1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 7 façons de découvrir le sultanat d'Oman
Idées de voyage

7 façons de découvrir le sultanat d'Oman

Texte par

Olivier Cirendini (photos Olivier Cirendini)

Mis à jour le : 25 août 2017

Carte

Profondément transformé depuis les années 1970, le sultanat d'Oman est l'une des destinations les plus séduisantes de la péninsule arabique. Au programme : mer, montagnes, désert et palmeraies.

1. Rencontrer le Sultan Qabus

C'est le premier omanais que l'on rencontre. Regard franc et barbe taillée au millimètre, Qabus ibn Saïd a son portrait partout, dans les rues, les hôtels, sur les billets de banque…Le sultan d'Oman est indissociable de son pays et de sa réussite. Lorsqu'il est arrivé au pouvoir en renversant son père, en 1970, Oman était le pays le plus pauvre de la péninsule arabique, en proie à d'incessantes rivalités entre clans. Presque un demi-siècle plus tard, le sultanat affiche des résultats économiques à faire rêver les dirigeants de nombreux pays du monde, avec des infrastructures radicalement modernisées  – le pays semble s'être entièrement construit au cours des dernières décennies –, et affiche son unité derrière son sultan. Ailleurs, l'omniprésence de la figure du chef pourrait énerver ou faire sourire. Ici, Qabus ibn Saïd semble réellement aimé de tous. “On n'a pas vraiment de raisons de nous plaindre”, confie un omanais. La véritable question qui se pose est celle de la succession de ce père fondateur sans descendance.

_jan1463.jpg

Billet représentant le sultan d'Oman, Qabus ibn Saïd.

2. Se rafraîchir dans les wadis et les palmeraies

Sublimes vasques couleur émeraude du Wadi Bani Khalid, impressionnant Wadi Shams dont l'étroit goulet permet de remonter jusqu'à une idyllique cascade enserrée dans la roche… Les wadis, cours d'eau perçant des vallées empierrées, sont l'un des points forts du pays pour les visiteurs en quête de fraîcheur dans la fournaise arabique. S'y ajoutent de belles palmeraies, comme Birkt al Mawz, où sont plantés grenades, citrons, amandiers et roses. Certaines abritent encore des aflaj, systèmes d'irrigation traditionnels inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

_jan1421.jpg

Le mot "oued" ou "wadi" signifie "vallée, lit de rivière, rivière".
3. Gravir les dunes de Wahiba 

Le garage de Joss, indien du Kérala installé à Oman depuis 28 ans (environ la moitié des 4 millions d'habitants du pays sont des immigrés, notamment indiens et pakistanais), est quasiment un passage obligé vers les dunes de Wahiba. C'est en effet ici que les luxueux 4x4 Toyota immaculés, qui sont la norme des véhicules de transport touristique dans le sultanat, viennent faire dégonfler leurs pneus avant d'affronter les sables de Wahiba. Au sud de Mascate, ce désert de dunes qui prennent une couleur rosée dans la lumière de l'aube offre un vrai aperçu des infinités de sable sahariennes. Les lumières de la civilisation ne sont cependant jamais loin, à plus forte raison le vendredi, jour de congé, lorsque de nombreux omanais viennent faire des challenges d'ascension de dunes en 4x4 à grand coup de rugissements de moteur. 

_jan1309.jpg

Dunes de Wahiba, sultanat d'Oman.
4. Visiter la surprenante Sour

Dans ce pays où tout semble sorti de terre depuis les années 1970, la ville de Sour fait figure d'exception. Ancien port de commerce duquel transitaient bois, dattes, épices et encens vers le reste de l'Arabie et des rivages plus lointains, cette cité dont le nom veut dire “port”  a gardé le charme de ses murs blancs se découpant sur le bleu du golfe d'Oman. Elle a aussi préservé ses ateliers de constructions de dhows, les boutres traditionnels en teck et acacia, dont la majorité partent maintenant vers le Qatar. La ville, en partie bâtie sur une presqu'île, abrite 85 000 habitants et reste commercialement animée grâce à la pêche.

5. Faire son marché à Nizwa

Chaque vendredi matin, de l'aube aux environs de midi, la ville de Nizwa accueille l'un des marchés les plus célèbres du sultanat. Dans une joyeuse animation, on y vend des boucs, des chameaux, des épices, des dattes, ou encore des armes de chasse. Le plus étonnant est le marché aux boucs : les vendeurs tournent avec leur animal autour dans un espace rond encombré d'hommes en blanc, on tâte les bêtes, on négocie, on s'invective, les animaux roulent des regards apeurés. Au début on n'y comprend rien, mais à force d'observation on comprend le manège des vendeurs, qui tournent autour des acheteurs en faisant monter les enchères tour après tour. Nizwa, qui fut la capitale du pays avant Mascate, abrite aussi un beau fort.

_jan0966.jpg

Vendeurs de boucs du marché de Nizwa, sultanat d'Oman.
6. Surplomber le Canyon de Ghul

On le surnomme parfois le “grand canyon d'Arabie”. Au cœur du djebel Shams, l'impressionnant canyon du wadi Ghul vient rappeler que plus de 80% du territoire du sultanat est constitué de montagnes. Dans un univers aride et minéral, les pentes sèches et abruptes s'élèvent à plus de 900 m de hauteur. Il est possible de dormir aux abords du canyon, qui offre aussi de belles possibilités de randonnée. Le château de Jabrin, non loin, mérite également une visite.

_jan0780.jpg

Canyon du wadi Ghul, sultanat d'Oman.
7. Prévoir une étape à Mascate

Étendue en bord de mer, Mascate est une étape obligée au départ ou à l'arrivée. Son quartier le plus agréable est la corniche de Mutrah, avec son marché au poisson et son souk dont les marchands d'encens rappellent la grande époque de “L'Arabie heureuse”, comme était nommée la région sur les cartes anciennes. Également à ne pas rater, l'impressionnante mosquée Sultan Qabus (chaque région du pays a une mosquée ainsi nommée) est la seule ouverte aux non musulmans dans le pays. Véritable vitrine de la richesse du sultanat, elle affiche des boiseries en teck de Birmanie, un lustre de 14 m de haut et plus de 1 100 ampoules, un tapis fait en Iran par 600 ouvrières et pesant 21 tonnes…

_jan1434.jpg

Vue sur la ville de Mascate, sultanat d'Oman.


Ce reportage a été réalisé avec l'aide d'Oman Air et d'Allibert-Trekking, qui propose plusieurs voyages de randonnée à Oman.
 


Paramètres des cookies