Tibet

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Tibet
  4. De Lhassa à Katmandou

Tibet : De Lhassa à Katmandou

Itinéraire de 9 jours au Tibet

Longue de 1 300 km, la route de l’Amitié (Friendship Highway) entre Lhassa et Katmandou (Népal) est l’itinéraire de loin le plus prisé du Tibet. Cette route (entièrement bitumée) permet de s’autoriser de formidables détours vers les monastères les plus importants du centre de la région autonome et de contempler le plus haut sommet du monde. Combinez-la avec le périple en train sur la ligne Qinghai-Tibet pour une traversée épique du plateau tibétain dans sa totalité.
De Lhassa, ralliez directement le Yamdrok-tso, l’un des grands lacs sacrés du Tibet, puis admirez la vue depuis le monastère de Samding avant de poursuivre
vers Gyantse via le Karo-la, un col dominé par un glacier. Avec son kumbum,
un sanctuaire incontournable, et sa forteresse, Gyantse mérite une bonne journée de visite. À 1 heure 30 de là, Shigatse donne accès à l’impressionnant monastère de Tashilhunpo. En chemin, le monastère de Shalu vaut le détour, surtout si on s’intéresse à l’art tibétain. La cité monastique de Sakya, à 25 km de la route de l’Amitié, constitue une autre excursion très prisée. Arrêtez-vous pour la nuit et vous aurez tout le temps d’explorer les ruines de Sakya-nord.
La visite la plus populaire conduit au monastère de Rongphu (Rongbuk) et au camp de base de l’Everest, sur le versant tibétain, à quelques heures de la route principale. Une nuit sur place, à 5 000 m d’altitude, est la garantie d’une vue limpide mais gare au mal des montagnes – c’est une mauvaise idée de faire ce détour si l’on arrive directement du Népal car le gain d’altitude est alors trop rapide.
Après l’Everest, la plupart des visiteurs passent la nuit dans l’ancien village de Tingri, avec sa vue magnifique sur le mont Cho Oyu, avant d’emprunter la route vallonnée qui mène à Nyalam et à la grotte voisine de Milarepa. Pour un détour intéressant, filez au nord et passez la nuit sur les bords du Peiku-tso, un lac turquoise niché au pied de l’imposant Shishapangma (8 027 m). Ensuite, la route dévale le haut plateau aride, malgré la présence de cascades et de gorges verdoyantes, jusqu’à Zhangmu et la lisière du sous-continent indien, à la hauteur de la frontière népalaise.

Mis à jour le : 23 janvier 2017

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : Comprehensive and inspirational guides with thousands of detailed listings, reviews and recommendations for…

Paramètres des cookies