1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Petit guide de la vallée de l’Elqui pour les amateurs d’étoiles
Idées de voyage

Petit guide de la vallée de l’Elqui pour les amateurs d’étoiles

Texte par

Regis St. Louis (traduit de l'anglais par Vincent Guilluy)

Mis à jour le : 7 janvier 2019

Carte

Près de la lisière sud du vaste désert d’Atacama, les rivières descendues des montagnes serpentent dans un paysage baigné de soleil, coteaux couverts de vignes et villages paisibles avec à l’horizon les sommets des Andes. C’est la vallée de l’Elqui, au centre du Chili, réputée pour son climat ensoleillé (plus de 320 jours de soleil par an) et son ciel remarquablement pur.

Isolée, en altitude et avec des nuits sans nuages ou presque, la vallée est un des plus beaux endroits de la terre pour admirer les étoiles. De grands observatoires ponctuent ce paysage désertique et en 2015, la vallée tout entière (couvrant plus de 36 000 ha) a été déclarée premier “sanctuaire de ciel étoilé” au monde, lors de l’assemblée générale de l’UAI (Union astronomique internationale).

Les astronomes connaissent depuis longtemps cet endroit unique niché entre les Andes et l’océan Pacifique, à quelque 500 km au nord de Santiago. On y trouve quatre grands centres de recherche astronomique. Depuis quelques années, les astro-touristes découvrent aussi ses charmes et il existe de plus en plus de moyens de découvrir ses magnifiques ciels étoilés. Beaucoup d’astronomes amateurs ont noté sur leur agenda le 2 juillet 2019. Juste avant le crépuscule, une éclipse solaire totale traversera le ciel occidental, et la vallée sera un des meilleurs endroits pour y assister.

elquivalley_observatory_astrotourism2-02c560be9998.jpg

L’observatoire scientifique du Cerro Tololo domine la vallée de l’Elqui

La région des observatoires

Le petit village de Vicuña est une base idéale pour visiter la vallée. À proximité, plusieurs observatoires proposent une observation accompagnée du ciel étoilé. L’Observatorio Cerro Mamalluca, 9 km au nord-est de Vicuña, qui figure parmi les plus connus, propose des visites bilingues pour grands groupes, avec la possibilité d’observer la lune, des planètes (Jupiter, Saturne) et diverses constellations grâce à des télescopes de 30 cm. Une courte introduction, offrant un cours d’astronomie accéléré, est suivie d’observations du ciel menées par des guides compétents.

elquivalley_observatory_astrotourism-bddf7bd801b7.jpg

Visitez l’un des observatoires de la vallée et observez les étoiles de plus près
L’Observatorio del Pangue est à quelque 17 km au sud de Vicuña, en un lieu où la pollution lumineuse est inexistante. De fait, les seules constructions humaines visibles sont les observatoires scientifiques voisins : SOAR, Gemini et Tololo. Des astronomes enthousiastes guident des petits groupes (10 personnes maximum) pour des visites-observations de 2 heures, permettant de découvrir galaxies lointaines, nébuleuses, groupes d’étoiles et, bien sûr, les planètes qui nous entourent grâce au T400, un télescope numérique de 40 cm de diamètre. Les astronomes amateurs les plus motivés choisiront les séances de 3 heures, qui offrent une observation grâce au T600, un télescope de 64 cm. Toutes ces visites sont proposées en espagnol, en anglais ou en français. Astronomes amateurs et astro-photographes qui en ont les moyens et le temps peuvent louer l’observatoire en totalité pour passer une soirée entière à explorer le ciel étoilé.

Tout près de Vicuña, entouré de vignobles, l’Alfa Aldea est tenu par des astronomes loquaces qui mènent des séances d’observation du ciel en petits groupes. La visite commence par une brève présentation des phénomènes observables et par la possibilité d’écouter les étoiles, grâce aux radiotélescopes. Suivent une visite guidée dans l’amphithéâtre à ciel ouvert (des pointeurs laser indiquent les étoiles et les planètes) et un coup d’œil dans les télescopes scientifiques d’Alfa Aldea. Un verre d’accueil (de vin rouge chilien produit sur place), une tasse fumante de soupe de légumes et des couvertures, quand les nuits sont vraiment froides, aident à supporter la fraîcheur nocturne.

vicuna_elquivalley_astrotourism-cf6f0efa902d.jpg

Vicuña, dans la vallée de l’Elqui, est réputé pour ses vignobles, ses distilleries de pisco et son ciel étoilé

Villes alimentées à l’énergie céleste

Une quarantaine de kilomètres au sud-est de Vicuña, le petit village de Pisco Elqui est aussi une belle destination pour les amoureux des étoiles. Ses B&B charmants, avec de jolis jardins et des terrasses spacieuses sont parfaits pour admirer le coucher du soleil et voir le ciel s’emplir d’étoiles. S’il n’y a pas d’observatoires alentour, des opérateurs tels que Turismo Dagaz proposent des visites astronomiques à l’extérieur du village, dans les montagnes.
Et tant que vous êtes dans la région, profitez d’un autre phénomène céleste : les restaurants de Villaseca, qui font leur cuisine avec des fours solaires. À 5 km au sud-est de Vicuña, plusieurs restaurants familiaux tirent parti des rayons du soleil avec des fours construits sur mesure pour cuire le pain, rôtir la viande et préparer le leche asada (dessert de flan). Le Delicias Del Sol est un des meilleurs.

elquivalley_astrotourism_2-fc355f78ab22.jpg

Le ciel de la vallée de l’Elqui est l’un des plus purs au monde

Comment s’y rendre

Il y a plusieurs choses à savoir avant de réserver son voyage dans la vallée. Consultez le calendrier lunaire du moment où vous comptez vous y rendre. Quand la lune est la plus pleine (soit 4 jours avant et après la pleine lune), sa forte lumière amoindrit fortement la visibilité des étoiles, et la période n’est pas idéale pour observer les galaxies lointaines au télescope. Quelle que soit la période, emportez des vêtements chauds : les nuits peuvent être froides dans le désert. Si vous voyagez avec des enfants, vérifiez l’âge minimum requis par l’observatoire que vous voulez visiter. Certains n’acceptent pas les visiteurs de moins de 16 ans.
N’oubliez pas non plus de les contacter avant votre arrivée. Beaucoup ferment en hiver (de juin à août), même s’il y aura une exception en 2019 pour l’éclipse solaire ; d’autres peuvent être réservés pour des soirées privées. Pour éviter les déceptions, contactez-les bien avant votre départ. Tous les observatoires cités plus haut proposent en option un transport jusqu’à l’observatoire. C’est une bonne idée même si vous disposez d’un véhicule de location, car les routes de montagnes étroites et isolées peuvent être dangereuses dans l’obscurité.

evaneos
Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Chili

Paramètres des cookies