1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Naples hors des sentiers battus
Idées de voyage

Naples hors des sentiers battus

Mis à jour le : 4 mars 2019

Carte

La Campanie pourrait bien représenter l’Italie de vos rêves. Rues pleines de vie, palais baroques à la splendeur fanée, randonnées, villages aux teintes pastel et superbes panoramas : voici Naples hors des sentiers battus.

1. Piscina Mirabilis

Il faut réserver (par téléphone) au moins 2 heures à l’avance pour visiter la Piscina Mirabilis (Bassin merveilleux  ; Tel. 333 6853278 ; Via Piscina Mirabilis 27, Bacoli ; dons bienvenus ; 8h-16h30 mar-dim avr-oct, 8h-15h mar-dim nov-mars ; Cumana jusqu’à Fusaro, puis bus EAV jusqu’à Bacoli). Cette merveille sous-estimée de l’Antiquité remonte au règne d’Auguste, à l’aube de notre ère. Baignant dans une étrange pénombre avec 48 piliers élancés qui soutiennent une voûte en berceau, ce “bassin merveilleux” ressemble davantage à une cathédrale souterraine qu’à une gigantesque citerne. Si l’entrée est gratuite, les dons (environ 3 €) sont appréciés. La citerne est à une courte marche de la Via Miseno, au centre de Bacoli. Empruntez l’escalier à gauche de l’Osteria Il Garum (Via Miseno 19) et suivez les panneaux.

2. Monte Epomeo et arrière-pays

Outre ses plages et ses thermes, Ischia cache un arrière-pays sauvage et élevé, propice à la randonnée et à la contemplation, tant la nature y est belle et les vues panoramiques sublimes.

Toute personne en forme peut (et doit) faire l’ascension du pic volcanique d’Ischia qui n’a rien d’un exploit sportif. Du sommet rocailleux du Monte Epomeo, on a une vue inégalée sur toute la baie napolitaine. L’itinéraire le plus rapide part du village de Fontana, sur le versant sud du Monte Epomeo. Comptez 2,5 km de marche à partir du virage où le bus vous déposera. Le trajet, fléché, suit une route bitumée sinueuse, puis un chemin de gravier, pour finir par un sentier un peu raide.

adobestock_218762586.jpeg

Ischia cache un arrière-pays sauvage et élevé, propice à la randonnée et à la contemplation

3. Orto Botanico di Napoli

Créé par Joseph Bonaparte entre 1807 et 1819, l’Orto Botanico di Napoli (Tel. 081 253 39 37 ; Via Foria 223 ; 9h-14h lun, mer et ven, jusqu’à 16h mar et jeu ; 147, 182, 184 jusqu’à Via Foria) appartient à l’Università degli Studi di Napoli Federico II. Venues des quatre coins du monde, les plus de 1 000 espèces végétales réunies ici impressionnent même les botanistes avertis.

4. Villas antiques

Outre les cités antiques de Pompéi et Herculanum, nombre de villégiatures impériales ou non flanquent la baie de Naples. La plus luxueuse fut certainement la villa de Poppée à Oplonte.
Enfoui sous les rues disgracieuses de Torre Annunziata, Oplonte était jadis un faubourg huppé de Pompéi situé en bord de mer.

Au sud d’Oplonte, Stabies s’étend sur les pentes du Varano, une colline qui surplombait jadis la mer et aujourd’hui la moderne Castellammare di Stabia.

À 3 km au nord de Pompéi, la villa campagnarde de Boscoreale date du Ier siècle av. J.-C. L’antiquarium du site conserve des objets exhumés à Pompéi, à Herculanum et dans la région alentour.

Vous avez le choix entre un billet combiné Oplonte-Boscoreale (tarif plein/réduit 7/4 €) et un autre billet combiné Pompéi-Oplonte-Boscoreale (18/10 €). L’entrée pour Stabies est actuellement gratuite.

