Ouzbékistan

Berceau d’une culture vieille de plus de deux millénaires, l’Ouzbékistan possède un fabuleux patrimoine artistique et architectural, héritage de l’histoire rude et fascinante de la route de la Soie. En termes de sites, le pays se classe largement devant ses voisins d’Asie centrale.
Si les mosquées, madrasa et mausolées éblouissants de Samarcande, de Boukhara et de Khiva impressionnent à coup sûr, il existe des destinations pour tous les goûts : la mer d’Aral en péril, les forteresses du lointain Karakalpakstan, Tachkent, la capitale en plein essor, et les monts Nourataou où se développe l’écotourisme.
Bien que sous le joug d’un régime autoritaire, le peuple ouzbek conserve une gentillesse et un sens profond de l’hospitalité qui contribuent grandement à l’attrait du voyage.
Les ressortissants de presque tous les pays ont besoin d’un visa ouzbek. Celui-ci s’obtient assez facilement et la lettre d’invitation n’est plus obligatoire pour tous. Une fois en Ouzbékistan, les voyageurs étrangers doivent se faire enregistrer dans un hôtel et renouveler l’opération au moins toutes les trois nuits (idéalement chaque nuit). Conservez bien les fiches d’enregistrement, car elles seront contrôlées au moment où vous quitterez le pays. Pour plus d’informations sur les visas, voir p. 230.

Quand partir

  • Avr-juin Le ciel dégagé, le soleil et l’air frais créent des conditions climatiques parfaites.
  • Juil Pendant la canicule estivale, nombre d’hôtels acceptent de revoir leurs tarifs à la baisse.
  • Sept-oct Les journées restent douces avant l’arrivée du froid.

tashkent-central-asia-cc

À ne pas manquer

  1. Le fabuleux Registan de Samarcande qui domine un ensemble de joyaux de l’architecture timouride.
  2. Ville sainte merveilleusement préservée, avec de splendides madrasa du XVe siècle, Boukhara, à l’histoire fascinante, dispose d’excellents B&B.
  3. Khiva, le dernier khanat indépendant d’Asie centrale, comme figé dans le temps derrière ses murs de terre crue au milieu du désert du Kyzylkoum.
  4. La remarquable collection d’art de l’incontournable musée Savitsky à Noukous.
  5. La soie de Marguilan, les céramiques à Richtan et les beaux tapis tissés main exposés un peu partout.
Mis à jour le : 4 juillet 2017

À voir à faire en Ouzbékistan

Secteur du Tak-i-Sarrafon et du Tak-i-Telpak Fourouchon

  • Maghok-i-Attar et musée des Tapis

    musée

    Entre ces deux bazars couverts, dans l’ancien marché aux herbes et aux épices, se tient la plus...

    Lire la suite
  • Bazars couverts

    marchés

    À l’époque des Chaïbanides, le secteur à l’ouest et au nord du Liab-i-Haouz était un dédale de...

    Lire la suite

Maison de Faïzoullah Khodjaïev et environs

  • Tchar Minar

    édifice historique

    Le Tchar Minar, dans un dédale de ruelles entre Pushkin et Hodja Nurabad, montre clairement des...

    Lire la suite
  • Madrasa Gaoukoushan

    madrasa

    Au croisement de Jubar et Bakhowuddin Nakshabandi ko’tchasi, cette intéressante madrasa du...

    Lire la suite
  • Musée d’Art

    musée

    Le musée d’Art occupe l’ancien siège de la Banque russe centrasiatique (1912). Il renferme une...

    Lire la suite
  • Galerie de photos

    galerie

    Cette galerie expose de splendides clichés de la ville et de ses habitants réalisés par Shavkat...

    Lire la suite
  • Mosquée Hodja Zaïniddin

    mosquée

    En face de l’Ark, dans Hodja Nurabad, cette mosquée du XVIe siècle comporte un magnifique aivan...

    Lire la suite
  • Maison de Faïzoullah Khodjaïev

    musée

    La maison de Faïzoullah Khodjaïev fut autrefois la demeure d’une des personnalités tristement...

    Lire la suite
  • Mausolée de Turki Jandi

    mausolée

    Au cœur de la vieille ville, le petit mausolée de Turki Jandi est réputé exaucer les vœux. La...

