1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Sports : le meilleur de la Thaïlande
Sports et activités

Sports : le meilleur de la Thaïlande

Mis à jour le : 23 janvier 2017

Carte

Les merveilleuses îles et plages de Thaïlande vous évoqueront le paradis. Tous les jours, bercé par l’ombre des cocotiers, vous pourrez paresser à loisir sur le sable jusqu’au soir, et profiter du flamboyant coucher de soleil jusqu’à ses dernières lueurs.
Cependant, après plusieurs jours de cette relaxation suprême, il sera de plus en plus difficile de résister à cette petite voix intérieure vous poussant à l’action et à l’aventure. Et quelle chance pour vous ! La Thaïlande offre des sites de plongée parmi les plus beaux du monde, mais aussi l’occasion d’excellentes randonnées, escalades, exploration de grottes et excursions en kayak de mer.

1. Plongée en Thaïlande

“La mer, une fois qu’elle a vous jeté un sort, vous tient dans son filet merveilleux pour toujours”. Les explorateurs des profondeurs sous-marines seront d’accord avec le commandant Jacques-Yves Cousteau (1910-1997), océanographe français. Il avait certainement à l’esprit le “pays du Sourire”, ayant lui-même découvert plusieurs des sites, devenus si populaires. Si vous êtes prêt à revêtir une combinaison de plongée, vous accéderez à ce royaume, qui rivalise en beauté avec les paysages paradisiaques qu’offre, à terre, ce superbe pays. 

Côte d’Andaman ou golfe de Thaïlande ?

Les sites de plongée les plus populaires sont des affleurements ou des pics calcaires submergés, recouverts de coraux. Entourés par des eaux profondes, ils jouent le rôle de garde-manger pour les poissons pélagiques : raies mantas, requins de récifs et requins baleines. Les grottes, les falaises et les monts sous-marins exercent un attrait croissant car les sites de plongée “établis” sont trop fréquentés aux yeux de nombreux plongeurs.
Les côtes de Thaïlande se trouvent à la jonction de deux zones océaniques : les eaux qui baignent la côte d’Andaman déferlent depuis l’ouest, tandis que les eaux du golfe de Thaïlande viennent des îles indonésiennes et de la mer de Chine méridionale. Situées dans la zone équatoriale, les deux côtes bénéficient d’une eau agréablement tiède – quelque 29°C –, toute l’année. Bien que la vie sous-marine soit similaire des deux côtés de la péninsule, chaque région présente des différences intéressantes.
Pour des vacances de plongée idéales en Thaïlande, mieux vaut donc combiner les deux. Durant la bonne saison, la mer d’Andaman offre l’assurance de plongées parmi les plus fabuleuses du monde. Et si d’aucuns affirment que le golfe de Thaïlande ne peut l’égaler, c’est en raison de l’excellente visibilité lors de conditions climatiques favorables. Une évaluation sur les récifs coralliens de la mer d’Andaman a montré qu’ils avaient peu souffert du tsunami de 2004. 
On a recensé 210 espèces de coraux durs et 108 de poissons de récif dans la zone baignant les provinces du Sud, où vous aurez des chances de croiser d’énormes créatures pélagiques. Des opérateurs organisent des croisières de plongée de plusieurs jours, au départ de Phuket, vers les tranquilles archipels des îles Surin et Similan, plus loin à l’ouest. Plus au sud, les îles de Ko Phi Phi et de Ko Lanta sont idéales pour chausser ses palmes.
L’avantage du golfe de Thaïlande est que les conditions en mer permettent en général d’y plonger toute l’année. Décrivant un C, cette côte, deux fois plus longue que celle d’Andaman, présente des changements spectaculaires depuis la frontière de la Malaisie jusqu’à celle du Cambodge, à l’est. Quant à la côte sud-ouest du golfe de Thaïlande, elle jouit des plus beaux spots de plongée, aux alentours des îles de Ko Tao, de Ko Pha-Ngan et de Ko Samui.
Ko Tao est l’endroit au monde qui délivre le plus de certificats de plongée. À l’extrémité orientale de la côte, l’archipel de Ko Chang s’est hissé à la place de deuxième centre de plongée de la région, bien que la mer agitée limite la saison de novembre à mai. Pattaya, à 2 heures à peine de l’effervescente Bangkok, dispose de sites mémorables, dont plusieurs sur des épaves.
La chaîne alimentaire aquatique thaïlandaise est colorée et complexe. Des coraux durs et d’autres mous constituent l’habitat de poissons vivant en colonies, des petits poissons-clowns aux grands visiteurs tels les carangues à grosse tête, les thons, les mérous, les barracudas, les raies mantas et les requins de récifs – le requin baleine étant le plus colossal.

