Norvège

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Norvège
  4. Comment circuler

Norvège : Comment circuler

Se déplacer en Norvège

La Norvège possède un excellent réseau de transports publics. Les horaires des trains, des bus et des ferries coïncident souvent afin de permettre les correspondances. Pratique et disponible gratuitement dans la plupart des gares, le guide NSB Togruter répertorie les horaires de tous les trains et indique les correspondances possibles avec des bus. Les départs des bateaux et des bus varient en fonction du jour et de la saison. Il y en a relativement peu le samedi, sauf durant la haute saison estivale, où la fréquence tend à augmenter. Vous trouverez les dernières éditions des ruteplan (indicateurs d’horaires) dans les offices du tourisme régionaux.
Le réseau national des chemins de fer s’étend vers le nord jusqu’à Bodø (Narvik est desservie par des trains en provenance de Suède). Au-delà, vous devrez vous rabattre sur les bus et les ferries. L’express côtier Hurtigruten, qui dessert tous les ports de quelque importance entre Bergen et Kirkenes, est une bonne alternative aux trajets par la route. 

Avion

Les distances sont grandes d'un bout à l'autre de la Norvège, et il faut beaucoup de temps pour les parcourir. En conséquence, même les voyageurs les moins fortunés pourront envisager de faire un bout de chemin en avion. Les grandes lignes nationales norvégiennes sont assez concurrentielles. Aussi, en étant suffisamment flexible sur les dates et en réservant bien à l'avance, vous pourrez voyager en avion en déboursant à peine plus qu'en train.
Comme toujours, gardez un œil sur les allers-retours minipris, dont certains coûtent à peine 10% de plus qu'un aller à plein tarif. De plus, le deuxième membre d'un couple (homosexuel ou hétérosexuel), les enfants de 2 à 15 ans, les moins de 26 ans, les étudiants et les plus de 67 ans ont droit à des remises importantes sur certains trajets – n'hésitez pas à poser la question.

Compagnies aériennes en Norvège

Trois compagnies assurent les liaisons intérieures.

  • Norwegian (81 52 18 15 ; www.norwegian.com). Compagnie low-cost possédant un vaste réseau dans tout le pays, qui inclut désormais Longyearbyen (Svalbard). 
  • SAS (91 50 54 00 ; www.sas.no). Le plus grand réseau de Norvège continentale et les seuls vols pour Longyearbyen (Svalbard).
  • Widerøe (81 00 12 00 ; www.wideroe.no). Filiale de SAS, avec de plus petits avions et quelques vols à destination de petits aéroports régionaux.

Bateau

La Norvège possède un excellent réseau de ferries. Des car-ferries sillonnent les fjords, desservant des villages qui sans eux resteraient isolés. Des bateaux express relient les îles au continent. La plupart des ferries sont prévus pour transporter des véhicules à moteur ; les express côtiers et les bateaux à vapeur qui circulent sur les lacs n'acceptent habituellement que les piétons et les cyclistes.
Les ferries de ligne, subventionnés, ne sont pas trop chers (pour la Norvège tout du moins). En été, de longues files d'attente et des retards sont possibles sur les trajets les plus fréquentés. Mais ces ferries présentent l'intérêt de circuler jusque tard dans la nuit, voire 24h/24, notamment en période estivale – les départs sont moins fréquents la nuit. Pour connaître les horaires et les tarifs, procurez-vous les indicateurs publiés par l'Office national du tourisme ou le Rutebok for Norge. Les offices du tourisme locaux vous renseigneront sur les ferries de la région.

Express côtier Hurtigruten

Depuis plus d'un siècle, le légendaire express côtier Hurtigruten (81 00 30 30 ; www.hurtigruten.fr) relie les villes et les villages du littoral au reste du monde. C'est aujourd'hui l'un des moyens de transport les plus populaires pour explorer la Norvège. Le bureau français de Hurtigruten (01 82 88 38 00 ; www.hurtigruten.fr ; 2 rue de la Roquette, passage du Cheval-Blanc, 75011 Paris) vous fournira tous les renseignements utiles pour préparer vos déplacements avant le départ.
Presque toutes les nuits, l'un des onze ferries que compte la flotte appareille de Bergen et se dirige vers le nord à destination de Kirkenes. Au cours de ce voyage de 6 jours, il fait escale dans 35 ports avant de revenir à son point de départ. L'aller-retour, qui dure 11 jours, couvre une distance de 5 200 km. Par beau temps – ce qui est loin d'être toujours le cas –, vous pourrez admirer des paysages grandioses entre montagnes et fjords. La plupart des bateaux sont modernes ; d'autres portent des stigmates de leur âge. Les plus vieux datent de 1956, mais tous ont été sérieusement rénovés dans les années 1990.
À bord, les repas sont servis dans la salle à manger, et une cafétéria propose des snacks et des repas légers.

