1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. France : les 10 sites préhistoriques les plus fascinants
France

France : les 10 sites préhistoriques les plus fascinants

Mis à jour le : 8 mars 2022

Carte

Ces lieux extraordinaires témoignent de la vie des hommes il y a des milliers d'années. Certains sites sont des chances uniques d'admirer l'art pariétal. Des visites impressionnantes souvent très appréciées des enfants. 

1. Grottes d'Arcy-sur-Cure (Yonne)

Près de Vézelay, cet ensemble de cavernes préhistoriques renferme de belles concrétions, dans lesquelles le visiteur pourra reconnaître ou imaginer toutes sortes de créatures. Il se distingue surtout par ses ornements : mains négatives, peintures rouges représentant des animaux (surtout des mammouths) ou des formes géométriques, et gravures pariétales. Encore méconnues du grand public, les grottes se visitent dans d'excellentes conditions. Une aubaine lorsque l'on sait que la Grande Grotte serait la plus vieille grotte ornée du monde (elle aurait entre 28 000 et 33 000 ans), après celle de Chauvet.À une vingtaine de kilomètres, les vestiges d'une villa romaine ont été mis au jour sur le site archéologique d'Escolives-Sainte-Camille. 

2. Vallée des Merveilles (Alpes-Maritimes)

À l'extrémité du parc du Mercantour, de part et d'autre du mont Bégo, les bergers de l'âge du cuivre et du bronze réalisèrent près de 36 000 gravures rupestres, formant ainsi la plus importante collection à ciel ouvert d'Europe. Représentant des bovidés stylisés, des armes et des figures géométriques ou anthropomorphiques, ces pétroglyphes sont loin d'avoir livré tous leurs secrets. Vous pourrez explorer une partie de la vallée par vous-même en suivant les sentiers thématiques officiels, mais les zones protégées ne sont accessibles qu'en compagnie d'un guide agréé.Complément idéal d'une visite de terrain, le passionnant musée des Merveilles est situé à Tende (www.museedesmerveilles.com).

 

3. Site mégalithique de Sartène (Corse-du-Sud)

La région de Sartène abrite les plus anciens vestiges d'occupation humaine de Corse. S'ils n'ont pas livré tous leurs secrets aux scientifiques, les dolmens et les alignements de menhirs du plateau de Cauria n'en méritent pas moins une visite. Plus grand témoignage mégalithique de Corse, le dolmen de Funtanaccia pèse une quinzaine de tonnes et aurait été érigé vers 4 000 av. J.-C. Les alignements de menhirs d'I Stantari et de Rinaiu, non loin, valent également le détour. Aucun droit d'entrée n'est requis pour ces deux sites situés en plein maquis.À visiter aussi à Sartène, le musée départemental de Préhistoire corse et d'Archéologie (04 95 77 01 09).

 

4. Grotte du Pech Merle (Lot)

Galerie d'art dans un palais naturel, la grotte du Pech Merle, située à proximité de la vallée du Célé, a été découverte en 1922 par deux adolescents. Elle est une des rares grottes ouvertes au public permettant de voir de l'art pariétal paléolithique. La grotte fait partie d'un vaste réseau karstique fossile, dont les ouvertures ont été comblées à la fin de la dernière période glaciaire, ce qui a permis la conservation des peintures préhistoriques. Sur place, le musée de Préhistoire Amédée-Lemozi complète la visite de la grotte.Le Centre de préhistoire du Pech Merle est ouvert tous les jours d'avril à novembre (www.pechmerle.com).

 

5. Tautavel (Pyrénées-Orientales)

Le bourg viticole de Tautavel, dans la vallée du Verdouble, doit sa renommée à un préhistorien, Henry de Lumley. En 1971, ce dernier y exhuma, dans la Caune de l'Arago, cavité nichée dans la falaise, les restes du plus ancien hominidé jamais découvert en France. Âgé de 450 000 ans, cet ancêtre de l'homme de Cro-Magnon était plus charognard que chasseur, et n'avait pas domestiqué le feu.Un Centre européen de la préhistoire et un musée didactique à la scénographie un peu poussiéreuse (un projet de réhabilitation est en cours) donnent à voir les outils, le climat et l'environnement de cette humanité d'avant le paléolithique.