    Lire la suite

Vieille ville

La vieille ville (ouzbek : eski shahar, russe : stary gorod) commence à côté du bazar Tchorsou. Des mosquées et des vieilles madrasa jalonnent un dédale d’étroites rues en terre, bordées de basses maisons en adobe.

Les chauffeurs de taxi s’y perdent facilement, comme les touristes. S’égarer fait partie du charme de ce quartier, où vous serez facilement invité à pénétrer dans une maison ; vous découvrirez que derrière les murs extérieurs des maisons traditionnelles se cachent de paisibles cours verdoyantes et fraîches.

  • Bazar Tchorsou

    marché

    Le plus célèbre marché d’alimentation de Tachkent, coiffé d’un immense dôme vert, déborde...

    Lire la suite
  • Mausolée de Bibi Khanoum

    mausolée

    De l’autre côté de Toshkent yo’li, ce mausolée compact du XIVe siècle a été brillamment...

    Lire la suite
  • Chah-i-Zinda

    cimetière

    Site le plus émouvant de Samarcande, cette extra-ordinaire avenue de mausolées renferme certaines des...

    Lire la suite
  • Madrasa Koulkedach

    madrasa

    Cette madrasa se tient à côté de la principale mosquée Juma (du Vendredi) de Tachkent, sur une...

    Lire la suite
  • Registan

    place

    Cet ensemble de majestueuses madrasa légèrement penchées, parfaitement proportionnées et couvertes...

    Lire la suite
  • Mosquée Bibi-Khanoum

    mosquée

    Au nord-est du Registan, l’énorme mosquée Bibi-Khanoum, achevée peu de temps avant la mort de Timur...

    Lire la suite

Minaret Kalon et environs

  • Mosquée Kalon

    mosquée

    Au pied du minaret, à l’emplacement d’une mosquée détruite par Gengis Khan, se dresse la mosquée...

    Lire la suite
  • Minaret Kalon

    minaret

    Lors de sa construction par le seigneur karakhanide Arslan Khan en 1127, le minaret Kalon était...

    Lire la suite
  • Madrasa Mir-i-Arab

    madrasa

    En face de la mosquée, les coupoles bleu azur de la madrasa Mir-i-Arab, en activité, contrastent avec...

    Lire la suite

  • Musée Savitsky

    musée

    Riche de 90 000 pièces, dont plus de 15 000 peintures, ce musée abrite l’une des plus...

    Lire la suite
  • Minaret Kalta Minor

    minaret

    Au sud de la Koukhna Ark se dresse le minaret Kalta Minor, un édifice trapu couvert de faïences...

    Lire la suite
  • Madrasa Allaquli Khan

    madrasa

    Juste à l’est de la mosquée Juma, une ruelle court vers le nord de la rue Pahlavon Mahmud...

    Lire la suite
  • Mausolée de Modari Khan

    mausolée

    À l’ouest, le mausolée de Modari Khan, construit en 1825 pour la mère d’Omar et non restauré,...

    Lire la suite
  • Fayoz-Tepe

    ruines

    Des archéologues tentent de restaurer Fayoz-Tepe, un monastère bouddhique du IIIe siècle, à 9 km...

    Lire la suite
  • Galerie d’Art d’Ouzbékistan

    musée

    Au nombre des plus récents musées de Tachkent, cet édifice impressionnant donne à voir dans ses...

    Lire la suite
  • Palais Tosh-Hovli

    palais

    Le Tosh-Hovli (“maison de pierre”) possède le décor intérieur le plus somptueux de Khiva, dont...

    Lire la suite
  • Dalle funéraire de Nodira

    mausolée

    À l’origine enterrée derrière le Modari Khan, Nodira fut choisie comme modèle de la femme ouzbèke...

    Lire la suite
  • Kara-Tepe

    ruines

    En regardant vers le sud-ouest, on aperçoit les vestiges de Kara-Tepe, un monastère bouddhique...

    Lire la suite
  • Maison de la Photographie

    musée

    Ce lieu d’avant-garde présente des expositions consacrées aux grands photographes ouzbeks...

