Jamaïque : Histoire

700 av. J.-C.

Les Amérindiens Arawak s'installent en Jamaïque.

1494

Christophe Colomb débarque sur l'île. Dans les vingt ans qui suivent, les colons espagnols débarquent à leur tour, important le sucre et les esclaves. Les Arawak vont disparaître, emportés par les mauvais traitements, les maladies et les travaux forcés.

1654

Un contingent anglais, mal équipé et mal organisé, n'étant pas parvenu à s'emparer d'Hispaniola, s'attaque à la Jamaïque.

1739

Suite à une série de rébellions, des esclaves évadés, associés aux cimarrons (esclaves espagnols affranchis), forcent les Anglais à leur accorder l'autonomie.

1830

Les mulâtres sont affranchis.

1831

La "Christmas rebellion", qui fait suite à plus d'un siècle de terreur, d'insurrections et de répressions sanglantes, est la plus grande révolte qu'ait connue la Jamaïque : 200 000 esclaves rasent les plantations et tuent les planteurs. Ils finissent par déposer les armes après une (fausse) promesse d'émancipation : 400 d'entre eux seront pendus, des centaines d'autres fouettés.

1er août 1834

Le Parlement jamaïcain abolit l'esclavage.

1947

La Jamaïque se voit accorder un statut d'autonomie virtuelle.

1962

Suite à un référendum, elle devient indépendante.

Années 1970

Du fait des conditions sociales très difficiles que connaît le pays, une semi-guerre civile se déclenche entre les deux partis politiques, le JLP (Jamaïca Labour Party) et le PNP (People National Party).

1980

Près de 700 personnes sont tuées à l'occasion des élections. La CIA ayant vu d'un très mauvais œil le rapprochement avec Cuba, le pays vit quasiment en état de siège.

1992

L'île a retrouvé un peu de calme. J.P. Patterson devient le premier chef de gouvernement noir du pays.

2006

En poste depuis 1992, J.P Patterson prend sa retraite. Il est remplacé par Portia Simpson-Miller, qui a aussi pris sa suite à la tête du PNP. La même année, Kenneth Hall devient gouverneur général de la Jamaïque le 16 février. Il est le cinquième gouverneur général de ce pays depuis l'indépendance en 1962.

2007

Portia Simpson-Miller démissionne le 11 septembre 2007 après l'échec de son parti aux législatives du début du mois. Bruce Golding (président du Jamaica Labour Party) devient donc premier ministre de la Jamaïque le 11 septembre.

2009

Le 26 février, Patrick L. Allen devient Gouverneur général de la Jamaïque.

 

Mis à jour le : 18 mars 2014

Articles récents

Paramètres des cookies