-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage en famille
  4. Comment survivre à un été en caravane avec de jeunes enfants – et pouvoir en parler ensuite…
Voyage en famille

Comment survivre à un été en caravane avec de jeunes enfants – et pouvoir en parler ensuite…

Texte par

Aliex Holliday (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 11 août 2021

Carte

Il m’a fallu des années pour convaincre mon mari de vider la maison, mettre nos économies dans une caravane, retirer nos enfants de l’école et faire la route depuis le sud-est de l'Angleterre jusqu’aux aux plages et à la nature sauvage de la côte ouest de l'Écosse. Mais étant des caravaniers novices, notre voyage a demandé d’importants préparatifs. Voici ce qu’il faut savoir quand on veut partir en caravane avec de jeunes enfants.

kids-caravan-family-travel-single-use-image.jpg

Il faut une sérieuse préparation pour passer tout un été en caravane avec des enfants

Comment préparer votre aventure familiale en caravane

La nôtre a duré deux mois, nous avons fait 18 étapes, pris 6 ferries et parcouru près de 3 000 miles, soit 4 800 km. Je voulais que nos enfants – cinq et sept ans – découvrent le Royaume-Uni, qu’ils en profitent vraiment et qu’ils comprennent qu’il n’est pas nécessaire de prendre un avion pour vivre une aventure ou pour admirer les merveilles de la nature.

Notre projet a commencé par l’achat d’une carte que nous avons punaisée au mur. À chaque repas, nous la regardions, indiquions où se situait notre maison, où nous voulions aller, pour que les enfants puissent commencer à comprendre ce que signifient les distances. Je me suis renseignée sur les coins les plus sauvages du pays et sur les campings pour repérer le genre d’endroits où nous voulions séjourner. Tous les campings n’acceptent pas les caravanes, et beaucoup de sites pour caravanes ressemblent à des parkings, ce qui ne nous attirait pas du tout. Nous cherchions des endroits accueillant à la fois tentes et caravanes, avec beaucoup de nature et une atmosphère tranquille, adaptée aux familles.

car-caravan-single-use-image.jpg

Maximisez l’espace avec un coffre de toit et une porte-vélos

Nous avons pointé sur la carte les sites et les campings intéressants, puis évalué jusqu’où nous pouvions aller, en gardant à l’esprit le fait qu’on roule beaucoup moins vite quand on tracte une caravane. Nous ne voulions pas rouler plus de quatre heures à chaque fois, ce qui nous dicta le nombre de nos étapes et la distance totale possible.

J’ai fait un tableau avec les dates, l’itinéraire, les lieux, les distances à parcourir, les horaires des ferries, les noms et les codes postaux des campings, leurs tarifs, les liens vers leurs sites Internet, et ajouté une colonne pour les notes diverses. Comme nous faisions de nombreuses étapes et que nous voulions visiter beaucoup d’endroits sur une longue période, j’ai aussi imprimé un calendrier vide, que j’ai accroché dans la caravane, et j’y ai reporté notre itinéraire, pour pouvoir voir où nous étions censés être tel ou tel jour. Ce qui nous a aidé à prendre conscience de tout ce que nous avions déjà fait, et ce qu’il nous restait à parcourir.

kids-journals-single-use-image.jpg

Les enfants ont relaté leur voyage dans leurs journaux

Qu’emporter en caravane avec des enfants

Le ruban adhésif et la superglue ont été les deux choses les plus utiles ! En dehors des vêtements et de la nourriture, voici quelques autres objets essentiels :
- livres à lire/Kindle ;
- ordinateur portable pour tenir un blog de voyage, appareil photo et chargeur de batterie ;
- lampes torches (notamment frontales), jumelles, trousse de premiers secours ;
- imperméables, chaussures de marche, vêtements de plage, combinaisons de plongée, chaussures aquatiques ;
- fauteuils de camping, table pliante, couvertures ;
- brasero et allumettes.

Pour que les enfants puissent se distraire, j’ai emporté une caisse remplie de crayons de couleur et de feutres, de tubes de colle, de gommes et de jeux de cartes.
Nous avons planté des fines herbes pour la cuisine dans un seau, installé dehors dès que nous arrivions quelque part, et emporté une boîte d’épices. J’ai préparé un panier contenant tout ce qu’il fallait pour le petit-déjeuner. Je pouvais ainsi le sortir et le déposer sur la table sans avoir à ouvrir plusieurs placards pour retrouver tout ce qui était nécessaire.

Mais le plus utile a été d’emporter des cahiers pour que les enfants puissent rendre compte de leur voyage. Ils contenaient une section pour chaque endroit visité, avec de vieilles cartes routières pour qu’ils puissent dessiner notre itinéraire – et des questions auxquelles ils devaient réfléchir. Ce qui a évité de devoir embarquer des tonnes de jouets ou de jeux pour occuper leur temps : ils ont au fur et à mesure dessiné et pris des notes pour faire des comptes rendus de nos aventure.

caravan-set-up-single-use-image.jpg

Il y a beaucoup de choses à emballer à chaque fois qu’on quitte un camping

Comment survivre dans une caravane 

On a beau préparer son voyage du mieux possible, il se passera toujours des choses qu’on ne peut pas prévoir. Dans notre cas, ce fut le soir où un vent de tempête a arraché la fenêtre de toit de notre caravane, qui faillit disparaître trente mètres plus bas dans les vagues de l’Atlantique Nord.


Et j’avais absolument sous-estimé le temps que j’allais passer dans la caravane, à faire le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Nous avons fait beaucoup de barbecues mais la prochaine fois, nous emporterons un cuiseur électrique d’extérieur, pour les jours où on n’a pas le temps de faire des grillades.
Et le nombre de tâches liées au fait d’avoir une caravane nous a surpris. Avant chaque départ, il faut emballer tout ce qui est sur les étagères – la caravane est assez secouée quand on roule et tout tombe, même des placards. Et puis il faut relever les pieds de la caravane à la manivelle, débrancher l’électricité, vidanger les eaux usées, le réservoir des toilettes et le réservoir d’eau propre, ce qui prend aussi beaucoup de temps. Enfin, il faut réinstaller le tout en arrivant sur le site suivant : prenez-le en compte dans votre emploi du temps.

kids-sunset-scotland-single-use-image.jpg

Toute la famille a savouré les beautés de la nature

Et bien sûr, les enfants nous ont parfois rendus complètement fous ! Nous savions qu’il y aurait des moments difficiles, qu’il fallait simplement l’accepter et parfois (comme avec la fenêtre de toit), nous l’avons appris à nos dépens. Mais toute cette aventure nous a enseigné que nous avions plus de ressources, que nous étions plus résilients que nous ne le pensions. Et que ce sont parfois les moments les plus pénibles qui font les meilleurs souvenirs. Je suis ravie de pouvoir dire que, quand j’ai demandé en hésitant si nous allions recommencer l’année suivante, toute la famille m’a répondu un “oui !” franc et massif.

Suivez leurs aventures en caravane sur Instagram : @happywildones

Guide de voyage

Du camping au bateau stop en passant par l'échange de maison, un guide Lonely Planet avec des centaines de conseils pour préparer son départ de façon astucieuse, économique et novatrice