    Lire la suite
  • Madrasa Islom-Hodja

    madrasa

    Au sud de la madrasa Abdulla Khan, la madrasa et le minaret Islam Hodja, les plus récents monuments...

    Lire la suite
  • Madrasa Sahib Mian Hazrat

    madrasa

    De la madrasa Kamal-Ko’tchasi, dans Khamza, marchez 5 minutes dans Murquimi jusqu’aux vestiges...

    Lire la suite
  • Mausolée d’Al-Hakim al-Termezi

    mausolée

    Plus près de la ville se dresse le mausolée d’Al-Hakim al-Termezi, un peu moins ancien et tout aussi...

    Lire la suite
  • Musée du Chemin de fer

    musée

    Exposée en plein air, cette magnifique collection de locomotives soviétiques des années 1930 et 1950...

    Lire la suite
  • Mausolée de Pahlavon Mahmud

    mausolée

    Ce mausolée révéré, avec une cour sublime et de somptueux carrelages, est l’un des plus beaux...

    Lire la suite
  • Mosquée Jami

    mosquée

    La plus imposante mosquée de Kokand, édifiée par Omar Khan en 1812, comporte un minaret de 22 m et...

    Lire la suite
  • Ensemble du Sultan Saodat

    mausolée

    L’ensemble du Sultan Saodat, des mausolées restaurés de style timouride, accueille des membres de la...

    Lire la suite
  • Bazar

    marché

    Rempli de marchands ouzbeks cordiaux, de Russes et de Coréens qui vendent des spécialités maison, le...

    Lire la suite
  • Palais Isfandiyar

    palais

    Appelé aussi palais de Narallabay, l’édifice fut bâti entre 1906 et 1912. À l’instar du palais...

    Lire la suite
  • Fabrique de soie Yodgorlik

    fabrique

    Attraction majeure de Marguilan, cette fabrique permet de découvrir les méthodes traditionnelles de...

    Lire la suite
  • Kyr Kyz

    ruines

    D’après la légende, 40 jeunes femmes vécurent au XIe siècle dans la forteresse en pisé de Kyr...

    Lire la suite
  • Musée des Études régionales

    musée

    Ce musée possède de maigres collections sur la région de Fergana, y compris Kokand et Marguilan....

    Lire la suite
  • Palais Ak-Saraï

    ruines

    Juste au nord du centre-ville se dressent les vestiges de l’imposant palais d’été de Timur, dont...

    Lire la suite
  • Musée

    musée

    Le musée local, dans l’hôtel de ville, expose d’intéressantes photos et peintures montrant...

    Lire la suite
  • Bazar Koumtepa

    bazar

    Le dimanche, le bazar Koumtepa, à 5 km à l’ouest du centre, semble suspendu dans le temps,...

    Lire la suite
  • Portes et remparts de l’Itchan-Qala

    site historique

    Si vous pouvez vous promener dans l’Itchan-Qala sans billet, vous ne pourrez pas pénétrer dans les...

    Lire la suite
  • Mosquée Kok-Goumbaz

    mosquée

    Cette grande mosquée du vendredi fut achevée par Ulug Beg en 1437 en l’honneur de son père Chah...

    Lire la suite
  • Navires échoués

    cimetière de bateaux

    Les bateaux échoués se tiennent à 5 minutes de marche au sud de l’Oybek Hotel, de l’autre côté...

    Lire la suite
  • Bazar Jahon

    marché

    Le bazar Jahon est le plus grand marché du côté ouzbek de la vallée de Fergana. Bondé le dimanche...

    Lire la suite
  • Koukhna Ark

    fort

    Sur la gauche en entrant par la porte Ouest, la Koukhna Ark était la résidence fortifiée des...

    Lire la suite
  • Dorout Tilovat

    mausolée

    Derrière la mosquée, le Dorout Tilovat est le complexe funéraire d’origine des ancêtres de Timur....

    Lire la suite
  • Ensemble de Cheikhantaur

    mausolées

    En face du musée Navoï se dressent trois mausolées du XVe siècle. Le plus grand, dans le campus de...

    Lire la suite
  • Mosquée-madrasa Juma

    mosquée

    En face du bazar Eski dans Oltinkul, la belle mosquée-madrasa Juma, du XIXe siècle, serait le seul...

