1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Les bons plans pour camper en liberté en Nouvelle-Zélande
Sports et activités

Les bons plans pour camper en liberté en Nouvelle-Zélande

Texte par

Brett Atkinson (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 20 août 2019

Carte

Avec des paysages très variés pour un pays de cette taille, la Nouvelle-Zélande est une destination géniale pour un road trip en famille ou entre amis. Beaucoup de routes passent par des panoramas spectaculaires et des lieux isolés où il est très facile de camper en liberté. Bien sûr, vous montrer respectueux des plages, des forêts et des rivières du pays vous garantira également un accueil chaleureux des Néo-Zélandais. Suivez les conseils qui suivent pour savoir comment et où vous pouvez camper en liberté, afin que tout soit sweet as (“impec”) comme on dit là-bas.

Où puis-je camper? Renseignez-vous toujours au préalable !

Ne présumez de rien, et demandez toujours à l’office du tourisme local, i-SITE, où il est permis de camper librement, c’est à dire de se garer de s’installer, dans une localité. Oui, ce magnifique endroit au sommet de la colline que vous avez repéré en arrivant en ville est peut-être sur une propriété privée et y passer la nuit signifierait une violation de propriété – avec ses conséquences.
Beaucoup de villes et villages néo-zélandais ont des espaces consacrés où l’on peut camper gratuitement. Allez voir aussi les lieux où le camping est possible en s’acquittant d’une modique somme pour utiliser les équipements, le Department of Conservation office (DOC ; doc.govt.nz) et les holiday parks. Cherchez les panneaux indiquant si le camping est autorisé ou non – et respectez-les.

gettyimages-509196834_high-ba0228a2190f.jpg

Les plantes endémiques et les côte sauvages méritent qu’on les protège

La meilleure source d’information ? le DOC

Department of Conservation. Ces trois mots sont la clé d’un road-trip réussi en Nouvelle-Zélande. Le DOC gère plus de 200 sites de camping dans tout le pays, en général très bon marché : 6-10 $NZ par personne et par nuit, ce qui inclut la plupart du temps barbecues, abris de cuisine, toilettes et eau courante !
Parmi ses plus beaux sites, citons ceux des bords du lac Karapiro, non loin de Hobbiton sur l’île du Nord, ou Cascade Creek dans le parc national de Fiordland, sur le chemin du spectaculaire Milford Sound de l’île du Sud. Le DOC gère aussi des sites gratuits, dans des régions plus sauvages du pays, mais où on ne peut souvent camper qu’avec des véhicules totalement autonomes, car ils ne comportent pas de toilettes publiques.

Les meilleures applications pour vos objets connectés

Augmentez avant de partir la capacité de stockage de votre téléphone ou de votre tablette. Elle vous servira pour filmer les cérémonies d’accueil maories, vos randos en VTT ou le superbe Milford Sound. Plusieurs applications téléchargeables sur Google Play ou l’Apple Store seront aussi utiles. Produite conjointement par le DOC et le réseau i-SITE, “Official Camping NZ” vous donne tous les emplacements de camping légaux, gratuits ou payants, du pays. Elle est approuvée par toutes les municipalités du pays, et vous donne les avis d’autres campeurs sur nombre d’emplacements spécifiques. On peut en outre télécharger des cartes pour les utiliser sans connexion, fort utiles car les forfaits non-illimités de données Internet en Nouvelle-Zélande peuvent être chers. CamperMate est une application similaire, aussi intéressante à télécharger.

