1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 16 voyages à faire avant de mourir
Idées de voyage

16 voyages à faire avant de mourir

Mis à jour le : 28 février 2019

Carte

Sortez des sentiers battus et partez pour ce voyage dont vous rêvez depuis toujours. Vous devrez casser votre tirelire ? Qu’importe. Il est temps de découvrir de nouveaux horizons. On ne vit qu'une fois... Voici donc 16 voyages à faire dans sa vie.

1. Parcourir la route panaméricaine des États-Unis à l’Argentine

Prudhoe Bay en Alaska et Ushuaïa en Argentine ont de nombreux points communs : un climat polaire, de hautes congères et un parfum de bout du monde. Mais ce qui connecte ces deux villes, c’est la panaméricaine, la route la plus longue du monde. Un cordon de près de 26 000 km qui vous permet de traverser l’Amérique du nord au sud. La parcourir du début à la fin nécessitera un peu de patience – notamment pour passer les douanes –, un sac bien rempli et une vraie capacité de lecture des cartes routières. Mais les récompenses sont innombrables, des prairies ondoyantes des Rocheuses aux décors dentelés des Andes.
N’hésitez pas à faire un détour par Denver en prenant la Route 163, celle qui file à travers les terres rouges du Parc Navajo de Monument Valley (photo de Une). Immortalisée par les westerns, c’est une étape qui vaut le détour. Ne partez pas non plus sans avoir prévu un crochet par la région du Darién au Panama : une bande d’environ 100 km de marais et de jungle, habitée par des serpents et des guérilleros et réputée être l’une des zones les plus dangereuses au monde !
www.go-panamerican.com est un très bon site pour préparer votre voyage.

2. Dormir sur la glace en Suède

Tous les hivers, à Jukkasjärvi, près de la ville septentrionale de Kiruna, des tonnes de glace s’élèvent de la rivière gelée pour devenir le plus grand hôtel de glace du monde. À l’intérieur de cet établissement, construit comme un igloo, se
trouve un bar où vous pourrez trinquer dans des verres de glace. Tout autour sont disposées 60 chambres, sculptées par des artistes et garnies de peaux de renne. Un sac de couchage adapté aux températures très basses est fourni à chaque invité. De nombreuses activités sont également proposées, de la sculpture sur glace aux balades en traîneau. Le clou du spectacle se trouve pourtant dehors : les aurores boréales. l
L’Icehotel propose des chambres « froides » ou « tièdes » (à partir de 255 € ; www.icehotel.com).

3. Séjourner dans un château médiéval en Écosse

Vous avez toujours rêvé d’être un prince ou une princesse. Alors, imaginez que vous allez dormir là où Robert Ier d’Écosse ou encore la Reine Victoria ont eux-mêmes séjourné ! Ces personnalités ont en effet marqué de leur passage les murs épais de Dalhousie, ce château écossais du XIIIe siècle, propriété de la famille Ramsay, transformé en hôtel en 1972. Son glorieux passé est bien présent dans tous ses recoins. Gardez un oeil sur The Grey Lady, un esprit du XVIe siècle qui hante les escaliers, ou partez à la recherche d’un mousquet datant de la Guerre civile sur les murs extérieurs. Vous pourrez encore, les jours de grand froid, vous lover dans le grand salon près d’un feu de cheminée ou croire que vous jouez dans une adaptation de Macbeth en vous prélassant sur votre lit à baldaquin. l
Le château Dalhousie est à environ 15 km d’Edimbourg (à partir de 170 €, www.dalhousiecastle.co.uk).

4. Skier toute l’année aux États-Unis

Timberline Lodge doit sa notoriété à son rôle d’hôtel fantôme dans le film de Stanley Kubrick The Shining. Malgré ce que le film a voulu vous faire croire, cet hôtel est ouvert toute l’année et c’est le seul endroit des États-Unis où vous pourrez skier toute l’année. Après une longue journée tout schuss sur les pistes, vous vous détendrez devant un feu crépitant, sous les splendides plafonds boisés. Ne perdez pas le sommeil en imaginant avoir croisé des jumeaux étranges ou un homme à la hache : les scènes intérieures de The Shining ont été tournées dans un studio londonien ! 
Timberline Lodge est à 90 minutes en voiture de Portland, Oregon (forfait de ski à la semaine 300 €, www.timberlinelodge.com).