    Lire la suite
  • Madrasa Mohammed Rakhim Khan

    madrasa

    À l’est de la Koukhna Ark, de l’autre côté d’un vaste espace qui était jadis une place animée...

    Lire la suite
  • Palais du Khan

    palais

    Doté de 7 cours et de 114 pièces, cet édifice bâti en 1873 arbore des carreaux étincelants qui le...

    Lire la suite
  • Ensemble Khazrati-Imam

    mausolée

    De Kok-Goumbaz, une allée file vers l’est jusqu’aux vestiges mélancoliques d’un ensemble de...

    Lire la suite
  • Musée d’Histoire du peuple d’Ouzbékistan

    musée

    Ce musée passionnera tous ceux que l’histoire du Turkestan intéresse. Le 1er étage contient des...

    Lire la suite
  • Musée littéraire Babur

    musée

    Ce musée occupe le site des appartements royaux où Zahiruddin Babur (Bobur en ouzbek) passa son...

    Lire la suite
  • Mosquée et madrasa Narbutabey

    mosquée

    Datant de 1799, la madrasa Narbutabey fut fermée par les Bolcheviks, rouverte après l’indépendance...

    Lire la suite
  • Musée Amir Timur

    musée

    Rénovée, la madrasa Tchoubine abrite un modeste musée, dont la pièce maîtresse est une maquette...

    Lire la suite
  • Musée des Beaux-Arts d’Ouzbékistan

    musée

    Les quatre niveaux de ce musée couvrent 1 500 ans d’art en Ouzbékistan, des vestiges bouddhiques...

    Lire la suite
  • Mosquée Juma

    mosquée

    À l’est du mausolée de Sayid Alauddin, la grande mosquée Juma mérite le coup d’œil pour les...

    Lire la suite
  • Dakhma-i-Shokhon

    mausolée

    En entrant dans le cimetière par la porte nord, rendez-vous directement au Dakhma-i-Shokhon, le...

    Lire la suite
  • Musée d’Archéologie de Termez

    musée

    Son musée archéologique justifie à lui seul une visite à Termez. Inauguré en 2001, il rassemble un...

    Lire la suite
  • Musée des Arts décoratifs

    musée

    Cette institution occupe une ravissante maison ornée de ghanch et de boiseries sculptées. Bien que...

    Lire la suite

Ark et environs

  • Ark

    forteresse

    Cette cité royale spectaculaire, dans la ville, est la plus vieille structure de Boukhara, habitée du...

    Lire la suite

Amir Timur maïdoni

Les principales artères de Tachkent partent d’Amir Timur maïdoni, défigurée sans préavis par Karimov en 2010, dans le cadre de son grand projet d’“embellissement” de la ville. Les dizaines de platanes d’Orient centenaires qui offraient jadis leur ombre aux joueurs d’échecs et aux promeneurs ont tous été abattus, et la statue équestre de Timur, au milieu de la place, semble bien solitaire. Un coup d’œil sous la statue révèle que l’étalon a été amputé de son appendice reproducteur. L’identité de l’auteur de ce forfait reste un mystère !

Personne ne sait pourquoi Karimov a fait couper les platanes. Selon la rumeur, le président voulait bénéficier d’une vue dégagée sur le nouveau et gigantesque Dom Forum. Habituellement fermé, ce dernier accueille parfois des événements officiels pour des invités prestigieux. Les tigres qui ornent la façade ressemblent à ceux de la madrasa Chir Dar du Registan, à Samarcande.

Plus à l’ouest, des pélicans porte-bonheur gardent les entrées de Mustaqillik maïdoni (place de l’Indépendance), où la foule se rassemble pour regarder les défilés de la fête de l’Indépendance, ou toute autre manifestation organisée par Karimov pour réveiller l’esprit nationaliste. L’édifice blanc qui scintille du côté ouest de la place est le nouveau Sénat(Paradlar Alleyasi).. À l’est de la place, de l’autre côté de Rashidov, la façade ornée d’animaux du palais Romanov(Buyuk Turon ; Mustaqillik maïdoni), de l’époque tsariste, fait face à la galerie d’Art d’Ouzbékistan ; il est fermé au public.

