1. Accueil
  2. Magazine
  3. Best of
  4. 10 villes à aller voir cette année
Best of

10 villes à aller voir cette année

Texte par

Lonelyplanet.com (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 23 octobre 2018

Carte

Les experts Lonely Planet ont ratissé la planète entière à la recherche des destinations qu'il ne faut absolument pas manquer dans les mois à venir.  Expériences inoubliables, nouvelles tendances, renouveau pour certains ou lieux encore ignorés des touristes,  découvrez les 10 villes de notre Best of 2019. 

1. Copenhague, Danemark

Où s’arrêtera la capitale branchée du Danemark ? Les gourmets se pâment au nouvel emplacement du Noma, restaurant étoilé néo-nordique avec sa ferme urbaine et ses menus scandinaves inventifs. Les cuisines de rue de la ville font un tabac à Refshaleøen, où un ancien chantier naval est devenu un marché d’artisanat et d’alimentation : le Reffen. Au parc d’attraction de Tivoli Gardens, une nouvelle saison, en février, permet de combattre le blues hivernal, tandis que le centre de traitement des déchets d’Amager Bakke laisse bouche bée avec sa piste de ski sur le toit et ses itinéraires de randonnées. Le Centre d’architecture danois a emménagé dans un centre culturel dessiné par Ellen van Loon qui va faire parler de lui, le BLOX. Et l’achèvement, mi-2019, de la ligne de métro Cityringen facilitera encore la circulation en ville.

copenhagen.jpg

Sur les quais à Nyhavn, dans le centre de Copenhagen

2. Shenzhen, Chine

Bienvenue dans la ville la plus innovante de Chine, Shenzhen, la Silicon Valley du pays. Attirés par de nouveaux commerces design et l’innovation technologique, les créateurs fourmillent à Shenzhen, face à Hong Kong, côté Chine continentale. Autrefois réputée pour être une alternative au rabais à la vie nocturne de Hong Kong, la ville compte désormais une vraie scène musicale indépendante, des cafés branchés, quelques brasseries artisanales et un tout nouveau quartier artistique né parmi les vestiges d’anciens entrepôts. Ces trois dernières années ont vu ouvrir la Design Society, en partenariat avec le musée Victoria & Albert londonien, ainsi qu’un Museum of Contemporary Art & Planning Exhibition (MOCAPE) et un village consacré à l’art traditionnel, l’OCT Loft.

shenzhen.jpg

Le Museum of Contemporary Art & Planning Exhibition (MOCAPE) a ouvert en 2016

3. Novi Sad, Serbie

Élégante et décontractée, Novi Sad aime être sous les projecteurs, en dépit de son statut de seconde ville du pays, et mérite bien son surnom. Le “Nouveau Jardin” de Serbie accueille le remuant festival EXIT, dont la vingtième édition coïncidera avec la désignation de la ville comme capitale européenne de la jeunesse en 2019. Symbole de ce renouveau, la ville basse de la forteresse de Petrovaradin est en rénovation, et le Chinatown délabré est devenu un creuset de culture alternative. Débordant d’énergie créatrice, le nouveau Gradić Fest revigore Petrovaradin grâce à la musique, au cinéma, au théâtre et à l’art, et Novi Sad s’apprête à décrocher un nouveau titre : celui de capitale européenne de la culture, en 2021.

novi_sad.jpg

Vue sur l’église du Nom-de-Marie à Novi Sad

4. Miami, États-Unis

Réputée pour ses plages superbes et son animation nocturne, Miami captive depuis longtemps les voyageurs en quête d’une tranche de paradis tropical tandis que le reste de l’Amérique du Nord frissonne. Si la ville magique reste une belle escapade hivernale, Miami devient depuis quelques années un centre artistique, une destination pour les gourmets et une pionnière du design urbain. Le centre de Miami continue de rajeunir avec la naissance d’un musée scientifique réputé (305 millions de dollars), tandis que le Design District est un haut lieu de la culture avec une architecture captivante (Museum Garage et Institute of Contemporary Art, notamment), des installations artistiques en plein air et un vaste programme d’événement culturels modernes.

miami.jpg

Couleur locale... skateboard dans Ocean Drive

5. Katmandou, Népal

Au lendemain du séisme de 2015, les reportages sur Katmandou montraient une ville brisée et en deuil, mais aujourd’hui on ne parle que de reconstruction et de rajeunissement. Bien sûr, il reste du travail pour restaurer les magnifiques monuments qui se sont effondrés durant le désastre, mais des sites historiques ont déjà retrouvé leur gloire passée et les efforts pour diminuer la circulation, le smog et le bruit qui faisaient sa mauvaise réputation ont rendu Katmandou plus vivable qu’elle ne l’a été depuis longtemps. Un réseau électrique fiable et même le Wi-Fi apportent un supplément de confort dans les ruelles labyrinthiques et chargées d’atmosphère de la vieille ville.

