1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Sept expériences à vivre à Moscou en hiver
Idées de voyage

Sept expériences à vivre à Moscou en hiver

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 30 janvier 2018

Carte

En hiver, Moscou est féérique. Couvrez-vous bien et profitez des balades et des activités que la ville peut offrir, qu’elles soient sportives, culturelles, gastronomiques ou festives. Remettez-vous au patin à glace, découvrez les bains russes, laissez-vous tenter par une ou plusieurs petites vodkas, baladez-vous dans les abysses d’un musée secret… et surtout suivez les bonnes habitudes russes pour vous prévenir du froid et en profiter !

Se balader autour de la Place Rouge et du Kremlin

La Place Rouge et le Kremlin sont bien sûr des grands classiques mais en hiver, la combinaison de ces deux endroits est particulièrement magique. Il faut dire que la municipalité ne lésine pas sur les décorations de Noël. On y trouve des stands d’artisanat et de nourriture charmants, et on y prend également un bain de foule. Mais laissez vous entraîner par la magie de l’hiver, faites une halte culturelle dans la Cathédrale de Saint-Basile-le-Bienheureux pour un peu de répit et de recueillement. Si la queue n’est pas trop longue, passez aussi au Mausolée de Lénine. La visite du Kremlin, siège du gouvernement - où l’on peut aussi visiter de superbes églises orthodoxes et avoir une vue imprenable sur Moscou - est aussi un “must-see” mais la file d’attente peut aussi être longue. Un conseil : réservez votre ticket à l’avance en ligne ! Enfin, pour vous réchauffer et continuer dans l’esprit dorures et illuminations, faites une petite balade shopping au célèbre grand magasin GUM - qui existe depuis 1893 - à la découverte de ses multiples galeries qui longe la Place Rouge.

magasingum.jpg

Faire du shopping au célèbre magasin GUM

Patiner à Moscou

Comme des milliers de Moscovites, profitez des différentes patinoires de la capitale russe. Parmi les plus sympathiques, celle du Parc Gorki et celle du parc VDNKh. La première, cosy et sympa, permet de découvrir ce fameux parc d’attractions de plus de 100 ha qui longe la rivière Moskova en plein centre de Moscou. En hiver, il se transforme en véritable pays des merveilles enneigé. En plus du patin, on peut aussi y faire du ski de fond ou tout simplement se promener dans la neige sous les arbres majestueux ou au bord de la rivière. Au VDNKh - la station de métro porte le même nom , c’est une expérience plus athlétique qui attend les patineurs ! En effet, la patinoire du parc d’exposition VDNKh est la plus grande d’Europe. Elle fait des boucles au coeur de cet immense parc orné de pavillons dédiés aux anciennes républiques de l’Union Soviétique. Rassurez-vous, chacun patine à son rythme et il existe même une petite patinoire adjacente pour les hésitants et les débutant. Comme au parc Gorki, ne partez pas sans avoir fait un tour dans le parc. L’architecture de chacun des pavillons est fascinante et les amateurs de conquête de l’espace seront ravis : une des fusées clés - la Vostock - du temps de l’URSS et de Youri Gagarine - y trône, comme prête à repartir à la conquête de l’espace !

fuseevostok.jpg

La fusée Vostock

Octobre Rouge

Presqu’en face du parc Gorki, de l’autre côté de la rivière Moskova, un grand bâtiment en briques rouges ne manque pas d’attirer l’oeil. Il s’agit d’une ancienne fabrique de chocolats, Krasny Oktyabr - “Octobre Rouge” relocalisée en banlieue moscovite en 2007 - transformée en hub artistique et branché depuis la chute le l’Union Soviétique. On y trouve des restos et des bars sympas, des galeries, des magasins qui raviront les adeptes de marques à la mode. Parmi les incontournables de ce vaste complexe de briques rouges dont la construction remonte au milieu du 19ème siècle par l’industriel allemand Theodor Ferdinand Von Einem, le centre photographique des Frères Lumière. Au café, on peut tranquillement s’immerger dans toutes sortes de bouquins photos à disposition et le chocolat chaud est excellent. Pour boire un verre, allez au Bar Strelka au coeur des galeries et des studios d’artistes. Et pour manger un morceau, essayez le très bon restaurant Bontempi.

adobestock_137724682.jpeg

Aller aux bains russes

Quelle que soit la saison, une virée au Banya - “bains russes” -, constitue une expérience mémorable à ne surtout pas manquer. Vous en ressortirez tout ragaillardi ! En hiver, l’effet est encore plus bénéfique et revigorant. Au programme : sauna avec un chapeau en laine - car la température de certains saunas peut dépasser les 100 degrés celsius et endommager les cheveux - puis douche froide sous un baquet d’eau gelée. Ou encore mieux : plongeon à l’extérieur dans une piscine d’eau à une dizaine de degrés ! Puis rebelote… Entre deux, vous pouvez aussi vous inscrire pour des massages mais ne ratez pas le fameux “traitement” au Venik, sorte de petit balai de feuilles de bouleau, de chêne ou d’eucalyptus. Une fois dans le sauna-banya, on vous flagelle avec ce petit balai sur différentes parties du corps avant de vous réexpédier à l’extérieur dans l’eau froide, sous le baquet ou dehors !
Pour profiter de cette expérience et littéralement faire peau neuve dans les meilleures conditions, essayez les fameux Bains Sandouny qui existent depuis 1808 et offrent un vaste choix de traitements - Neglinnaya ul. 14 - et pour une expérience dans un vrai Banya russe, où le sauna est chauffé au feu de cheminée, essayez les Bains Par à la périphérie de la ville à deux pas de la station Nijegorodskaya. Sachez aussi que dans un Banya russe, on peut manger, boire, se détendre entre chaque soin et chaque coup de chaud au sauna !
 

