1. Accueil
  2. Magazine
  3. Cuisine
  4. Déguster le bon plat au bon endroit
Cuisine

Déguster le bon plat au bon endroit

Mis à jour le : 9 février 2018

Carte

Mettre les pieds sous la table est parfois le meilleur moment d'un voyage. Voici quelques recettes de cuisine de monde qui ne devraient pas vous décevoir. 

1. Manger des tapas à Barcelone, Espagne

Ah les saveurs du monde... Patatas bravas (pommes de terre à la sauce tomate relevée), calamares fritos (calamars frits), boquerones (anchois), croquetas de jamón (croquettes de jambon), pimientos asados (poivrons grillés), albóndigas (boulettes de viande), berenjenas gratinadas (aubergines en gratin) : voilà juste quelques exemples de tapas pour vous mettre l'eau à la bouche. Barcelone, la dynamique capitale catalane excelle dans la création et la consommation de tapas, surtout le long des ramblas, tard le soir, quand Barcelonais et touristes descendent tranquillement de la Plaça de Catalunya. >> À lire aussi : Barcelone comme un Barcelonais.

2. Déguster des pâtes à Naples, Italie

L'Italie est bien souvent réputée comme proposant la meilleure cuisine du monde... Mais les historiens de la cuisine n'ont toujours pas établi si Marco Polo avait introduit les pâtes en Italie à son retour de Chine, au XIIIe siècle, ou si les Étrusques en connaissaient déjà la recette depuis longtemps. Quoi qu'il en soit, il est généralement admis qu'au XVIIIe siècle Naples avait fait du mélange de farine et d'eau une industrie assez sérieuse pour devenir la capitale mondiale des pâtes. Pour couronner le tout, on y a célébré le mariage d'icelles avec des tomates concassées. Bref, la prochaine fois que vous vous baladerez dans les vieilles rues du centre historique de Naples, foncez dans la première trattoria et enfournez une authentique pasta napolitana.

3. Goûter un succulent doner kebab à Istanbul, Turquie

Le doner kebab traditionnel est à base de mouton grille étalé sur du riz au beurre. C'est ainsi que beaucoup de restaurants le servent encore en Turquie. Mais c'est son cousin version fast-food qui est aujourd'hui le plus répandu, sous forme de pita garnie de viande marinée et rôtie, salade et sauce au yaourt. Il est de rigueur à Istanbul de se promener, muni d'un de ces bons gros sandwichs, dans Sultanahmet ou le long du Bosphore, tout en essuyant négligemment la sauce et les morceaux de salades qui s'aventurent sur votre menton.

4. Savourer des raviolis vapeur à Shanghai, Chine

Les raviolis qu'on mange à Shanghai sont tout simplement sensationnels. Les Chinois les appellent xiǎolóngbaō, et on se bat pour en manger durant les fêtes d'été. Ce mets délicieux ressemble à une boule de pâte ordinaire jusqu'au moment où l'on découvre qu'elle est farcie d'une sauce brûlante au hachis de porc, au crabe ou aux légumes. Cette surprise est obtenue grâce à une astuce consistant à introduire la farce sous forme de gelée compacte qui se liquéfie lors de la cuisson. Pour éviter de vous brûler les papilles, ne mordez pas à pleines dents : grignotez progressivement jusqu'à ce que vous arriviez à la partie liquide.

5. Se nourrir de feijoada à Rio de Janeiro, Brésil

Les papilles gustatives aussi ont leur carnaval : la feijoada, plat national brésilien, un ragoût épicé à base de haricots noirs et de porc. Sachez que, si la feijoada servie dans les restaurants de Rio ne contient généralement que de beaux morceaux, ce plat peut aussi cacher les oreilles, la langue et la petite queue en tire-bouchon. Attention aussi, ce mets roboratif n'est pas des plus digestes. En conséquence, prévoyez d'aller faire la sieste après l'avoir dégusté plutôt que de vous baigner sur la plage d'Ipanema.

6. Dévorer un gombo à La Nouvelle-Orléans, États-Unis

À La Nouvelle-Orléans, respirer le fumet d'un gombo est presque aussi incontournable que d'écouter du jazz, du zydeco ou du blues. Ce plat typique de la Louisiane est à base de produits de la mer ou de viande fumée, cuits dans un jus épaissi grâce au gombo ou à un roux, le tout servi sur une montagne de riz. Mais les variantes sont innombrables, du classique gombo créole à l'âpre gombo cajun. Big Easy a peut-être essuyé de dures épreuves récemment, mais on y mange quelques-uns des plats les plus réconfortants de la planète.

7. Se régaler avec un couscous à Casablanca, Maroc

Sitôt arrivé à Casablanca, foncez sur le bord de mer et le boulevard de la Corniche, choisissez le café ou le restaurant le plus engageant et commandez un couscous accompagné d'un thé à la menthe. La semoule y est idéalement cuite grâce à des passages répétés dans la vapeur du couscoussier. Elle est accompagnée au choix d'une sauce uniquement à base de légumes ou d'un mélange de légumes et de viande ou de poisson.

8. Découvrir le nasi goreng à Penang, Malaisie

Les voyageurs qui visitent la Malaisie commandent inévitablement ce plat simple, omniprésent et délicieux appelé nasi goreng. Cette spécialité, dont le nom signifie littéralement « riz frit », est aussi consommée en Indonésie et à Singapour. Elle est à base de riz pilaf, cuit avec du poulet ou des produits de la mer, des légumes, des œufs et une sauce soja douceâtre. On trouve le nasi goreng presque partout en Malaisie, mais c'est sur les étals de rue de l'île de Penang qu'il faut le déguster. C'est là, en effet, que les influences malaise, chinoise, indienne et baba-nonya convergent pour donner à ce plat modeste des parfums uniques.

9. Déguster des plats au curry à bombay, Inde

Les currys sont répandus dans toute l'Asie, du Pendjab au Japon, mais leur véritable berceau est l'Inde. Vous ne pourrez pas vous vanter d'avoir goûté un vrai curry tant que vous ne serez pas allé en déguster un à Bombay (Mumbai), dans l'État du Maharashtra. Bombay étant en bord de mer, son curry contient généralement des fruits de mer et une sauce à base de noix de coco et de masala (mélange d'épices). Les principales épices employées sont le curcuma, la coriandre, le gingembre et le piment rouge.

10. Manger un hot dog à New York, États-Unis

On trouve à New York une incroyable diversité de cuisines. Pourtant, chacun sait que le seul vrai rituel culinaire à ne pas manquer dans cette ville, c'est d'acheter à un marchand ambulant, installé à un carrefour avec sa petite voiture en tôle surmontée d'un parasol multicolore, un hot dog avec ketchup, moutarde, oignons et – au choix – choucroute, condiment ou sauce piquante. Pour consommer ce must gastronomique dans des conditions extrêmes, participez au concours du plus gros mangeur de hot dogs qui a lieu tous les 4 juillet au Nathan's, sur Coney Island.


 
À LIRE AUSSI : 
>> 7 conseils pour manger à la mode locale en voyage
>> Cuisine : 10 spécialités locales inattendues 
>> Conseils pour faire manger ses enfants en voyage

Vizeat
Paramètres des cookies