1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Sicile : les plus beaux parcs régionaux
Idées de voyage

Sicile : les plus beaux parcs régionaux

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

La Sicile possède de nombreux paysages naturels protégés, parmi lesquels on compte 79 réserves naturelles, six zones marines et un marais protégés. D’une vaste superficie et tous dotés de nombreux lieux d’hébergement et de restauration, les parcs sont très différents les uns des autres et méritent chacun quelques jours de visite. Après une escale sur les belles plages de Sicile, offrez-vous une randonnée dans l'un des 4 principaux parcs régionaux de l'île.

1. Parco dell’Etna, célèbre volcan de Sicile

Riches en vignobles, les pentes du volcan produisent l’Etna DOC, l’un des 22 vins siciliens portant la dénomination d’origine contrôlée. Nombre d’établissements vinicoles de la région, dont Gambino (095 227 26 78 ; www.vinigambino.it) près de Linguaglossa, permettent de déguster les crus locaux. Sur le flan est de l’Etna, la bourgade de Zafferana Etnea possède une longue tradition d’apiculture, et 35% du miel italien provient de ses ruches. Pour goûter la spécificité de sa production à base de fleurs d’oranger, de châtaigner et de citronnier, visitez Oro d’Etna. 

2. Parco Fluviale dell’Alcantara, fleuve sicilien

Baignade, pique-nique, balades en quad, randonnée et canyoning. Dans l’arrière-pays, à 15 km de Giardini-Naxos, les Gola dell’Alcantara, hautes de 25 m, sont traversées par la rivière homonyme (al qantara signifie “pont” en arabe). Ces étranges formations rocheuses symétriques résultent du contact entre une coulée de lave brûlante et l’eau, qui provoqua l’éclatement du basalte. Spectaculaire, l’endroit mérite le détour. Le site fait désormais partie du parc botanique et géologique Terralcantara, lui-même dans le périmètre du parc fluvial de l’Alcantara. 
 


 

3. Parco Regionale dei Nebrodi et ses villages traditionnels

Créé en 1993, le Parco Regionale dei Nebrodi (www.parcodeinebrodi.it) représente la seule région boisée de cette taille en Sicile. Il constitue ce que l’auteur sicilien Gesualdo Bufalino appelle “une île dans l’île”, ponctuée de villages traditionnels isolés et guère visités. Entre 1 200 m et 1 500 m d’altitude, la forêt compose un paysage où hêtres, chênes, ormes, frênes, chênes-lièges, érables et ifs servent d’habitat à la faune sauvage sicilienne : porcs-épics, chevaux de San Fratello, chats sauvages et oiseaux de proie (aigle royal, faucon lanier, faucon pèlerin et vautour fauve). Quant aux hauts pâturages, ils ont toujours accueilli des communautés rurales qui pratiquent l’élevage.
 


 

4. Parco Naturale Regionale delle Madonie et son superbe panorama

 
Savourez le magnifique panorama et les paysages tranquilles du Parco Naturale Regionale delle Madonie (www.parcodellemadonie.it) couvrant 400 km2. Le point culminant des monts Madonie (Monti Madonie) est le pic Carbonara (1 979 m), deuxième plus haut sommet de Sicile après l’Etna – et le parc régional comprend des fermes, des villes et des stations de ski. Les saisons y sont très marquées : l’été, les fleurs sauvages tapissent les flancs de la montagne, l’automne dépose des champignons sauvages et teinte de riches nuances les feuillages de la forêt, l’hiver les pistes de ski sont noires de monde et juin et juillet offrent des températures parfaites.


 

Paramètres des cookies