Moscou : Histoire

X ème siècle

Des tribus slaves de l’Ouest, originaires de la Rous’ kiévienne, migrent vers l’est, assimilant ou déplaçant les tribus finno-ougriennes qui peuplent la région.

1015

Le royaume de Vladimir I er est divisé entre ses fils, provoquant une période de violents affrontements familiaux. Son fils Iaroslav (et ses descendants) prennent finalement la contrôle des territoires de l’Est.

1147

Moscou est mentionnée pour la première fois dans les chroniques historiques, lorsque Iouri Dolgorouki invite ses alliés à un banquet.

1237-1238

Les Mongols rasent la ville et exécutent son gouverneur. Leur présence menaçante remet les compteurs politiques à zéro dans la région, ouvrant le champ à la petite principauté de Moscou.

1326

Moscou s’impose comme centre politique et religieux. Le chef de l’épiscopat russe quitte Vladimir pour s’établir au Kremlin.

1328

Le grand-prince Ivan I er (Kalita) obtient le droit de collecter l’impôt dans les autres principautés russes, contrôlant de fait la principauté de Vladimir-Souzdal.

1327-1333

Les premiers édifices en pierre sont érigés à l’intérieur du Kremlin, notamment trois belles églises et un clocher en calcaire, chacun surmonté d’un bulbe.

1380

Le grand-prince Dimitri parvient pour la première fois à défier l’autorité tatare, et gagne son surnom de Donskoï en battant les Tatars lors de la bataille de Koulikovo, sur le Don.

Années 1450

L’Église orthodoxe russe est fondée. Lorsque Constantinople tombe aux mains des Turcs, Moscou s’autoproclame “Troisième Rome”, légitime héritière de la chrétienté.

1475-1495

Ivan III lance une campagne de reconstruction pour célébrer ses victoires militaires, invitant des artisans et maçons italiens pour bâtir les épais murs du Kremlin et ses imposantes tours de garde.

1478-1480

Moscou éclipse ses principautés rivales, et l’armée russe défait les Mongols sur l’Ourga. Ivan III est couronné souverain de toute la Russie, ce qui lui vaut le surnom d’Ivan le Grand.

1560

À la mort de sa femme, Ivan I V, paranoïaque, commence à faire régner la terreur sur les boyards (nobles de haut rang), ce qui lui vaut son surnom d’Ivan le Terrible.

1571

Moscou est réduite en cendres par les Tatars de Crimée. La ville se reconstruit, et un mur de pierre est érigé autour des quartiers commerçants qui jouxtent le Kremlin.

1591-1613

Ivan I V meurt sans héritier capable, laissant le pays dans le chaos. Sa mort marque le début du “Temps des troubles”, époque où les prétendants au trône russe se bousculent pour diriger le pays.

1610-1612

L’armée de la république des Deux-Nations (Pologne-Lituanie) occupe Moscou, jusqu’à l’arrivée de l’armée cosaque emmenée par Dimitri Pojarski et Kouzma Minine, qui expulsent les Polonais.

1613

Le zemsky sobor, sorte de parlement, élit Mikhaïl Romanov tsar. Il est rappelé de son exil à Kostroma et couronné, fondant ainsi la dynastie des Romanov.

1682

La lutte pour le pouvoir entre deux clans sème le trouble dans la garde du Kremlin, puis dans toute la ville, avant que Sophie Alexeïevna ne prenne la régence au nom de ses deux frères.

1712

Pierre I er (le Grand) surprend tout le pays en transférant la capitale à Saint- Pétersbourg.

1755

À l’instigation de Mikhaïl Lomonossov et du ministre de l’Éducation Ivan Chouvalov, l’impératrice Élizabeth fonde l’Université d’État de Moscou (MGU), la première de Russie.

1810-1812

La Russie rompt son traité avec la France. Napoléon riposte en envahissant le pays avec sa Grande Armée. On rapporte que les Moscovites auraient incendié eux-mêmes leur ville avant l’invasion.

1824

Les théâtres Bolchoï et Maly sont bâtis sur la bien nommée place du Théâtre, et inaugurés l’année suivante.

1839-1860

Pour fêter une victoire héroïque sur la France lors des guerres napoléoniennes, la cathédrale du Christ- Sauveur est érigée sur les rives de la Moskova.

