1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Chili : les plus belles expériences à vivre dans le désert d'Atacama
Idées de voyage

Chili : les plus belles expériences à vivre dans le désert d'Atacama

Texte par

Marie Dufay

Mis à jour le : 24 février 2020

Carte

Au nord du Chili, sublime terre des extrêmes s’étirant sur 4300 km de la Bolivie jusqu’au Cap Horn, voici San Pedro de Atacama, charmant village de 2000 âmes devenu la destination phare de la région. Car le désert qui l’entoure, s’il est le plus sec au monde, abrite aussi des paysages parmi les plus époustouflants de l’Altiplano. Prévoyez au moins une semaine pour tout voir !

Regarder le soleil se lever à la Valle de la Luna

A 15 km de San Pedro, cette magnifique vallée d’aspect lunaire érodée par les éléments fait partie des grands classiques à visiter. Le soir, les dunes de sable, les crêtes de la Cordillera de la Sal qui culmine à 2 624m, les ravins et les mines de sel, se parent de rose et d’or. Il est préférable de s’y rendre au lever du jour, pour éviter les hordes de touristes.

valle_de_la_luna_au_lever_du_soleil_-_c_marie_dufay.jpg

Paysage lunaire de la Valle de la Luna

Boire un verre devant la laguna Tebenquiche

Avec le volcan Licancabur (5916m) en toile de fond, voici l’endroit idéal à l’heure de l’apéro pour admirer la pleine lune se lever au-dessus des montagnes mauves et des étendues herbeuses aux reflets ambrés de la lagune. Les microbiologistes y étudient les rarissimes stromatolites, ou « pierres vivantes », essentiels à l’apparition de l’oxygène sur Terre.

lagune_de_tebenquiche_2_-_c_marie_dufay.jpg

Reflets mauves au-dessus des montagnes de la Laguna Tebenquiche

Se ressourcer dans les cascades de la Valle de Guatin

Si les cascades thermales de Puritama sont les plus connues, vous pourrez aussi profiter en contrebas du canyon de celles, plus petites, de la vallée de Guatin, célèbre pour ses immenses cactus candélabres. Poussant de part et d’autres d’une petite rivière, ils mesurent jusqu’à 7 m de haut (il leur faut un siècle pour grandir d’un mètre). Un lieu féerique pour délier muscles et articulations.

valle_de_guatin_-_c_marie_dufay.jpg

Accordez-vous une pause détente dans les cascades de la Vallée de Guatin

Photographier les flamants roses à la laguna Chaxa

L’étendue blanche et craquelée du salar d’Atacama, plus grand gisement de lithium du globe, est le site de nidification du flamant chilien, du flamant andin, et du flamant de James, qui se nourrissent de micro-algues présentes dans la lagune. Malheureusement, le réchauffement climatique raréfie ces dernières, menaçant la survie de ces élégants oiseaux.

laguna_chaxa_2_-_c_marie_dufay.jpg

Envol des flamants roses au dessus de la lagune de Chaxa

Frissonner devant les geysers du Tatio

S’il n’est pas aussi impressionnant que celui de Yellowtone, ce vaste champ de geysers semble tout droit sorti d’un roman de Jules Verne. Son atmosphère particulière se goûte le mieux au petit matin, en suivant les chemins balisés serpentant parmi les furieux panaches bouillonnants. Couvrez-vous bien, il peut alors faire jusqu’à -15°C !

geysers_du_tatio_-_c_marie_dufay.jpg

Une atmosphère digne d'un roman imaginaire aux Geysers de Tatio

Observer les vigognes au Bofedal de Putana

En quittant le parc del Tatio, vous empruntez une piste dans le désert jusqu’au Bofedal de Putana, un marais d’altitude abritant de nombreuses espèces d’oiseaux de la Cordillère des Andes. Un éden sorti du fond des âges, où il faut prendre le temps de méditer, et où les vigognes (camélidés locaux non domestiqués, qu’on observe dès 3500 m d’altitude) abondent.

bofedal_de_putana_-_c_marie_dufay.jpg

Botefal de Punata, un marais aux richesses ornithologiques incomparables

S’émouvoir devant les pétroglyphes de Yerbas Buenas

Ce site archéologique passionnant fait partie des hauts lieux de la culture pré-colombienne atacamène, toujours bien vivante. On y voit une belle concentration de pétroglyphes gravés sur des formations rocheuses en tuf, remarquablement bien conservés grâce au climat aride du désert. Certains datent de 1500 ans avant notre ère.

petroglyphes_de_yerbas_buenas_-_c_marie_dufay.jpg

Yerbas Buenas, un site archéologique passionnant

Réviser ses connaissances en géologie dans la Valle del Arcoiris

Comme pour Yerbas Buenas, distant d’à peine quelques kilomètres, il vaut mieux la visiter avec un guide certifié, sous peine de passer à côté de toute la magie des lieux ! Ce canyon éblouit par la multitude des couleurs de ses roches, ce qui lui vaut le surnom de « Vallée arc-en-ciel ». L’oxyde de cuivre, l’argile, le fer, la pyrite peignent un décor tout en vert, ocre ou gris, digne de Star Wars !

valle_del_arcoiris_-_c_marie_dufay.jpg

La "Vallée Arc-en-ciel" éblouit par la multitude des couleurs

En prendre plein les yeux à Piedras Rojas

Cette lagune d’un bleu émeraude se mérite : quand soudain elle surgit au détour de la route, on ne regrette pas une seconde d’avoir poussé si loin. Souvent venté, le spot fascine par son intense beauté ; sans aucun doute l’une des plus fantastiques photos de votre voyage - depuis un belvédère cependant, car on ne peut désormais plus descendre sur ses rives.

piedras_rojas_2_-_c_marie_dufay.jpg

Piedras Rojas, un lieu d'une beauté à couper le souffle

Grimper à 4300m d’altitude aux lagunes de Miniques et Miscanti

La route qui y mène est à couper le souffle. Proches de Piedras Rojas, dans la réserve nationale Los Flamencos, ces deux lacs d’altitude d’un bleu acier scintillent sous un ciel éclatant, au pied d’un volcan – le spectacle est encore plus somptueux si celui-ci est enneigé. Le silence y est dense, les vigognes paissent au bord de l’eau... Fascinant… mais attention au mal des montagnes !


Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Chili

Paramètres des cookies