1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage responsable
  4. Voyage zéro carbone aux Pays-Bas en train et à vélo
Voyage responsable

Voyage zéro carbone aux Pays-Bas en train et à vélo

Mis à jour le : 4 novembre 2020

Carte

Pays écolo et adepte de longue date de la petite reine – le relief plat n’y est pas pour rien ! –, les Pays-Bas se prêtent idéalement à une découverte en train, à pied et à vélo.

L'itinéraire : Paris • Amsterdam • Utrecht • Delft • Rotterdam • Paris

  • Carbone (kg/personne)  10
  • Distance (km) 513
  • Nuits 4

Point de départ

Les trains à grande vitesse Thalys relient Paris à Amsterdam en 3 heures 20, avec une dizaine de liaisons quotidiennes. Emporter votre monture est une bonne idée ; il est possible d’embarquer un vélo à bord (présentez-vous à la gare au moins 30 minutes avant le départ), à condition que les deux roues soient démontées et l’ensemble rangé dans une housse souple ne dépassant pas 135 x 85 x 30 cm. Sinon, vous en trouverez facilement à louer.

Etape 1 : Amsterdam

Des canaux, des musées, des vélos… on ne présente plus Amsterdam. La ville qui compte quasiment autant de vélos que d’habitants se découvre à merveille en marchant ou en pédalant. Si vous n’êtes pas venu avec le vôtre, rien de plus simple que d’en louer un sur place. Au fil de vos déambulations le long des canaux, vous découvrirez l’ambiance si particulière de cette ville qui prône l’écologie et la tolérance et découvrirez pourquoi les Amstellodamois détestent que l’on résume leur cité à ces icônes surmédiatisées que sont les coffee-shops et le Quartier rouge.
Comment s'y rendre ? Derrière sa très belle façade en brique, l’immense gare d’Amsterdam Centraal est une ruche de connexions ferroviaires. Des trains interurbains partent toutes les 10 min environ vers Utrecht (25 min). , Utrecht est à 50 km d’Amsterdam. Les deux villes sont reliées par la véloroute LF7.

adobestock-noppasinw-amsterdam.jpeg

Les canaux mythiques d'Amsterdam

Etape 2 : Utrecht

Vous aimez l’ambiance d’Amsterdam mais vous la trouvez trop fréquentée ? Vous allez adorer Utrecht ! L’une des villes les plus anciennes des Pays-Bas, cette localité étudiante de 350 000 habitants offre tout ce qui fait le charme de sa grande sœur – des kilomètres de canaux, un centre historique coloré – avec une touche de quiétude en plus. Célébrée comme l’une des villes les plus cyclables du monde, elle se visite bien sûr à vélo (le parking à vélos de la gare compte pas moins de 12 500 places, un record mondial !) mais aussi en louant des bateaux électriques pour sillonner ses canaux bordés d’arbres. Aux portes de la ville, le sublime château de Haar offre également un excellent but de découverte.
Comment s'y rendre ? Plusieurs trains partent chaque heure d’Utrecht vers La Haye (Den Haag) ou Rotterdam (40 min environ dans les deux cas), où changer de train pour rejoindre Delft (15 min). , À vélo, on peut rejoindre Delft depuis Utrecht en 3 heures 30 environ par la véloroute LF4 (65 km).

Etape 3 : Delft

Fondée au Xe siècle et enrichie grâce au textile et au commerce, la jolie Delft a deux fiertés. L’une est son “bleu de Delft”, une variété de céramique créée au XVIIe siècle par les artisans de la ville inspirés par des porcelaines chinoises, et aujourd’hui mondialement connue. L’autre est d’être la ville natale du peintre Johannes Vermeer (1632-1675), l’un des maîtres du Siècle d’or néerlandais. Le superbe centre médiéval de Delft se visite aisément à pied, mais n’espérez pas voir en ville de toile de Vermeer : pour ce faire, faites un détour par La Haye, où le Mauritshuis expose l’œuvre la plus emblématique du maître : La Jeune fille à la perle.
Comment s'y rendre ? Quasiment 10 trains partent chaque heure de la gare de Delft vers Rotterdam (environ 15 min). , À vélo, comptez 1 heure 30 pour rejoindre Rotterdam, à 28 km au sud-ouest.

adobestock-sergii_figurnyi-delft.jpeg

Delft, ville de naissance de Vermeer et de la fameuse porcelaine bleue

Etape 4 : Rotterdam

Hier ville phare de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales, aujourd’hui premier port de commerce d’Europe, Rotterdam attire cependant les visiteurs grâce à une autre rubrique de son impressionnant CV : ses musées d’art et son architecture contemporaine. L’Erasmusbrug, un pont à haubans de 802 m de long soutenu par un pylône unique ; la Van Nelle Fabriek, usine moderniste en forme de “palais de verre” achevée en 1931 et classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ou encore la tour Euromast comptent parmi les icônes architecturales de la deuxième ville des Pays-Bas, toujours en quête d’innovation.

Excursion à Kinderdijk

Peu de paysages sont aussi typiquement néerlandais que celui de Kinderdijk, où 19 moulins anciens étendent leurs ailes entre canaux, marais et zones humides. Certains sont en état de marche, tandis que d’autres ont été transformés en résidences privées. Un réseau de sentiers cyclables sinue dans ce site classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
Comment s'y rendre ? Le trajet de 16 km depuis Rotterdam peut s’effectuer en vélo. Sinon, prenez le ferry rapide Waterbus à l’Erasmusbrug. Pas de supplément pour les vélos.

adobestock-_jeroen_bukman-kinderdijk.jpeg

Les moulins de Kinderdijk sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco

Voyage retour

De nombreux trains à grande vitesse Thalys partent chaque jour depuis Rotterdam-Centraal vers Paris-Gare du Nord (2 heures 40).


Guide de voyage

80 itinéraires clés en mains sans avion ni voiture, en Europe et au-delà

Paramètres des cookies