-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 lieux où contempler les aiguilles du temps
Idées de voyage

10 lieux où contempler les aiguilles du temps

Mis à jour le : 8 février 2019

Carte

Cadrans solaires, clepsydres ou observatoires astronomiques :  il existe mille manières de se repérer dans le temps et dans l’espace.

1. Tour de l’horloge, Sighisoara (Roumanie)

Connue comme la ville natale du prince qui inspira le personnage de Dracula, Vlad Tepes (Vlad III l’Empaleur), la citadelle médiévale de Sighisoara en Roumanie, inscrite au patrimoine mondial, attire quantité de visiteurs dans ce coin de Transylvanie. La tour de l’horloge est impressionnante : marquant autrefois l’entrée de la cité fortifiée, haute de 64 m, elle offre un superbe panorama sur la ville depuis sa galerie en bois, sous le toit. Près du cadran de l’horloge (ajouté en 1648), une ouverture laisse apparaître un ensemble d’automates sculptés en bois de tilleul, et joliment peints : la Paix tenant une branche d’olivier, la Justice portant une balance et la Loi armée d’une épée.

Si vous souhaitez passer une nuit sur place, essayez le Casa Cu Cerb (www.casacucerb.ro), désormais rénové, où séjourna le prince Charles.

2. Chichén Itzá (Mexique)

Le plus grand site archéologique de la civilisation maya, dans le Yucatán au Mexique, réunit de célèbres pyramides en terrasses et des temples, mais aussi un observatoire astronomique. Les Mayas possédaient une connaissance très avancée des corps célestes et des saisons et certains de leurs monuments avaient vocation à mesurer le temps. El Castillo, la pyramide de Kukulkan (ou Quetzalcoátl, le Serpent à plumes), en témoigne : en raison de son orientation et de sa construction, le soleil produit une ombre portée sur les arêtes de la pyramide, au moment précis des équinoxes de printemps et d’automne, donnant l’illusion que les deux têtes de reptiles au pied de l’escalier sont prolongées par le corps ondulé d’un serpent. 

Si vous ratez l’équinoxe, un son et lumière reproduit le phénomène tout au long de l’année.

Site de Chichén Itza. Nicolas Karim

3. Horloge universelle de Jens Olsen, Copenhague (Danemark)

Préparez-vous à être surpris ! Cette horloge au Danemark donne l’heure solaire, l’heure locale et l’heure sidérale, les mouvements des corps célestes et les révolutions des planètes ; elle indique le calendrier grégorien, et même les fêtes à date variable, telles que Pâques ! Œuvre de Jens Olsen, un serrurier devenu horloger et féru d’astronomie, cet instrument est de toute beauté. Installé dans la tour de l’horloge de l’hôtel de ville, il se compose d’une série de délicats (et innombrables) rouages en or. L’horloge universelle, à fonctionnement mécanique, qui doit être remontée une fois par semaine, a été mise en route par le roi Frédéric IX en 1955 après cinquante années de fabrication – et longtemps après la mort de son concepteur.

Le Rådhus (hôtel de ville) est ouvert de 8h30 à 16h30 du lundi au vendredi, et de 10h à 13h le samedi.

4. Horloge avec un automate traçant au pinceau des caractères chinois, Pékin (Chine)

Cette horloge en bronze doré du XVIIIe siècle est exposée dans la salle des Horloges de la Cité interdite, à Beijing (Pékin). Elle fait partie d’une riche collection de modèles très élaborés, dont beaucoup proviennent de l’étranger et furent offerts aux empereurs Qing. L’automate, vêtu à la mode européenne de l’époque, perruque comprise, est assis dans un fauteuil doré ; il trace les huit caractères de la formule de bons vœux souhaitant une “longue vie”. 

Essayez de visiter la salle des Horloges à 11h ou à 14h, lorsque des pièces de choix frappent l’heure.

Une horloge, Cité interdite, Pékin. Bridget Coila

5. Méridien de Greenwich (angleterre)

Choix purement arbitraire, le méridien de Greenwich (Londres) a servi de référence internationale pour la longitude à partir de 1884 – ce n’est plus le cas aujourd’hui, la longitude 0 se trouvant désormais à 102,5 m à l’est de ce méridien d'origine. Dans la cour du méridien de l’Observatoire royal, à Greenwich (banlieue de Londres), vous pourrez enjamber le méridien, qui définit la limite précise entre les hémisphères ouest et est, et avoir un pied dans chacun ! De quoi se sentir le roi du monde ! Mais le méridien joue également son rôle dans la mesure du temps, puisque le premier fuseau horaire est centré sur Greenwich. Aujourd’hui encore, une boule rouge s’abaisse du sommet de l’Observatoire à 13h pile l’été, à 12h l’hiver, et ce depuis 1833.

