Turquie : Histoire

Vers 1200 av. J.-C.

Les Grecs prennent d'assaut la ville hittite de Troie.

333 av. J.-C.

L'Asie Mineure, à l'instar de l'ensemble du Proche-Orient, passe sous la domination d'Alexandre le Grand.

330

L'empereur Constantin fonde la "Nouvelle Rome" à Constantinople, déplaçant le centre de gravité de l'empire sur les rives du Bosphore. Deux siècles plus tard, Justinien fait construire l'église Sainte-Sophie, le plus grand édifice religieux du monde.

654-676

Les armées arabes musulmanes envahissent l'Anatolie, prennent Ankara et assiègent Constantinople. Plusieurs dynasties islamiques se succèdent à la tête du pays (notamment les Seldjoukides au XIe siècle).

1453

Prise de Constantinople par Mehmet II. Début du règne des Ottomans. Sous l'autorité de Soliman le Magnifique (1520-1566), leur empire s'étendra sur le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord et en Europe jusqu'aux portes de Vienne.

1832

Indépendance de la Grèce. Amorce du déclin de l'Empire ottoman.

1918

Allié de l'Allemagne, l'empire sort démembré de la Première Guerre mondiale.

1923

La République turque est proclamée par Mustafa Kemal (Atatürk), mettant fin au règne des Ottomans. La Turquie parviendra à préserver sa neutralité durant la Seconde Guerre mondiale.

1980

Alors que le système politique est bloqué par les divisions entre une gauche pro-soviétique et une droite pro-islamique, l'armée s'empare du pouvoir et institue une dictature militaire jusqu'aux premières élections libres de 1983, gagnées par le parti de centre-droit de Turgut Özal.

1993

À la mort de Turgut Özal, la démocratie parlementaire semble s'être solidement installée en Turquie.

1998

La cour constitutionnelle interdit le Parti islamique de Necmettin Erbakan.

1999

Le chef de la guérilla kurde, Abdullah Öcalan, est capturé. À l'issue de son procès, il est condamné à mort. La même année, Istanbul est secouée par deux tremblements de terre qui font près de 20 000 victimes.

2000

Élection d'Ahmet Necdet Sezer, premier président de la République à n'appartenir ni à la classe politique traditionnelle, ni à l'armée. Il se prononce pour la démocratisation du régime.

2001

Effondrement de l'économie et de la livre turques. Impasse politique sur fond de difficile coalition, importante dette étrangère et violation des droits de l'homme, malgré la candidature du pays à l'Union européenne. Le problème avec la minorité kurde reste entier.

2002

En août, pour se conformer aux critères d'adhésion fixés par l'Union européenne, le Parlement turc vote en faveur de l'abolition de la peine de mort en temps de paix (elle est maintenue en temps de guerre). En novembre, le Parti de la justice et du développement (AKP), qui prône un islamisme modéré, remporte une victoire écrasante aux élections législatives, témoignant du mécontentement de l'opinion politique vis-à-vis des partis traditionnels.

2005

Le 1er janvier, la nouvelle livre turque est introduite. L'Union européenne entame des pourparlers concernant l'adhésion de la Turquie. Le pays engage ses premières réformes, malgré la résistance de certains États membres de l'UE.

2007

Assassinat en janvier de Hrant Dink, journaliste turco-arménien, qui combattait pour le rapprochement entre les deux peuples. Élections législatives anticipées durant lesquelles l'AKP obtient 46,7% des voix. Recep Tayyip Erdoğan conserve le poste de Premier ministre. Abdullah Gül est quant à lui élu onzième président de la République. Le 21 octobre 2007, un amendement constitutionnel par référendum a décidé que le président de la République sera désormais élu au suffrage universel.

2008

En février, un amendement constitutionel est établi pour la levée de l'interdiction du foulard islamique à l'université. Cet amendement est annulé par la Cour constitutionnelle le 5 juin 2008 sur la base de l'article 2 de la Constitution, qui garantit la laïcité. L'AKP, accusé d'ébranler la laïcité turque, est menacé d'interdiction, sans succès.

2011

L'AKP remporte sa troisième victoire aux élections législatives du 12 juin. Recep Tayyip Erdoğan conserve son poste de Premier ministre. La Turquie, qui est installée sur plusieurs plaques tectoniques, a été frappée de nombreux séismes en 2011, souvent meurtriers, notamment celui de la province de Van qui a fait plus de 270 morts.

Mis à jour le : 27 novembre 2012

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Turquie

Paramètres des cookies