1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Pourquoi les amateurs d’aventure devraient aller dans le nord du Portugal
Idées de voyage

Pourquoi les amateurs d’aventure devraient aller dans le nord du Portugal

Texte par

Kirsten Henton (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 17 septembre 2019

Carte

Si vous êtes en quête d’aventure mais que le Portugal est pour vous synonyme d’oliveraies, de chênes-lièges, de plages venteuses et de villes animées, il est temps de vous tourner vers le nord du pays. Pas besoin d’aller loin, cependant : à 100 km de Porto, vous découvrirez la vie des montagnards d’une région à l’histoire, au climat, au paysage et aux traditions bien particulières.

On y trouve, bien sûr, des villes chargées de culture : la troisième ville du Portugal et capitale spirituelle, Braga, ou bien Guimarães, reconnue par l’Unesco, pour commencer. Mais la vraie beauté du nord du Portugal réside dans sa nature sauvage. Ici la campagne accidentée, montagneuse, est un patchwork de forêts de pins odorantes, de gorges, de rochers de granit et de pâturages ponctués de ruisseaux et des éclats de couleur saisonniers des citrus. Pour les amateurs d’aventure, il y a mille moyens d’y plonger.

Randonnez dans l’unique parc national du Portugal

Réglez votre GPS sur le seul parc national du pays, le Parque Nacional da Peneda-Gerês, à cheval sur la frontière avec l’Espagne, au nord. Cette région protégée de montagnes verdoyantes, avec des sommets qui crèvent le ciel et des affleurements granitiques, donne un aperçu de la vie rurale la plus extrême. Dans ces villages dispersés où on vit encore largement de ce que donne la terre, les traditions restent fortes et l’agitation de Braga ou le cosmopolitisme des rues de Porto semblent bien loin.
Couvrant près de 700 km2, le parc tire son nom de ses deux plus hauts sommets, la Serra da Peneda (1 340 m) et la Serra do Gerês (1 545 m). Bien sûr, le meilleur moyen de l’explorer est à pied. Sur les sentiers qui le sillonnent, on croisera cascades engageantes, ruines romaines et points de vue promettant des couchers de soleils sublimes. Il offre des itinéraires balisés de difficultés et de longueurs variables. Si vous aimez observer la faune, vous verrez peut-être aigles, chevaux sauvages, sangliers, loups et – qui sait – les ours bruns réputés vivre ici.

fantasticable-pena-aventura-41f36b8c4897.jpg

The “Fantasticable” : tyrolienne à Pena Aventura

Glissez sur l’une des plus longues tyroliennes d’Europe

Envie de voler entre deux montagnes, avec une des plus longues tyroliennes d’Europe ? C’est possible, avec bien d’autres activités, dans le parc couvert de pins de Pena Aventura, à 110 km au nord-est de Porto, dans le cœur rural de cette région. Ouvert en 2007, il a visiblement bénéficié de gros investissements, et c’est un parc d’aventures de plein air pour tous les âges, très bien entretenu. La tyrolienne “Fantasticable” est la star des nombreuses activités à faire.
Une fois harnaché et casqué, on vous amène au point de départ, sur le versant opposé. Allongé tête la première dans une sorte de baudrier, on atteint rapidement une bonne vitesse. La traversée est très excitante, et peut littéralement vous couper le souffle. Le sommet des arbres s’écarte et le sol plonge brusquement, tandis qu’on vole sur près d’1,5 km, à près de 150 m de hauteur.

lpt0315-007-7cb0b248a6c6.jpg

Les pentes des vignobles en terrasse s’élèvent sur les rives du River Douro

Choisissez votre parc naturel

S’il n’y a qu’un seul parc national, il y a beaucoup de parcs naturels, dont plusieurs dans le nord du Portugal. En commençant par le nord-ouest, face à l’Atlantique, on trouve le Parque Natural do Litoral Norte, avec ses dunes de sable et ses herbes rustiques battues par les vents. En allant vers l’est, le Parque Natural do Alvão est réputé pour ses spectaculaires chutes d’eau, tandis que le grand Parque Natural de Montesinho ressemble plus au parc national, avec des paysages verdoyants, des formations granitiques et des villages isolés.
Plus à l’est encore, le ruban long de 120 km du Parque Natural do Douro ­Internacional abrite un canyon accidenté remarquable où se précipité le fleuve Douro, et marque aussi la frontière entre le Portugal et sa voisine, l'Espagne.

