-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Découvrez l'Alsace autrement
  4. L’Alsace en 10 châteaux forts
Découvrez l'Alsace autrement

Réalisé en partenariat avec :

L’Alsace en 10 châteaux forts

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 15 octobre 2021

Carte

Vous avez choisi de vous aventurer en Alsace. Pour vous plonger dans la riche histoire mouvementée de cette région, entre deux villages fleuris et quelques tartes flambées, explorez ses châteaux les plus fascinants à pied, en parcourant le Chemin des châteaux forts d’Alsace. Le long de cet itinéraire pédestre de 450 km et de ses 26 étapes d’environ 18 km chacune, vous pourrez relier 80 forteresses ! Du Wasenbourg au Hugstein en passant par les 3 châteaux d’Eguisheim, nous vous débroussaillons le terrain en vous emmenant à la découverte de 10 ruines majestueuses. En chemin, revivez vos jeux d’enfants et films préférés !


 

Wasenbourg, des ruines de charme dans les Vosges du Nord

Pour commencer votre périple médiéval, prenez des forces dans la jolie station thermale de Niederbronn-les-Bains puis mettez le cap pour une balade pédestre vers le château de Wasenbourg dont les fondations remontent à l’Antiquité. Le château fort est en accès libre et à l’intérieur du logis, protégé par un mur-bouclier de 4 m dépaisseur, ne manquez pas la frise décorée d’une tête humaine ! Un petit tour dans l’enceinte surnommée le « jardin des fées » achèverade vous faire succomber au charme de ce château fort que Goethe avait l’habitude de visiter… En chemin, prenez le temps de faire une halte aux restes troglodytiques du Grand-Arnsbourg, avant de rejoindre l’incontournable Lichtenberg, qui surplombe le village du même nom. 

niederbronn-les-bains_chateau_wasenbourg_c_g.maciel_-_adt.jpg

Les ruines du Château Wasenbourg

Wangenbourg, au cœur de la Suisse d’Alsace

Au château fort de Wangenbourg, à proximité du charmant village éponyme, rendez-vous en haut du donjon de 24 m qui offre une vue imprenable sur la Suisse d’Alsace et le massif du Schneeberg. Franchissez sa belle passerelle de bois -   où se trouvait l’ancien pont-levis - et perdez-vous dans les ruines de cette forteresse de la fin du 14è siècle. Fief des sires de Wangen, il tomba entre les mains d’autres seigneurs avant de finir danscelles des garnisons françaises au 17è siècle, lesquelles, en partant, firent sauter sa tour nord et sa courtine pour le mettre « hors de défense ». Abandonné depuis, il est en accès libre et gratuit et accueille des visites guidées sur rendez-vous ainsi que tous les mardis pendant l’été.

wangenbourg-chateau_0818_c_100kmautour.com_.jpg

Le château de Wangenbourg date de la fin du XIVè siècle

Bernstein, l’un des plus anciens châteaux forts d’Alsace

Lors de vos explorations médiévales, ne ratez pas le château de Bernstein, l’un des plus anciens de la région, sur les hauteurs de Dambach-la-Ville. La légende dit que cette forteresse entièrement construite en granite tient son nom (rocher aux ours) du fait qu’elle aurait été construite sur un roc où vivait une famille d’ours ! Parmi ses autres particularités : un donjon pentagonal, une tour renfermant une chapelle et une citerne souterraine en contrebas,dans la basse-cour. En accès libre, munissez-vous d’un guide ou d’une brochure en savoir plus sur sa très riche histoire. Vous apprendrez ainsi que le site fut construit par la famille des comtes d’Eguisheim-Metz-Dabo aux XIIe et XIIIe siècles. Il servit ensuite de résidence aux évêques de Strasbourg du XIIIe au 15e siècle, fut détruit en 1789 par des paysans des environs puisvendu comme bien national sous la Révolution. Au début du 20e siècle, il est acheté par Félix de Dartein, lequel, en 1935, construit un pavillon toujours visible dans la basse-cour.

