-->

Albanie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Albanie
  4. Tirana et le centre de l’Albanie

Tirana et le centre de l’Albanie

Pourquoi y aller

Séjourner dans le centre de l’Albanie permet de se faire une idée assez précise du pays, même si les sites majeurs et les chefs-d’œuvre qui font de l’Albanie une destination si surprenante sont ailleurs. Tirana est incontournable, non qu’elle rayonne d’édifices splendides, mais parce qu’elle donne un aperçu de l’essence de l’Albanie. Les trésors de ses musées invitent à entrer en contact avec le patrimoine historique et artistique du pays. Des vestiges antiques des Illyriens, jusqu’aux œuvres monumentales du réalisme socialiste, en passant par les splendides icônes orthodoxes ou la mosquée Et’hem Bey – l’une des plus intéressantes du pays –, Tirana résume bien l’histoire du pays. Par ailleurs, la capitale incarne aussi le présent et l’avenir de l’Albanie, changeant de visage avec une rapidité déconcertante, parfois dans la même journée. Ainsi, le matin, les habitants traversent l’immense place Skanderbeg, bordée de vestiges des régimes fasciste et communiste pour se rendre au travail, tandis que le soir, ils s’attardent sur cette même place, qui devient le théâtre d’une ville qui se détend, avant de rejoindre le Blloku pour faire la fête jusqu’à l’aube. De l’animation incessante des marchés jusqu’au silence ouaté des nouveaux restaurants : la capitale ne s’arrête jamais.
Au nord de Tirana, Krujë est une perle qui évoque l’épopée du patriote Skanderbeg à travers son musée et sa citadelle, tandis que le bazar presque inchangé, le musée d’Ethnographie et le sanctuaire bektachi d’une rare beauté témoignent du passé islamique de la ville et du pays tout entier. En arrière-plan, les premières cimes offrent un avant-goût de la splendeur des montagnes albanaises.

Quand partir

Dotée de musées et de lieux couverts, Tirana peut se visiter par tous les temps. Toutefois, les saisons intermédiaires sont à privilégier, aussi bien le printemps pour ses températures très clémentes que l’automne pour ses feuillages colorés. L’hiver est rude et l’été vraiment étouffant.

À ne pas manquer

  1. Les précieuses collections et la mosaïque la plus emblématique du pays du musée d’Histoire nationale.
  2. L’ambiance nostalgique de la galerie nationale d’Art et celle angoissante du Bunk’Art 2 et du musée des Feuilles.
  3. Le quartier du Blloku, qui invite à festoyer jusqu’à l’aube dans ses bars.
  4. Une immersion dans l’activité fourmillante du Pazar i Ri, où l’on peut acheter du tabac au poids.
  5. Un repas raffiné à l’Umami ou au Mullixhiu, à Tirana.
  6. Krujë, la première capitale de l’Albanie.
  7. Une ascension en funiculaire sur le mont Dajti, pour se promener et profiter du panorama.
  8. Les nécropoles de Selcë e Poshtme (Basse Selca), témoignages de la civilisation illyrienne.
Mis à jour le : 26 janvier 2021

À voir à faire en Albanie

Tirana (Tiranë) Centre

  • Mosquée Et’hem Bey

    lieu de culte

    Symbole de la capitale, à l’instar du musée d’Histoire nationale et de la tour de l’Horloge, la...

    Lire la suite
  • Musée d’Histoire nationale

    musée

    La mosaïque qui orne la façade du musée d’Histoire nationale de Tirana est probablement l’image...

    Lire la suite
  • Galerie nationale d’Art

    musée

    La collection de peintures de la galerie nationale d’Art ravira les passionnés de réalisme...

    Lire la suite
  • Intérieur

    Le musée se compose de plusieurs sections qui retracent l’histoire du pays, des origines, assimilées...

    Lire la suite
  • Pont des Tanneurs (ou des Teinturiers)

    pont ottoman

    Qu’on le rejoigne par la rue George W. Bush ou par le boulevard Zhan D’Ark, le pont des Tanneurs...

    Lire la suite
  • Palais de la Culture

    centre culturel

    Le côté est de la place Skanderbeg est dominé par la longue colonnade du palais de la Culture, à...

    Lire la suite
  • Pazar i Ri

    bazar

    Si le bazar de Tirana a toujours occupé ce lieu, ne vous attendez pas à un site vénérable et...

    Lire la suite
  • Maison de Sali Shijaku

    maison-musée

    En Albanie, vous vous trouverez plus d’une fois devant des sites vantés comme “les plus beaux/les...

    Lire la suite
  • Tour de l’Horloge

    édifice historique

    Depuis plus de 200 ans, le minaret de la mosquée dialogue avec la tour de l’Horloge, sa plus proche...

    Lire la suite
  • Rruga e Durrësit et Rruga e Kavajës

    rues

    Bien que très proches l’une de l’autre, Tirana et Durrës sont les deux plus grandes villes...

    Lire la suite
  • Place Souleïman Pasha

    place

    S’ouvrant à l’est de la mosquée et de la tour de l’Horloge, telle une ramification de la place...

    Lire la suite
  • Bunk’Art 2

    musée

    Installé dans une portion des galeries qui parcourent le sous-sol de Tirana, ce musée, comme le...

    Lire la suite
  • Musée des Feuilles

    mémoire de la dictature

    Ce musée ouvert en 2017 est installé dans les lieux mêmes où la police politique albanaise (la...

    Lire la suite
  • Maison-atelier Kadaré

    maison d’écrivain

    L’appartement occupé par Ismail Kadaré de 1973 à 1990, année de son exil parisien, a été...