Au nord de Mustaqillik maïdoni, le monument de la Mère affligée, devant lequel brûle une flamme éternelle, a été érigé en 1999 à la mémoire des 400 000 soldats ouzbeks morts pendant la Seconde Guerre mondiale. Leurs noms sont inscrits dans les niches qui bordent les deux corridors.

Les hommes et femmes soviétiques qui ont reconstruit Tachkent après le séisme de 1966 sont commémorés au mémorial du Tremblement de terre. Les propagandistes soviétiques formaient le gros des troupes de ces “peuples fraternels” et des urbanistes enthousiastes qui venaient de toute l’Union soviétique pour participer à la reconstruction. Lorsque Moscou annonça que 20% des nouveaux appartements seraient donnés aux bénévoles (russes pour la plupart) et les invita à rester, le mécontentement des habitants explosa et se transforma en combats de rue entre Ouzbeks et Russes dans ce que l’on appela l’incident de Pakhtakor, en mai 1969.

Prenez le métro pour rejoindre certains de ces sites et pour admirer le somptueux décor de certaines stations. L’une des plus belles, la station Kosmonavtlar, contient notamment de fantastiques représentations d’Ulug Beg, le petit-fils astronome de Tamerlan, et de Iouri Gagarine, le cosmonaute russe.

  • Tour de la Télévision

    tour

    Ce monstre soviétique tripode se dresse au nord du centre-ville du haut de ses 375 m et on le voit de...

    Lire la suite
  • Cathédrale de l’Assomption

    église

    Avec ses jolis bulbes dorés et son clocher de 50 m, cet édifice imposant construit en 1958 et...

    Lire la suite

Navoï Ko’tchasi et parc Navoï

Les touristes manquent souvent le quartier central russifié de Samarcande. Quasi exempt de trace soviétique, c’est un endroit charmant où des habitants dans leurs plus beaux atours flânent le long de Navoï (anciennement Leninskaya).

  • Mausolée de Hodja Abdi Darun

    mausolée

    En face du mausolée d’Ishratkhana, ce tombeau partage une cour paisible et ombragée avec une...

    Lire la suite
  • Mosquée Imon

    mosquée

    Sise entre les rues Air Kushtchi et Suzangaran, cette petite mosquée du XIXe siècle présente un...

    Lire la suite
  • Mosquée Hodja-Nisbatdor

    mosquée

    Cette ravissante mosquée qui se dresse dans Suzangaran, près d’Andijon ko’tchasi, possède un...

    Lire la suite
  • Entreprise vinicole Hovrenko

    musée

    Cette entreprise installée dans la maison d’un industriel juif du XIXe siècle propose des visites...

    Lire la suite
  • Musée d’Études régionales

    musée

    Le musée d’Études régionales occupe l’ancienne maison d’un négociant juif. Il comporte une...

    Lire la suite
  • Mosquée Khazrat-Khizr

    mosquée

    En face du bazar Siob, de l’autre côté du carrefour, la mosquée Khazrat-Khizr se tient sur une...

    Lire la suite
  • Mausolée d’Ishratkhana

    mausolée

    En ruine et récemment couvert d’un toit de tôle, le mausolée d’Ishratkhana, du XVe siècle, est...

    Lire la suite

Tak-i-Zargaron

  • Madrasa Ulug Beg

    madrasa

    La doyenne des madrasa d’Asie centrale, érigée en 1417 et non restaurée, servit de modèle à...

    Lire la suite
  • Madrasa Abdul Aziz Khan

    madrasa

    Autre joyau non restauré, cette madrasa fut bâtie au XVIe siècle par Abdul Aziz Khan pour surpasser...

    Lire la suite

Ville russe

  • Mausolée de Gour-e-Amir et environs

    mausolée

    Timur, deux de ses fils et deux de ses petits-fils, dont Ulug Beg, reposent dans le mausolée de...

    Lire la suite
  • Mausolée d’Ak Saraï

    mausolée

    Derrière l’affreux mur récent qui entoure Gour-e-Amir, le petit mausolée d’Ak Saraï renferme de...

    Lire la suite
  • Mausolée de Rukhabad

    mausolée

    Aujourd’hui transformé en boutique de souvenirs et d’artisanat, le mausolée de Rukhabad, bâti en...