dambach_la_ville_-_chateau_bernstein_cadt-e.list_5.jpg

Bernstein signifie "rocher aux ours"

Spesbourg, vue sur la Forêt Noire

Toujours sur le Chemin des châteaux forts d’Alsace, faites étape dans le charmant village d’Andlau et depuis l’Abbaye Sainte-Richarde, partez pour une balade en boucle qui vous amènera au château de Spesbourg. Vous apprécierez le donjon carré de cette forteresse datant du milieu du 13e siècle. En observant bien, vous découvrirez des vestiges de peintures murales dans les fenêtres.



Perché à 451 mètres d’altitude et en accès libre, il offre une belle vue sur le val d’Andlau et même sur la Forêt Noire si le temps est dégagé. Poursuivez votre promenade en passant par les ruines du château de Haut-Andlau pour ses deux tours jumelles carrées avant de revenir sur Andlau et de vous offrir un petit dîner bien mérité dans un bon winstub - auberge traditionnelle - comme le Val d'Eléon.

andlau-chateau_de_spesbourg_dsc3524_c_infra_-_adt.jpg

A l'intérieur du Château de Spesbourg

Ortenbourg, pique-nique sur la crête

Continuez votre périple « forteresses » dans les Vosges Moyennes du côté de Sélestat pour découvrir les ruines du château de l’Ortenbourg. Cette fois, c’est un donjon spectaculaire et pentagonal haut de 32 m qui vous attend dans ce château qui fut édifié par Rodolphe de Habsbourg entre 1260 et 1265. Deux siècles plus tard, après être passée de seigneurs en sires, la forteresse devient un repère de brigands ! En accès et en visite libres - des visites guidées sont possibles sur rendez-vous -, emmenez-y votre pique-nique et d’une ruine à l’autre, imaginez les scènes de vie qui ont pu se produire dans ces lieux… Couplez votre visite des ruines de l’Ortenbourg avec celles du château voisin de Ramstein. Bâti tout près, sur la même crête, il servit à assiéger et prendre l’Ortenbourg en assiéger et 1293, lors du conflit qui opposa les Habsbourg à Adolphe de Nassau.

scherwiller-chateau_de_lortenbourg_fji5100_c_infra_-_adt.jpg

Découvrir les ruines du château de l'Ortenbourg

Saint-Ulrich, un joyau en pleine nature

Le château Saint-Ulrich se mérite. (voir photo tout en haut de l'article !)  Situé en pleine nature, il n’est en effet accessible qu’à pied, après une marche plutôt sportive d’une heure environ sur le GR5 depuis la place de la République de Ribeauvillé, un village médiéval qui ne compte pas moins de trois châteaux sur ses hauteurs. Saint-Ulrich est  le mieux conservé du trio. Il vaut aussi le détour de par sa fonction de résidence seigneuriale de la famille des Ribeaupierre - dont le nom de Ribeauvillé est issu - jusqu'au 15e siècle avant de tomber en ruines et d’être finalement incendié au 17e siècle. Une fois sur place, baladez-vous librement et pique-niquez au cœur de ses vestiges. A voir notamment : le donjon carré et le corps de logis, la salle des chevaliers et la grande tour d'habitation du 13e siècle, la barbacane d'entrée et l'enceinte extérieure du 14e siècle, sans oublier la chapelle Saint-Ulrich datant du 15e siècle.