5. Pesseggiata del Pizzolungo

La faible superficie de Capri n’en offre pas moins des randonnées mémorables. Les chemins bien entretenus qui sillonnent l’île (cartes dans les offices du tourisme) vous permettront de découvrir des zones qui, même en plein été, restent quasi désertes. Extrêmement plaisant, le circuit en boucle nommé “Passeggiata del Pizzolungo” est vraiment spectaculaire, même pour Capri ! Partant de la ville de Capri, l’itinéraire passe par une succession de sites qui bordent la côte ouest, dont l’Arco Naturale, le Faraglioni, ainsi que plusieurs grottes et belvederi (belvédères). En bonne partie sur asphalte, cette balade d’environ une heure n’a rien de difficile, avec seulement quelques marches à gravir.

adobestock_241697642.jpeg

La faible superficie de Capri n’en offre pas moins des randonnées mémorables.

6. Le Vésuve à cheval

Une autre approche du volcan est proposée, le matin ou l’après-midi, par Horse Riding Tour Naples (Tel. 345 8560306 ; circuit guidé 60 €). Quand la météo le permet, ce prestataire vous emmène durant 2 heures à 2 heures 30 en randonnée équestre à travers le Parco Nazionale del Vesuvio. Bombe, selle, guide et transfert depuis/vers votre hôtel à Naples – ou encore vers Pompéi ou Herculanum – inclus.

7. Escapades à Ravello

Remède au syndrome de la page blanche de Wagner, source d’inspiration pour D.H. Lawrence, auteur de L’Amant de Lady Chatterley, et lieu cher à Gore Vidal, qui y vécut 30 ans et en devint citoyen d’honneur, Ravello marque nombre de ses visiteurs. Fondée au Ve siècle, après la prise de Rome, comme sanctuaire contre les barbares, cette petite cité fut construite, à l’inverse d’autres localités d’Amalfi, sur une colline plutôt qu’en bord de mer. Seule Positano la surpasse par son style et son charme. Le raffinement de Ravello se manifeste d’emblée sur son élégante place principale, ponctuée de terrasses de cafés où s’attabler à l’ombre. Il s’incarne également dans les villas de luxe (dont beaucoup ont été transformées en de somptueux hôtels), dans les jardins manucurés et à la faveur de l’un des meilleurs festivals de musique d’Italie (initié par l’épouse de Wagner).

adobestock_80477867.jpeg

Fondée au Ve siècle, après la prise de Rome, cette petite cité fut construite, sur une colline plutôt qu’en bord de mer.

9. Atrani

Atrani est plus petite qu’Amalfi, et plus compacte (le plus petit village du sud de l’Italie en superficie). Prisonnière d’une vallée haute et étroite, elle s’est développée à son rythme dans un isolement total. Si les deux localités se ressemblent à certains égards (elles ont toutes deux des églises atypiques, des plages petites mais appréciées, et d’anciennes fabriques), Atrani est bien plus calme, plus abordable et plus authentique ; il y règne un esprit communautaire. Son atout majeur est son absence d’artifices. Son charme découle aussi du fait qu’il y a très peu de voitures : la route côtière SS163 fait passer les bus SITA et leurs klaxons bien au-dessus du centre-ville, sur un pont de pierre. Si vous avez un petit creux, goûtez aux poissons frais et aux pizzas du fameux Le Arcate.

8. Randonnées dans le Cilento

Enfilez de bonnes chaussures et explorez la nature sauvage de la Campanie. Les paysages sont éblouissants, et, au printemps, vous serez émerveillé par l’océan de fleurs : narcisses délicats, orchidées sauvages et tulipes se détachent parmi des plantes plus communes comme les marguerites jaunes et les coquelicots. Les bosquets de sapins argentés, de châtaigniers et de hêtres complètent ce superbe tableau, de même que les falaises vertigineuses et les montagnes couvertes de pins, qui abritent notamment des ours, des sangliers, des loups ou encore le rare et majestueux aigle royal.

adobestock_16428929.jpeg

Pittoresque village de montagne du Cilento

Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Naples et la côte amalfitaine
 

Paramètres des cookies