diverlanhoso3-pedro-carvalho-ad8704788bee.jpg

Le Pontes Suspensas de DiverLanhoso

Montez à l’assaut d’une montagne

Au nord-est de Porto, le parc d’aventure de DiverLanhoso est une salle de sport en pleine nature pour tous les âges, faite pour être en harmonie avec son décor. Outre la tyrolienne longue de 350 m, l’escalade et le canyoning, les amateurs d’aventure peuvent enfiler un harnais et s’essayer aux parcours de “Pontes Suspensas”. Cette série de 38 ponts suspendus mettra à l’épreuve votre sens de l’équilibre et votre volonté.
Contrairement aux autres parcours à la cime des arbres, celui-ci vous fait passer par des câbles d’acier et des lattes de bois qui épousent les flancs rocheux de la montagne. Vous grimperez sur des rochers, ramperez dans des tonneaux et la vue du haut de certains rochers sur la vallée vous épatera. Conseil : emportez une paire de gants de sport, sinon vos mains risquent de souffrir.

Dégustez les cépages d’alvarinho

L’aventure, ça donne soif. Heureusement, cette région est réputée pour son alvarinho, sorte de vinho verde (littéralement “vert”, pour jeune) sec à déguster très frais sous un ciel d’azur. Les Portugais sont avec raison fiers de ce vin particulier et généralement léger produit exclusivement dans le nord du pays (et en Galice, en Espagne).
La ville de Monção, sur la frontière avec l’Espagne dans le nord-ouest du pays, se veut le centre de la culture de l’alvarinho ; ainsi, c’est là qu’on trouve le Museu Alvarinho, dans un superbe bâtiment de pierre chaulée, sur la place principale. Il n’est présenté qu’en portugais, mais il y a des photos et des objets intéressants, plus des tests olfactifs qui plantent le décor avant une séance de dégustation dans la cave de pierre pleine de cachet.
Si vous y passez en été, renseignez-vous sur les dates de la Feria do Alvarinho (fête de l’alvarinho), une bonne excuse pour en déguster autant que vous voulez pendant trois jours, tout en savourant la cuisine qui va avec et en tapant du pied au son de la musique folklorique traditionnelle.

sexta13-portugal-e88de9c73e52.jpg

Feux d’artifices au festival Sexta13

Affrontez un festival du “vendredi 13”

À Montalegre, au sommet d’une colline, dans l’extrême nord du Portugal, le vendredi 13 est tout sauf signe de malchance. Au contraire, il marque le début d’un week-end bruyant, merveilleusement étrange et amusant, le festival Sexta13. En résumé, on y célèbre l’occulte et la sorcellerie, pour bousculer les superstitions. La forteresse de la ville, du XIIIe siècle, sert de décor à des spectacles hauts en couleurs avec dragons de carton-pâte, acteurs en costumes qui font des pirouettes sur des fils de fer et un épique feu d’artifice. Curieusement, cette procession de démons et de sorcières est menée par un prêtre local original, le père Fontes, qui a aujourd’hui plus de quatre-vingts ans. L’ambiance évoque très fortement L’Étrange Noël de Mr Jack, et l’alvarinho n’est pas pour rien dans les festivités.
Le Sexta13 a lieu chaque vendredi 13, ce qui se produit entre une et trois fois par an. Venez costumé à faire peur ou prenez juste un prie-Dieu pour observer le spectacle mais quoi qu’il en soit, venez tôt. Le Sexta13 voit Montalegre accueillir jusqu’à 60 000 personnes, six fois plus que la population de la commune et des alentours.

convento-dos-capuchos-hotel-moncao-kirsten-henton.-821a845bad24.jpg

L’Hotel Convento dos Capuchos est un ancien couvent

L’occasion de dormir sur place

Explorer cette région isolée vous permet de séjourner dans de petits hébergements, souvent familiaux. Cherchez ceux qui font partie des Hotéis Rurais de Portugal, association qui met en valeur des résidences campagnardes, très souvent indépendantes.
À Monção par exemple, l’ancien couvent est devenu l’Hotel Convento dos Capuchos. Tenu par un frère et sa sœur, il offre une petite piscine, des courts de tennis, et une porte qui donne directement sur les remparts de la ville, du XIVe siècle. Si vous allez au parc national, l’Hotel Misarela est un endroit superbe et reposant pour séjourner, avec des chambres modernes (animaux admis) disposant de hamacs sur les balcons, et un restaurant exceptionnel. Une délicieuse cuisine est obligatoire après une longue randonnée !
Casas Novas, dans le village paisible de Redondelo, au nord-est, et l’endroit idéal pour se poser une nuit ou deux. Ce manoir historique est très intéressant, et certaines chambres ont des parties en pierre datant du XVIIIe siècle. Le petit-déjeuner frais est également de première qualité, et la piscine un agréable bonus.



Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable au Portugal

Paramètres des cookies