Découvrez les plus belles expériences à vivre lors d'un voyage au Belize.

À l'aventure !

10 expériences à vivre au Belize

© MaRabelo - iStock

Le Belize est un paisible paradis tropical situé sur la côte caraïbe d'Amérique Centrale. Sa population accueillante, son riche passé maya, sa fascinante diversité ethnique et son incroyable biodiversité en font une destination complète : côté mer ou côté forêt, mille activités vous attendent !

Observer les jaguars

Seul pays anglophone d’Amérique Centrale, niché entre le Mexique et le Guatemala, le Belize attire de plus en plus les Français qui en apprécient la faune sauvage et les nombreuses initiatives de tourisme durable (40 % du pays est protégé dans des parcs nationaux et des réserves). Il est ainsi le seul au monde à abriter une réserve naturelle de jaguars ! 

En vous rendant au Cockscomb Basin Wildlife Sanctuary, dans les Maya Mountains, au sein d’un décor de jungle luxuriante parcouru de rivières qui n’a rien à envier au Costa Rica, vous pourrez suivre un guide à la recherche du mythique félin en voie de disparition, mais aussi de pumas, d’ocelots, de pécaris, de singes hurleurs et de 300 espèces d’oiseaux tels l’ara ou le toucan à carène. Les sentiers qui jalonnent la réserve sont à eux seuls un enchantement. Préférez la saison des pluies (juin/juillet) pour maximiser vos chances d’observation.

Image
Le Blue Hole est le site incontournable du Belize.
Le Blue Hole est le site incontournable du Belize. Marie Dufay - Lonely Planet France

S'émerveiller devant le Blue Hole

Le Blue Hole est un cenote situé à 75 km au large du Belize, en plein cœur de l'atoll de Lighthouse Reef, sur la deuxième plus grande barrière de corail au monde. Cette grotte calcaire datant de l’ère glaciaire s’est retrouvée inondée lorsque le niveau de l’océan est monté ; son plafond s’est alors effondré, créant un cercle presque parfait d'un diamètre de 318m et d'une profondeur de 124m, devenu l'un des plus extraordinaire sites de plongée au monde, dont même le commandant Cousteau a vanté la beauté. On peut se rendre au Blue Hole en bateau pour y plonger ou faire du snorkeling, mais le survoler dans un petit avion de tourisme demeure une expérience inoubliable : on comprend alors pourquoi on le surnomme « l’œil du monde » ! Deuxième gouffre sous-marin le plus profond au monde, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1996, c'est l'attraction phare du Belize.

Chiller à Ambergris Caye

Ambergris Caye est la plus grande île du Belize, et souvent la première étape des voyageurs, car son unique ville San Pedro est devenue célèbre depuis que Madonna en a chanté la douceur de vivre dans son tube La Isla Bonita . On la rejoint facilement depuis Belize City en petit avion ou en water-taxi ; sur place, on découvre ses charmantes ruelles à pied, en vélo ou en voiturette de golf, et on s’offre une sortie en catamaran au coucher du soleil pour découvrir autrement son littoral. 

Au nord de l’île, une forêt abrite plusieurs espèces d’oiseaux et un site archéologique maya. Les boutiques, les bars et les restaurants sont nombreux : on aime particulièrement le Blue Water Grill à l’heure du dîner, situé sur la plage et offrant de belles assiettes de la mer. Pour dormir, The Phoenix Resort est une valeur sûre : ses enfrijoladas (tortillas nappées d’une sauce aux haricots et au fromage) et ses molletes (pains mexicains garnis) rendent le petit-déjeuner mémorable !

Image
Le site archéologique de Lamanai au Belize.
Le site archéologique de Lamanai au Belize. SimonDannhauer - iStock

S’immerger dans la culture des Mayas

On dit que le Belize fut le berceau de la civilisation Maya, qui domina l'Amérique Centrale de 250 à 900 après J.-C. En témoigne l’impressionnante concentration de sites archéologiques préhispaniques qui couvrent ce pays grand comme le Salvador ou Israël ; pourtant, seul un infime pourcentage de vestiges mayas ont été mis à jour, et les visiter est toujours une expérience magique. 

Une quinzaine de sites permet de découvrir cet héritage phénoménal de pyramides et de temples cachés dans la jungle : Caracol (le plus grand, aussi impressionnant que Tikal au Guatemala)) est un incontournable, mais d’autres valent largement le détour, comme Cerros, Lamanai, Xunantunich (remarquable pour ses hiéroglyphes), Lubaantun (où l’on découvrit un crâne de cristal en 1924), Altun Ha (qui a inspiré le logo de la bière locale Belikin !). Cahal Pech, plus confidentiel, est une opportunité facilement accessible pour les visiteurs les moins sportifs ou mobiles.