    Lire la suite

Khast Imam

À 2 km au nord du cirque, le centre religieux officiel de la République fait partie des lieux les plus intéressants du vieux Tachkent, que les travaux de rénovation entrepris ces dernières années ont beaucoup embelli. L’énorme mosquée du vendredi Hazroti Imom(Karasaray ; Gofur Gulom), flanquée de deux minarets de 54 m, est une construction récente commanditée par le président Karimov en 2007. Derrière s’étend la vaste place Khast Imam. Le Conseil musulman d’Ouzbékistan, dont le grand mufti est plus ou moins l’équivalent d’un archevêque catholique, occupe un nouveau bâtiment au nord de la mosquée.

  • Musée-bibliothèque Moyie Mubarek

    bibliothèque

    Ce haut-lieu de Khast-Imam conserve le coran d’Osman (Uthman Quran), du VIIe siècle, réputé être...

    Lire la suite
  • Madrasa Barak Khan

    madrasa

    Du côté ouest de la place Khast Imam, des boutiques de souvenirs ont investi les chambres...

    Lire la suite
  • Mausolée d’Abu Bakr Kaffal Chachi

    mausolée

    Ce petit mausolée du XVIe siècle, dernière demeure d’un lettré et poète musulman de la période...

    Lire la suite

Liab i-Haouz et environs

  • Liab-i-Haouz

    place

    Place construite autour d’un bassin en 1620, le Liab-i-Haouz, ombragé de mûriers centenaires, est...

    Lire la suite
  • Statue de Nasruddin Hodja

    monument

    Sur le côté est de Liab-i-Haouz, se dresse la statue de Nasruddin Hodja, le facétieux mollah qui...

    Lire la suite
  • Madrasa Nadir Divanbegi

    madrasa

    Cet ancien caravansérail fut transformé en madrasa par le khan en 1622. Le pichtak recouvert de...

    Lire la suite
  • Khanaka Nadir Divanbegi

    bâtiment historique

    Du côté ouest de la place, ce complexe soufi utilisé pour les cérémonies religieuses, les débats...

    Lire la suite
  • Madrasa Koukeldach

    madrasa

    Édifiée en 1569 par Abdullah II, elle était alors la plus grande école islamique d’Asie centrale....

    Lire la suite

Antique Samarcande (Afrasiab)

Sur un site de 2,2 km2 appelé Afrasiab, au nord-est du bazar Siob, les fouilles de Marakanda (l’antique Samarcande) sont plus ou moins abandonnées aux intempéries.

Pourvu qu’il ne fasse pas trop chaud, la marche est le moyen le plus pratique de rejoindre Afrasiab. Traversez le carrefour au nord de Bibi Khanoum et suivez Tashkent kochasi sur 1 km jusqu’au musée d’Afrasiab, puis parcourez 1,5 km jusqu’à l’observatoire d’Ulug Beg. Vous pouvez aussi prendre le bus n°70 dans Usto Umar kotchasi en face du Chah-i-Zinda jusqu’à l’arrêt de mar-shroutki Ulugbek, ou n’importe quel bus signalé Bouloungour ou Jambaï à la nouvelle gare routière Shahizinda, à 200 m à l’est du Chah-i-Zinda.

  • Musée d’Afrasiab

    musée

    Le musée d’Afrasiab a été érigé autour de l’une des plus importantes trouvailles...

    Lire la suite
  • Tombeau de Daniel, prophète de l’Ancien Testament

    mausolée

    Non loin, le tombeau de Daniel, prophète de l’Ancien Testament, restauré, se dresse sur les rives du...

    Lire la suite
  • Observatoire d’Ulug Beg

    observatoire

    La découverte de l’observatoire d’Ulug Beg fut l’une des plus importantes trouvailles...

    Lire la suite

Mausolée d’Ismaïl Samani et environs

  • Mausolée d’Ismaïl Samani

    mausolée

    Achevé en 905, ce mausolée situé dans le parc Samani est le plus ancien monument musulman de la ville...

    Lire la suite
  • Mausolée de Tchachma-Ayoub

    mausolée

    Ce curieux tombeau fut construit du XIIe au XVIe siècle au-dessus d’une source. Son nom signifie...

    Lire la suite
Paramètres des cookies