kathmandu.jpg

Moines au monastère de Bodhnath

6. Mexico, Mexique

La capitale mexicaine est le témoin de siècles de styles architecturaux et de mouvements artistiques. Les bâtiments préhispaniques des Mexica émergent du sol meuble de la ville, les cathédrales coloniales résistent au temps et les chefs d’œuvres modernes tels le Museo Soumaya scintillent sous le soleil omniprésent. Pour ces raisons, et pour bien d’autres, Mexico a été désignée Capitale mondiale du design en 2018. CDMX (Ciudad de México) est la sixième ville à recevoir ce titre – la première aux Amériques. Les designers, de plus en plus proéminents, revendiquent l’influence de traditions séculaires et prouvent que le design est un vecteur efficace du développement économique, social et culturel.

mexico_city.jpg

Le Palacio de Bellas Artes, à Mexico, proche du parc d’Alameda Central

7. Dakar, Sénégal

Dakar, une des villes les plus dynamiques d’Afrique, offre un mélange étourdissant de plages baignées de soleil, de marchés colorés et de night-clubs où résonne le mbalax et d’où les fêtards élégants émergent au petit matin lorsque les premiers appels à la prière se font entendre partout dans ce cadre tropical. Malgré ses innombrables atouts, la capitale du Sénégal est restée longtemps ignorée par beaucoup de visiteurs. Mais tout cela devrait changer car la ville vise désormais à être un grand centre touristique de l’Afrique de l’Ouest. Première étape, l’ouverture d’un aéroport international flambant neuf, qui a coûté 520 millions d’euros et dont la construction a duré dix ans.

dakar_editorial_use_only.jpg

Les délicieuses plages de la côte dakaroise

8. Seattle, États-Unis

Élégante, progressiste et débordant d’énergie créative, Seattle quitte rarement le devant de la scène mondiale. Dans une ville qui a l’habitude de transformer des idées locales en produits internationaux, c’est Amazon qui fait aujourd’hui les gros titres. Le plus important site marchand du monde a radicalement transformé une bonne partie de Denny Triangle en y créant un quartier d’affaires dense, avec des tours de bureaux organisées autour d’un trio de “sphères” de verre novatrices où les employés partagent leur espace de travail avec 40 000 plantes. Toute proche, l’iconique Space Needle a vécu la plus importante rénovation de ces cinquante dernières années et sur le front de mer, un tunnel qui a coûté plusieurs milliards de dollars a remplacé une horrible voie express de béton.

seattle.jpg

Datant de 1962, Space Needle se dresse parmi les gratte-ciel de Seattle

9. Zadar, Croatie

Zadar, renaissant de ses cendres après le conflit, est devenue une cité cosmopolite et pleine de verve. Perdez-vous dans le dédale des rues de marbre de sa vieille ville et découvrez bars branchés, cafés décontractés, ruines romaines antiques, musées novateurs et restaurants rustiques semblables à des trattorias. Le véritable phénix de la transformation de Zadar est sa promenade du front de mer, propice à l’imagination, où les habitants se retrouvent pour écouter le chant magique de l’Orgue marin ou admirer les illuminations fascinantes de la Salutation au soleil. Les petites dimensions de Zadar permettent au voyageur de profiter sans frein de la vie et de la culture locales, tandis que les vastes panoramas sur l’Adriatique lui ôteront vite toute crainte de claustrophobie.

zadar.jpg

Apéritif au coucher du soleil près du front de mer de Zadar

10. Meknès, Maroc

Le fameux sultan et chef de guerre qui a fait de Meknès la capitale du Maroc en 1672 se retournerait dans sa tombe s’il savait le peu de visiteurs qu’accueille sa ville, comparée à Fès ou à Marrakech. Moulay Ismaïl a pillé les pierres et le marbre des palais de Marrakech et des ruines romaines voisines de Volubilis pour construire les épaisses fortifications qui entourent encore la ville, d’immenses entrepôts souterrains et une superbe bab (porte) qui éclipse même la Porte Bleue de Fès. Au cœur de la cité, le mausolée d’Ismaïl est un trésor national dont la restauration minutieuse qui a duré deux ans s’est achevée en 2018, offrant ainsi au voyageur une raison supplémentaire de visiter cette ville impériale sous-estimée.

meknes.jpg

Le soleil illumine le fronton doré de Bab el-Mansour


Et pour continuer à vous inspirer, découvrez vite :
evaneos
Guide de voyage

Les dernières tendances, les meilleures destinations