Colombie

  1. Accueil
  2. Amérique
  3. Colombie
  4. Cali et le Sud-Ouest

Cali et le Sud-Ouest

Pourquoi y aller

Loin des sentiers battus et miné par de persistants problèmes de sécurité, le Sud-Ouest colombien est souvent boudé par les voyageurs. Pourtant, véritable festival pour les sens, la région, au carrefour entre monde andin et racines africaines, entre modernité et traditions précolombiennes, vous vaudra moisson de souvenirs et d’anecdotes inoubliables.
De fait, le secteur devient notablement plus sûr, et des baroudeurs défricheurs remettent peu à peu sur la carte touristique des zones autrefois fermées. Le Sud-Ouest recèle, outre les plus grands trésors archéologiques de Colombie et quelques-unes des merveilles de son architecture coloniale, une biodiversité époustouflante. Ainsi peut-on, dans une même journée, traverser désert, forêt tropicale et páramo (plaines de haute montagne). Les mordus de nature y trouveront également des volcans en activité, des sources chaudes et de spectaculaires massifs montagneux, le tout aisément accessible depuis des villes à la culture bien vivante.

Quand partir

cali-cc

À ne pas manquer

  1. Les sculptures mégalithiques précolombiennes et les magnifiques paysages de San Agustín.
  2. L’ambiance survoltée des boîtes de salsa de Cali pour se déhancher.
  3. Une nuit au milieu des cactus sous les cieux étoilés du Desierto de la Tatacoa.
  4. Une balade en bateau sur la Laguna de la Cocha jusqu’à l’Isla Corota.
  5. Une randonnée dans les collines et jusqu’aux chambres funéraires précolombiennes de Tierradentro.
  6. Une flânerie le long des rues bordées de demeures coloniales de Popayán.
  7. Les vents de rêve pour les kitesurfeurs, sur le Lago Calima.
  8. Une rencontre avec les Indiens guambianos sur le marché de Silvia.
  9. Une baignade dans les eaux cristallines des bassins naturels de Mocoa, au milieu de la jungle.
Mis à jour le : 18 juin 2019

À voir à faire en Colombie

Cauca et Huila San Agustín

Avec l’achat du billet d’entrée, au Parque Arqueológico ou à l’Alto de los Ídolos, vous sera remis un “passeport” valable deux jours consécutifs pour la visite des deux sites.

Si vous avez du temps devant vous, d’autres sites archéologiques méritent la visite, notamment La Parada, Quinchana, El Jabón, Naranjos et Quebradillas. La richesse archéologique de la région ne doit pas faire oublier sa beauté naturelle, et, en particulier, les cascades spectaculaires du Salto de Bordones et du Salto de Mortiño, ou encore El Estrecho, un goulet rocheux où le Río Magdalena se réduit à 2,20 m de large. Tous ces sites sont accessibles par la route, ou à cheval.

Nous vous recommandons chaudement de louer les services d’un guide pour visiter les sites les plus isolés : en dehors du Parque Arqueológico, les informations sont très rares, et par ailleurs, certains sites ne sont pas très sûrs. Le tarif officiel pour un guide certifié est de 70 000 COP la demi-journée, un peu plus pour un guide anglophone. Vous trouverez des chevaux à louer à 35 000 COP environ la demi-journée, à quoi il faut ajouter la location de votre guide (il est donc avantageux de constituer un groupe).

Une excursion en Jeep vers les sites plus reculés du parc coûte autour de 25 000 COP/pers pour un circuit standard, ou 250 000 COP pour une visite privée personnalisée. Ces prix ne comprennent pas la présence d’un guide spécialisé.

Comptez deux journées bien remplies (ou trois plus tranquilles) pour visiter les principaux sites archéologiques : une journée pour le parc archéologique et le circuit à cheval vers El Tablón, La Chaquira, La Pelota et El Purutal (4 heures aller-retour), et une autre pour l’excursion en Jeep à El Estrecho, El Alto de los Ídolos, El Alto de las Piedras, au Salto de Bordones et au Salto de Mortiño (6 heures).

  • Parque Arqueológico

    site précolombien

    À 2,5 km de San Agustín, ce parc archéologique de 78 ha renferme quelque 130 statues, trouvées...

    Lire la suite
  • Alto de los Ídolos

    site précolombien

    De l’autre côté du Río Magdalena, à 4 km au sud-ouest de San José de Isnos (un hameau à 26 km...

    Lire la suite
  • Alto de las Piedras

    site précolombien

    À 7 km au nord d’Isnos, vous découvrirez des sépultures bordées de dalles qui pour certaines...

    Lire la suite
  • El Tablón, La Chaquira, La Pelota et El Purutal

    sites précolombiens

    Ces quatre sites sont assez proches les uns des autres. La plupart des visiteurs les voient lors de...

    Lire la suite

Environs de Cali Pance

  • Parque Nacional Natural Farallones de Cali

    parc national

    Ce parc national de 1 500 km2 protège les écosystèmes des hauteurs de Cali. Au plus fort du conflit...

    Lire la suite

Environs de Cali Darién

  • Museo Arqueológico Calima

    musée

    Installé sur une colline dominant la place principale au cœur d’un vaste jardin paysager, ce musée...

