1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 lieux de mythes, contes et légendes
Idées de voyage

10 lieux de mythes, contes et légendes

Mis à jour le : 26 janvier 2017

Carte

On a beau pouvoir rallier l’autre bout du monde en moins d’une journée, certains lieux résistent encore et toujours à la banalité. Au fil des siècles, ils ont accumulé des histoires longues comme la Muraille de Chine. Pourvu de votre boussole, de vos lunettes et de votre imagination, embarquez pour un voyage en terre de légende. Voici dix lieux inscrits plus profondément dans la mémoire collective que dans toute carte ou atlas.

1. Zanzibar, Tanzanie

Le seul nom de “Zanzibar” évoque un harem de jeunes femmes gloussant derrière des voiles transparents, des portes en bois sculpté s’ouvrant sur des pièces remplies d’épices et quantité d’autres images des Mille et Une Nuits. À ceci près qu’il ne s’agit pas ici de fiction. Entre le XIIe et le XVe siècle, Zanzibar devint une puissante cité-État, affrétant des navires chargés d’esclaves, d’or, d’ivoire et de bois à destination de l’Arabie et au-delà. Le sultanat d’Oman finit par y installer sa cour - forte de 100 concubines et eunuques - et lança la production du fameux clou de girofle local. Si le sultan a depuis longtemps déserté les lieux, une influence arabe et un parfum d’épices douces continuent de flotter sur cette île sensuelle.

2. El Dorado, Colombie

Nichée à l’abri d’arbres recouverts de vignes, au plus profond de la jungle amazonienne, miroite une étincelante cité d’or… C’est du moins ce qu’affirme la légende. Lorsque les conquistadors espagnols entendirent parler d’El Dorado (littéralement “la cité dorée”) pour la première fois, après avoir débarqué sur les côtes de Colombie dans les années 1500, ils s’égaillèrent en tous sens tels des piranhas en furie. Ils débutèrent leur quête frénétique par les hauts plateaux andins, avant d’écumer les forêts du Pérou, du Venezuela et du Guyana au cours des deux siècles suivants. Personne ne mit jamais la main sur cette cité légendaire, peut-être douée de la capacité de se dérober aux explorateurs indignes d’elle.

3. Vallée des Rois, Égypte

Sur la rive occidentale du Nil, en face de la ville de Louxor, se trouve la dernière demeure des pharaons d’Égypte, parmi lesquels Ramsès le Grand, Touthmôsis et Toutankhamon. Ces souverains, qui régnèrent entre 1500 et 1000 av. J.C., dédaignèrent les pyramides au profit de tombeaux élaborés creusés dans les collines rocheuses de la vallée. Plus de 60 d’entre eux ont été découverts à ce jour. Ils renferment des momies, logées dans des sarcophages dorés, des statues incrustées de joyaux, ainsi qu’une malédiction visant tous ceux qui oseraient déranger ces sépultures. Les touristes ne semblent guère s’en soucier, puisque la vallée est devenue l’un des sites les plus visités d’Égypte (un peu moins depuis les évènements politiques de 2011-2013).

4. Cité d’Ys, France

La princesse celte Dahut pria son père de lui construire une ville au bord des flots. Le roi Gradlon fit donc bâtir la cité d’Ys, ainsi qu’une haute digue tout autour afin de la protéger des vagues. L’unique entrée se faisait par une porte en cuivre, dont seul Gradlon possédait la clé. Profitant de sa nouvelle résidence, la princesse Dahut entreprit de se choisir chaque nuit un nouvel amant, qu’elle faisait ensuite disparaître. Un jour, l’un de ces hommes - en vérité un démon - se joua d’elle et la persuada de voler la clé. Il ouvrit alors les portes de la cité d’Ys, qui disparut sous les flots en emportant tous ses habitants à l’exception de Gradlon. Cette cité engloutie se trouverait au large de Douarnenez, une populaire cité balnéaire de Bretagne. 

5. Troie, Turquie

Les amateurs de mythologie auront reconnu le terrain de jeu préféré d’Hector, de Pâris et d’Hélène, mais aussi d’un fameux cheval en bois. Troie constituait l’épicentre de la guerre éponyme, déclenchée par l’enlèvement d’Hélène, épouse du roi de Sparte, par Pâris. En rétorsion, les Grecs levèrent une armée et prirent la mer, bien déterminés à corriger les Troyens - ce qu’ils firent avec l’aide du cheval imaginé par Ulysse. Les visiteurs d’aujourd’hui peuvent flâner entre les murailles, les temples et les ruines du site de Troie, aussi appelée Truva, dans le nord-ouest de la Turquie.