Découvrir la faune marine de Hol Chan

Créée en 1987, la réserve marine de Hol Chan, proche d’Ambergris Caye et de Caye Caulker, couvre environ 18 km². Son nom signifie « petit canal » en maya : en effet, une passe dans la barrière de corail (longue de 290 km !) permet à d’innombrables espèces d’évoluer dans une eau cristalline d’une grande visibilité, offrant un spectacle unique aux amoureux des océans. On y pratique la plongée ou le snorkeling, à la découverte de récifs coralliens de toute beauté, d’herbiers marins et de forêts de mangrove. Plus de 160 espèces de poissons, une quarantaine d'espèces de coraux, plusieurs espèces d'éponges, de tortues marines, de dauphins, de lamantins, de raies ou d’anémones de mer, se succèdent devant vos yeux éberlués. 

L’une des activités les plus populaires de la réserve est la rencontre avec les dociles requins-nourrices dans Shark Alley. Parmi les nombreuses agences proposant des excursions en bateau pour explorer les différents spots, nous avons particulièrement apprécié Ramon’s Dive Shop à Ambergris Caye.

Image
Les Garifunas représentent 8 % de la population du Belize.
Les Garifunas représentent 8 % de la population du Belize. Marie Dufay - Lonely Planet France

Rencontrer les Garifunas

Si vous avez la chance de vous rendre à Dangriga ou à Hopkins les 18 et 19 novembre, vous assisterez à un moment festif unique : cette date est sacrée pour les Garifunas, qui fêtent chaque année l’anniversaire de leur arrivée au Bélize en 1832. Ce peuple fier et chaleureux, représentant 8 % de la population du Belize, est originaire de Saint-Vincent dans les Grenadines (un archipel au sud des Caraïbes) et n’a jamais connu l’esclavage ; exilé par les colons anglais au Honduras, c’est au Belize qu’ils ont fini par s’établir après un long voyage en mer, maintenant intactes leurs coutumes mélangeant traditions africaines et Arawak. Prenez le temps de discuter avec le peintre et musicien Pen Cayetano  qui vous fera découvrir la cuisine traditionnelle et les rythmes garifunas. Et préparez-vous à danser toute la nuit, avant d’accueillir au lever du soleil les bateaux cérémoniels débarquant sur la plage, puis de suivre au son des tambours et des drapeaux de cette nation attachante la fervente procession jusqu’à l’église.

Profiter de la plage à Hopkins

L’une des plus belles plages du Belize se trouve à Hopkins, un village de pêcheurs au cachet fou en passe de devenir une station balnéaire courue. Tout y est : un paysage tropical enchanteur, une atmosphère authentique en mode « slow life », des hébergements et des restaurants de qualité, la bonne humeur constante des habitants, dont une importante communauté Garifuna. On dort à Seiri del Mar, un ravissant complexe hôtelier où l’on assiste chaque matin au ballet des pélicans pêchant devant la terrasse, et on brunche avec gourmandise au Coconut Husk Restaurant & Beach Bar. Pour le dîner, deux adresses de choix : Chef Rob’s Gourmet Café ou The Paddle House Restaurant. Le premier est une institution dans la région, le chef préparant ses plats devant les clients en fonction de l’arrivage en produits frais du jour ; le second est situé au sein d’un sublime hôtel, et l’on déguste les pieds dans le sable des mets très fins comme le gâteau au chocolat maya, accompagnés de cocktails originaux au piment jalapeno et au tamarin, ou à l’ananas rôti. 

Image
Essayez-vous au ziplining dans le Bocawina Mayflower National Park.
Essayez-vous au ziplining dans le Bocawina Mayflower National Park. Marie Dufay - Lonely Planet France

Vivre l’aventure au coeur de la forêt tropicale

La jungle bélizienne, on l’aura compris, cache bien des merveilles. D’un vert intense, abritant d’innombrables cascades, grottes souterraines (certaines accueillaient des cérémonies sacrificielles mayas) et piscines naturelles, elle se découvre au fil de randonnées pour tous les niveaux, mais aussi d’activités ludiques comme le ziplining ou le canyoning avec l’agence Get to know Belize Adventures. On retrouve un sympathique condensé de ces activités au Bocawina Mayflower National Park, dans le sud du pays, où trois parcours balisés permettent de rejoindre de superbes cascades, comme les chutes d’Antelope qui s’élèvent à 300m au-dessus d’un bassin d’eau vert émeraude. Entre tyroliennes et ponts suspendus, on jouit d’une vue imprenable sur la canopée, les colibris, les hiboux à lunettes, les tangaras écarlates… et même un site maya. Sensations garanties ! Il est également possible de camper sur place. 