1905

Avec la création du poste de “gouverneur de la ville”, le tsar nomme Alexandre Adrianov comme premier maire de Moscou. La guerre russo-japonaise provoque des grèves générales à Moscou et Saint-Pétersbourg. À Moscou, des barricades sont dressées et on se bat dans ce qui est aujourd’hui Presnensky.

1914-1917

La Première Guerre mondiale ravage la Russie. En 1916, le pays déplorait déjà 1,6 million de victimes. Le front intérieur n’est pas épargné, avec l’inflation et la pénurie de nourriture.

1917

Nicolas II est renversé lors de la révolution de février à Saint-Pétersbourg, et abdique. Un gouvernement provisoire est créé pour rétablir l’ordre.

1918

Face à l’inefficacité du gouvernement provisoire, le Parti bolchevik prend le pouvoir. Redoutant une attaque allemande, Lénine rapatrie la capitale à Moscou.

1922-1924

Lénine succombe à une série d’attaques qui l’avaient paralysé. Plus d’un million d’admirateurs endeuillés viennent lui rendre un dernier hommage. Joseph Staline lui succède.

1931

La gigantesque cathédrale du Christ-Sauveur est dynamitée pour y construire le palais des Soviets, projet de monument au socialisme surmonté d’une statue de Lénine.

1941

Violant le pacte germano-soviétique de non-agression, Hitler attaque la Russie.

1944

L’avance des nazis sur Moscou est stoppée par un hiver rude, permettant à l’Armée rouge prise en étau de repousser l’envahisseur.

1953

Staline meurt et est inhumé sur la place Rouge. Nikita Khrouchtchev devient premier secrétaire. Son principal rival, Lavrenti Beria, est arrêté, jugé pour trahison et exécuté.

1958

Près de trente ans après la destruction de la cathédrale du Christ-Sauveur, l’immense trou jamais recouvert devient finalement la plus grande piscine du monde.

1964

Leonid Brejnev accède au pouvoir grâce à un coup d’État contre Khrouchtchev, amorçant les “années de stagnation”.

1979-1980

La Russie envahit l’Afghanistan et appuie le régime communiste face aux militants islamiques soutenus par les États-Unis.

1982-1984

À la mort de Brejnev, le pouvoir revient au chef du KGB, Iouri Andropov, qui y reste 15 mois, jusqu’à sa mort en 1984.

1985

Konstantin Tchernenko, 72 ans, presque gâteux, prend la suite mais n’a guère le temps d’agir avant sa mort, 13 mois plus tard.

1985

Mikhaïl Gorbatchev est élu secrétaire général du Parti communiste. Souhaitant des réformes, il institue la perestroïka (reconstruction) et la glasnost (transparence).

1991

En août, un coup d’État manqué contre Gorbatchev sonne la fin de l’URSS . Gorbatchev démissionne et Eltsine prend sa suite, après avoir été élu à une large majorité président de la fédération de Russie.

1993

En désaccord avec le parlement russe, Eltsine envoie l’armée mater les dissidents à la Maison Blanche et la tour Ostankino. C’est le conflit politique le plus violent en Russie depuis 1917.

1997

Pour célébrer le 850e anniversaire de la fondation de Moscou, la cathédrale du Christ-Sauveur est reconstruite sur son site d’origine.

1999

Le soir du réveillon du Nouvel An, Eltsine prend tout le monde par surprise en annonçant sa démission immédiate, et en confiant les manettes du pays au premier ministre Vladimir Poutine.

2002-2004

Des Tchétchènes bardés d’explosifs retiennent 800 personnes en otage dans un théâtre moscovite 3 jours durant. Le terrorisme continue à secouer la capitale. Des attentats-suicides font des centaines de morts et de blessés dans le métro, en avion et à des concerts de rock.

2008-2009

La crise financière internationale frappe la Russie de plein fouet. La récession économique est accentuée par la chute du cours du pétrole et l’imbroglio militaire avec la Géorgie.

2009-2011

Le terrorisme tchétchène reprend, avec des attentats dans des trains, des stations de métro et un aéroport, causant des centaines de victimes.

2011

Poutine annonce sa candidature pour la présidentielle de 2012. Soutenu par Medvedev, il préconise que celuici soit nommé à sa succession au poste de Premier ministre.
Des manifestations sans précédent ont lieu dans toute la Russie, et particulièrement à Moscou, pour protester contre les fraudes constatées lors des législatives de décembre.

2012

En mars, Vladimir Poutine est réélu président de Russie dès le premier tour, avec près de 64% des suffrages.

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Moscou

Paramètres des cookies