5. Vivre au coeur d’une île à Bali

Depuis la mer, il semble émaner quelque chose de très apaisant de Bali : des plages de sable blanc bordées par la jungle et des temples perchés sur les falaises. Mais les terres sont encore plus prometteuses : des rizières où volette des papillons multicolores, protégées par de majestueux volcans. Traversez les plages et laissez-vous séduire par l’intérieur de l’île.
Loin des tumultes du sud, Ubud, la capitale culturelle de Bali est, depuis les années 30, un havre de paix pour les bohémiens inspirés par sa peinture traditionnelle, ses sculptures étouffées sous la mousse et la cacophonie de ses groupes de gamelans (percussions).
Comptoir du Monde propose un circuit de 10 jours dont 2 à Ubud en maison d’hôtes (à partir de 1 013 € ; www.comptoirsdumonde.fr).

6. Voguer au milieu des containers au Panama

Attention, croisière hors norme : seuls trois passagers sont autorisés à rejoindre l’équipage du Hamburg Süd-run traversant l’océan Pacifique au départ de Philadelphie. Sur place, pas d’animateur ni de buffet à volonté ! Les passagers doivent suivre le rythme de la vie à bord : scruter l’horizon depuis le pont et passer les soirées à écouter les récits de voyage de l’équipage. Le point culminant de ce périple sera le canal de Panama : un passage d’environ 80 km, encaissé au milieu de collines et dont la traversée dure une trentaine d’heures. Après 28 jours de croisière, vous débarquerez à Auckland en Nouvelle-Zélande.
Les cabines (une double et une simple) coûtent 100 € par jour, repas compris (www.hamburgsuedfrachtschiffreisen.de).

7. Traverser les Highlands en Écosse

Une fois que vous avez accepté l’idée d’une possible attaque de moucherons et le fait que des moutons puissent errer sur la route, les 160 km séparant Glasgow de Fort William vous offriront une escapade en voiture inoubliable. Si le départ se fait depuis les banlieues grisâtres de Glasgow, très vite, en filant vers le nord, on atteint les côtes forestières du Loch Lomond. En chemin, on fait un crochet à Oban, petite ville pleine de bateaux rafistolés, pour un fish&chips, avant d’arriver à Fort William via la terrible et majestueuse Glencoe. Ici, on emprunte la même route que James Bond dans Skyfall, mais sans les « méchants » à sa poursuite !
La A82 va de Glasgow jusqu’à Fort William via Glancoe. Vous pouvez louer une ancienne voiture de sport anglaise avec Caledonian (à partir de 200 € par jour ;
www.caledonianclassics.co.uk).

8. Admirer les aurores boréales en Norvège

Située sur les hauteurs d’un fjord au-dessus du cercle polaire, Alta, l’une des villes les plus au nord de la Norvège, est le meilleur endroit au monde pour admirer les aurores boréales. Avec un ciel souvent dégagé, c’est une base idéale pour observer ce phénomène difficilement saisissable. Lorsque la nuit tombe, faites-vous accompagner d’un chasseur d’aurores et, installé au bord de l’eau, levez les yeux. Les forêts et les montagnes se détachent sur un ciel constellé d’étoiles. Avec un peu de chance, une bande verte commencera à se dessiner, puis elle évoluera vers le bleu, le mauve ou le rouge tout en s’élargissant et en brillant de plus en plus. N’oubliez pas de prendre un appareil photo paramétrable pour capturer ce moment de magie.
L’agence Glod organise des sorties depuis Alta et vous emmène au meilleur endroit pour voir des aurores boréales. Leur taux de réussite était de 87 % l’année dernière (dixit leur site). Ils peuvent également vous aider à prendre des photos (sortie en groupe à partir de 190 euros par personne).