Rien ne vaut une excursion sur la Tamise pour gagner l’Observatoire. Horaires et liaisons sur www.tfl.gov.uk/river

6. Horloge astronomique, strasbourg (france)

Face au “pilier des anges”, dans la belle cathédrale de Strasbourg, se trouve la plus célèbre horloge astronomique d’Europe, véritable chef-d’œuvre de  mécanique construit par des horlogers suisses entre 1571 et 1574, et transformé en 1842, avec de nouvelles fonctions. Le défilé des apôtres a notamment été ajouté. Le buffet, richement décoré, date du XVIe siècle. L'horloge comporte un comput ecclésiastique, qui calcule les dates des fêtes religieuses mobiles. L'horloge permet de connaître le temps moyen, le jour, le mois, la saison, les cycles lunaires et la position de plusieurs planètes. Elle est remontée chaque année.

Ne manquez pas le ballet des automates : grand défilé à 12h30. Le Christ salue les douze apôtres, et le coq chante trois fois ! L'entrée coûte 4 €.

Horloge astronomique, Strasbourg. Alexandre Prévot

7. Cadran solaire du  Turtle Bay Sundial Bridge, Redding (États-Unis)

Cette passerelle pour piétons à la ligne futuriste, œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava, enjambe le fleuve Sacramento jusqu’au Turtle Bay Exploration Park, en Californie dans l'Ouest américain. Réelle prouesse architecturale, la structure à haubans faite de pylônes et de câbles, sans haubans d’ancrage, ne repose pas dans l’eau – ce qui a par ailleurs permis de préserver un environnement de frai des saumons. Haute de 66 m, la tour de support, éclatante lame blanche qui donne l’impression de reculer sous le poids du pont, fait aussi office de cadran solaire géant. Ce dernier n’est toutefois précis qu’un seul jour par an : au solstice d’été !

Pour accéder au Turtle Bay Exploration Park, suivez l’Interstate 5 et empruntez la sortie 678 – Central Redding.

8. Carillon de La Chaux-de-Fonds (Suisse)

Dans les jardins du musée international de l’Horlogerie, cette sculpture géante fait résonner ses 24 cloches tous les quarts d’heure, en les accompagnant de jeux de couleurs et de lumières. Les mélodies et les teintes changent au fil des saisons. Et parce que nous sommes en Suisse, dans une ville spécialisée dans l’horlogerie, le carillon est doté d’une horloge numérique d’une précision de l’ordre du centième de seconde ! 

La Chaux-de-Fonds est proche de la frontière française. Par le train, rejoignez Neuchâtel puis prenez une desserte régionale. Pour plus d’informations sur le musée : www.mih.ch.

9. Observatoire de Jantar Mantar, Delhi (Inde)

Construit au début du XVIIIe siècle par Jai Singh, maharaja de Jaipur, ce site paisible de la bruyante New Delhi en Inde du Nord peut évoquer une exposition d’œuvres abstraites. Murs formant des arabesques, escaliers semblant ne mener nulle part, les édifices de l’observatoire, en pierre, en marbre ou en brique rouge, dessinent un jardin extraordinaire ! Si leur fonction semble souvent obscure au commun des mortels, certaines pièces sont impressionnantes, en particulier le Samrat Yantra, un cadran solaire géant de forme triangulaire, indiquant le pôle nord. Les instruments fonctionnent toujours, qu’il s’agisse de mesurer le temps ou de prévoir les moussons.

Jantar Mantar est ouvert tous les jours de 9h au coucher du soleil. 

Observatoire de Jantar Mantar. McKay Savage

10. Horloge astronomique, prague (République tchèque)

À Prague, à chaque heure du jour, une foule de visiteurs stationne au pied de l’ancien hôtel de ville, attendant que l’horloge astronomique sonne l’heure et s’anime. Cet ingénieux mécanisme du XVe siècle indique le mouvement des planètes, les saisons, les positions de la lune et le zodiaque. L’horloge est décorée de quatre figures allégoriques, reflètant l’esprit de l’époque : la Vanité (avec son miroir), la Mort (un squelette agitant une cloche), l’Avarice (un commerçant tenant une bourse) et la Convoitise (un Turc coiffé d’un turban). Toutes les heures, les douze apôtres défilent.

De 9h à 21h, tous les jours, sur la Starometské námesti (place de la Vieille Ville). Gratuit.

 

Image Horloge astronomique de Prague, par Moyan Brenn