Islande

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Islande
  4. Sports et activités

Islande : Sports et activités

À faire en Islande

L’Islande s’enorgueillit du plus grand parc national d’Europe de l’Ouest, de la plus vaste calotte glaciaire en dehors des pôles, de baleines croisant au large, des plus importantes colonies de macareux au monde, de montagnes majestueuses, de lacs aux eaux cristallines, de cascades rugissantes, de rivières sinueuses et de côtes émaillées de fjords. Découvrir toutes ces merveilles se révèle aussi aisé que mémorable.

Activités

Randonnée

Les possibilités sont infinies, des plaisantes balades d’une heure aux treks de plusieurs jours en pleine nature sauvage. Mais sachez que le temps est imprévisible : la pluie, la brume et le brouillard peuvent transformer une agréable expédition en calvaire. Soyez toujours préparé.

Ferðafélag Íslands. Gère des refuges et des campings à travers tout le pays, organise des treks et fournit d’excellents conseils pour les randonnées, notamment pour le Laugavegurinn.

Le top des randonnées courtes

  • Skaftafell Nombreux itinéraires parmi les glaciers scintillants et les imposantes cascades de la plus belle zone du parc national du Vatnajökull.
  • Þórsmörk Une vallée vert émeraude entre les impitoyables montagnes de l’arrière-pays ; randonnées de niveau moyen à difficile.
  • Skógar Grimpez dans l’arrière-pays pour découvrir un chapelet de cascades, continuez jusqu’à Fimmvörðuháls et descendez dans Þórsmörk pour un parcours d’exception.
  • Péninsule de Snæfellsnes Marches d’une demijournée dans des champs de lave accidentés ; arpentez le chemin côtier entre Hellnar et Arnarstapi.
  • Mývatn Plat et facile, le rivage marécageux du Mývatn abrite des merveilles géologiques variées et une avifaune abondante.
  • Borgarfjörður Eystri Superbes chemins le long des falaises de rhyolite et montée jusqu’au bout du fjord pour le panorama.

Le top des treks de plusieurs jours

  • Laugavegurinn Dunes couleur caramel, sols fumants et désert implacable au menu de ce grand classique. Durée : 2 à 5 jours.
  • D’Ásbyrgi à Dettifoss Véritable condensé de géologie, ce trek débute dans le parc national du Vatnajökull, à l’extrémité nord du secteur de Jökulsárgljúfur, d’où il suit une gorge jusqu’à la puissante cascade de Dettifoss. Durée : 2 jours.
  • Corne royale Le plus bel itinéraire du Hornstrandir est jalonné de fjords isolés et de promontoires vert émeraude. Durée : 2 à 4 jours.
  • Fimmvörðuháls Les cascades le cèdent à une étendue désertique prise entre d’imposants glaciers. Puis apparaissent les pierres fumantes de l’éruption de 2010 avant la descente vers Þórsmörk. Durée : 1 ou 2 jours.
  • Boucle du Kerlingarfjöll Ce circuit dans l’arrière-pays, en grande partie préservé, est ponctué de panoramas aussi beaux que ceux du Laugavegurinn, bien plus fréquenté. Durée : 3 jours.

Observation de la faune

La faune islandaise est admirable, bien que peu variée.

Renards arctiques

Le renard arctique est le seul mammifère endémique d’Islande. Il est rare d’en voir, mais voici les endroits les plus propices.

  • Hornstrandir Le principal royaume du renard – des chercheurs y installent un camp chaque été.
  • Suðavík Site du Centre du renard arctique, qui recueille souvent des renards orphelins.
  • Breiðamerkursandur Étant l’un des principaux lieux de reproduction des grands labbes (ou skuas), le secteur attire un nombre croissant de renards arctiques en quête d’un repas.

Oiseaux

D’innombrables oiseaux de mer, qui vivent souvent en colonies immenses, occupent les falaises côtières. La meilleure période pour les observer va de juin à mi-août, quand se rassemblent macareux, fous de Bassan, guillemots, petits pingouins, mouettes tridactyles et fulmars.

