-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage responsable
  4. Voyages éco-friendly : 8 destinations nature facilement accessibles en train en France
Voyage responsable

Réalisé en partenariat avec :

Voyages éco-friendly : 8 destinations nature facilement accessibles en train en France

Texte par

Elodie Rothan

Mis à jour le : 10 juin 2021

Carte

Nous avons tous un an de "On n'est pas bien là ?" à rattraper ! C’est donc plus que jamais le moment de se faire plaisir et redécouvrir la France en train… Cet été, oubliez la voiture ! Le train ne relie pas seulement les grandes villes : il vous permet d'accéder facilement à des coins de nature préservés. Une belle manière de s’offrir des vacances au grand air. La preuve par 8 destinations nature et activités éco-responsables
 

1. Escapade entre terre et mer autour de Hyères (Var, PACA)

Depuis Hyères, certains des plus beaux spots de la Côte d’Azur sont à portée de main... de vélo ou de bateau ! Une fois arrivé à la gare, les transports en commun vous mèneront d’abord à la presqu’île de Giens, dont le sentier côtier alterne criques aux eaux translucides, falaises abruptes et petits ports charmants. A la tour Fondue, embarquez pour une traversée marine jusqu’à l’île de Porquerolles, perle des îles d’Or et paradis des cyclistes. Autre joyau de l’archipel, Port Cros se rejoint depuis le port de Hyères. Au cœur d’un Parc national marin réputé, l’île est le royaume des amateurs de randonnée et/ou de plongée. Revenus sur le littoral, enfourchez vos vélos pour une balade le long de la mer. Vous traverserez Bormes-les-Mimosas, puis longerez la superbe Corniche des Maures, jalonnée d’anses idylliques. En chemin, vous pourrez aisément rejoindre les célèbres plages de Brégançon ou celle de Gigaro, à la Croix Valmer. Un vrai concentré de Méditerranée !

benjamin-lecomte-pzaqqujnnow-unsplash_2.jpg

L’île de Porquerolles, perle des îles d’Or

2. Un tramway vers les sommets (Haute-Savoie / Auvergne-Rhône-Alpes)

En route vers les sommets ! Dès la sortie de la gare de Saint-Gervais-les-Bains, vous embarquerez à bord du Tramway du Mont Blanc pour rejoindre le centre ville. Cette première station thermale de montagne ne manque pas d’atouts pour s’attarder. Lorsque l’appel des cimes se fera sentir, direction le refuge du Nid d’Aigle : accessible via le même tramway, il signe, pour les alpinistes, le départ de la voie royale vers le mont Blanc. Rassurez-vous, de nombreuses autres balades, plus accessibles, s’offrent à vous, notamment celle vers le glacier de Bionnassay... Inoubliable ! Cap ensuite vers Chamonix, accessible en TER, où les téléphériques vous transporteront vers les hauteurs : à 3842 mètres d’altitude, l’Aiguille du Midi y est emblématique. Oserez-vous poser un Pas dans le vide ?! Cette structure vitrée invite à se tenir debout au-dessus de 100 mètres de vide. Revenus de vos vertiges, embarquez à bord du petit train à crémaillère jusqu’à Montenvers, où se déploie le glacier de la Mer de Glace. Frissons garantis !

adobestock_223397010.jpeg

La mer de glace est accessible en train !

3. Randonnée sur le plateau de l’Aubrac (Aveyron/Lozère/Cantal, Occitanie/Auvergne-Rhône-Alpes)

A 1000 mètres d’altitude, se déploient de vastes paysages aux pelouses rases, ponctués de lacs et de quelques burons. Fascinant, le plateau d’Aubrac s’étire à quelques encablures seulement de la gare d’Aumont-Aubrac. Et le chemin de Compostelle a la bonne idée de passer par là : parfaitement balisé, cet itinéraire traverse le plateau de part en part. Nasbinals, à 27,5 km, puis Saint-Chély-d’Aubrac, 16,5 km plus loin, seront des haltes vivifiantes. A moins que vous ne préfériez emprunter le circuit du « Tour des Monts d’Aubrac », arpentant ces hautes terres pastorales à travers des boucles de 3 à 8 jours de marche. Surtout, ne manquez pas une escale au superbe hameau d’Aubrac, siège de la Maison d’Aubrac et endroit idéal pour savourer un aligot local !

50640956353_b042ec63d0_b.jpg

Sur le plateau de l'Aubrac

4. Pagayer dans les gorges de l’Aveyron (Tarn-et-Garonne, Occitanie)

Posé sur les berges de la rivière et orné des ruines d’un château, le village de Laguépie – doté d’une petite gare – est une des portes d’entrées des gorges de l’Aveyron. Sa base de loisir est en effet le point de départ de descentes en canoë, dont la durée peut aller de quelques heures à plusieurs jours. L’occasion de découvrir l’impressionnante forteresse de Penne, le sympathique bourg de Saint-Antonin-Noble-Val ou encore le charmant village de Bruniquel. Autre halte de choix pour compléter le séjour : Najac, à seulement 9 minutes de TER depuis Laguépie. Coiffé d’une fabuleuse forteresse, il possède aussi une base de loisir sur les berges de la rivière.