    Lire la suite
  • Shëtitorja Murat Toptani

    rue

    Reliant le Bulevardi Dëshmorët e Kombit et la Rruga George W. Bush, cette avenue ombragée recèle des...

    Lire la suite
  • Place Skanderbeg

    place

    Nommée d’après le grand héros national , la place principale de Tirana, que vous traverserez à...

    Lire la suite
  • Château de Tirana

    fortifications

    Sur le côté sud de Shëtitorja Murat Toptani, le château de Tirana – une fortesse de plaine à plan...

    Lire la suite

Centre de l’Albanie Krujë

  • Tekke Dollma

    lieu de culte

    Le tekke de Krujë se trouve dans un cadre idyllique, qui exhale une plénitude que seul le mariage...

    Lire la suite
  • Citadelle de Krujë

    forteresse

    Hormis le bazar, la citadelle de Krujë concentre tous les sites historiques, artistiques et culturels...

    Lire la suite
  • Musée Skanderbeg

    musée

    Au centre de la citadelle se dresse un drôle de bâtiment massif, que l’on voit à l’approche de...

    Lire la suite

Centre de l’Albanie Elbasan

Le centre historique au nord et le centre moderne d’Elbasan au sud sont séparés par le boulevard Qemal Stafa, qui longe les remparts de la vieille ville. Cet axe, qui traverse la cité, en est un peu le cœur, surtout le soir quand il est fermé à la circulation. Pénétrez dans la vieille ville par l’une des portes de l’enceinte et flânez au fil des ruelles tortueuses, autrefois grouillantes de vie mais un peu vides aujourd’hui, jusqu’à l’antique artère principale, Rruga Egnatia. À la limite est de la portion de remparts encore debout, le boulevard Qemal Stafa croise la rue Rinia, un autre axe de circulation qui traverse la ville du nord au sud.

  • Remparts

    fortifications

    Construits au XVe siècle, quand les Turcs se chargèrent de refonder la ville, les remparts...

    Lire la suite
  • Musée d’Ethnographie

    musée

    Ce musée d’Ethnographie très intéressant, où sont décrits les métiers et les activités de la...

    Lire la suite
  • Basilique de Tepe

    ruines

    Au sud du boulevard Qemal Stafa, face aux remparts, un petit parc abrite les vestiges d’une basilique...

    Lire la suite
  • Hammam

    monument historique

    Près de la lisière occidentale des remparts, le boulevard Qemal Stafal croise la rue Janaq Kilica. La...

    Lire la suite
  • Mosquée du Roi

    lieu de culte

    Créé en 1492, cet édifice religieux est l’un des plus anciens d’Albanie. Son édification est...

    Lire la suite
  • Église Sainte-Marie

    lieu de culte

    Au cœur de la vieille ville, à 200 m au nord de la mosquée du Roi, se dresse l’église orthodoxe...

    Lire la suite

Tirana (Tiranë) Sur l’autre rive de la Lana

“Ici, quand j’étais enfant, il n’y avait que des champs”, disent probablement aujourd’hui certains grands-parents tiranais à leurs petits-enfants, juste après avoir franchi la Lana. En effet, jusqu’au milieu du XXe siècle, ce cours d’eau marquait la limite sud de Tirana ; au-delà ne se dressaient que des constructions éparses, comme la mosquée des Tanneurs( ; Xhamia e Tabakëve), contemporaine du pont du même nom , dont le minaret surgit aujourd’hui parmi les immeubles. Pour le reste, tout ce que vous visiterez de l’autre côté de la rivière est le fruit de l’expansion de la ville et de l’exode rural datant de la période communiste. Ce développement s’est structuré autour du Bulevardi Dëshmorët e Kombit, la grande avenue qui arrive directement de la place Skanderbeg, créée sous le nom de Viale Savoia durant l’occupation fasciste. À l’époque, les travaux se limitèrent au boulevard et à quelques édifices qui le bordaient. Plus tard, bâtiments gouvernementaux et institutionnels furent édifiés du côté est, tandis qu’à l’ouest surgissait le Blloku , un ensemble résidentiel conçu selon un plan orthogonal et réservé à la nomenklatura, devenu depuis le centre de l’animation nocturne branchée. Au bout du boulevard, dont la perspective rigide rappelle distinctement le gigantisme de l’urbanisme fasciste et communiste, s’étend la place Mère Teresa , sur laquelle donne le bâtiment de l’Université. Se déplacer dans ce secteur de la ville est très simple.

  • Pyramide Hoxha

    monument

    Sur la gauche du boulevard Dëshmorët e Kombit, peu après avoir traversé la Lana, vous ne pouvez pas...

    Lire la suite
  • Postbllok Memorial

    monument

    Non loin de la pyramide, mais de l’autre côté du boulevard Dëshmorët e Kombit, en allant vers le...

    Lire la suite
  • Blloku

    quartier

    La rue Ismail Qemali, une rue secondaire près du boulevard Dëshmorët e Kombit, qui longe le flanc...

    Lire la suite
  • Place Mère Teresa

    place

    Point de fuite de la longue perspective du Bulevardi Dëshmorët e Kombit, sur la place Mère Teresa, se...

    Lire la suite
  • Grand Parc et lac artificiel de Tirana

    parc urbain

    Derrière le palais de l’Université commence le Grand Parc de Tirana, l’une des destinations...

    Lire la suite

Environs de Tirana Le mont Dajti et les faubourgs est

  • Bunk’Art 1

    musée

    Contrairement au Bunk’Art 2 , presque invisible à l’exception de son entrée, le Bunk’Art 1...

    Lire la suite
  • Parc national du mont Dajti

    parc naturel

    Les 30 000 hectares de ce parc national recèlent des sites naturels et, dans une moindre mesure,...

    Lire la suite