9. Plonger près de la grande barrière de corail en Australie

Au large du Queensland se trouve l’un des plus beaux royaumes sous-marins : la Grande Barrière de corail. Cet endroit mérite tous les superlatifs : c’est le plus grand récif corallien du monde et la plus grande « chose » vivante sur Terre. Partout où vous portez les yeux, c’est une explosion de couleurs grouillant de milliers de créatures, grandes et petites. On y trouve notamment de nombreux mammifères marins : baleines, dugongs (espèce en voie d’extinction) et dauphins nageant parmi des poissons tels que les poissons-clowns ou les néons. Que vous flottiez à la surface ou plongiez plus profond, la vue est si belle que vous reviendrez à la surface à contrecoeur… si ce n’est pour respirer !
De belles sorties vous sont proposées depuis Cairns (à partir de 165 € ; www.greatadventures.com.au).

10. Pister le tigre en Inde

Il reste seulement 3 000 tigres, toutes espèces confondues, à l’état sauvage sur l’ensemble de l’Asie. Alors, observer l’un d’entre eux est une expérience inoubliable et offre aux organisateurs de ces rencontres la possibilité de lever des fonds et d’expliquer l’importance de cet animal. Le meilleur endroit pour les débusquer est le Parc national de Bandhavgarh dans la région indienne du Madhya Pradesh, un espace regorgeant de forêts, de collines et de temples et abritant la population de tigres du Bengale la plus dense du pays.
Partir dans la jungle au lever ou au coucher du soleil augmentera vos chances de voir un fauve, idéalement pendant la saison sèche, d’octobre à mai (à cette saison, la végétation est moins dense et leur offre moins de cachettes). Observer un tigre n’est pas garanti, mais vous découvrirez la richesse de leur environnement et les espèces avec lesquelles ils le partagent : léopards, cerfs tachetés, bisons indiens, etc.
Pour plus d’information : www. bandhavgarh-national-park.com L’agence Audley offre la possibilité de partir 12 jours sur les traces du tigre dans le parc de Bandhavgarh et de Kanha en passant par Old Delhi et le Taj Mahal (à partir de 3 300 €, vols internationaux inclus ; www.audleytravel.com).


 

11. Marcher sur les traces d’une rébellion en Angleterre

Par une belle journée ensoleillée, le plateau de Kinder Scout, dans le Derbyshire, offre un tableau riche en couleurs : la lumière du soleil danse avec le jaune des fleurs de la lande, le vert étincelant, des fougères et le pourpre flamboyant des bruyères. Dans les années 30, cette promenade était l’une des rares possibilités pour des milliers de travailleurs de Manchester de respirer de l’air pur. Sauf…, qu’ils n’en avaient pas le droit : cette propriété était privée. En avril 1932, quelque 400 randonneurs, rebelles bravèrent l’interdit et les forces de police pour parcourir ce parc. Cet acte de protestation, pacifique conduisit finalement à la consécration du premier Parc national de Grande-Bretagne ! Marchez dans les pas de ces rebelles et grimpez en haut des collines pour, découvrir une vue, fantastique sur les lacs et les vallons verdoyants.
Kinder Scout se trouve à 40 km à l’est de Manchester (www.peakdistrict.gov.uk).

12. Manger dans l'un des meilleurs restaurants du monde au Danemark

Dépenser plusieurs jours de salaire pour un seul repas peut paraître dément. Néanmoins, si c’est pour déjeuner chez Noma à Copenhague (élu plusieurs fois meilleur restaurant du monde), cela en vaut la peine ! Commencez par découvrir la capitale danoise le long des quais Christianshavn avant d’arriver au restaurant où le chef, René Redzepi, concocte une gastronomie néonordique étonnante. Attendez-vous à goûter à des alliages étranges à base de mousse et de champignons, de crème et d’oseille ou de steak tartare et de fourmis. Un festival de saveurs à apprécier en prenant son temps. Une expérience savoureuse consacrée aux plaisirs de la table et à la contemplation du reflet de la lumière changeante sur l’eau du port de la capitale danoise.
À partir de 200 € sans les vins (www.noma.dk). Manger dans l'un des meilleurs restaurants du monde au Danemark.

