1. Accueil
  2. Magazine
  3. Cuisine
  4. Cuisine : les spécialités de l'Île Maurice
Cuisine

Cuisine : les spécialités de l'Île Maurice

Mis à jour le : 27 septembre 2017

Carte

Que manger à Maurice ? Voici un petit tour d'horizon des spécialités culinaires à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre séjour sur l'île.
La gastronomie de l’île Maurice est influencée par les traditions créole, française, chinoise, et surtout indienne. Le riz, le poulet, les poissons et les fruits de mer figurent parmi les ingrédients de base. Le gibier, notamment le cerf, est également de plus en plus souvent proposé. Les plats sont généralement cuisinés dans une sauce à base de tomates, ail, gingembre, graines de moutarde et de pléthore d’épices.

Spécialités locales de l'île Maurice

Les préparations les plus courantes sont le vindaye, le cari, le rougail et la daube.

Le vindaye

Le vindaye – en général à base de poisson ou d’ourite (poulpe) – est une recette originaire de l’ouest de l’Inde, à base d’huile, de moutarde, d’oignon, d’ail et de gingembre.

Le cari

Le cari occupe une place de choix dans la cuisine mauricienne, à tel point qu’il désigne dans le langage courant tout ce qui se mange avec du riz ou du pain. C’est une préparation subtile à base d’un mélange d’épices (muscade, cannelle, clou de girofle, poivre...) et de gingembre, qui accompagne toutes les viandes (poulet, bœuf, mouton, cerf, sanglier) mais aussi le poisson et l’ourite.

Le rougail

Le rougail est une spécialité créole plutôt d’origine réunionnaise à base de tomates (appelées pommes d’amour à Maurice), d’ail, d’oignons et d’épices. Il accompagne le poisson, la viande ou les saucisses.

La daube

La daube désigne un plat de viande ou de poisson longuement mijoté, accompagné d’une sauce, généralement à base de tomates et d’autres légumes.

Le biryani

On trouve également du biryani, d’origine indo-musulmane, composé de riz, d’épices, de légumes, de poisson ou de viande.

Les condiments

Les condiments sont également très importants dans la cuisine créole et indienne servie à Maurice. Au restaurant, on vous proposera en général des achards (mélange de légumes émincés et épicés), des chatinis ou chutneys (mélange d’épices cuisiné) et des brèdes (feuilles comestibles de certaines plantes et légumes, cuisinées en bouillon ou en fricassée).

Les poissons et fruits de mer

Les poissons et les fruits de mer sont frais et délicieux. Vous savourerez du marlin, de la daurade, du capitaine, du sacréchien (vivaneau rouge), du rouget, du thon, des calamars, des ourites, des camarons (grosses crevettes d’eau douce), des coquillages (comme le tec tec ou le kono-kono à Rodrigues), du crabe et de la langouste.

La viande

Les amateurs de viande se régaleront de bœuf, de cerf, de sanglier, de porc, de mouton et de poulet.

Les autre spécialités

À côté de la cuisine créole et indienne, vous trouverez aussi des spécialités européennes et chinoises. Ces dernières (chop suey, bol renversé, mines frites) sont très répandues dans certaines localités. Malheureusement, certains restaurants chinois proposent encore de la soupe d’aileron de requin à leur carte…

Les fruits et légumes

Les amateurs de fruits tropicaux ne seront pas déçus, avec plusieurs délicieuses variétés de mangues ou de goyaves, des noix de coco, des limons (citrons verts), des litchis, des fruits de la Passion, des petites bananes ou des ananas... Même les légumes vous surprendront : goûtez à la pipangaille, au giraumon, à la patate douce, au pâtisson et, plus rarement, au manioc. La salade de palmiste et le palmiste braisé passent pour les plats les plus raffinés de la cuisine mauricienne. Il s’agit du cœur d’une variété de palmier, très fin (rien à voir avec les “cœurs de palmier” que l’on trouve en Europe).

Boissons de l'île maurice

Les boissons sans alcool

Les boissons sans alcool (jus et boissons aux fruits, sodas) sont nombreuses et consommées en grande quantité. Les préparations à base de yaourt, fabriquées sur l’île, connaissent également un franc succès. L’une des plus appréciées est le lassi, une boisson rafraîchissante d’origine indienne à base de yaourt et d’eau glacée. Vous pourrez par ailleurs goûter à l’alouda, mélange sirupeux et aromatisé, à base d’infusion d’agar (une variété d’algue) et de lait, vendu dans les rues. Vous trouverez des bouteilles d’eau minérale quasiment partout.

Les boissons alcoolisées

La bière et le rhum sont forts, bon marché et consommés en abondance. Côté bières, la Phoenix et la Blue Marlin sont les deux marques emblématiques locales. On trouve une grande variété de rhums. Le plus connu est le Green Island, mais le Power’s N°1 et l’Anytime comptent parmi les marques favorites des Mauriciens. Vous trouverez du vin dans les restaurants d’un certain standing. Le vin français est généralement cher. Les crus sud-africains et chiliens, meilleur marché et supportant mieux le voyage (et à découvrir, tant en blanc qu’en rouge), sont les plus répandus.

Les boissons chaudes

Les Mauriciens ne sont pas de grands buveurs de thé ou de café. Il existe pourtant du thé mauricien (Bois Chéri) et du café (de Chamarel), mais les variétés récoltées dans l’île sont plutôt utilisées dans des mélanges.

À LIRE AUSSI : 
>> Où manger à l'Île Maurice ? 


Vizeat
Paramètres des cookies