-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Organiser son premier séjour au Vietnam
Idées de voyage

Organiser son premier séjour au Vietnam

Mis à jour le : 22 janvier 2019

Carte

Avant de partir

  • Faites votre demande de visa assez tôt.
  • Assurez-vous d’avoir un passeport valable au moins 6 mois après la date d’expiration du visa.
  • Vérifiez que vos vaccins sont à jour.
  • Contractez une assurance voyage ad hoc.
  • Réservez vols intérieurs et trajets en train.
  • Informez votre banque du voyage pour éviter le blocage de votre carte bancaire.

À savoir

Attendez-vous à une circulation délirante, avec des véhicules arrivant de toutes parts ; dans les grandes villes, le flot de deux roues atteint des proportions dantesques. Lorsque vous traversez une rue animée en milieu urbain, maintenez un pas tranquille mais assuré.

Essayez de garder votre calme ; hurlements et autres comportement agressifs desservent les deux parties.

Sachez que les arnaques sont assez répandues au Vietnam, la plupart concernant les prix. Des dangers plus sérieux, heureusement très rares, existent aussi (comme les munitions non désamorcées, en dehors des sentiers).

Dans des villes comme Hué et Sapa, ainsi que dans les stations balnéaires fréquentées, les vendeurs de rue et les conducteurs de cyclo-pousse peuvent harceler les touristes. Hors des sentiers battus, on vous laissera généralement tranquille.

Attendez-vous à devoir marchander. Peu d’habitants parlent français ou anglais en dehors des lieux touristiques ; essayez d’apprendre quelques mots de vietnamien.

À emporter

  • Bonnes chaussures – la voierie au Vietnam est souvent en mauvais état.
  • Photocopies du passeport et détails sur le visa.
  • Antimoustique au DEET.
  • Vêtement de pluie.
  • Adaptateur électrique.
  • Câble de chargeur de téléphone supplémentaire.
  • Lampe torche.
  • Tongs ou sandales.
  • Jumelles.
  • Polaire ou pull si vous visitez le Nord.

Garde-robe

Il existe peu de contraintes culturelles en matière d’habillement. Dans les lieux de culte et les administrations, ou à l’occasion d’un dîner formel, couvrez vos jambes et évitez les débardeurs. Bien que le Vietnam se situe sous les tropiques, il peut faire frais partout au nord de Hoi An entre octobre et mars. Prévoyez en conséquence un ou deux vêtements chauds (polaires, par exemple). Le reste de l’année, et dans le Sud, tongs ou sandales, T-shirt et short constituent la tenue standard. Vous trouverez facilement à en acheter sur place.

Hébergement

L’hébergement est d’un excellent rapport qualité/prix au Vietnam. Le tourisme y est en plein essor : mieux vaut donc réserver son hébergement un jour ou deux à l’avance, voire plusieurs semaines en haute saison (congés du Têt entre fin janvier et début février, juillet-août et période de Noël).

  • Hôtels La gamme va des petits établissements simples et fonctionnels aux luxueux complexes hôteliers avec spa.
  • Auberges de jeunesse Courantes dans les principaux centres touristiques, plus rares ailleurs.
  • Pensions Habituellement tenues par des familles et plus décontractées que les hôtels.
  • Camping Le nombre d’options reste très limité, mais des campings ouvrent ces temps-ci dans le sud du Vietnam.

 

adobestock_107726211.jpeg

Au cœur de la culture vietnamienne : deux pêcheurs sur la rivière du Mekong

 

Us et coutumes

Repas Lorsqu’on dîne avec des Vietnamiens, la coutume veut que le plus âgé paye pour tout le monde. Cela dit, la courtoisie veut que l’on propose au moins une fois de régler.

Maisons Il faut se déchausser avant d’entrer dans une habitation.

Tête Abstenez-vous de toucher ou de tapoter la tête d’un enfant ou d’un adulte.

Pieds Évitez de pointer vos pieds vers des personnes ou des objets sacrés tels que des représentations du Bouddha.

Marchandage

Le marchandage est très présent au Vietnam, mais pas systématique. Il se pratique toujours dans un bon esprit – évitez de crier ou de vous énerver. Les réductions peuvent dépasser les 60% dans certains endroits, et se limiter à 10% dans d’autres – il arrive aussi que les prix soient fixes. Marchandez âprement sur les marchés et dans la plupart des boutiques de souvenirs, ainsi qu’avec les conducteurs de cyclo pousse et de xe om (moto-taxis). Beaucoup d’hôtels accordent des réductions ; en revanche, les prix restent fixes dans les restaurants.

Restauration

Il est rare de devoir réserver une table au Vietnam, sauf dans les restaurants des parcs nationaux (où la nourriture doit être achetée à l’avance), ou bien dans les établissements les plus chics de Hanoi et de Hô Chi Minh- Ville.

  • Restaurants vietnamiens Les établissements locaux, surtout les plus fréquentés, préparent une cuisine fraîche et délicieuse.
  • Tables internationales Les destinations touristiques comptent nombre d’adresses mêlant plats occidentaux et asiatiques.
  • Cuisine de rue Des stands proposent des spécialités du cru bon marché, souvent fort savoureuses.
  • Cafés On y trouve parfois des en-cas, mais peu de vrais repas.

Pourboires

Hôtels Petite obole facultative pour le personnel de ménage.

Restaurants Vous pouvez laisser un pourboire de 5 à 10% dans les restaurants chics ou si vous êtes très satisfait. Les Vietnamiens, eux, ne donnent rien.

Guides Quelques dollars pour une journée d’excursion, davantage pour un circuit plus long si vous êtes content du service.

Taxis Petit pourboire apprécié, surtout de nuit.

Bars Jamais attendu.

Langue

La maîtrise de l’anglais n’est pas très répandue au Vietnam et le français n’est plus guère parlé, sinon par les anciens. Connaître quelques phrases clés en vietnamien vous sera donc utile.


Retrouvez également notre top des visites incontournables à faire au Vietnam et nos inspirations pour découvrir le Vietnam hors des sentiers battus