banya-par.jpg

Essayer les bains russes

Faire du shopping au grand magasin Eliseevsky

Nombreux sont les endroits où faire du shopping à Moscou. De la fameuse vieille rue touristique Arbat aux grands centres commerciaux où on trouve toutes les marques en passant par des magasins branchés comme à Octobre Rouge ou encore des petits supermarchés de quartiers où l’on trouve des produits locaux dont il faut décrypter l’étiquette, la tentation de sortir son porte-monnaie est grande… Mais elle l’est encore plus dans le grand magasin Eliseevsky dans la rue Tverskaya.
En poussant les immenses portes de l’établissement, on se demande où l'on est. Le lieu sompteux et grandiose a tout sauf l’air d’un grand magasin : on a l’impression de mettre les pieds dans un palace où d’une pièce à l’autre, on découvre des peintures, des ornements aux dorures raffinées, des carrelages originaux, le tout autour de rayons de produits gastronomiques et d’artisanat traditionnel de luxe : poupées russes, oeufs Fabergé, porcelaine… Difficile de resister à la tentation dans cette ancienne maison cossue et lieu artistique notoire - ses salons littéraires de la fin du 19ème siècle étaient très réputés - transformée en 1898 en grand magasin. Flâner dans les charmantes allées de l’Eliseevsky combine majestueusement culture et gastronomie

magasineliseevsky.jpg

Se laisser tenter par le magasin Eliseevsky
Se réchauffer en mangeant et en buvant !

Moscou en hiver, c’est bien beau mais on est vite gagné par le froid piquant ou humide. Pensez à vous réchauffer et suivez les bonnes habitudes russes ! Les amateurs de la période Union Soviétique seront séduits par une chaîne de restos fort sympathiques, Varenichnaya. En plus d’un décor reprenant les icônes des années communistes : Youri Gagarine, Nikita Kroutschev, les restos de cette chaîne sont décorés d’anciens posters et objets des années 20 à 80 liés à la période de l’URSS. Dans cette ambiance bien sympathique, on mange aussi très bien et à des prix plus que raisonnables. Si vous voulez suivre les habitudes russes, commandez vous un borsch (excellent pour se réchauffer) et buvez un shot de vodka juste avant de l’entamer pour vous mettre en appétit ! Autre avantage des Varenichnaya, on les trouve dans les endroits les plus visités de la ville, même au parc VDNKh. Pour un repas et une expérience plus traditionnels, faites une halte baroque au fameux Café Pouchkine où le menu regorge de plats typiquement russes ou prenez une bonne bière locale au Glavpivtorg sur Bolshaya Lubyanka, à deux pas de l’ancien KGB, aujourd’hui FSB. Dans cette belle taverne, on peut aussi se restaurer et sentir le poids des secrets du passé et du présent !

borsch.jpg

Commander un Borsch (la soupe traditionnelle à base de betteraves d’origine russe) pour se réchauffer
Vivre un moment d’histoire et d’aventure au Bunker 42

 Moscou est connue pour ses grands musées tels que la galerie Tetriakov ou celui du Kremlin mais moins pour les plus récents comme le Bunker 42, idéal à visiter en hiver si le froid extérieur devient trop intolérable. On l’appelle aussi le musée de la Guerre Froide ou encore le bunker de Staline. C’est en effet le chef d’état russe qui le fit construire ou plutôt creuser sous un ancien stade à la fin des années 30, pour anticiper une éventuelle guerre avec l’Allemagne et un conflit nucléaire. On y accède via un bâtiment néo-classique qui ne paye pas de mine dans une rue tranquille - Kotelnichevsky -, près de la station de métro Taganskaya. En franchissant la porte, il est impossible d’imaginer la présence d’une multitude de tunnels, de pièces et d’étages (jusqu’à 18 soit environ 65 m de profondeur !) sur une surface de 7000 m2 ! Construit pour résister à une attaque atomique, le Bunker 42 avait les capacités de pouvoir loger jusqu’à 30 000  personnes pendant 90 jours… Ce “petit” musée surprenant embarque le visiteur dans un monde de secrets, d’espionnage et de peur (le personnel du Bunker y accédait par des métros spéciaux de nuit)… . Il offre aussi des visites guidées qui remettent le visiteur dans le contexte de la Guerre Froide, pas si lointaine, où le monde était aux mains des grandes puissances américaine et soviétique… 
 


Paramètres des cookies