-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Le Vietnam hors des sentiers battus
Idées de voyage

Le Vietnam hors des sentiers battus

Mis à jour le : 22 janvier 2019

Carte

Le Vietnam offre une incroyable diversité tant géographique, climatique que culturelle. Des pics montagneux dentelés caractérisent les provinces du Nord tandis qu’une plaine deltaïque accueille des rizières à perte de vue dans l’extrême Sud ; des collines calcaires percées de grottes dominent la région du Centre et une dense forêt tropicale borde l’ouest du pays.

1. Sinho

Rejoignez à moto le village de Sinho, perdu dans les montagnes, ou misez sur les complexes transports publics du nord-ouest du Vietnam.
Sinho est un charmant village de montagne, peuplé de nombreuses ethnies, où peu de voyageurs s’aventurent. Pourtant, la présence d’un hôtel très correct et d’un accès par la route justifie le détour pour qui souhaite découvrir un marché local authentique, bien différent de ceux de Sapa et Bac Ha.
Son marché a lieu de 6h à 14h le samedi et le dimanche, ce dernier étant le plus impressionnant et le plus coloré. Là, ne vous attendez pas à voir de l’artisanat tendance, mais plutôt des vaches et des cochons.

2. Dong Van

Établissez-vous dans la paisible ville de Ha Giang pour partir en randonnée, visiter les marchés locaux et découvrir des sites isolés comme Lung Cu et le palais de Vuong.

Dans la région de Ha Giang, Dong Van est l’endroit le plus populaire où faire étape pour la nuit. On y trouve donc un bon choix d’hébergements et de restaurants. Cela dit, si l’on vient ici, c’est avant tout pour le marché dominical, l’un des plus importants et des plus colorés de la région. Dong Van est aussi un bon point de départ pour des treks à la journée vers les villages de communautés ethniques, et pour aller visiter des sites comme Lung Cam et Lung Cu, dans les collines environnantes.

adobestock_113023824.jpeg

Randonnée sur la route de Ha Giang, au nord du Vietnam

3. Grotte Hang En

Visitez cette grotte spectaculaire, perdue au sein du parc national de Phong Nha-Ke Bang, lors d’une randonnée avec bivouac guidée par un garde du parc. Pour accéder à cette grotte gigantesque, il vous faudra progresser dans une jungle dense et des vallées jusqu’à Ban Doong, un village ethnique reculé (sans routes ni électricité). Vous pourrez passer la nuit dans la grotte ou au village. Les circuits sont à réserver auprès d’Oxalis ou des hébergements locaux.

4. Phu Thuan

Profitez d’un littoral magnifique et quasiment sauvage en séjournant à Phu Tuan, où l’on trouve d’excellents hébergements.

Sur la jolie plage de Phu Thuan (à environ 7 km au sud-est de Thuan An) sont installés le sympathique Beach Bar Hue et la charmante Villa Louise. Le restaurant et la plage sont accessibles aux non-résidents – contre 100 000 d, ou l’équivalent dépensé en boissons et nourriture au bar du front de mer. La piscine de la Villa Louise est aussi accessible moyennant 250 000 d/pers. De Hué à Phu Thuan, comptez environ 250 000 d en taxi et 100 000 d en xe om. Renseignez-vous auprès des auberges de jeunesse de Hué sur les navettes partagées conduisant au Beach Bar Hue.

adobestock_137593204.jpeg

Un littoral magnifique et quasiment sauvage à Phu Tuan

5. Bai Huong

Logez chez l’habitant dans ce magnifique village de pêcheurs des îles Cham, situé non loin en bateau de la très touristique Hoi An.

Bai Huong, un minuscule village de pêcheurs à 5 km au sud-est de Bai Lang, est un lieu agréable mais isolé, où a été mis sur pied un bon programme de séjour chez l’habitant.

6. Pagode Ho Quoc

Bénéficiant d’un cadre évocateur sur une portion de côte isolée de l’île de Phu Quoc, la pagode Ho Quoc comporte une statue de Quan Âm et une cloche géante. Un lieu idéal pour apprécier le lever du soleil.

Accessible via une portion de route côtière reculée à 10 km au nord de la plage de Sao, cette pagode est un site magnifique, empreint de sérénité, qui vaut la visite. Une fois gravies les marches de son escalier monumental jusqu’à l’édifice principal qui surplombe la mer, vous aurez une vue superbe sur son portique à triple entrée et ses avant-toits se détachant entre ciel bleu et eaux turquoise au large de la plage de Bai Dam. Du côté opposé, des collines verdoyantes en toile de fond. Cette pagode (à la fois temple bouddhiqueet monastère) ne date que de 2012 et comporte notamment une statue de Quan Am, ainsi qu’une cloche géante. Beaucoup de gens viennent l’admirer au lever du soleil ou les soirs de pleine lune.

adobestock_207663717.jpeg

Cette pagode est un site magnifique, empreint de sérénité, qui vaut la visite.