27456254051_c783231b95_c.jpg

Sur les rives du village de Laguépie

5. Longer la côte Vermeille (Pyrénées orientales, Occitanie)

Aux confins de l’Occitanie, la côte Vermeille flirte avec l’Espagne et promet une parenthèse enchantée. Dotée d’une voie ferrée, elle permet d’alterner, au choix, des étapes à pied ou en TER. Après une escale à Perpignan et la découverte de ses trésors patrimoniaux (vieille ville, Palais des rois de Majorque, etc.), direction Collioure, bien connue des artistes, tels Matisse ou Derain. Entre mer, vigne et montagnes, ce charmant petit port est traversé par un sentier de randonnée : il vous mènera en 2 heures environ (5 km) à Port-Vendres, puis, 9,7 km plus loin, à Banyuls-sur-Mer. Prenez le temps de flâner dans cette agréable cité balnéaire, jalonnée de sculptures de l’artiste Aristide Maillol. Puis, entamez la randonnée jusqu’à Cerbère (8,3 km), dernier village français avant la frontière hispanique. Retour en train... à moins que vous ne décidiez de poursuivre en terres espagnoles !

6. Vacances en bord de Méditerranée (Var, PACA)

La Méditerranée sans voiture ? Un gage de liberté ! Enfer estival pour les automobilistes, le littoral provençal se découvre très agréablement en train : de nombreuses localités disposent d’une gare et d’un bon réseau de transports en commun (voire même de vélo en libre service). C’est le cas, par exemple, de Saint-Cyr-sur-Mer. On y profite notamment de la longue plage de sable des Lecques, mais aussi de la calanque de Port d’Alon, plus secrète. Cette dernière s’atteint via le Sentier des Vignes (3,7 km), offrant une très belle balade à l’ombre des pins. Deux autres sympathiques escales vous attendent aux arrêts suivants : Bandol, station balnéaire dotée de jolies plages, d’un vignoble réputé et d’une île minuscule, Bendor ; ou encore Sanary-sur-Mer, d’où vous pourrez aussi rejoindre Le Brusc, l’île du Gaou et même l’île des Embiez, idéale pour un séjour en famille.

jacques-dillies-tqr3nqpoi2a-unsplash.jpg

Collioure, à quelques kilomètres de la frontière espagnole

7. Parenthèse bucolique dans les Vosges (Bas-Rhin, Grand Est)

Facilement accessible en train, Saverne vous ouvre les portes de l’un des trésors d’Alsace : le parc régional des Vosges du Nord. Dès l’arrivée, vous serez conquis par cette ancienne capitale de l’évêché de Strasbourg. Après avoir flâné dans ses ruelles, la nature vous attend aux portes de la ville : ou plutôt aux berges, car Saverne est traversée par le canal de la Marne au Rhin et dotée d’un petit port de plaisance. Embarquez donc pour une balade en bateau électrique ! Marchez aussi jusqu’au château du Haut-Barr, via une boucle de 8 km, et profitez d’un magnifique panorama sur la plaine d’Alsace. Puis, élancez-vous sur le GR53 pour atteindre La Petite-Pierre, blottie au cœur des Vosges et siège du Parc naturel régional. De là, de nombreuses autres balades vous tenteront !

16628503966_f5dcf10233_h.jpg

 Vue sur Saverne

8. Pédaler le long de la côte d’Albâtre (Seine-Maritime, Normandie)

Ruban blanc de falaises au ras des flots, la côte d’Albâtre porte bien son nom. Pour découvrir ce littoral méconnu, l’idéal est de s’arrêter en gare de Dieppe, ville attachante pourvue d’un port sympathique. De là, vous pourrez embarquer pour une balade en bateau à la découverte des falaises alentour. Après quoi louez des vélo et rejoignez la piste cyclable du littoral : vous traverserez de superbes paysages et atteindrez Veules-les-Roses, 25 km plus loin. Depuis la plage, remontez le long de la Veules pour vous imprégner de son charme irrésistible. Entre chaumières traditionnelles et venelles authentiques, cette petite station balnéaire a tout d’une carte postale normande !

 



OUI.sncf propose des petits prix pour voyager en France cet été et, jusqu’au 29 août, les billets de train restent échangeables et remboursables jusqu’à J-3 avant le départ.
 
Alors, où partez-vous ? Mer, Montagne, ou Campagne ?


 



Guide de voyage

60 itinéraires pour redécouvrir la France sans voiture, ni bus.