Les plus belles falaises et colonies

  • Vestmannaeyjar Vous apercevrez des macareux sur la falaise dès votre entrée dans le port d’Heimaey. Des oiseaux nichent sur le moindre éperon rocheux émergé.
  • Hornstrandir Dans cette réserve, une interminable falaise à pic accueille d’innombrables oiseaux.
  • Borgarfjörður Eystri Ce village est l’un des meilleurs endroits du pays pour voir des macareux, qui construisent leurs nids élaborés à quelques mètres de la plateforme d’observation.
  • Látrabjarg Falaises peuplées d’oiseaux dans les fjords de l’Ouest.
  • Mývatn Le paysage marécageux de Mývatn, dont l’écosystème, différent des falaises côtières, est un paradis pour les oiseaux migrateurs.
  • Langanes Ces lointaines falaises battues par les vents accueillent de multiples oiseaux ; une plateforme d’observation surplombe une colonie de fous de Bassan.
  • Ingólfshöfði Rejoignez en tracteur ce promontoire spectaculaire, peuplé de grands labbes et de macareux.
  • Grímsey Pour le plaisir de franchir le cercle polaire et d’observer macareux et sternes arctiques, bien plus nombreux que les quelques habitants.
  • Drangey Cordes et échelles sont nécessaires pour atteindre cette petite île aux falaises abruptes dans le Skagafjörður, où l’on croise macareux, guillemots, fous de Bassan…

Phoques

Moins nombreux que les oiseaux, les phoques sont amusants à observer.

  • Hvammstangi et péninsule de Vatnsnes Un musée du phoque, des circuits en bateau et une péninsule où se prélassent les pinnipèdes.
  • Ísafjarðardjúp Une côte sinueuse et des plages jonchées de rochers, parfaites pour observer les phoques.
  • Jökulsárlón Outre une belle lagune glaciaire, vous verrez des phoques au milieu des icebergs.
  • Húsey Cette petite ferme isolée propose des excursions à cheval pour observer les phoques.

Baleines

L’Islande est l’un des meilleurs endroits au monde pour observer baleines et dauphins. Les baleines de Minke et à bosse sont les plus courantes, mais on aperçoit aussi des rorquals communs, des rorquals boréaux et, plus rarement, des baleines bleues.
Le top des sites d’observation des baleines

  • Húsavík La destination classique pour observer des baleines, avec un excellent musée et un taux de réussite de 99% en été !
  • Eyjafjörður Les croisières d’observation des baleines sillonnent le plus long fjord d’Islande à partir d’Akureyri, de Dalvík et d’Hauganes.
  • Reykjavík Des bateaux partent du vieux port, dans le centre-ville. Pratique !
  • Péninsule de Snæfellsnes Des bateaux partent de Breidafjörður pour observer baleines, orques et macareux.

Équitation

Les chevaux tiennent une place de choix dans la vie islandaise ; vous en verrez un peu partout dans le pays. Dans la campagne, de nombreuses fermes proposent de courtes balades ; des écuries sont installées à la périphérie de Reykjavík. Comptez environ 8 000/13 000 ISK pour une promenade de 1/2 heures.

Les régions idéales pour l’équitation

  • Le sud de Snæfellsnes Les plages sauvages à l’ombre d’un glacier étincelant se prêtent à une balade à cheval. Plusieurs grandes écuries sont installées dans le secteur.
  • Hella Les plaines autour d’Hella, au pied du volcan Hekla, abritent de nombreux élevages qui proposent des chevauchées de quelques heures à plusieurs jours.
  • Skagafjörður Le seul comté d’Islande où les chevaux sont plus nombreux que les habitants – fiers d’une tradition d’élevage et de dressage.

Baignade et spas

Grâce à la géothermie, le bain tient d’une institution en Islande. Presque toutes les villes ont au moins une sundlaug (piscine chauffée), et souvent des hot pots (bassins extérieurs d’eau chaude), des saunas et des Jacuzzis. L’entrée coûte de 800 à 1 300 ISK (demi-tarif pour les enfants). Les règles d’hygiène sont très strictes : il est obligatoire de se doucher sans maillot de bain avant de gagner le bassin.

Pour savoir où faire trempette

  • Swimming in Iceland. Renseignements sur les piscines thermales du pays.
  • Thermal Pools in Iceland (de Jón G. Snæland et Þóra Sigurbjörnsdóttir). Ce guide exhaustif des sources thermales d’Islande est en vente dans la plupart des librairies.
  • Blue Lagoon. Les thermes favoris du pays et une attraction phare.
  • Visit Reykjavík. Cliquez sur “What to Do” pour la liste des piscines de la capitale.