Dormir dans un écolodge de rêve

Dans le district de Cayo, caché dans une immense forêt de pins (la réserve de Mountain Pine Ridge). Le Hidden Valley Inn & Reserve est sûrement l’hébergement le plus incroyable que vous pourrez trouver au Belize. Cet écolodge à la fois luxueux et intimiste vous reconnecte instantanément à la nature, et donc au calme intérieur. Ses cottages en bois extrêmement confortables sont décorés avec goût, et pour certains équipés d’un jacuzzi. Les menus concoctés par le chef Sean Kuylen, revisitant les produits et les recettes ancestrales mayas, sont exceptionnels ; quant à la cérémonie de bénédiction par un prêtre maya du cochon sauvage rôti sous terre dans des feuilles de bananier durant 24 heures, elle constituera sans aucun doute l’un des souvenirs les plus marquants de votre séjour au Belize. On peut bien sûr randonner dans cet environnement époustouflant, seul ou accompagné d’un guide qui vous montrera des oiseaux rares, et vous mènera à des cascades et des piscines naturelles.

Image
San Pedro (ici en photo) et Placencia sont des lieux idéaux pour faire la fête !
San Pedro (ici en photo) et Placencia sont des lieux idéaux pour faire la fête ! Marie Dufay - Lonely Planet France

Faire la fête à Placencia 

Ce n’est plus un secret pour personne : au sud du Belize, la péninsule de Placencia, avec son lagon et sa petite ville pittoresque, pourrait bien détrôner la fameuse île de Caye Caulker (voir notre article à venir ici…) sur le podium des stations balnéaires appréciées des touristes. On y trouve d’excellents bars et restaurants, des galeries d’art, de nombreuses structures d’activités nautiques (kayak, voile, pêche, etc…) et les spots de plongée y sont très réputés. On bronze, on nage, on déambule sur ses 25 km de plages en oubliant qu’il faudra rentrer un jour… On peut aussi se faire une après-midi shopping dans la rue la plus longue au monde, citée dans le Guinness Book des Records ! Au printemps et en été, on peut y observer les requins-baleines. De Placencia, il est facile de partir en excursion à Monkey River pour admirer lamantins, papillons, oiseaux, crocodiles, iguanes, tapirs et singes hurleurs. 
 

Cet article a été réalisé avec le soutien logistique de l’Office du Tourisme du Belize. 

Les derniers articles liés à la destination

À l'aventure !

À taille humaine : découvrez le tourisme culturel au Bélize

Malgré ses petites dimensions, le Bélize est un mélange stupéfiant de cultures et de paysages, un endroit qui revendique fièrement ses racines centraméricaines et caribéennes, qui célèbre sa diversité et s’enorgueillit de ses beautés naturelles spectaculaires.

Timotea Mesh et sa collègue Josefa montrent comment utiliser une meule maya traditionnelle

25/10/2018 | 5 minutes

Reportages

Rencontres avec des tribus fascinantes

Dans les coins les plus reculés de la planète, partez à la découverte de peuples dont la culture et le mode de vie ont traversé les siècles.

07/11/2014 | 5 minutes

Plages, îles & Plongée

Les plus belles barrières de corail

Elles représentent moins de 1% de la surface océanique mondiale mais offrent une biodiversité à la richesse exceptionnelle.

16/06/2014 | 5 minutes

Voyage responsable

10 sites touristiques en danger

Le tourisme, l’instabilité politique et le développement urbain menacent certains des plus beaux vestiges naturels et culturels de l’humanité. Agissez pour leur préservation et choisissez des destinations moins fragiles.

24/05/2013 | 6 minutes

Les derniers articles liés à la thématique

À l'aventure !

D’Edimbourg aux Highlands, voyage au coeur de l’Écosse

Vous rêvez d’une Écosse authentique ? Envolez-vous pour le Perthshire. Truffée de trésors culturels, de montagnes et de lochs, la région est tout simplement magique.

Le loch Tay dans le Perthshire en Ecosse.

29/05/2024 | 6 minutes

À l'aventure !

Le Péloponnèse en 10 aventures

Loin des sentiers battus, découvrez la beauté sauvage du Péloponnèse et la vie rurale grecque à moindres frais. N’en perdez pas une miette, des côtes turquoise aux sommets enneigés , en passant par les nombreux sites qui furent le théâtre d’événements historiques.

Le port de Gythio dans le Péloponnèse en Grèce.

15/05/2024 | 5 minutes

À l'aventure !

Les 20 plus beaux parcs nationaux d’Europe

Sélectionner les plus beaux parcs nationaux d'Europe n’a pas été une mince affaire !

Découvrez les 20 plus beaux parcs nationaux d'Europe.

10/04/2024 | 13 minutes

À l'aventure !

Immersion sportive en Haute-Maurienne Vanoise, entre sensations et déconnexion

Située au sud-est du parc national de la Vanoise, la vallée de la Haute-Maurienne coche toutes les cases d’un séjour hivernal réussi dans les Alpes !

La vallée de la Haute-Maurienne coche toutes les cases d’un séjour hivernal réussi dans les Alpes !

04/04/2024 | 4 minutes

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

#ExperienceLonely