-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Découvrez l'Alsace autrement
  4. Vis ma vie dans un château fort au Moyen-Âge
Découvrez l'Alsace autrement

Réalisé en partenariat avec :

Vis ma vie dans un château fort au Moyen-Âge

Texte par

Christophe Corbel

Mis à jour le : 15 octobre 2021

Carte

La série Kamelott, le roi Arthur et le Moyen Âge occupent toutes vos soirées familiales et influencent même vos projets de vacances ? Mettez le cap sur l’Alsace pour explorer des forteresses aux ambiances médiévale et mystérieuse. Au programme, cinq châteaux qui apporteront des réponses concrètes à cette question essentielle  : c’était comment la vie au Moyen Âge ?
 

Château de Fleckenstein : une journée de chevalier

Première étape sur notre liste « Châteaux forts en famille », Fleckenstein est un incontournable pour découvrir à quoi ressemblait la vie au temps des chevaliers et des princesses. Précisons d’abord qu’au Fleckenstein, la mise en scène est une belle transposition de la vie au Moyen Âge et permet aussi de profiter d’un cadre naturel somptueux, d’une histoire riche et d’une ambiance insolite qui plaira aux enfants. Le château est situé au cœur de la forêt, un espace facile à explorer, même pour les plus jeunes, et idéalement préservé grâce à sa situation dans le parc naturel régional des Vosges du Nord.
 

lembach_-_chateau_du_fleckenstein_-_cadt-e.list_11.jpg

Le château de Fleckenstein est considéré comme un édifice semi-troglodyte

Comme la plupart des châteaux d’Alsace, Fleckenstein a été construit à même un piton rocheux sur lequel on a creusé et bâti des escaliers, des murs et des tourelles. Du coup, on parle de Fleckenstein comme d’un édifice semi-troglodyte. Cela rajoute au mystère ! Et c’est vrai qu’on est impressionné par cette haute muraille qui semble être une excroissance du relief. On distingue mal les murs édifiés par la main de l’homme et ceux qui résultent du chaos géologique.
 
Côté Histoire, le château a appartenu aux Fleckenstein, puissante famille qui l’a agrandi et amélioré pour son quotidien. Ce n’était certes pas le grand luxe mais certains détails prouvent que ses habitants n’étaient pas indifférents au confort. Six siècles plus tard, en 1689, le rideau de l’Histoire tombe quand le château est démantelé par les troupes de Louis XIV. L’édifice est abandonné jusqu’à la fin du 19e siècle. Au fil des décennies, des travaux de consolidation sont entrepris : murs d’enceinte, escaliers taillés dans la roche, ouvertures et quelques tourelles…, mais il faudra attendre les années 1990 pour qu’un vrai parcours de visite soit créé visant à faire de ses ruines majestueuses un outil de compréhension de la vie au Moyen Âge.
 

lembach_-_chateau_du_fleckenstein_-_cadt-e.list_10.jpg

Les enfants vont adorer le jeu de piste du château

Pari gagné ! Grâce au Château des Défis©, jeu de piste d’une durée de 3 heures qui rend la visite insolite et pédagogique. On suit le personnage principal, le chevalier fantôme Hugo, qui parcourt le temps de l’Histoire et de l’architecture de la forteresse. La visite se déroule comme une énigme à résoudre : un brin de logique, beaucoup d’observation, quelques escaliers à grimper et des passages à franchir aideront à trouver le trésor. Outre le plaisir du jeu, on termine cette visite avec un tas d’anecdotes sur la vie au quotidien dans un château fort au Moyen Âge.
 
A la tombée de la nuit, en été, se tient une autre visite insolite. On accompagne le veilleur du château qui effectue sa ronde comme chaque soir. Avec son tricorne et sa petite trompette, on arpente avec lui les escaliers et les recoins de la forteresse pour écouter un tas d’anecdotes, réelles ou poétiques, mais toutes bien sympathiques.
 