 

6. Parc de la préhistoire de Tarascon-sur-ariège et grotte de Niaux (Ariège)

À Tarascon-sur-Ariège, le parc de la Préhistoire explique de manière ludique le mode de vie des magdaléniens il y a 14 000 ans, grâce à des ateliers : peinture sur paroi, taille des outils au silex, etc. Le parcours initiatique se poursuit au musée, qui déchiffre les mystères de l'art pariétal. À quelques kilomètres, il est indispensable de découvrir la grotte de Niaux, l'une des rares grottes ornées au monde encore ouverte au public. À 800 m de profondeur, la centaine de peintures au trait noir de grands mammifères est impressionnante.Trois à dix visites maximum par jour sont autorisées dans la grotte pour préserver les dessins et les conditions climatiques (05 61 05 10 10).

 

7. Grotte de Lascaux (Dordogne)

À Lascaux, tout est faux. Et heureusement ! Sans Lascaux II, sa reproduction, il n'y aurait plus d'œuvres d'art réalisées par l'homme sur des parois de grottes, plus de salle des Taureaux ou de diverticule des Félins. La présence des premiers visiteurs a provoqué des « maladies » (acidification des parois, algues, calcite) qui allaient détruire les peintures. Pendant près de 20 ans, jusqu'en 1983, Lascaux a donc été fermée, et reconstruite à l'identique, les reliefs des parois comme les œuvres polychromes, réalisées avec des colorants naturels. L'original a 17 000 ans.Sur environ 40 km, la vallée de la Vézère, affluent de la Dordogne, contient un ensemble exceptionnel de sites préhistoriques et de grottes peintes, tous classés au patrimoine mondial. 

8. Les Eyzies (Dordogne)

Les Eyzies-de-Tayac pourraient prétendre au titre de capitale mondiale de la préhistoire. Sur cette commune de moins de 1 000 habitants se concentre en effet un grand nombre de sites. Peintures polychromes, abri de Cro-Magnon, témoignages du travail de la pierre, grottes… Tout ici respire le paléolithique. À tel point que le site des Eyzies a donné naissance à la préhistoire en tant que science, et que le musée national de Préhistoire y est installé. Il expose plus de 6 millions d'objets et quelques spécimens impressionnants, comme la statue en pierre de Lucy ou la reconstitution en dermoplastie d'hommes préhistoriques.Le site des Eyzies est habité depuis 12 000 ans. Certaines grottes, comme celles du Roc de Cazelle, ont connu une occupation continue de la préhistoire jusqu'aux années 1960.

 

9. Musée d'Archéologie Nationale, Saint-Germain-en-Laye (Yvelines)

Avec 30 000 objets exposés (et plus de 2 millions en réserve), c'est le seul musée consacré entièrement à l'archéologie de la France, et l'une des plus importantes collections d'Europe sur l'activité humaine depuis le paléolithique jusque vers l'an 1000. Ses points phares : de très nombreux outils, armes et autres objets attestant de l'apparition de l'art vers 20 000 av. J.-C. ; une centaine d'armes gauloises et romaines provenant du champ de bataille d'Alésia, et une passionnante salle d'archéologie comparée des cinq continents. Fondé par Napoléon III, ce musée est installé dans le château de Saint-Germain-en-Laye, ancienne résidence royale.Intéressantes expositions temporaires, telle « La vie quotidienne à l'âge du bronze en France »(www.musee-archeologienationale.fr).

 

10. Alignements de Carnac (Morbihan)

La Bretagne, et particulièrement le Morbihan, est émaillée de sites mégalithiques, mais ce sont ceux de Carnac qui focalisent l'attention. Avec 40 ha d'alignements et 4 000 pierres levées qui s'étendent au nord de la ville, ils représentent la plus grande concentration de mégalithes au monde. Le spectacle n'est jamais plus beau qu'au petit matin, quand les menhirs, nappés de brume, jouent avec les rayons du soleil. Une plongée dans une histoire vieille de 6 000 ans, teintée de mysticisme.Ne manquez pas l'excellent musée de la Préhistoire de Carnac (www.museedecarnac.com) allant du paléolithique à la période gallo-romaine.

  

Guide de voyage

1000 idées de vacances en France, un livre totalement réactualisé en 2020, pour inspirer chacun dans le choix de ses vacances.