur marché qu’Oia, mais elle est plus éloignée de l’animation de Fira.

santorin2.jpg

Coucher de soleil sur le village d’Oia

Loin du bord de la caldeira

La côte est de Santorin est moins réputée que la célèbre rive ouest, plus élevée. De ce côté, le bord de la caldeira s’est affaissé jusqu’au niveau de la mer, et c’est donc un paysage différent qui s’offre aux visiteurs, avec des stations balnéaires et des plages de sable volcanique. Les localités de la côte est, comme Kamari et Perissa, offrent un visage plus traditionnel (et sont plus abordables) pour les amateurs de vacances insulaires : plages parsemées de transats, sports nautiques, promenades bordées de bars et de tavernes.
Si la côte orientale est ourlée de plages de sable noir, la côte sud est jalonnée d’une succession de plages réputées pour leur sable de différentes couleurs ; la spectaculaire “plage rouge” est l’une des préférées des voyageurs.
L’intérieur est émaillé de vignobles et de villages traditionnels qui permettent de découvrir un autre aspect de l’île, à mille lieues de l’agitation touristique. À Pyrgos, les visiteurs pourront se régaler et flâner le long de ravissantes ruelles.

santorin3.jpg

Red Beach, la “plage rouge” sur la côte sud de Santorin

 

À faire

Randonnée

L’activité la plus évidente est bien évidemment la promenade au bord de la caldeira pour profiter des vues. Fira et ses environs offrent notamment des paysages très spectaculaires, en particulier en allant vers le nord, en direction de Firostefani et Imerovigli, par le sentier de la caldeira. Continuez à marcher et vous atteindrez Oia, mais il faut savoir que cela n’est pas une mince affaire et que la piste au-delà d’Imerovigli peut être difficile. Comptez 9 km en tout environ et bien trois à quatre heures de marche dans un seul sens.

Dégustation de vin

Les vins les plus appréciés de Santorin sont ses blancs secs et le vin cuit ambré baptisé Vinsanto. Ils sont tous deux produits à partir du cépage local assyrtiko. Une dizaine de producteurs organisent des dégustations (moyennant une petite participation) et certains proposent même de quoi manger pour un repas délicieux dans un cadre idyllique. Vous pouvez commencer votre visite par SantoWines.

Histoire

Santorin possède une histoire très ancienne, avec notamment le fascinant site d’Akrotiri, ville minoenne détruite par l’éruption volcanique de 1 613 av. J.-C. À Fira, l’impressionnant Musée préhistorique de Théra permet de mieux comprendre l’histoire d’Akrotiri.

Couchers de soleil

Le coucher du soleil est un spectacle merveilleux dont on pourra jouir depuis n’importe quel front de mer, mais c’est à Oia que vous verrez les plus beaux, en compagnie des milliers de touristes qui s’y regroupent pour admirer (et applaudir) la tombée de la nuit.

Natation

Que ce soit dans la piscine à débordement de votre hôtel, dans le bassin privé de votre suite, dans la mer depuis un bateau lors d’une croisière dans la caldeira ou sur une plage de sable noir de la côte est, la natation est l’une des activités reines de l’île.

Circuits

Quel que soit le thème de la visite que vous souhaitez effectuer, vous trouverez sans doute ce que vous recherchez grâce aux dizaines d’agences qui proposent des circuits œnophiles, archéologiques, etc. (il y a même un circuit coucher de soleil). L’option la plus prisée est la croisière, avec généralement un itinéraire comprenant les îles volcaniques de Nea Kameni et Palia Kameni, dans la caldeira, avec un arrêt au cratère de la première et aux sources chaudes de la seconde.

Surprises

Bien entendu, les vues sont superbes et les activités touristiques ne manquent pas, mais Santorin regorge aussi de charmes pour ceux qui savent sortir des sentiers battus : cinéma en plein air, sympathique microbrasserie, galerie d’art dans une cave à vin, cours et démonstrations de cuisine mettant à l’honneur la gastronomie locale… il y en a pour tous les goûts.

santorin4.jpg

Pittoresque ruelle dans le village d’Oia

Où se loger

Si c’est votre première visite à Santorin et que vous pouvez vous le permettre, choisir un hébergement au bord de la caldeira vous permettra de profiter pleinement du charme de l’île. Vous trouverez à Fira, Firostefani, Imerovigli et Oia des hôtels et des villas dont les intérieurs blancs, les terrasses et les piscines à débordement ont inspiré bien des propositions de mariage, des shootings photo et énormément de posts Instagram. Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de place pour les petits budgets dans ce type d’hébergements : les vues sur la caldeira ont un prix et elles sont très recherchées (pensez à réserver).
Fira et Firostefani comptent plusieurs adresses de catégorie moyenne (de même qu’Imerovigli et Oia, mais dans une moindre mesure), en retrait des panoramas de “premier rang”. Vous trouverez également une excellente auberge de jeunesse, ainsi qu’un terrain de camping bon marché (avec chambres) à la périphérie de Fira.
Si vous n’êtes pas intéressé par la plage ou les activités, préférez Perissa ou Kamari (d’où vous pourrez rejoindre Fira en bus). Cela vous permettra d’échapper agréablement à la foule des touristes et de profiter de prix plus raisonnables.

santorin5.jpg

Piscine avec vue sur la caldeira dans le village d’Imerovigli

Quand partir

Juillet et août sont les mois les plus fréquentés. À cette époque de l’année, les prix grimpent en flèche, les hôtels affichent complet et les plages et points de vue sont pleins de touristes. La mi-saison (avril, mai, début juin, fin septembre et octobre) est souvent préférable : tout est légèrement plus calme au bord de la caldeira et beaucoup plus calme sur la côte est (où vous trouverez de nombreux hébergements à prix réduits).
Enfin, un séjour en hiver n’est pas à négliger pour profiter de l’île et de ses paysages sans les foules (et à bas prix). Santorin cherche à se positionner comme une destination accessible toute l’année.

santorin6.jpg

Le célèbre coucher de soleil de Santorin

Transports

Santorin est reliée au port athénien du Pirée, à la Crète et plusieurs îles des Cyclades par des ferries fréquents et des catamarans à grande vitesse. Le site d’OpenSeas est la solution la plus fiable pour consulter les horaires des ferries.
Des vols circulent toute l’année entre l’aéroport de Santorin et Athènes. En été, il est aussi relié à d’autres villes d’Europe.
Sur l’île, les services de bus sont corrects (même si bondés en été) et beaucoup d’agences sur place louent des voitures, des mobylettes et des quads.


Paramètres des cookies