Kaysersberg, village préféré des Français

Autre château en accès libre, celui de Kaysersberg, dit aussi château de Schlossberg. Egalement bâti aux alentours de 1200 pour barrer les routes venant de Lorraine, il est facilement accessible à pied depuis la cité médiévale de Kaysersberg, ancienne ville impériale de la Décapole et élu village préféré des Français en 2017. A l’intérieur des murailles, prenez la mesure de l’espace et imaginez le logis seigneurial autrefois protégé par l’énorme donjon cylindrique dont les murs mesurent plus de 4 m d’épaisseur. Grimpez ses 100 marches pour admirer le panorama sur Kaysersberg et les vignobles entourant le château. Ils ne manquent pas et si l’idée d’une petite dégustation vous tente, vous aurez l’embarras du choix au cœur du village. Enfin, si vous y passez en hiver, ne manquez pas son marché de Noël, l’un des plus beaux d’Alsace.

kaysersberg_-_noelc_otvkb.jpg

Kaysersberg vous séduira non seulement par son château, mais aussi par ses ruelles typiques !

 

Wineck, ruines au milieu des vignes

Cap sur le village de Katzenthal, près de Colmar, au milieu des vignobles, en léger retrait de la route des vins d’Alsace. Entre deux dégustations, prenez l’air en grimpant jusqu’au château de Wineck, édifié au 12e siècle, qui surplombe le village. Au cœur d’un rempart circulaire entièrement reconstruit et séparé des vignes par un large fossé, vous découvrirez un donjon de 20 mètres de haut presque carré et dans lequel vous aurez l’agréable surprise de trouver un petit musée comprenant notamment un élément de fenêtre de style roman. Pour le visiter, il faudra planifier votre visite de Wineck un dimanche après-midi entre 14h30 et 18h, en vous adressant à l’Office de tourisme de la Vallée de Kaysersberg.

katzenthal_-_chateau_du_wineck_c_otvkb.jpg

Le fameux donjon du château du Wineck

 

Les trois châteaux d’Eguisheim, icônes du paysage alsacien

Dominant les vignobles de la région de Colmar, les trois châteaux d’Eguisheim ou du Haut-Eguisheim intriguent. Captivés par les ruines de trois donjons carrés en grès rose, vous grimperez le chemin de la colline de Schlossberg, dominant la plaine d'Alsace à 591m d’altitude, où les châteaux furent édifiés entre le 11e et le 12e siècle.



Commencez par celui du centre qui est aussi le plus ancien : le Wahlenbourg, avec son logis seigneurial, propriété du comte d'Eguisheim, Hugues IV. Poursuivez avec le Dagsbourg, qui se trouve plus au nord, et terminez par le Weckmund, Au retour, après avoir apprécié la vue sur les Vosges et la plaine d’Alsace, redescendez et attardez-vous à Eguisheim, l’un des plus beaux villages de France.

eguisheim-les_trois_chateaux_dsc4025_c_infra_-_adt_1.jpg

Levez les yeux et admirez les trois châteaux d’Eguisheim

 

Hugstein, imprégné de légendes

Entre les petites villes de Guebwiller et Buhl - la ligne intercommunale traverse son donjon -, terminez votre périple châteaux forts par le château du Hugstein. Bâti vers 1230 sur un éperon rocheux à l’entrée de la vallée de Murbach, il était la résidence de l’abbé Hugues de Murbach qui donna son nom au château - Hugstein signifie « rocher de Hugues » -. Vous aimerez ses remparts aux angles arrondis et  son donjon circulaire à peine saillant du côté de la montagne. Le site est aussi connu pour une légende qui vous fera frissonner : celle du chat noir… On raconte en effet que le prince-abbé de Murbach Barthélémy d'Andlau, connu pour sa dureté, y périt étranglé par un chat noir en 1476 !

buhl-guebwiller-hugstein-6228_c_gregory_tachet_-_adt.jpg

Connaissez-vous la légende du château de Hugstein ?




Pour en savoir plus
Pour connaître toute l’actualité des châteaux forts d’Alsace, rendez-vous sur www.alsaceterredechateaux.com , 
sur la page Facebook www.facebook.com/Alsaceterredechateauxforts   ou sur  www.visit.alsace/patrimoine-et-histoire/chateaux-alsace/


  



Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la région