Un autre espace est dédié aux plus jeunes enfants : le P’tit Fleck, une plongée dans l’univers des animaux de la forêt ! Les ateliers ludiques se succèdent pendant une heure au cours de laquelle les enfants doivent reconnaître les odeurs, les traces ou les cris des animaux qui peuplent la forêt. Suspendre la tête à l’envers comme la chauve-souris ou se glisser dans le terrier du blaireau : autant de mises en situation pour interroger le jeune public sur son rapport à la nature.
 

lembach_-_chateau_du_fleckenstein_-_cadt-e.list_6.jpg

Après la visite du château, allez admirer la forêt alentours !

Et pour passer de la théorie à la pratique, rien de mieux que l’exploration de la forêt. Au départ du château, plusieurs boucles pédestres sont proposées. La plus intéressante pour les familles et celle de l’itinéraire des quatre châteaux forts (4 km). Elle part de Fleckenstein et rejoint trois autres ruines, Wegelnburg, Hohenburg et Loewenstein, sans oublier un petit détour par la frontière allemande. Un peu avant la fin de la boucle, on rejoint la ferme-auberge de Gimbel qui offre un cadre champêtre pour un pique-nique et une vue splendide sur le Fleckenstein. Prévoyez au moins la journée pour cette première étape.
 

Château du Lichtenberg : du théâtre et de l’art

Restons dans le parc naturel des Vosges du Nord au cadre  bucolique. Si le château de Lichtenberg n’a pas la noblesse du Fleckenstein, il présente une histoire tout aussi riche. Bâti au 13e siècle sur un promontoire à 414 m qui domine la plaine et la forêt, cette forteresse fut le refuge des seigneurs de Lichtenberg jusqu’au 15e siècle. À la Renaissance, le bâtiment est transformé en résidence avant de retrouver sa vocation militaire sous Louis XIV. Incendié durant la guerre de 1870, il faudra attendre les années 1990 pour qu’il soit réhabilité. Une restructuration exemplaire est alors engagée : les murs de grès sont relevés et de nouvelles structures de fer, de verre et de bois sont ajoutées. Celles-ci sont réversibles si les prochaines générations décident de rendre au château son aspect d’origine.
 

lichtenberg_chateau_4_c_c.fleith_-_adt.jpg

La vue sur la plaine et la forêt depuis le château du Lichtenberg

Le Lichtenberg  a acquis son statut de château-théâtre, grâce au « Narrehewler » (les fous de la colline), une troupe d’amateurs qui y jouent à partir des années 1970 (et même au début du XXe siècle) des spectacles en alsacien avec le concours de comédiens professionnels. Grâce à cette impulsion, le château devient une ruche artistique et obtient le label de Centre d’Interprétation du Patrimoine (CIP). Le château s’inscrit clairement dans cette veine artistique avec des comédiens qui proposent une visite-spectacle poétique et théâtralisée. Côté programmation annuelle, le Lichtenberg accueille un festival de musique, des soirées d’observation des étoiles (en été) ou des visites immersives (journées du patrimoine).
 

Château de Kintzheim : vols d’aigles et grimaces de singes

L’art de la fauconnerie, populaire au Moyen Âge, a élu domicile au château Kintzheim. Depuis 50 ans, la Volerie des Aigles attire public et familles. Des démonstrations-spectacles s’y tiennent toute l’année et mobilisent pendant 40 minutes une quarantaine de spécimens de rapaces et de vautours dans le cadre sublime des vestiges du château.

kintzheim_volerie_des_aigles_c_d._lett_img_4022_-_adt.jpg

Bienvenue dans la Volerie des Aigles

Cette relation entre les aigles et le château va bien au-delà de la démonstration car au fil du temps, Kintzheim est devenu le premier centre en France pour la reproduction des oiseaux avec une écloserie installée dans ses murs (1 700 naissances depuis les années 1970). Il faut savoir que tous les animaux-acteurs à plumes des spectacles sont issus de l’écloserie. Aucun prélèvement d’animaux n’est opéré dans la nature. Outre les spectacles, on pourra visiter les espaces thématiques consacrés à l’histoire du château et aux espèces d’oiseaux présentes à la Volerie des Aigles.