Tarifs

Les billets long-courriers peuvent être réservés en ligne, et tous les billets sont en vente dans la plupart des agences de voyages norvégiennes. Ils sont également en vente chez Fjord Tours (81 56 82 22 ; www.fjordtours.no).
Les tarifs d'été, de mi-avril à mi-septembre, sont beaucoup plus élevés que ceux d'hiver. Le prix dépend du type de cabine, de la cabine aveugle à la suite tout confort. quelques exemples de tarifs (par personne en cabine lits jumeaux) :

  • Bergen-Kirkenes-Bergen de 1 652 € (nov-fév) à 4 411 € (juin-juillet). 
  • Bergen-Kirkenes de 847 € à 2 528 €. 
  • Kirkenes-Bergen de 778 € à 2 483 €. 

Il est aussi possible, naturellement, de réserver des trajets plus courts, mais vous devrez probablement le faire une fois en Norvège, les réservations sur ces courts trajets étant pratiquement impossibles sur le site de Hurtigruten. Le transport des voitures fait l'objet d'un supplément. Les enfants de 4 à 16 ans, les étudiants et les plus de 67 ans bénéficient du demi-tarif, tout comme les conjoints et les 16–25 ans. Par ailleurs, un forfait valable 21 jours permet aux 16–26 ans de voyager à prix réduit.

Excursions

Vous pouvez envisager de rompre la monotonie du voyage par des excursions, surtout si vous faites le trajet en entier. Parmi ces excursions organisées par la compagnie maritime, certaines ne sont valables que sur les voyages vers le nord (24) et d'autres que sur les trajets vers le sud (15). Beaucoup n'ont lieu qu'à certaines saisons. Il peut s'agir de visiter une ville, d'une croisière au fond des fjords, d'un aller-retour en bus au cap Nord, d'une excursion à la frontière russe depuis Kirkenes, ou encore de sorties en traîneau à chiens ou à motoneige. Le site du ferry en répertorie la liste complète ainsi que les prix.
Ces formules sont avantageuses, mais elles vous feront parfois manquer certains tronçons des paysages côtiers que l'on admire du bateau.

Sur les canaux

Dans le sud de la Norvège, la région du Telemark possède un vaste réseau de canaux, de rivières et de lacs. Il existe des liaisons de ferry régulières, et vous pourrez aussi vous déplacer avec votre propre bateau. 

Bicyclette 

Compte tenu des distances, du relief et de l’étroitesse des routes, mieux vaut être un cycliste expérimenté pour se lancer dans un grand périple à vélo en Norvège. Toutefois, ceux qui tenteront l’expérience en tireront assurément de grandes satisfactions. 

Il est possible d’embarquer un vélo à bord des bus locaux, des ferries express et des trains (sauf les express), moyennant un supplément d’environ 150 NOK. Les trains express n’autorisent aucun vélo à bord, et les trains internationaux les considèrent comme des excédents de bagages (300 NOK). Sur les Nor-Way Bussekspress, vous devrez payer un tarif enfant en plus.

Location

Quelques offices du tourisme, des campings et des auberges de jeunesse louent des vélos. Vous pourrez aussi vous renseigner auprès des commerces de cycles (sykkelbutikken). Vous débourserez en général environ 60 NOK/heure et rarement plus de 350 NOK/jour. Les prix sont dégressifs pour les locations de plusieurs jours.

Bus 

Le réseau de bus norvégien est très étendu. Les véhicules, confortables, se distinguent par leur ponctualité. Pour obtenir la liste complète des horaires et les tarifs pour les principales destinations, procurez-vous un exemplaire du Rutehefte, disponible dans les grandes gares routières et dans certains offices du tourisme. Vous trouverez dans tous les offices du tourisme et les gares des indicateurs réduits consacrés aux bus locaux.