    Lire la suite
  • Cogua Kiteboarding

    kitesurf

    Non content de dispenser des cours de kitesurf, le jeune propriétaire de cette sympathique école...

    Lire la suite

Cauca et Huila Popayán

Le dernier vendredi du mois, Popayán organise la Noche de Museos (“nuit des musées”). Des stands de nourriture et d’objets artisanaux envahissent alors les trottoirs et le centre historique est piétonnisé. De nombreux musées de la ville sont gratuits et ferment plus tard.

La Capilla de Belén, une chapelle perchée à flanc de colline à l’est du centre, offre une belle vue sur la ville – le site est assez isolé, n’emportez aucun objet de valeur. El Morro de Tulcán, colline couronnée d’une statue représentant le fondateur de la ville juché sur un cheval, offre un panorama encore plus beau, notamment au coucher du soleil. Une pyramide précolombienne se serait jadis dressée sur le site.

Un autre point de vue prisé est le site des Tres Cruces – trois croix dressées au sommet d’une colline boisée. L’ascension entre les arbres jusqu’au monument est l’occasion d’une belle escapade hors de la ville, dont profitent le week-end de nombreux locaux souhaitant se maintenir en forme. Des vols ont cependant été signalés sur le sentier – mieux vaut laisser ses affaires à l’hôtel et faire l’ascension en groupe.

  • Iglesia de San Francisco

    église

    La plus grande et la plus belle des églises coloniales de Popayán renferme un délicat maître-autel...

    Lire la suite
  • Museo Arquidiocesano de Arte Religioso

    musée

    Peintures, statues, retables, argenterie, vases liturgiques : inutile d’être expert en art religieux...

    Lire la suite
  • Puente del Humilladero

    pont

    Monument emblématique de Popayán, ce pont de brique à 11 arches, long de 240 m, fut construit au...

    Lire la suite
  • Casa Museo Mosquera

    musée

    Intéressant musée, aménagé dans une demeure du XVIIIe siècle, naguère celle du général Tomás...

    Lire la suite
  • Iglesia La Ermita

    église

    La plus vieille église de Popayán (1546) est à voir pour le beau retable de son maître-autel et les...

    Lire la suite
  • Museo Guillermo Valencia

    musée

    Cet édifice du XVIIIe siècle recèle du mobilier ancien, des tableaux, des photos et des documents...

    Lire la suite
  • Museo de Historia Natural

    musée

    Sur le campus universitaire, ce Muséum d’histoire naturelle, l’un des meilleurs du genre en...

    Lire la suite

Cauca et Huila Tierradentro

  • Museo Arqueológico

    archéologie

    Ce musée, consacré à la culture qui édifia ces tombes, renferme des urnes funéraires, ainsi que des...

    Lire la suite
  • Museo Etnográfico

    ethnographie

    Dévolu aux communautés indiennes postérieures aux sépultures de Tierradentro, ce musée expose des...

    Lire la suite

Cali

Cali a investi en masse dans la zone des berges du fleuve bordant le centre-ville, longtemps à l’abandon, et dans le réaménagement de l’Av. del Río, désormais considérée comme sûre et l’occasion d’une sympathique balade. Cependant, l’avenue et presque tous les secteurs proches du centre sont à éviter tard la nuit.

Pour une ville de cette taille, Cali ne compte que très peu de sites touristiques majeurs, un déficit qu’elle compense par son atmosphère et son charme. Cette singularité culturelle fait la fierté des Caleños, connus pour leur caractère bien trempé, et enclins à lâcher, comme une évidence : “Cali es Cali y lo demás es loma, ¿oís?” (“Cali, c’est Cali, et le reste [de la Colombie], c’est juste de la montagne, tu vois ?”).

  • Cerro de las Tres Cruces

    point de vue

    Les Caleños soucieux de rester en forme aiment grimper jusqu’à ces trois croix dressées dans la...

    Lire la suite
  • Museo de Arte Moderno La Tertulia

    musée

    Expositions de peinture, de sculpture et de photographie contemporaines à la fois locales et...

    Lire la suite
  • Iglesia de la Ermita

    église

    Surplombant le Río Cali, cette église néogothique renferme El señor de la caña (“le seigneur de...

    Lire la suite
  • Museo de Arte Religoso La Merced

    musée

    Installé dans le couvent La Merced (l’édifice le plus ancien de Cali), ce musée possède une belle...

    Lire la suite
  • Cristo Rey

    monument

    Haut de 26 m (hors piédestal) pour 21 m d’envergure, ce Christ-Roi monumental, qui rappelle à...

    Lire la suite
  • Museo Arqueológico La Merced

    musée

    Aménagé dans une annexe datant du XVIIIe siècle de La Merced, ce musée expose une intéressante...

    Lire la suite

Nariño Pasto

  • Museo del Oro

    musée

    Une petite mais intéressante collection d’orfèvrerie et de céramiques précolombiennes, qui se...

    Lire la suite
  • Museo Taminango de Artes y Tradiciones

    musée

    Ce musée propose d’intéressantes expositions sur les techniques de tissage indigènes et le barniz...

    Lire la suite
Paramètres des cookies