Italie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Comment circuler

Italie : Comment circuler

Transports en Italie

Le réseau de trains, de bus, de ferries et de vols intérieurs permet de rallier aisément la plupart des destinations, souvent pour un tarif relativement abordable.
Se déplacer avec son propre véhicule offre plus de liberté. Toutefois, sachez que les prix des carburants (benzina) sont particulièrement élevés et que les autoroutes (autostrade) reviennent vite cher. Les Italiens ont en outre un style de conduite particulier, qui peut rendre plutôt stressants les déplacements et le stationnement dans les grandes villes. Certains étrangers choisissent de prendre les transports en commun pour aller d’une ville à l’autre et de réserver la voiture à la découverte de la campagne et de l’arrière-pays – une solution cependant moins courue parmi les visiteurs venus des pays limitrophes.

Avion

L’Italie est quadrillée par un vaste réseau de vols intérieurs. La compagnie nationale Alitalia (www.alitalia.com), désormais privatisée, est le principal transporteur aérien du pays. Le moteur de recherche AZfly (www.azfly.it) permet de comparer les tarifs des compagnies et de réserver des vols intérieurs low cost.
Les taxes aéroportuaires sont comprises dans le prix des billets.
De nombreuses compagnies à bas prix existent dans le pays, parmi lesquelles :
Air One
AirAlps
Blu-express
EasyJet
Etihad Regional
Meridiana
Ryanair
Volotea

Bateau

Horaires et billets Le site Internet TraghettiOnline (www.traghettionline.com), très complet, renferme des liens vers de nombreuses compagnies de ferries italiennes. Il permet aux utilisateurs de comparer les prix et d’acheter des billets en ligne.
Typologie Alors que des navi (gros ferries) font la navette avec la Sicile et la Sardaigne, des traghetti (ferries de taille moyenne) et des aliscafi (hydroptères) desservent la majorité des îles italiennes de moindre taille. La plupart des ferries assurent le transport des véhicules, ce qui n’est pas le cas des hydroptères.
Traversées de nuit Vous aurez le choix entre un hébergement en cabine (2 ou 4 personnes) et une poltrona (siège inclinable). La classe “pont”, la plus économique, qui permet de s’asseoir dans les salons ou sur le pont, n’est disponible que sur certains ferries.

Bus

Horaires et billets Vous les trouverez sur les sites des compagnies de bus et dans les offices du tourisme. Les billets sont généralement compétitifs par rapport au train, et le bus est souvent le seul moyen d’aller dans les petites villes. Dans les grandes villes, la plupart des compagnies possèdent des guichets ou mettent leurs billets à la disposition des voyageurs dans des agences. À la campagne, et même dans certaines villes, les billets sont en vente dans les bars ou à bord des bus.
Itinéraires Toutes sortes d’itinéraires existent en Italie, des petites routes de campagne sinueuses aux connexions interurbaines rapides et fiables assurées par de nombreuses compagnies de bus.
Réservation Habituellement, elle n’est pas obligatoire. Elle est toutefois recommandée en haute saison, pour les trajets de nuit ou longue distance.

Train

Les trains italiens, pour la plupart rapides et confortables, sont souvent meilleur marché qu’en France.
La plupart des liaisons sont assurées par Trenitalia (892021 en italien ; www.trenitalia.com), la compagnie nationale partiellement privatisée. Son concurrent privé, Italo (06 07 08; www.italotreno.it), gère des trains grande vitesse sur deux lignes, une entre Turin et Salerne, l’autre entre Venise et Naples.
Les billets doivent être compostés dans les machines jaunes, souvent placées en tête des plates-formes. Les contrevenants s’exposent naturellement à une amende.
Il existe plusieurs catégories de trains :
Regionale/interregionale S’arrêtent à quasiment toutes les gares.
InterCity (IC) Liaisons rapides entre les principales villes italiennes ; leurs équivalents internationaux sont appelés Eurocity (EC).
Alta Velocità Trains à grande vitesse (jusqu’à 300 km/h) appelés Frecciarossa, Frecciargento, Frecciabianca ou Italo. Circulent entre les grandes capitales régionales. Plus chers que les InterCity, mais quasiment deux fois plus rapides.

