1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Où partir à la chasse au trésor ?
Idées de voyage

Où partir à la chasse au trésor ?

Mis à jour le : 22 juillet 2014

Carte

Toutes sortes de merveilles vous attendent, cachées sous la terre et au fond des mers. Lancez-vous dans l’aventure !

1. Mines d’opale, Coober Pedy, Australie

La vie au grand air et la perspective de s’enrichir. Voilà ce qui motive les habitants de Coober Pedy (Australie) depuis que des opales y ont été découvertes en 1915. Célèbre pour ses maisons souterraines creusées pour échapper à la chaleur du désert, cette bourgade isolée qui tire son nom du terme aborigène kupa-piti (“garçon blanc dans un trou”) est considérée comme la capitale mondiale de l’opale. Si les mineurs professionnels ont besoin d’un permis, chacun est autorisé à fouiller (to noodle, en argot local) dans les tas de pierres extraites des mines, avec de grandes chances de faire une trouvaille.
Avant de tenter votre chance seul, allez fouiller sous la direction d’un guide à la Tom’s Working Opal Mine (www.tomsworkingopalmine.com.au) ou à l’Old Timers’ Mine (www.oldtimersmine.com).


Coober Pedy, Duremi

2. Norman Island, Îles vierges britanniques 

Jambes de bois, bandeaux noirs et rires gras : s’il existait une carte indiquant le pays de la piraterie, nul doute que Norman Island y figurerait, marquée par un X. Vous vous demandez ce que cette île a de si spécial ? C’est elle qui a inspiré à Robert Louis Stevenson son célèbre roman L’Île au trésor. Aujourd’hui, elle est appréciée des amoureux du snorkeling et de la nature, mais des rumeurs faisant état de doublons cachés dans les Caves, des grottes sous-marines, attirent nombre d’apprentis boucaniers et flibustiers convaincus que les lieux renferment un fabuleux butin.
Norman Island se trouve à un court trajet en bateau de Tortola, la plus grande des îles Vierges britanniques. Voir www.normanisland.com. 

3. Oak Island, Nouvelle-écosse, Canada

Abritant un mystérieux puits d’au moins 60 m de profondeur, le Money Pit, cette île assez banale du Canada est la destination de choix pour les aventuriers. Le puits découvert en 1795 fait l’objet de la plus longue chasse au trésor de l’histoire, bien que l’on ignore exactement quel trésor est censé s’y trouver. Selon les théories, il s’agirait du butin du capitaine Kidd, des bijoux perdus de Marie-Antoinette, de documents prouvant l’identité réelle de Shakespeare (à savoir Francis Bacon), ou même du Saint-Graal !
Oak Island est une île privée et il faut un permis pour la visiter. Pour en savoir plus, voyez www.oakislandtreasure.co.uk.

4. Géocaching, Las Vegas, états-Unis

Oubliez les machines à sous et les tables de jeu et lancez-vous dans le géocaching, un nouveau type de chasse au trésor où les participants s’orientent à l’aide d’indices et de coordonnées GPS. Les géocaches contiennent généralement des objets sans valeur, mais cela n’empêche pas 5 millions d’amateurs dans le monde de se passionner pour cette activité. À Las Vegas et dans les environs, près de 2 400 géocaches sont disséminées, notamment sur le Strip et dans le désert. Certains lieux ont été spécialement choisis pour une chasse au trésor nocturne : frissons garantis.
Plus de détails sur www.nevadageocaching.com et www.geocaching.com.


On trouve des trésors en "géocachant" près de Las Vegas ! Miss Shari

5. paillettes d’or, Papouasie-nouvelle-guinée

L’or abonde en Papouasie-Nouvelle-Guinée. S’il tombe essentiellement dans la poche des grandes compagnies minières, rien n’empêche les prospecteurs en herbe de s’essayer à l’orpaillage. La fièvre de l’or atteignit son paroxysme dans la première moitié du XXe siècle, lorsque la découverte de pépites de la taille d’un œuf attira un afflux d’aventuriers, dont un certain Errol Flynn, qui n’avait pas encore percé à Hollywood. Aujourd’hui, le paysage rude et les tensions sociales de la Papouasie-Nouvelle-Guinée font qu’il est préférable de s’inscrire à un séjour organisé que de partir seul à l’aventure. Ces séjours ne sont pas donnés, mais après tout, s’ils vous permettent de trouver de l’or…
PNG Gold Tours offre des séjours de 2 semaines avec guide à Misma Island, une région connue pour ses riches dépôts alluvionnaires. Plus de renseignements sur www.pnggoldtours.com.

