Ouzbékistan : Visa

Formalités d'entrée en Ouzbékistan

Documents

Outre un passeport valide, vous devez être en mesure de présenter un certain nombre de documents complémentaires :

  • Les reçus de change et d’achat de devises, indispensables pour changer la monnaie locale dans une banque
  • Le formulaire de douane ou d’entrée que l’on vous aura remis à votre arrivée dans le pays.
  • Les bons de règlement de l’hébergement, des excursions ou des transports, surtout si vous avez payé d’avance, car ce sont les seules preuves de ces dépenses.
  • Les bordereaux d’enregistrement des hôtels ; en Ouzbékistan, vous devrez peut-être montrer ces petits bouts de papier (indiquant les dates de séjour dans chaque hôtel) aux responsables de l’Ovir.
  • Les lettres d’invitation et tous les documents/reçus nécessaires aux visas et aux permis.
  • Des photocopies de votre passeport (utile dans les zones frontalières). Si vous traversez la vallée de Wakhan au Tadjikistan, prévoyez jusqu’à dix exemplaires pour gagner du temps aux postes de contrôle.
  • Les cartes d’étudiant et les cartes jeune ne sont pas d’une grande utilité, si ce n’est parfois de servir de leurre si on vous demande de laisser votre passeport.

Mieux vaut garder au moins une photocopie de votre passeport (première page et visa) et de votre police d’assurance sur vous. Songez aussi à scanner votre passeport et votre assurance de voyage et à les stocker sur une clé USB. Vous pouvez aussi les joindre à un e-mail que vous pourrez consulter en cas de besoin pendant votre voyage.

Enregistrement

Les règles d’enregistrement sont plus strictes en Ouzbékistan que dans la plupart des anciens pays soviétiques. La loi stipule que vous devez vous enregistrer dans les trois jours suivant votre arrivée dans le pays.Un hôtel autorisé à accueillir les étrangers effectue automatiquement l’enregistrement. Vous n’aurez aucun souci si vous séjournez dans des hôtels ou dans des B&B durant tout votre séjour en Ouzbékistan. Ils vous donneront une fiche justifiant de votre séjour, à garder jusqu’à votre sortie du pays.Pour les campeurs et les séjours chez l’habitant, les règles sont floues.Si vous passez une nuit chez un particulier, vous êtes censé vous enregistrer à l’Ovir (bureau des visas et de l’enregistrement) local, mais cela peut être une source de complications pour vos hôtes et pour vous-même. Il est parfois possible de demander à l’hôtel où vous descendez ensuite de vous fournir des fiches pour les jours en question : on vous demandera peut-être une commission pour ce service, et on pourra aussi simplement vous le refuser.Officiellement, vous n’êtes pas tenu de vous faire enregistrer si vous restez moins de trois nuits dans une ville. Mais comme toute chose en Ouzbékistan, cette règle est sujette à interprétation. Si les autorités décident que vous devez vous faire enregistrer pour un séjour de plus courte durée, vous devrez obtempérer. Ne pas se conformer à la “loi” peut vous valoir d’être contraint de verser un bakchich ou une amende (pouvant aller jusqu’à quelques milliers de dollars), voire d’être expulsé.Certes, les fortes amendes sont rares, mais vous vous exposez à de vrais problèmes si vous ne vous enregistrez pas pendant plusieurs jours consécutifs. Les autorités apprécient de voir plusieurs fiches d’enregistrement dans un passeport : plus vous en avez à présenter, mieux c’est. Pour éviter tout souci, veillez à pouvoir présenter, pour chaque nuit de votre séjour, un formulaire d’enregistrement ou un billet de train de nuit. Les hôtels de Tachkent en particulier peuvent se montrer très pointilleux sur la question ; la plupart refuseront de vous enregistrer si vous n’avez pas de fiches couvrant toutes vos nuits passées en Ouzbékistan.Si vous prévoyez de camper, passez au moins une nuit tous les trois jours à l’hôtel afin d’accumuler quelques fiches d’enregistrement. Et si vous vous rendez à Tachkent, essayez de dormir dans un hôtel la veille de votre arrivée dans la capitale pour obtenir une fiche d’enregistrement.Lors de votre départ du pays ou lors d’un vol intérieur, les fonctionnaires des frontières tantôt vérifient scrupuleusement ces fiches et tantôt les ignorent totalement. L’important est d’être à même de présenter une liasse suffisante de fiches si nécessaire. Les autorités peuvent également les vérifier lors de contrôles à l’intérieur du pays ; portez-les sur vous en permanence avec votre passeport.S’il ne vous en manque que quelques-unes au moment de quitter le pays, vous ne devriez pas avoir de problèmes, en théorie du moins. Dans la pratique, des policiers ennuient souvent les touristes pour une ou deux fiches manquantes. Si la situation se présente, gardez votre calme et expliquez que vous êtes resté moins de trois nuits dans certaines villes, ce qui ne vous obligeait pas à l’enregistrement. Selon des témoignages de voyageurs, les problèmes sont moindres lorsqu’on quitte le pays par voie terrestre, particulièrement à vélo.