Classes et tarifs

Les prix varient en fonction de la classe, de la durée du trajet et du moment de la réservation. La plupart des trains italiens comprennent une 1re et une 2e classe. Un billet de 1re classe coûte habituellement de 30 à 50 de plus qu’un billet de 2e classe.
Voyager à bord des trains InterCity et Alta Velocità (Frecciarossa, Frecciargento, Frecciabianca) de Trenitalia nécessite de payer un supplément, compris dans le prix du billet, déterminé par la distance parcourue. Si vous avez un billet standard pour un train plus lent et que vous montez à bord d’un train IC, vous devrez payer la différence à bord.

Forfaits

Trenitalia commercialise diverses cartes de réduction, dont la Carta Verde pour les jeunes et la Carta d’Argento pour les seniors. Ces formules se révèlent surtout utiles pour les résidents ou dans le cadre de longs séjours, car elles ne sont amorties que si on les utilise régulièrement et sur une période étendue.

Réservations

La réservation est obligatoire pour les trains AV. Sinon, en dehors de la période de pointe des vacances, ce n’est pas utile.
Réservez sur les sites Internet de Trenitalia et Italo, aux guichets dans les gares et aux automates, ou dans les agences de voyages.
Trenitalia et Italo proposent diverses réductions : plus vous prenez votre billet à l’avance, moins vous payez. Le nombre de billets réduits est limité, et les conditions de remboursement et d’échange restreintes. Billets et tarifs sur les sites Internet Trenitalia et Italo.

Vélo

La petite reine jouit d’une grande popularité en Italie. Quelques conseils pour bien en profiter :
Si vous prévoyez de transporter votre propre vélo en avion, sachez que vous devrez le démonter et l’emballer pour le voyage, et peut-être payer un supplément.
Il peut être utile de prendre quelques outils, ainsi que des pièces de rechange, des lumières, un antivol et un casque.
Les vélos sont interdits sur les autostrade (autoroutes) italiennes.
Le transport des vélos est autorisé dans tous les trains nationaux marqués du logo d’une bicyclette. Sur ces lignes, il vous suffira d’acheter pour votre monture un billet séparé (3,50 €), valable 24 heures. Certains trains internationaux, recensés sur le site de Trenitalia à la page “In treno con la bici”, acceptent aussi les vélos (12 €, à payer à bord). Les vélos démontables, qui prennent peu de place, voyagent gratuitement s’ils sont emballés, même dans les trains de nuit.
Les bicyclettes peuvent être transportées sans supplément à bord des ferries.
On trouve des vélos de ville et des VTT à louer dans la plupart des villes italiennes. Comptez un minimum de 10/50 € par jour/semaine pour les premiers, un peu plus pour les seconds. Certaines municipalités comme Rimini et Ravenne, ainsi qu’un nombre croissant d’hôtels mettent gratuitement des vélos à disposition des touristes.

Voiture et moto

Le réseau routier italien compte de nombreuses catégories. Voici les principales :
Autostrade – Vaste réseau d’autoroutes privatisées, représentées sur les panneaux par un “A” blanc suivi d’un numéro sur fond vert. Le principal axe Nord-Sud, l’Autostrada del Sole (“autoroute du Soleil”), va de Milan à Reggio di Calabria ; elle est appelée A1 de Milan à Rome, A2 de Rome à Naples, puis A3 de Naples à Reggio di Calabria. La plupart des autoroutes sont payantes. Le paiement s’effectue à la sortie, en espèces ou par carte bancaire.
Strade statale (routes nationales). Abrégées en “S” ou “SS” sur les cartes, elles peuvent aussi bien prendre la forme de quatre-voies gratuites que de deux-voies. On circule parfois très lentement sur les deux-voies, surtout en montagne.
Strade regionale (routes régionales). “SR” ou “R”.
Strade provinciale (routes départementales). “SP” ou “P”.
Strade locali (routes cantonales). Souvent, elles ne sont même pas goudronnées ou mentionnées sur les cartes.