2. Snorkeling en Thaïlande

Le snorkeling est très apprécié des visiteurs. Il est facile d’organiser soi-même son séjour-snorkeling. Sur les deux côtes, nombre de resort et de boutiques de plongée louent palmes, masque et tuba pour 100-200 B la journée. Quantité d’îles, dont Ko Tao, Ko Kut, Ko Mak, Ko Rang, Ko Pha-Ngan, Ko Tarutao et Ko Phi Phi, offrent des sites fantastiques près du rivage ; à d’autres endroits, vous devrez vous rendre au large en bateau-taxi ou vous joindre à une sortie organisée. Comptez 500-1 000 B pour une excursion de snorkeling d’une journée, selon l’éloignement des sites. Les excursions les plus chères utilisent des bateaux rapides et sophistiqués et un équipement de choix ; les moins chères mettant l’accent sur le côté culturel et convivial, mènent leurs clients sur des sites souvent quelconques. Louer un hors-bord ou un long-tail boat traditionnel est possible. En cherchant un peu, vous trouverez des récifs tranquilles.
Le snorkeling permet de découvrir une vie marine riche, bien qu’à certains endroits hypertouristiques comme Ko Phi Phi, le nombre de visiteurs ait des effets néfastes sur l’environnement. Plus vous vous éloignez des zones habitées, plus les récifs sont préservés. Cependant, des îles développées réservent la surprise de coraux en bonne santé, souvent autour d’un rivage escarpé.

3. Kayak de mer

Si les régions côtières de la Thaïlande sont surtout réputées pour la plongée sous-marine, le kayak de mer est le moyen idéal d’explorer des criques secrètes ou des îles isolées. Le chapelet d’îles qui s’égrène entre Ko Samui et le continent, connu sous le nom de parc national maritime d’Ang Thong, ravira les mordus de kayak de mer. Ces îles, auxquelles on prête des formes humaines, se dessinent tel un collier d’éméraude dans des eaux céruléennes. Inhabitées (sauf une où sont plantés 5 bungalows), on ne peut y accoster qu’en long-tail boat ou en kayak.
Des excursions sont organisées depuis les îles de Ko Samui et Ko Pha-Ngan, à environ 1 heure de hors-bord. Sur la côte d’Andaman, les excursions en kayak vers des îles lointaines où la mangrove sont très prisées des touristes séjournant à Phuket, Ko Phi Phi, Ao Nang, Krabi, Ko Libong et d’autres lieux. On peut parfois louer le matériel pour partir en solo ; mais, les sorties de kayak sont souvent organisées avec transferts, services d’un guide, équipement, déjeuner, et souvent palmes et tuba pour le snorkeling.

4. Spéléologie

La spéléologie est une activité passionnante : les adeptes aiment descendre entre les crevasses pour admirer les stalactites. Des millions de moussons ont sculpté en Thaïlande ces réseaux élaborés de galeries. Participez à une excursion dans les grottes sur l’île de Ko Lanta ou dans le parc national de Khao Sok, ou visitez les anfractuosités de la côte de la province de Trang, qui forment d’étroits bras fascinants révélant des sanctuaires secrets.
Nombre de grottes dans le pays ont été transformées en sanctuaires religieux à l’atmosphère insolite. Des expéditions à la découverte de ces grottes offrent un bon aperçu de l’histoire et des coutumes du royaume. Les grottes de Khao Sam Roi Yot, site d’un temple royal qui scintille de tous ses ors dans le soleil constituent un paysage fantastique. Au coucher du soleil, une lumière sublime baigne les grottes-temples de Phetchaburi. Lorsque vous explorez des grottes, portez des vêtements adéquats et n’ignorez pas les conseils des habitants du coin qui vous incitent à la prudence : des inondations subites peuvent se produire après les pluies.
 


Paramètres des cookies