Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. Pèlerinage du mont Kailash

Tibet : Pèlerinage du mont Kailash

Itinéraire de 21 jours au Tibet

Le mont Kailash (Gang Rinpoche) occupe l’une des contrées les plus reculées d’Asie. Le voyage vers l’ouest, loin de la rude expédition en 4×4 d’autrefois, est devenu presque confortable grâce à une nouvelle route bitumée.
Si vous souhaitez simplement voir le mont sacré et le lac Mapham Yum-tso, l’itinéraire le plus direct passe par la route du Sud (870 km), un périple de 4 jours au départ de Lhassa, sur la crête de l’Himalaya. En chemin, la plupart des visiteurs s’arrêtent à Shigatse, Saga et Paryang, même si Zhongba et Lhatse constituent d’autres options. Comptez 15 jours au minimum et envisagez des haltes supplémentaires à Gyantse et à Sakya. Le kora autour de la montagne nécessite 3 jours, après quoi vous aurez bien mérité une demi-journée de détente sur les bords du Mapham Yum-tso (lac Manasarovar), probablement au monastère de Chiu. À Darchen, consacrez une demi-journée de visite aux monastères de Gyangdrak et de Seylung. Une fois le kora achevé, les pèlerins se rendent aux sources chaudes (et sacrées) de Tirthapuri.
Un autre itinéraire, ambitieux mais gratifiant, consiste à effectuer une boucle de trois semaines depuis/vers Lhassa via la route du Nord (1 700 km) et Ali. Cet itinéraire permet de découvrir des paysages d’une beauté incroyable et de camper sur les bords du Tagyel-tso, par exemple. D’Ali, une intéressante expédition d’une journée conduit jusqu’au Pangong-tso et au monastère de Rutok. Si vous souhaitez visiter le site archéologique du royaume de Guge, autour de Zanda, vous aurez besoin d’au moins 3 jours supplémentaires. Il faut aussi presque une journée pour explorer les vestiges de Tsaparang, ainsi que quelques heures pour visiter le monastère de Thöling,
à Zanda. Sur la route du mont Kailash, les plus téméraires consacreront une journée supplémentaire à la découverte du monastère bön-po de Gurugyam Kailash et aux vestiges de l’antique royaume de Shangshung, dans la vallée de Khyunglung.
Enfin, si vous gagnez le Népal depuis le mont Kailash, n’hésitez pas à prendre le raccourci au sud, via l’époustouflant Peiku-tso et le point de vue sur le Shishapangma, avant de rejoindre la route de l’Amitié (Friendship Highway) près de Nyalam.

Mis à jour le : 23 janvier 2017

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Tibet

Paramètres des cookies