Randonnée et motoneige sur les glaciers

Un trek sur une étendue de glace pourra compter parmi les expériences les plus mémorables d’un séjour en Islande. Diverses activités offrent un avant-goût de l’hiver durant les mois les plus chauds. Chaussez vos crampons ! Des règles de sécurité s’appliquent : ne vous approchez pas trop des glaciers ; ne les arpentez pas sans équipement adéquat et sans être accompagné d’un guide.
La crème des glaciers et calottes glaciaires à explorer

  • Vatnajökull Sorties à motoneige sur la plus vaste calotte glaciaire d’Europe ; randonnées et escalades guidées sur ses dizaines de glaciers secondaires, à organiser à Skaftafell et dans l’est en direction d’Höfn.
  • Eyjafjallajökull Le site de l’éruption de 2010 ; vous pourrez explorer sa surface glacée à bord d’une Super-Jeep, puis marcher jusqu’à Magni pour voir la terre encore fumante.
  • Snæfellsjökull Le Voyage au centre de la Terre de Jules Verne commence ici ; circuits en autoneige au départ d’Arnarstapi.
  • Langjökull Une plongée dans les entrailles de ce glacier, non loin de Reykjavík, attire les foules.
  • Sólheimajökull Une langue de glace qui se déploie depuis la calotte glaciaire du Mýrdalsjökull. Pour randonner un après-midi.

Bateau, kayak et rafting

Vue depuis la mer ou les rivières, la nature islandaise offre un tout autre visage.
Les plus beaux sites en bateau

  • Heimaey Admirez les falaises escarpées et les oiseaux qui descendent en piqué.
  • Stykkishólmur Faufilez-vous parmi les îles du paisible Breiðafjörður.
  • Húsavík et Eyjafjörður Avec un bateau traditionnel en bois ou un Zodiac, naviguez à travers des eaux peuplées de baleines.
  • Jökulsárlón et Fjallsárlón Sillonnez ces lagunes glaciaires parmi les icebergs récemment formés.

Les plus beaux sites en kayak

  • Hornstrandir, Ísafjörður, Ísafjarðardjúp Excellents pour le kayak de mer ; expédition de plusieurs jours ou sortie d’une journée jusqu’à l’îlot de Vigur.
  • Seyðisfjörður Le guide charismatique vous charmera tout autant que le fjord !
  • Lagunes glaciaires Pagayez au milieu des icebergs sur les magnifiques lagunes du Sud-Est, dont Jökulsárlón.

Les plus beaux sites en rafting

  • Varmahlíð Base du rafting dans le nord de l’Islande, avec deux rivières glaciaires (rapides sages ou turbulents).
  • Reykholt Rafting sur les rapides de la Hvítá et poussée d’adrénaline lors d’une sortie en bateau à hydrojet.

Cyclotourisme

Vous pourrez envisager de courtes excursions à vélo. Il existe plusieurs loueurs à Reykjavík ; certains organisent des sorties d’une journée vers les sites alentour, notamment sur le Cercle d’or. On peut louer des vélos dans la plupart des villes. Visiter l’Islande à vélo relève davantage du défi en raison de l’instabilité du temps, des vents parfois violents et de l’absence de voies réservées ou de bandes d’arrêt d’urgence (notamment sur la Route circulaire, où l’on roule près des voitures). L’excellente carte Cycling Iceland est distribuée localement et disponible sur le site www.cyclingiceland.is.

Plongée et snorkeling

La plongée sous-marine connaît un succès croissant en Islande. Une eau limpide (100 m de visibilité !), une faune passionnante, de spectaculaires ravins de lave, des épaves et des cheminées thermiques en font une destination de plongée incomparable. Les meilleurs sites sont Silfra à Þingvellir et les cheminées géothermiques de l’Eyjafjörður. Un brevet PADI Dry Suit Diver (plongée avec combinaison étanche) est recommandé ; quelques centres de plongée islandais le délivrent. Le cours PADI Tectonic Plate Awareness (conçu par Dive.is) permet d’appréhender la tectonique des plaques.

Mis à jour le : 23 juin 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Islande

Paramètres des cookies