À deux pas de Kintzheim, ne manquez pas non plus la Montagne des Singes, réserve de 24 hectares qui abrite 200 macaques de Barbarie. Les animaux évoluent en toute liberté et les visiteurs ne craignent donc pas de les déranger.

kintzheim-chateau_de_kintzheim-chateau_du_haut-koenigsbourg_c_n._petit_-_shkt_-_adt.jpg

Le Château de Kintzheim et, en fond, le Château du Haut-Koenigsbourg

Château du Haut-Koenigsbourg : vie de princesse et de prince

Pont-levis, logis seigneurial, jardin médiéval, donjon, escalier en colimaçon… ce château perché sur un éperon de grès à 800 m est sans conteste le plus iconique d’Alsace. Sa position stratégique permettait à ses propriétaires de contrôler les routes d’Alsace, des Vosges et de Lorraine. Et il suffit de rejoindre le grand bastion pour se rendre compte du panorama exceptionnel : la plaine d’Alsace et la Route des Vins, sur l’autre rive du Rhin, la Forêt Noire et, au sud, les ballons d’Alsace. Édifié au 12e siècle, réduit en cendres lors la guerre de Trente Ans, le château fut entièrement reconstruit au début du 20e siècle sur décision de l’empereur Guillaume II qui souhaitait en faire un musée et y célébrer le retour du territoire au sein de la zone germanique, suite à la guerre de 1870.
 
La visite libre du château retrace l’histoire du château et la vie quotidienne de ses habitants au 15e siècle. Tous les thèmes sont abordés : les repas, l’hygiène, la santé mais aussi le rôle des fêtes ou de l’armement… Le parcours de visite offre une multitude de détails sur le quotidien au Moyen Âge. Certains week-ends, des bénévoles passionnés s’installent dans des campements médiévaux. Ils y vivent au quotidien et enfants commeadultes peuvent échanger avec eux sur leurs occupations. Une vraie enquête d’historien attend vos enfants.
 

orschwiller_chateau_haut-koenigsbourg_cadt-e.list_8_-_adt.jpg

La visite du château du Haut-Koenigsbourg ravira aussi les jeunes visiteurs

En plus de la visite du château, de nombreux ateliers sont proposés. Par exemple, « À vos crayons » est animé par un auteur-illustrateur spécialiste de l’architecture castrale qui fait partager ses techniques et astuces pour figurer l’univers du château  à l’époque médiévale. « Aquarelle en balade » est un parcours réalisé en compagnie d’un artiste pour capter les plus belles vues de la forteresse. Cerise sur le gâteau : chacun repart avec son propre carnet de dessins !
 

Château du Hohlandsbourg : anniversaire médiéval

Perché à 620 m d’altitude, entre Alsace et Lorraine, le Hohlandsbourg fut occupé dès l’âge du bronze (des vestiges y sont exposés à l’intérieur) en raison de sa position stratégique. Outre la visite du château, les enfants y fêteront leur anniversaire comme au Moyen Âge. Ou presque ! Sous la houlette d’un animateur-saltimbanque, les amis se costument et les voilà partis pour parcourir le château.

wintzenheim-hohlandsbourg-1947_c_charly_derouet_-_adt.jpg

Et pourquoi pas un anniversaire en costumes ?

Puis les enfants vont découvrir les jeux populaires du Moyen Âge : jeux de la grenouille, billard hollandais ou passe-trappe qui n’étaient pas réservés aux seuls petits ! L’anniversaire se termine par un banquet (le gâteau  !) alors que les participants sont déclarés chevalier ou princesse. On retiendra aussi pléthore d’ateliers amusants qui donnent envie : « Boucliers (en carton !) et blasons », « Calligraphie et enluminure », « De la forêt au jardin », « Enfant au Moyen Âge »….


 

 

Pour en savoir plus
Pour connaître toute l’actualité des châteaux forts d’Alsace, rendez-vous sur www.alsaceterredechateaux.com
sur la page Facebook www.facebook.com/Alsaceterredechateauxforts    ou sur  www.visit.alsace/patrimoine-et-histoire/chateaux-alsace/

  



Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de la région