Reykjavik

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Islande
  4. Reykjavik
  5. La Reykjavík historique

Reykjavik : La Reykjavík historique

Balade dans Reykjavík

Les toutes premières traces de peuplement de la capitale, qui datent juste d’avant l’an 871, sont concentrées dans le vieux Reykjavík. Le Viking norvégien Ingólfur Arnarson aurait été le premier habitant permanent du pays. Il s’établit dans une baie de belle allure, qu’il nomma Reykjavík (baie des Fumées). Cette promenade englobe les sites marquants du quartier historique d’Ingólfur Arnarson.

  • Départ Kraum
  • Arrivée Musée national 
  • Distance 1,6 km ; 1 heure 30

Une petite pause ?

Faites une pause-café sur la place Austurvöllur, ou rendez-vous de l’autre côté de la rue dans l’élégant bistrot Nora Magasin pour un petit verre ou un repas plus substantiel. Le célèbre chef Völundur Völundarson a conçu la carte, très originale.

1 Kraum

La plus vieille maison en bois de Reykjavík date de 1762. Elle se trouve dans Aðalstræti, l’une des plus anciennes rues de la capitale. La maison abrite Kraum, l’une des premières boutiques de design et artisanat islandais.

2 Reykjavík 871 +/-2 : exposition sur l’âge de la colonisation

Au-dessous de Reykjavík 871 +/-2 : exposition sur l’âge de la colonisation s’étend une maison longue viking du Xe siècle, découverte et excavée en 2001. Les conservateurs ont recréé la pénombre de la maison longue tout en y insérant des expositions faisant revivre son époque d’origine.

3 Statue de Skúli Magnússon 

En face de l’exposition sur l’âge de la colonisation se dresse la statue de Skúli Magnússon (1711-1794), puissant trésorier royal qui créa les fabriques de tissage, de tannerie et de teinture de la laine dans la capitale. Il jeta ainsi les bases de la Reykjavík moderne.

4 Austurvöllur

La verdoyante Austurvöllur appartenait aux prairies de fauche du colon Ingólfur Arnarson. Cette place se situe à côté de l’Alþingi (Parlement). Au centre, une statue de Jón Sigurðsson (1811-1879), qui mena la campagne pour l’indépendance du pays. La cathédrale adjacente, Dómkirkja, date du XVIIIe siècle.

5 Iðnó

À l’approche du lac Tjörnin, on voit apparaître le Ráðhús (hôtel de ville), au bord de l’eau. Il abrite une carte topographique de l’Islande. Iðnó (Iðnaðarmannahúsið ; La maison des artisans) fut conçue et bâtie par Einar Pálsson en 1896.

6 Autour du lac Tjörnin

En faisant le tour du lac Tjörnin, surnommé “L’Étang” par les Reykjavikois, on passe devant une église pittoresque, Fríkirkjan í Reykjavík, devant la Galerie nationale d’Islande et devant le parc Hljómskálagarður, qui recèle les sculptures de cinq artistes islandais du temps passé.

7 Musée national

Le Musée national retrace l’histoire des hommes d’Islande, des tout premiers peuplements à l’époque moderne. Un agréable café est aménagé sur place.
 

Mis à jour le : 5 août 2015

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Islande

Paramètres des cookies