Visas

En matière de visa, la réglementation varie selon les relations entre l’Ouzbékistan et votre gouvernement. Lors de nos recherches, les ressortissants de Belgique, de France et de Suisse, notamment, étaient exemptés de lettre d’invitation. Ceux de tous les autres pays avaient besoin d’une lettre d’invitation, de même que (parfois) les ressortissants cités ci-dessus qui demandent un visa hors de leur pays d’origine.En 2021, il devrait être possible pour les ressortissants de 21 pays occidentaux de  voyager en Ouzbékistan sans visa. Les touristes pourront rester jusqu’à 30 jours dans le pays après s’être acquittés de la somme de 50 $US à l’aéroport. Ce règlement devait entrer en vigueur en 2017 mais a été retardé. Vérifiez donc s’il a déjà été mis en œuvre.Si votre pays n’abrite pas d’ambassade ouzbèke, vous devriez pouvoir bénéficier d’un “visa à l’arrivée” à l’aéroport international de Tachkent, à condition de demander plusieurs semaines à l’avance une lettre d’invitation spéciale auprès d’une agence de voyages ou de l’entreprise qui vous invite.N’importe quelle agence de voyages ouzbèke peut vous délivrer une lettre d’invitation, habituellement avec l’achat d’un autre service comme une réservation d’hôtel pour trois nuits au moins. Quelques agences et hôtels, comme Arostr Tourism et Topchan Hostel, acceptent de fournir une lettre d’invitation sans service annexe. Elles facturent 40 à 50 $US pour une lettre d’invitation pour un visa touristique de 30 jours (entrée unique). Prévoyez 10 $US de plus par entrée pour une lettre destinée à l’obtention d’un visa à l’arrivée. Comptez de 5 à 10 jours ouvrables pour obtenir une lettre d’invitation, ou 4 à 5 jours en payant le double, pour un traitement accéléré.Le visa touristique standard est valable 30 jours. Pour une entrée unique, il coûte de 60 à 100 $US pour la plupart des nationalités ; comptez 10 $US de plus par entrée supplémentaire. Les visas touristiques de plus de 30 jours sont très difficiles à obtenir : pour une telle durée, essayez plutôt d’obtenir un visa de travail. Les visas de transit de trois jours ne nécessitent pas de lettre d’invitation mais coûtent souvent aussi cher que les visas touristiques.La plupart des ambassades peuvent délivrer des visas le jour même sur présentation d’une lettre d’invitation. Sans lettre d’invitation, les formalités prennent de 3 à 10 jours, selon l’ambassade. Sachez que si vous déposez en personne une demande de visa dans une ambassade ouzbèke, vous devrez avoir rempli au préalable le formulaire en ligne, en lui joignant une photo au format numérique, car vous ne pourrez pas le faire sur place. Le formulaire est disponible sur le site evisa.mfa.uz. Par sécurité, on vous conseille aussi d’imprimer le formulaire rempli, et coller ou agrafer sa photo d’identité. Vous devrez également probablement fournir des photocopies de toutes les pages de votre passeport, y compris les pages vierges !Il n’est pas possible d’obtenir une prolongation de visa touristique. Le seul moyen d’étendre son séjour est de faire un saut au Kazakhstan ou au Kirghizstan voisins et de se procurer un nouveau visa. Les prolongations de visa sont plus faciles avec les visas de travail. 