7. Forêt de Xeo Quyt

Parcourez en bateau des marécages silencieux et appréciez un calme presque absolu au sein de l’une des dernières forêts naturelles de la région.

La superbe forêt de Xeo Quyt s’étend sur 52 ha, à 35 km environ au sud-est de Cao Lanh, près du village de My Hiep. C’est un vaste marais protégé par une épaisse canopée de grands arbres et de lianes, où se cachent les vestiges de bunkers du Viêt-cong.
Pendant la guerre du Vietnam, celui-ci possédait en effet une base ici, où une dizaine de généraux dirigeaient des opérations d’envergure depuis des bunkers souterrains. Cela à 2 km à peine d’une base militaire américaine ! Les Américains ne se doutèrent jamais que l’ennemi vivait à deux pas, et s’ils bombardaient régulièrement la forêt, les généraux viêt-cong demeuraient à l’abri. Presque toute l’année, un circuit en canoë (15 000 d) génial de 20 minutes permet de découvrir les vieux bunkers et les anciens champs de mines, en faisant une boucle sous les arbres le long d’étroits canaux pleins de jacinthes d’eau (luc binh).

8. Ganh Da Dia

Admirez les spectaculaires formations volcaniques du Ganh Da Dia, logées sur une superbe portion de littoral ourlée de plages propices à la baignade. Le Ganh Da Dia est indiqué depuis la petite ville de Chi Thanh, à 68 km au sud de Quy Nhon. En descendant la RN 1, prenez l’embranchement juste après le pont qui enjambe la rivière, du côté nord de la ville. Sur 13 km ponctués de virages, la route mène à la côte à travers un ravissant tableau champêtre de rizières et de villages agricoles. Composé de centaines de colonnes de basalte imbriquées, le Ganh Da Dia a été formé il y a des millions d’années par le refroidissement de coulées de lave en fusion. Vous pourrez vous baigner dans la minuscule crique rocheuse à côté du Ganh Da Dia, mais la fantastique plage de sable, au sud de la baie et à 5 minutes de marche, est encore plus tentante. En continuant vers le sud, vous pourrez prendre une belle route côtière jusqu’à Tuy Hoa (ce qui permet d’éviter la RN 1). Depuis le Ganh Da Dia, dirigez-vous vers l’intérieur des terres (vers l’ouest) sur 3,5 km, puis prenez une route secondaire (asphaltée) direction sud à travers des dunes de sable, des cactus et des agaves jusqu’au village de pêcheurs d’An Hai, où une enfilade de restaurants de fruits de mer invite à une pause idyllique face à l’estuaire de l’O Loan.

adobestock_110560182.jpeg

Version réduite de la Chaussée des Géants en Irlande, le Ganh Da Dia est un spectaculaire affleurement de roche volcanique qui avance dans l’océan au sud de Quy Nhon.

9. Île de Tam Hai

Profitez de la sérénité de la minuscule île de Tam Hai, dotée de jolies plages, de ruines cham et d’un cimetière de baleines. À l’arrivée sur Tam Hai, vous pouvez louer vélos et motos dans les cafés près du quai pour visiter l’île.

Un sentier plat de 2 km vers le nord-ouest conduit au village principal (Tam Hai), qui possède restaurants de fruits de mer et boutiques. En prenant à droite (au nord), à 2 km du village, s’étend le cimetière de baleines. À l’ouest du village, Ban Than est un spectaculaire affleurement rocheux noir de 40 m de haut. En contrebas, les eaux se prêtent au snorkeling pendant les mois d’été (avril-août).

Avant de rejoindre Ban Than à pied, demandez à un vendeur de noix de coco de vous emmener aux ruines d’un puits et d’un temple cham. Dissimulés au bout d’une étroite piste en terre serpentant entre les cocotiers, ils sont presque introuvables. Une fête de la baleine a lieu tous les 20 janvier, et un grand festival, "lê khao lê thê linh", célébré à la pleine lune de mars, honore les pêcheurs disparus en mer. 

10. Phare de Ke Ga

Louez un bateau de pêche et filez jusqu’à l’île où se dresse cet imposant phare de 40 m de haut, datant de la période coloniale française.

À environ 30 km au sud de Phan Thiet, le spectaculaire phare de Ke Ga date de l’époque coloniale française. Construit en 1899, il se dresse sur un îlot rocheux à quelque 300 m du rivage, surplombant l’océan du haut de ses 40 m. La traversée peut se faire à la nage (ou même à pied) quand la marée est très basse, mais la plupart des visiteurs louent un bateau (250 000 d aller-retour). On ne peut plus monter au sommet du phare car son escalier en colimaçon est en trop mauvais état. Cependant, depuis l’îlot, la vue sur l’océan et les collines à l’intérieur des terres est toujours belle.

adobestock_210277259_1.jpeg

Cet imposant phare, de 40 m de haut, date de la période coloniale française.