  • Nor-Way Bussekspress (www.nor-way.no). Première compagnie de bus express du pays. Ses lignes relient la plupart des agglomérations. 
  • Lavprisekspressen (www.lavprisekspressen.no). Vend des billets à prix réduits sur Internet. Ses bus longent la côte entre Oslo et Stavanger (via Kristiansand et la plupart des villes intermédiaires) et empruntent deux passages nord-sud entre Oslo et Trondheim. Si vous vous connectez au bon moment, le trajet Oslo-Trondheim peut vous coûter seulement 99 NOK, et même les billets les plus chers sont très en dessous de ceux de ses concurrents. 
  • Nettbuss (www.nettbuss.no). Possède un important réseau englobant les filiales TIMEkspressen, Nettbuss Express et Bus4You (de Bergen à Stavanger).

Train 

NSB (Norges Statsbaner ; 81 50 08 88, touche 9 pour des infos en anglais ; www.nsb.no) a un excellent réseau ferroviaire, même s’il se révèle parfois limité. La Compagnie nationale des chemins de fer relie Oslo à Stavanger, à Bergen, à Åndalsnes, à Trondheim, à Fauske et à Bodø. Certaines lignes font également la liaison entre la Suède et Oslo, Trondheim et Narvik. La plupart des gares sont équipées de consignes automatiques. Beaucoup offrent par ailleurs un service de consigne.

Transports urbains 

Bus 

Pratiquement toutes les villes de Norvège possèdent un réseau de bus desservant la ville et sa périphérie. 
Dans de nombreuses petites municipalités, le terminal se trouve juste à côté de la gare routière ou ferroviaire ou de l’embarcadère des ferries. Le ticket coûte en moyenne 20-35 NOK/trajet.
Il existe des cartes à la journée ou valables pour plusieurs trajets.

Taxi 

Le plus facile pour trouver un taxi est de se rendre à une borne de stationnement. Vous pouvez aussi en joindre un par téléphone ; les hôtels et offices du tourisme connaissent les numéros des compagnies locales. Dans ce cas, il faut savoir que le compteur démarre dès que l’appel est enregistré. Le tarif de jour s’applique de 6h à 19h en semaine et de 6h à 15h le samedi. Il s’élève à 18-28 NOK/km, plus 45 NOK environ pour la prise en charge. Les prix sont légèrement supérieurs dans les grandes villes. Le tarif est majoré de 22% en semaine de 19h à 6h, de 30% le samedi à partir de 15h ; le dimanche, comptez 30% en plus. Les jours fériés, vous devrez payer un supplément de 45%. Dans certains endroits, des grands taxis (maxi-taxis) peuvent transporter jusqu’à 8 passagers pour le même prix qu’un véhicule classique.

Voiture et moto 

Il n’y a pas de formalités particulières à accomplir pour venir avec son véhicule en Norvège. 
La plupart des grandes routes nationales, comme l’E16 d’Oslo à Bergen et l’E6 d’Oslo à Kirkenes, sont ouvertes toute l’année. Pour le reste du réseau, c’est un peu plus irrégulier. Les pittoresques petites routes de montagne sont en général ouvertes uniquement de juin à septembre et seulement si les conditions d’enneigement le permettent.

Location 

Louer une voiture revient très cher en Norvège. Le tarif de base pour une petite voiture avoisine 1 200 NOK/jour, avec 200 km gratuits par jour. Il inclut la TVA mais pas l’assurance, qui revient à 75 NOK/jour pour les moins onéreuses. Les prix sont dégressifs en fonction de la durée de la location.
En été, de nombreuses agences proposent des offres spéciales. Vous pourrez alors obtenir le plus petit modèle pour une période de 3-5 jours au prix de 500 NOK/jour avec 50 km gratuits, ou 600 NOK/jour avec 200 km. Chaque kilomètre supplémentaire vous reviendra à 2,50 NOK, ce qui peut faire grimper rapidement la facture. Les principaux organismes de location ont une formule week-end avantageuse à environ 1 200 NOK. Vous récupérerez votre véhicule le vendredi à partir de 12h et devrez le retourner le lundi avant 10h. Vérifiez bien que vous disposez du kilométrage illimité.

 

Mis à jour le : 10 juin 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Norvège

Paramètres des cookies