Sydney : Histoire

Chronologie de Sydney

Malgré le mystère qui entoure bien des aspects de la période préhistorique en Australie, il semble certain que les premiers hommes arrivèrent par la mer en provenance d'Asie du Sud-Est il y a 50 000 ans. Environ 3 000 d'entre eux s'installèrent dans la région de l'actuelle Sydney. Ces Aborigènes vivaient en tribus composées de groupes de familles, parlaient trois langues principales et se nourrissaient de ce qu'ils trouvaient dans la nature. On pense qu'ils furent les premiers à fabriquer des outils en pierre polie, à incinérer leurs morts et à sculpter et peindre des représentations d'hommes et d'animaux. Ils formaient une société culturellement complexe, dont les cérémonies mêlaient religion, histoire, droit, art et code de conduite.

XVIIIe siècle

En 1788, l'arrivée de la Première Flotte (First Fleet) britannique, à Botany Bay, bouleversa le mode de vie des Aborigènes. Face à la négation de leurs droits sur les terres par les colons britanniques, ceux-ci ne purent opposer une résistance suffisante, en raison, notamment, du caractère égalitaire de leur structure sociale. Les Aborigènes de Sydney, privés de leur territoire, furent incarcérés, tués ou chassés. Beaucoup succombèrent également aux maladies venues d'Europe. Quelque 760 forçats furent amenés des prisons bondées de Grande-Bretagne et un corps militaire fut placé sous la responsabilité du commandant Arthur Phillip. Une colonie fut finalement établie à Sydney Cove, au nord de la baie.

Première moitié du XIXe siècle

Malgré la famine qui frappa la colonie au cours de ses 15 premières années d'existence, une deuxième, puis une troisième flotte arrivèrent à leur tour. Vers la fin du XVIIIe siècle, un régiment permanent, surnommé “Rum Corps” (“corps du Rhum”), instaura l'alcool du même nom comme principale monnaie d'échange. La ville passa alors des mains des gouverneurs à celles des militaires. En 1813, la découverte, par des explorateurs, d'un passage dans les Blue Mountains, permit de désenclaver la ville en la reliant aux plaines occidentales de la Nouvelle-Galles du Sud. Sydney se vida au moment de la ruée vers l'or, dans les années 1850, quand ses habitants partirent tenter leur chance dans l'État du Victoria et plus à l'ouest.

1901

Le 1er janvier 1901, les colonies australiennes se constituèrent en fédération pour former le Commonwealth of Australia. Sydney devint la capitale de la Nouvelle-Galles du Sud.

Entre-deux-guerres

L'Australie connut un essor économique jusqu'à la fin des années 1920, après avoir soutenu l'effort de guerre de la Grande-Bretagne en 1914. En 1931, au moment de la Grande Dépression, près d'un tiers de la population de Sydney se retrouva au chômage. En 1932, la hausse des prix de la laine et la reprise de l'industrie de la construction permirent néanmoins à la ville de retrouver sa place au sein du pays. Le Harbour Bridge (pont) fut construit la même année. L'inauguration marqua les esprits, car un certain Francis de Groot, activiste d'extrême droite, éclipsa le Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud en coupant le ruban à sa place.

1939-1945

Sydney n'eut guère à souffrir de la Seconde Guerre mondiale, même si plusieurs sous-marins japonais furent capturés dans son port. Dans l'après-guerre, l'arrivée massive d'immigrants européens initia le développement de l'ouest de la ville.

1957-1973

L'architecte danois Jørn Utzon, dont le projet avait été sélectionné, en 1957, pour la construction de l'Opéra de Sydney, finit par démissionner en 1966, avant son achèvement. Une nouvelle équipe termina les travaux et l'édifice fut finalement inauguré en 1973.

Années 1970

Durant la guerre du Vietnam, Sydney devint une escale importante pour les GI américains. La métropole adopta le Coca-Cola et les hamburgers, tandis que Kings Cross prit le statut de quartier "chaud" de la ville. Dans les années 1970, la Nouvelle-Galles du Sud vota pour le Parti travailliste, allant ainsi à l'encontre de la tendance nationale. Sydney connut un véritable boom de la construction, contrôlé en grande partie par Neville Wran, Premier ministre travailliste de l'État.

1988

Les célébrations du bicentenaire de l'arrivée de la Première Flotte et le gigantesque projet de réaménagement de Darling Harbour contribuèrent à dynamiser Sydney et lui permit de développer une économie florissante, malgré un taux de chômage toujours élevé.

2000

Sydney connut un véritable “lifting” dans le cadre de la préparation des Jeux olympiques de 2000. Mais si ces jeux furent un grand succès sportif national, le nombre des visiteurs fut bien loin d'atteindre l'objectif fixé. En outre, les infrastructures créées pour l'occasion ne contribuèrent guère à améliorer le sort des habitants défavorisés de la ville, dont beaucoup ne purent pas assister aux épreuves par faute de moyens.

2004

En mars 2004, Clover Moore fut élue lord-maire (Lord-Mayor) de Sydney, devenant ainsi la première femme à occuper ce poste. 2005 Les émeutes raciales qui éclatèrent à Cronulla Beach, au sud de la ville, mirent une nouvelle fois en lumière les tensions existant entre les "anciens" et les "nouveaux" Australiens.

2007

Inscription de l'Opéra de Sydney au patrimoine mondial de l'Unesco.

2009

En septembre, une tempête de poussière rouge s'abattit sur la ville, lui donnant un faux air de planète Mars.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Australie

Paramètres des cookies