13. Sauter en parachute au-dessus des Alpes Suisses

Qu’est-ce qui peut bien pousser quelqu’un à sauter d’un avion et tomber en chute libre à près de 200 km/h ? Les parachutistes chevronnés ne le savent pas vraiment ! L’adrénaline ? Le silence des hauteurs ? Le sentiment d’absolue liberté ? Dans la région d’Interlaken, la vue des Alpes depuis le ciel est pourtant LA réponse évidente ! Après être monté à 5 000 mètres à bord d’un hélicoptère, vous sauterez avec un moniteur qualifié. De là-haut, vous profiterez d’une vue unique sur les sommets enneigés, les vallées encaissées et une myriade de lacs turquoise. Même si les spots sont nombreux en Europe, celui-ci est le plus bel endroit pour sauter en parachute sur le vieux continent.
Des hélicoptères volent toute l’année pour vous emmener sauter en parachute avec un moniteur qualifié. Si vous êtes déjà expérimenté, le vol en solo est également possible (vol en tandem à partir de 350 € ; www. skydiveinterlaken.ch). Interlaken se trouve à deux heures de voiture des aéroports de Zurich et de Bâle.

14. Silloner la Méditerranée sauvage en Turquie

« Il existe de nombreux endroits où règne la magie. De tous ceux que j’ai pu voir, la côte lycienne est le plus magique », écrivait en 1937 la voyageuse Freya Stark dans son livre Les rives de la LycieAujourd’hui, cette région préservée peut être explorée sur près de 500 km par le chemin de la Lycie, réseau de routes et d’anciens chemins de muletiers serpentant dans les forêts, au bord des falaises et le long de baies isolées. Il offre une multitude de vues somptueuses et passe près des sites antiques : le long de votre marche, vos efforts seront récompensés par un passage près de la ville gréco-romaine de Phaselis et de la flamme éternelle de Chimaera.
Terres d’Aventure propose un trek intitulé « Cabotage et découverte des trésors de Lycie » d’une durée de 8 jours d’avril à septembre (à partir de 1 295 € ; www.terdav.com).

15. Rouler à moto sur la piste d’Ho Chi Minh au Vietnam

La piste d’approvisionnement bâtie par Ho Chi Minh durant la guerre fut l’une des plus grandes réussites du XXe siècle : en empruntant ce chemin secret serpentant dans la jungle, les Vietcongs réussirent à éviter les bombes américaines pendant les dix-neuf ans du conflit. Aujourd’hui, cette piste a été remplacée par la grande route d’Ho Chi Minh, une deux-voies suivant de près le
trajet originel, mais asphalté ! C’est aussi un vrai plaisir pour les amoureux de moto que de parcourir cette route pour découvrir le Vietnam. Partant d’Hanoi, elle suit la frontière du Laos jusqu’aux hauts plateaux vietnamiens et ses zones brumeuses. En chemin, vous passerez près de l’ancienne base militaire américaine de Khe Sanh et du parc national de Phong Nha-Ke Bang, pour arriver, quelque 1 800 km plus tard, à Saigon.
Retrouvez une tonne d’informations et plusieurs idées de circuits à moto sur crossroadvietnam.com.

16. Parcourir un désert de sel en Bolivie

Le salar d’Uyuni, posé à quelque 3 656 m au dessus du niveau de la mer dans l’altiplano bolivien, serait-il un mirage créé par l’altitude ? L’immense plaine de sel proche des sommets des Andes, d’un blanc aveuglant, semble tout droit sorti d’un tableau de Dali. Le blanc du salar semble répondre à l’intensité du bleu du ciel, alors que les lacs rouge et vert hébergent des flamands roses. Volcans éteints, cactus géants, sources chaudes et geysers finissent de composer cet environnement surréaliste. Inhospitalier, balayé par les vents, c’est le plus vaste désert de sel de la planète. Plus de 20 000 tonnes d’or blanc sont extraites chaque année. Au centre, sur la isla de los Pescadores, un hôtel permet de passer la nuit très très loin du reste du monde.
Situé dans le port de Colchani, sur la rive orientale du salar, le Palacio del Sal et ses 16 chambres sont entièrement construits en sel (env. 120€ ; www.palaciodesal.com.bo).

fotolia_36452897_subscription_monthly_m.jpg

La Salar d'Uyuni, en Bolivie, est un des déserts de sel les plus impressionnants du monde

 
 


Guide de voyage

Un réservoir d'idées signées Lonely Planet pour concocter un voyage en phase avec son humeur et ses envies

Paramètres des cookies