Phuket

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Thaïlande
  4. Phuket
  5. Les Incontournables

Phuket : Les Incontournables

À voir à Phuket

Un séjour dans un complexe-spa de grand luxe à Phuket 

Les salons de massage sont omniprésents à Phuket. La plupart sont de petites entreprises familiales sans prétention. Un massage thaïlandais coûte à peine 250 B de l’heure et un soin de manucure et de pédicure revient à environ 150 B. La qualité du service varie selon les adresses et change constamment avec la rotation du personnel. Suivez votre instinct, ou demandez conseil à d’autres vacanciers ou à la réception de votre hôtel. Quel que soit l’établissement choisi, le massage sera certainement très agréable et relaxant – surtout s’il y a un sauna au feu de bois et aux herbes.

Les nuits débridées de Patong 

Certains considèrent que la vie nocturne de Patong est plutôt de mauvais goût, mais si vous avez envie de bière, de néons et de minijupes, plongez dans le bain. Th Bangla concentre un grand nombre de bars de strip-tease. La techno est forte, les vêtements minimalistes et le décor grotesque et phallique. Cela dit, l’atmosphère est plus carnavalesque que glauque, et la clientèle féminine occidentale est considérable dans ces bars. Patong compte d’autres lieux de sortie que les go-go bars. Les cabarets et les matchs de boxe thaïlandaise sont un peu sa spécialité.

Les singes dans la jungle de Khao Sok 

Si après quelques jours de plage vous ressentez l’envie de vous dégourdir les jambes à l’intérieur des terres, le parc national de Khao Sok est fait pour vous. Cette jungle de plaine, la plus humide de Thaïlande, daterait de plus de 160 millions d’années et serait l’une des forêts pluviales les plus anciennes du monde. Vous y verrez d’impressionnantes formations calcaires et des cascades ruisselant au travers d’épais fourrés détrempés. Un réseau de pistes sillonne le parc et permet aux visiteurs d’observer une myriade d’espèces endémiques.

Kayak dans la baie d'Ao Phang-Nga

Créé en 1981 et couvrant 400 km2, le parc national maritime d’Ao Phang-Nga est remarquable pour ses paysages karstiques. Au sud d’Ao Phang-Nga, ces blocs forment plus de 40 îles aux falaises vertigineuses, dont certaines cachent des grottes accessibles à marée basse, appelées hôrng. La baie elle-même se compose de chenaux de largeur variable, reliés à l’origine au réseau fluvial continental. Les principaux chenaux – Khlong Ko Phanyi, Khlong Phang-Nga, Khlong Bang Toi et Khlong Bo Saen – traversent dans le sens nord-sud la principale forêt de mangrove primaire du pays. Durant la haute saison, le défilé des touristes dans la baie est incessant. Toutefois, si vous l’explorez au petit matin, la plage, la mer et les formations karstiques seront pour vous seul. Le kayak est la meilleure façon de découvrir le parc.

Farniente à Ko Phayam 

Intégrée dans le parc national de Laem Son, Ko Phayam est une jolie petite île bordée de plages, qui a réussi – jusqu’à présent – à garder son âme tout en accueillant les touristes. presque tout le monde est attiré par deux longs rubans de sable paradisiaques : Ao Khao Kwai (baie du Buffle) et Ao Yai Large, interminable et calme.

Phuket-ville 

Bien avant l’arrivée des touristes, Phuket était une île d’hévéas et de mines d’étain, peuplée de marchands. Des entrepreneurs venus de la péninsule arabique, de Chine, d’Inde et du Portugal cohabitaient et coopéraient harmonieusement à Phuket-ville. Aujourd’hui encore, cette ville témoigne du passé multiculturel de l’île. En arpentant les rues bordées de bâtiments de style sino-­portugais, vous apercevrez des cafés branchés et des galeries d’art, des restaurants à petit prix et des petits hôtels design. En vous aventurant dans les ruelles, vous découvrirez des sanctuaires taoïstes chinois embaumant l’encens. Mais par-delà ses attraits historiques, la vieille ville attire aujourd’hui une foule d’étrangers et de Thaïlandais branchés, séduits par sa scène artistique, sa vie culturelle et sa gastronomie.

Snorkeling dans les îles Surin et Similan

À 60 km de la côte thaïlandaise, et à 5 km de la frontière maritime du Myanmar, le parc national maritime des îles Surin est formé de cinq superbes îles. Les eaux cristallines, où la visibilité porte souvent à 35 m, abritent une faune marine unique. Quant au parc national maritime des îles Similan, il s’étend à 60 km au large des côtes. Couvertes de forêts tropicales, bordées de plages de sable blanc et entourées de récifs de corail, ces îles de granit sont aussi impressionnantes au-dessus de l’eau qu’en dessous.

Un séjour dans un village de pêcheurs avec Andaman Discoveries 

Andaman Discoveries (www.andamandiscoveries.com), anciennement Northern Andaman Tsunami Relief, organise des circuits (1-7 jours) axés sur le tourisme communautaire, dont un à Ban Talae Nok, un village de pêcheurs entouré d’une forêt tropicale et de mangroves, au bout d’une route donnant sur 6 km de plage déserte. Là, un séjour chez l’habitant comprend des activités culturelles et artisanales, ainsi que des sorties de pêche et de snorkeling vers des îles désertes. À cela peut s’ajouter une visite de Laem Son, où vous pourrez explorer la baie de Kapoe et rencontrer les habitants, qui effectuent des démonstrations d’artisanat et d’agriculture durable.

La plage sans la foule à Ko Yao Noi 

La plus petite des Ko Yao est aussi la plus peuplée (environ 4 000 habitants). Toute l’année, la pêche, la culture de la noix de coco, ainsi que le tourisme, font vivre sa communauté. Sur la côte est, les baies laissent place à des étendues de vase à marée basse, et, même à marée haute, n’espérez pas des plages de sable blanc immaculées. Cela dit, Hat Pa Sai et Hat Paradise sont magnifiques.
 

Mis à jour le : 8 avril 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Thaïlande

Paramètres des cookies