Visas pour les pays voisins

Si vous souhaitez prolonger votre voyage dans des pays voisins de l’Ouzbékistan, le site Internet Caravanistan fournit des informations complètes sur les visas et les lettres d’invitation nécessaires. Si vous demandez un visa de transit, vous devrez, dans la plupart des ambassades, présenter un billet prouvant que vous prévoyez de poursuivre votre voyage.

Azerbaïdjan

Les touristes de la plupart des nationalités obtiennent désormais leur visa en ligne. Deux photos d’identité, une copie de votre passeport et une lettre d’invitation sont requises pour obtenir un visa touristique de 30 jours auprès de l’ambassade d’Azerbaïdjan.

Chine

Mieux vaut obtenir son visa pour la Chine depuis votre pays d’origine car l’ambassade chinoise est réticente à délivrer des visas aux touristes. Au cas où les choses évoluent, pour déposer votre demande, apportez une copie de votre passeport et de votre visa ouzbek sur la même page ainsi que des photocopies de vos réservations d’hôtels en Chine et de votre billet d’avion entre Tachkent et la Chine. Une attestation indiquant que vous avez un emploi ou une lettre d’invitation sont parfois requises. L’obtention d’un visa pour la Chine est plus facile depuis Bichkek.

Iran

Vous devrez d’abord demander une autorisation auprès d’un agent iranien. Cette démarche coûte environ 50 $US et prend une à deux semaines. Vous pourrez ensuite demander un visa touristique de 30 jours (valable pour une entrée dans les trois mois) auprès de l’ambassade iranienne où vous souhaitez le retirer. Celle de Tachkent vous demandera entre 50 et 100 $US, et le délai d’obtention du visa sera d’une semaine (vous pourrez l’obtenir le jour même moyennant des frais supplémentaires).

Russie

Commencez par remplir une demande de visa en ligne. Vous devrez ensuite apporter votre passeport et une copie de celui-ci (page comprenant la photo d’identité), une photo d’identité, une confirmation d’accueil pour touriste étranger (“voucher”)/lettre d’invitation (original requis) et un certificat d’assurance de voyage à l’ambassade de Russie pour obtenir un visa touristique de 30 jours à simple ou double entrée. Prévoyez un délai de quatre jours pour la délivrance du visa. Les frais sont à régler au moment du dépôt de la demande. Ils varient selon la nationalité, mais comptez environ 50 $US. 

Tadjikistan

Les visas touristiques et autorisations pour la région du Haut-Badakhchan s’obtiennent facilement en ligne (aucune invitation n’est nécessaire) et il n’est pas utile de se présenter à l’ambassade. Si toutefois vous avez besoin de vous y rendre, sachez que le consulat se trouve en face de l’ambassade.

Turkménistan

L’entrée du bureau des visas se trouve sur la gauche derrière l’ambassade. Arrivez tôt (dès 6h si vous le pouvez !) et inscrivez votre nom sur la liste d’attente (vous pouvez ensuite aller prendre votre petit-déjeuner et revenir à 10h quand les portes s’ouvrent). Les visas sont cependant accordés de façon très aléatoire. Les visas de transit de 5 jours coûtent environ 55 $US, avec un délai d’une semaine. Comptez entre 30 $US et 115 $US et dix jours de délai pour un visa touristique.

Mis à jour le : 8 octobre 2019

Articles récents

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Asie Centrale

Paramètres des cookies