6. Pièces de monnaie romaines, campagne anglaise

L’Angleterre regorge de pièces de monnaie de l’époque romaine. Des archéologues amateurs et de doux rêveurs munis de détecteurs de métaux ont fait des trouvailles extraordinaires dans tout le pays ; en 2010, un cuisinier d’hôpital a ainsi exhumé dans le comté de Somerset une jarre contenant pas moins de 52 000 pièces datant des années 253 à 293, le plus important butin de ce type jamais mis au jour. Définissez soigneusement votre zone d’exploration, obtenez la permission du propriétaire du terrain et vous aussi vous pourriez faire la une des journaux.
Pour savoir comment louer un détecteur et faire évaluer votre trésor, consultez 
le National Council for Metal Detecting : www.ncmd.co.uk.

7. dinosaures, AustraliE

Les théropodes vous passionnent ? Vous arrivez à prononcer Muttaburrasaurus sans vous emmêler la langue ? Alors gageons que chercher des dinosaures est pour vous le nec plus ultra de la chasse au trésor. Et quel meilleur endroit pour jouer les paléontologues que Winton, dans l’Outback australien, avec ses innombrables ossements ? L’association à but non lucratif Australian Age of Dinosaurs y organise trois fois par an des semaines de découverte qui permettent aux amateurs d’exhumer, de plâtrer et de préparer des fossiles enfouis depuis 95 millions d’années. Aucune expérience n’est nécessaire, mais il n’y a que 13 places par session. Dépêchez-vous, car elles pourraient être toutes réservées avant que vous ayez eu le temps de dire Diamantinasaurus matildae.
Les sessions de fouille ont lieu entre juillet et septembre. Détails et réservations sur www.australianageofdinosaurs.com/aa-dig-a-dino.php.


Dinos de sable, Australie. Felipe Barriga

8. améthystes, Péninsule de Kola, Russie

Au-delà du cercle arctique, tout ce qui brille n’est pas d’or. L’éclat violet des améthystes illumine le district de Tersk, une côte venteuse dans l’extrême nord de la Russie occidentale, plus précisément dans la péninsule de Kola, le paradis des minéralogistes avec ses centaines de roches et de métaux rares. Ces pierres fines sont étonnamment faciles à trouver quand on sait où chercher. Le cap Korabl, ou “cap des navires”, est le lieu idéal pour commencer : il suffit de marcher en regardant par terre. Outre sa beauté, on prête à l’améthyste une vertu bien pratique sur ces terres glacées où la vodka est reine : elle protégerait de l’ivresse.
Se déplacer dans la péninsule de Kola n’est pas simple. Le mieux est de suivre un circuit minéralogique organisé par South Kola (www.kolaklub.com/southkola/mne.htm) ou Kola Travel (http://kolatravel.com/mineralogical_holidays.htm).

9. Fossiles, désert de Gobi, Mongolie

Pour le profane, le désert de Gobi en Mongolie n’est qu’une vaste étendue déserte et poussiéreuse de 1,3 million de kilomètres carrés. En réalité, c’est l’un des gisements fossiles les plus riches du monde, où de nombreux vestiges vieux de 100 millions d’années se cachent à quelques centimètres sous la surface. C’est ici qu’on a découvert les premiers œufs de dinosaures, des oiseaux primitifs et certains des mammifères fossiles les mieux préservés de la planète. Les meilleurs endroits sont les Falaises flamboyantes de Bayanzag et Altan Uul (la “Montagne dorée”). Il vous est interdit de rapporter vos trouvailles chez vous, car elles sont considérées, à juste titre, comme des trésors nationaux. Mais ici plus qu’ailleurs, c’est le frisson de la chasse qui compte.
Les excursions indépendantes ne sont pas faciles à mettre sur pied. Vous trouverez de l’aide dans les pensions d’Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

10. plongée sur épave, baie de Saint-Pierre, Martinique

Bien qu’elle entretienne par son nom une analogie avec le paradis, la Baie de Saint-Pierre, en Martinique porte une signature plus funèbre. À une encablure du rivage, dans des eaux cristallines, gisent les vestiges de dix navires qui, le 8 mai 1902, ne purent échapper à la furia devastatrice de la montagne Pelée en éruption. Prisonnières du monde du silence, ces épaves n’ont été redécouvertes que dans les années 1970. En vous faufilant dans le bas ventre d’un de ces Léviathan, vous aurez l’insigne privilège de visiter un Pompéi sous-marin où l’on distingue encore la salle des machines, des escaliers, ou des carreaux d’Aubagne en terre cuite, autant d’émouvants témoignages d’une splendeur à jamais engloutie. 
Tous les centres du secteur de Saint-Pierre proposent des plongées sur épaves. Celles-ci s’adressent à des plongeurs confirmés (niveau II) ou chevronnés (niveau III).

Best of 2013

Les meilleures idées de destinations pour 2013 à retrouver dans le Best of 2013 publié chez Lonely Planet. 

 


Paramètres des cookies