Russie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Russie
  4. Extrême-Orient russe

Extrême-Orient russe

L'Extrême-Orient russe, souvent confondu avec la Sibérie, est encore plus loin de Moscou, plus isolé et plus froid. Il est aussi immense. Plus vaste que l'Europe, il est constitué de taïgas, de montagnes enneigées et de forêts. Peu d'étrangers vont jusque là. Les passagers du Transsibérien passent souvent complètement à côté quand ils partent vers la Mongolie par le Transmongolien. Cette région abonde pourtant en endroits presque vierges offrant de multiples possibilités (souvent coûteuses) de randonnées, de rafting, de ski de fond, de traîneau à chiens et de pêche.
De nombreuses villes ponctuent les parties est du Transsibérien et de la BAM. Le premier, plus vivant, relie les principales cités cosmopolites de la région, Khabarovsk et Vladivostok. La BAM, jamais achevée, était un projet soviétique destiné à relier certaines villes construites de toutes pièces au milieu de nulle part dans les années 1970, à d'autres plus anciennes et plus attrayantes. De l'autre côté du détroit de Tatarie, l'île de Sakhaline est en plein boom pétrolier, et les îles Kouriles sont toujours revendiquées par le Japon.
Plus au nord, au-delà des voies ferrées et des routes à peu près carrossables, Iakoutsk est le cœur de la plus grande région administrative de Russie, la république de Sakha, pays des Iakoutes. La cahoteuse « route de la Kolyma » traverse 2 000 kilomètres de montagnes et de marais pour atteindre Magadan, ville bâtie pour le goulag sur la mer d'Okhotsk. Pointant vers l'Alaska, la péninsule du Kamtchatka, émaillée de volcans fumants et de champs de lave durcie, offre l'un des plus beaux paysages du monde. Pour la découvrir, mieux vaut avoir beaucoup d'argent et le faire en voyage organisé.

À ne pas manquer

  • L'un des plus beaux territoires de Russie, le Kamtchatka, un paradis tourmenté de volcans et de geysers où s'ébattent les ours
  • Juchée sur pilotis au-dessus du permafrost, Iakoutsk, capitale isolée des Iakoutes, est le cadre d'une fête magnifique
  • Le Transsibérien s'arrête à Khabarovsk, vivante cité à l'architecture européenne où l'on trouve le plus beau musée de la région sur la rive de l'Amour
  • Le funiculaire de Vladivostok mène en quelques secondes à des vues superbes sur les baies entourant la ville et la flotte militaire russe du Pacifique
  • Sur la mer d'Okhotsk, Magadan, « porte de l'enfer » enchâssée au milieu des montagnes, est un lieu privilégié pour l'observation des cétacés