6. Karakorum, Mongolie

C’est ici que Gengis Khan élut domicile au milieu du XIIIe siècle, avant de s’en aller conquérir la moitié du monde. Hélas, la gloire de Karakorum, capitale mongole de “l’empire des steppes”, fut de courte durée - 30 ans environ - après quoi la ville fut détruite. Le visiteur moderne devra user de toute son imagination pour imaginer les imposantes murailles et portes qui ceignaient jadis l’endroit. De nombreux fragments ont été intégrés aux murs blancs du monastère d’Erdene Zuu et de ses 108 stupas, non loin de là.

7. Carthage, Tunisie

Installée à la lisière de l’actuelle TunisCarthage constituait une formidable cité-État au IIIe siècle av. J.C. La puissance de cet ennemi juré de Rome s’appuyait sur une formidable flotte de navires phéniciens patrouillant la Méditerranée, ainsi que sur une armée d’éléphants montagnards emmenée par le commandant Hannibal. Bien que surnommée “la ville scintillante”, Carthage ne résista pas longtemps à l’envahisseur. Les Romains débarquèrent et rasèrent la ville, pour finalement construire leur propre cité à la place. On leur doit les bains, les maisons, les citernes et les basiliques que le visiteur peut admirer aujourd’hui.

8. Tombouctou, Mali

Endroit formidablement reculé, Tombouctou (Mali) se fit un nom en tant que terminus d’une fructueuse route commerciale entre l’Afrique de l’Ouest et la Méditerranée. Pour acheminer son or, ses esclaves et son ivoire vers le nord (ou son sel vers le sud), il suffisait de rejoindre une caravane de chameaux puis de marcher des mois durant dans le Sahara, essuyant tempêtes de sable, chaleurs écrasantes et solitude démentielle. Aujourd’hui, tandis que les caravanes de sel emmenées par les Touareg drapés de bleu continuent de passer, il faut toujours effectuer un long périple pour atteindre Tombouctou. Pourtant, cette dernière n’est plus que le pâle reflet de la cité du XVe siècle qui brillait par ses riches marchands et ses glorieuses mosquées. Encore plus depuis que ses tombaux et mausolées ont été partiellement détruits par les partisans d'un islam radical, au printemps 2012. 

9. Île d’Avalon, Angleterre

Selon la légende, le roi Arthur se reposerait sur l’île enchantée d’Avalon, soignant les plaies d’une longue vie mêlant chevaliers, croisades, sorciers, table ronde et épées magiques. On raconte que ce “roi du temps jadis et de demain”, armé d’Excalibur et du saint Graal, reviendra unir son pays le jour où il sera vraiment menacé. Aujourd’hui, la ville anglaise de Glastonbury s’étend sur le site où flottait jadis l’esprit d’Avalon. Fidèle à ses racines mystiques, elle attire les esprits indépendants qui viennent y acheter des cristaux, consulter des voyants, acheter une glace végétalienne ou assister à des colloques sur les phénomènes paranormaux et énigmatiques.

10. Shambhala, Tibet

Shambhala se niche quelque part au creux des sommets enneigés de l’Himalaya. Ce “royaume parfait” de la tradition bouddhiste, terre d’éveil et de paix, ne peut être atteint que par des personnes ayant atteint le karma adéquat. Les explorateurs du siècle passé entreprirent de découvrir Shambhala au Tibet, là même où James Hilton le situait (sous le nom de Shangri-la) dans son roman Horizon perdu. Si ce royaume mythique n’a jamais été dévoilé, Zhongdian est peut-être l’endroit qui s’en approche le plus. Cette ville située à la frontière entre Chine et Tibet, qui affirme être à l’origine de ce mythe, a été rebaptisée Shangri-La en 2001.
Si vous aimez les lieux empreints de mystère, lisez aussi 10 cités perdues à retrouver et 10 châteaux légendaires
 

1000 idées de voyage

Plus d'idées de destinations de légende dans 1000 idées de voyage publié chez Lonely Planet. 

 
 


Paramètres des cookies