1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. De Dubrovnik à Split : les trésors de la côte dalmate
Idées de voyage

De Dubrovnik à Split : les trésors de la côte dalmate

Mis à jour le : 5 avril 2019

Carte

Si pour vous l’idéal méditerranéen rime avec douces journées, mer saphir et villes fortifiées ancestrales, la Dalmatie est l’occasion de transformer vos rêves en réalité. Avec ses montagnes escarpées en toile de fond, cet extraordinaire littoral émaillé d’îles est délimité par deux des villes les plus fascinantes de Croatie : Dubrovnik au sud et Split au nord.

1. Remparts et forts de Dubrovnik

L’élément emblématique de Dubrovnik est son imposante muraille ceinturant le coeur historique. Depuis la mer, le contraste entre la pierre grisrose et l’eau azur est éblouissant, tandis que vu du dessus, l’enchevêtrement de clochers et de toits en tuiles rouges compose un cadre idéal pour un conte de fées – ou, au moins, pour une série télévisée avec des reines et des dragons.

adobestock_108893518.jpeg

Balade sur les remparts de Dubrovnik

2. Palais de Dioclétien

Face au port, le palais de Dioclétien est l’un des plus imposants vestiges du monde romain encore debout, mais aussi le lieu où tout visiteur à Split passe le plus clair de son temps. Loin d’être un austère ensemble palatial, ou même un musée, il s’agit du coeur bien vivant de la ville, un labyrinthe de ruelles toujours bondées, bordées de bars, de boutiques et de restaurants.*

adobestock_194813043.jpeg

Le palais de Dioclétien est l’un des plus imposants vestiges du monde romain

3. Trogir

La superbe Trogir (que les Vénitiens appelaient Trau), entourée de remparts médiévaux, occupe un îlot relié par des ponts à la terre ferme et à l’île de Čiovo, beaucoup plus grande. Les soirs d’été, tout le monde se retrouve sur la large promenade du front de mer, bordée de cafés, de bars et de yachts, tandis que de vieux lampadaires éclairent d’une lueur mystérieuse le dédale des rues pavées de marbre.

4. Parc national de Mljet

Couvrant 5 400 ha de terre et de mer, et tout le quart occidental de l’île de Mljet, ce parc national offre des sentiers pédestres et cyclistes ombragés, un littoral à la beauté sauvage, des ruines antiques et des lacs salés. Ses principales localités sont les villages de Pomena et de Polače, qui débordent de visiteurs en été mais retrouvent leur calme une fois les bateaux repartis.

adobestock_50994564.jpeg

L’île de Mljet, un parc national qui offre des sentiers pédestres et cyclistes

5. Remparts de Ston

L’importance économique de l’industrie du sel pour la république de Raguse (Dubrovnik) conduisit en 1333 à l’édification de fortifications parmi les plus longues d’Europe, qui traversent l’isthme reliant la péninsule de Pelješac au continent. Vingt tours et 5,5 km de cet extraordinaire rempart sont encore debout, perchés sur la colline entre les bourgades de Ston et de Mali Ston (“Petite Ston”).

adobestock_33343436.jpeg

Les remparts de Ston : la muraille de Chine européenne !

6. Cathédrale Saint-Marc

Dominant la petite place au coeur de Korčula, cette magnifique cathédrale en calcaire local fut construite au XVe siècle dans le style gothique et Renaissance avec le concours d’artisans italiens. Les sculptures de la façade retiennent l’attention, en particulier les figures d’Adam et Ève accroupis surmontant les piliers du portail, ainsi que la sirène à double queue et l’éléphant qui ornent la corniche du pignon triangulaire.

7. Île de Lokrum

À mille lieues de la frénésie de la vieille ville de Dubrovnik mais à seulement 10 minutes de ferry, cette île luxuriante et boisée est peuplée de paons orgueilleux et de plus de 150 autres espèces d’oiseaux. L’île tout entière est une réserve naturelle protégée, plantée de chênes verts, d’eucalyptus, de pins et d’oliviers. Même si ses plages sont rocheuses, on aime venir s’y baigner.

adobestock_55567416.jpeg

L'ile de Lokrum, à mille lieues de la frénésie de la vieille ville de Dubrovnik mais à seulement 10 minutes de ferry

8. Îles Pakleni

Au large de la ville de Hvar, les 21 îles Pakleni (Pakleni otoci) forment un archipel boisé de toute beauté qui recèle des plages cachées et de paisibles criques baignées d’eaux cristallines. Leur nom, souvent traduit “îles de l’Enfer”, dériverait plutôt de paklina, la résine de pin exploitée jadis ici pour le calfatage des embarcations.

9. Forteresse de Klis

Contrôlant la vallée d’accès à Split, l’imposante forteresse de Klis se dresse sur un éperon rocheux culminant à 385 m. Sa forme longue et étroite (304 m sur 53 m) vient des multiples extensions réalisées au cours des siècles. Pour l’anecdote, il s’agit du décor de Meereen, capitale de la reine Daenerys Targaryen, dans la série Game of Thrones.

adobestock_23945356.jpeg

L’imposante forteresse de Klis se dresse sur un éperon rocheux culminant à 385 m

10. Mont Srđ

Depuis le sommet de cette colline de 412 m, la vieille ville de Dubrovnik semble encore plus surréaliste – on croirait voir une maquette ou l’illustration d’un livre. Le point de vue époustouflant embrasse entièrement Dubrovnik et l’île de Lokrum, avec les îles Élaphites à l’horizon. Du fait de cet emplacement stratégique, le mont Srđ fut un lieu de combat crucial durant la guerre des années 1990 – nommée “guerre patriotique” en Croatie.

11. Zlatni Rat

La plage la plus photographiée de Croatie s’avance dans la mer sur environ 400 m. Malgré la présence perpétuelle d’une foule branchée, ce “cap doré” reste un endroit magnifique. Le vent et les vagues redessinent constamment sa pointe de galets blancs, des pins l’ombragent et les falaises rocheuses qui s’élèvent en toile de fond composent un des plus jolis décors naturels du pays.

zlatini_rat_croatie.jpg

Zlatini Rat, la plage la plus photographiée de Croatie

12. Salone

Les ruines de Salone, la plus importante cité romaine de la région, se tiennent au pied des montagnes au nord-est de Split. Bien qu’en partie recouvert paFr des terres cultivées et la ville moderne de Solin, ce vaste site donne à voir assez de vestiges archéologiques pour justifier une excursion.



Paramètres des cookies