Préparez votre voyage en visitant ces sites Internet

La New Zealand's Tourism Industry Association a lancé un site Internet : "Freedom Camping" avec un résumé pratique intitulé “Where can I camp ?”. En cliquant sur “designated areas”, un lien apparaît qui permet de télécharger l’application Official Camping NZ. Trop facile ! 
Pour accéder aux informations sur le camping en région qu’on trouve sur l’application – y compris les descriptions détaillées de chaque site, ses équipements et son tarif, ainsi que les avis d’autre voyageurs, allez à la carte “Respect NZ” du site de Rankers. Et si vous louez un camping-car auprès d’un loueur comme Spaceships, Jucy Rentals  ou Escape, leurs sites Internet proposent aussi des petits guides du camping en liberté. En résumé, on y trouvera de nombreuses informations sur comment camper en liberté en Nouvelle-Zélande.

gettyimages-507018031_full-2750ca3bc5f7.jpg

Road trip dans la région des lacs Mavora, sur l’île du Sud

De l’importance des toilettes embarquées

Lisez ceci attentivement si vous projetez de camper en Nouvelle-Zélande… Si vous voyagez à bord d’un camping-car équipé de toilettes et d’un système de stockage des eaux grises, vous avez le droit de vous arrêter et de vous installer dans les sites autorisés non équipés de toilettes. (Les lieux où on peut vidanger ses eaux usées sont répertoriés sur les sites des divers campings et les applications pour smartphones.)
Si vous êtes à bord d’un camping-car plus petit ou d’une voiture ordinaire, le camping n’est autorisé que dans les sites où il y a des toilettes publiques. Ceci pour une raison assez évidente : La Nouvelle-Zélande ne resterait pas belle longtemps si elle était jonchée de papier-toilette usagé…

gettyimages-470842042_super-63c26f08a27c.jpg

En Nouvelle-Zélande, les visiteurs déposent le montant de leur droits d’accès au camping dans des boîtes comme celle-ci

Comment être écoresponsable

Les Kiwis – que ce soient les habitants sympathiques du pays ou l’oiseau à long bec qui en est le symbole national – sont très fiers de leur nation, et aiment à la partager avec les visiteurs. Hélas, certains visiteurs ne respectent pas autant ces îles du Pacifique Sud, ce qui inquiète quelque peu aujourd’hui. En suivant ces quelques règles, votre aventure en camping dans le pays sera bien meilleure et moins dommageable pour l’environnement.

  • Ne laissez rien derrière vous.

  • Jetez convenablement vos déchets. S’il n’y pas de poubelles, emportez-les avec vous.

  • Ne coupez pas d’arbres ou de végétation pour faire du feu – ça semble incroyable, mais certains campeurs inconscients l’ont fait ces dernières années. Vraiment !

  • Quand vous faites lessive, vaisselle ou votre toilette, ne polluez pas les cours d’eau avec du savon, du détergent ni du dentifrice.

Les voyageurs vont jusqu’en Nouvelle-Zélande pour découvrir un environnement exceptionnel, et notre responsabilité collective est de traiter les forêts, les lacs et les rivières du pays correctement, avec respect.

La loi sur le camping en liberté s’applique

Hélas, à cause du comportement de certains campeurs sauvages depuis une dizaine d’années – qui laissaient leurs déchets et leur papier toilette usagé sur les plages, au bord des routes et dans les buissons (!) – le pays a voté une loi en 2011 sur le camping en liberté, le Freedom Camping Act.
Elle permet au municipalités d’infliger une amende de 200 $NZ par véhicule à tous ceux qui font du camping sauvage. Quelques autorités locales y ajoutent 200 $NZ de fourrière. Votre décision spontanée de camper illégalement une nuit au bord d’un lac peut donc s’avérer coûteuse – et oui, on prévoit des mesures pour vous obliger à payer les amendes avant de quitter le pays.

gettyimages-148923317_high-493fafa264ba.jpg

Camping avec vue sur la mer à Great Barrier Island, près d’Auckland

Avec une large gamme de sites de campings gratuits ou bon marché et de nombreuses possibilités de tout savoir sur leur situation et la manière de s’y rendre, les amendes, élevées mais justes, sont largement soutenues par la population.
Un dernier conseil : aimez ce pays autant que ses habitants, et profitez de sa beauté pour camper en liberté. Sweet as !

 



Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la Nouvelle-Zélande

Paramètres des cookies