Automobile clubs

L’Automobile Club d’Italia (ACI ; abonnements non italiens 800 116800, dépannage 803116 ; www.aci.it). La meilleure ressource pour les conducteurs en Italie. Les étrangers n’ont pas besoin d’adhérer pour être dépanné 24h/24 mais s’acquittent des frais à chaque intervention.

Code de la route

En Italie aussi, on conduit à droite. Sauf indication contraire, dans une intersection, vous devez toujours céder le passage aux véhicules venant de la droite.
Le port des ceintures de sécurité est obligatoire, à l’avant comme à l’arrière. En cas de non-respect de cette règle, l’amende est payable sur-le-champ. Le port du casque est obligatoire sur tous les deux-roues.
Les feux de croisement sont obligatoires pour tous les véhicules, de jour comme de nuit, sur les autoroutes. Ils sont recommandés pour les deux-roues même sur les autres routes.
Toute voiture doit être équipée d’un triangle d’avertissement à utiliser en cas de panne et d’un gilet de sécurité jaune ou orange homologué, à porter pour sortir du véhicule immobilisé. Il est recommandé d’être en possession d’une trousse de premiers secours, d’ampoules de rechange et d’un extincteur.
Aucun permis n’est requis pour conduire un scooter de moins de 50 cm3, mais il faut en revanche être âgé d’au moins 14 ans. En outre, il est interdit de transporter des passagers et d’aller sur l’autoroute. Pour chevaucher une moto ou un scooter jusqu’à 125 cm3, il faut avoir 16 ans ou plus et posséder un permis (le permis auto suffit). Au-delà de 125 cm3, le permis moto est obligatoire. Ne vous aventurez pas sur l’autoroute avec une cylindrée inférieure à 150 cm3.
Dans les villes italiennes, les motos peuvent accéder à la plupart des zones à trafic limité. La police ferme souvent les yeux sur les vélomoteurs garés sur les passages pour piétons.
Le taux maximal d’alcoolémie autorisé est de 0,5 g d’alcool par litre de sang. Des contrôles inopinés sont réalisés.
En cas d’excès de vitesse, la note peut être sévère (jusqu’à 3 000 € dans les cas les plus graves) et vous risquez en outre un retrait de permis (jusqu’à 12 mois).
Les limitations de vitesse sont les mêmes qu’en France :
Autoroutes 130 km/h
Autres grands axes 110 km/h
Routes nationales 90 km/h
En agglomération 50 km/h

Essence et pièces détachées

Les prix des carburants en Italie sont parmi les plus élevés d’Europe (voire les plus élevés). Comme ailleurs, ils varient d’une station-service (benzinaio, stazione di servizio) à l’autre. Lors de nos recherches, il fallait compter en moyenne 1,79 € par litre d’essence sans plomb (senza piombo) 95 et 1,69 € par litre de diesel.
Pour des pièces détachées, adressez-vous à un garage ou appelez 24h/24 l’assistance de l’ACI au 803116 (ou 800 116800 avec un abonnement étranger).

Location

Voiture

Il revient souvent moins cher d’effectuer une préréservation sur Internet que de louer une voiture dans une agence en arrivant en Italie.
L’agence en ligne Rentalcars.com (www.rentalcars.com) compare les prix de nombreuses agences de location de voitures.
Le conducteur doit généralement être âgé d’au moins 21 ans, détenir une carte bancaire et présenter son permis de conduire national (ou un permis de conduire international).
Ne boudez pas les petites voitures, moins gourmandes en carburant et plus faciles à conduire pour négocier les rues étroites ou les petites places de stationnement.
Voici quelques agences de location :
Auto Europe
Avis
Budget
Europcar
Hertz
Holiday Cars
Italy by Car
Maggiore

Moto

Partout en Italie, des agences de location proposent des deux-roues allant de petites Vespa à de grosses cylindrées. Comptez au minimum 35/150 € par jour/semaine pour un scooter de 50 cm3 et jusqu’à 80/400 € par jour/semaine pour une moto de 650 cm3.

Permis de conduire

Les permis de conduire des ressortissants de pays membres de l’Union européenne sont valables sur l’ensemble du territoire de l’Union. Dans la pratique, les agences de location de voitures acceptent de nombreux autres permis nationaux (et notamment canadiens).

Mis à jour le : 9 août 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies