Place de la Liberté Novi Sad, Serbie

Idées week-end

Visiter la Serbie : excursions à la journée depuis Belgrade

© Dejan Kolar - iStock

Vous avez vu les grands sites touristiques, bien dîné et fait la fête à Belgrade, et vous vous demandez que faire ensuite ? Pourquoi ne pas quitter pour une journée la capitale serbe et aller randonner dans les monts voisins, découvrir des siècles d'histoire, admirer une forme d'art décalée ou faire des dégustations dans des domaines viticoles familiaux ?

Les excursions qui suivent vous feront décourvir la Serbie authentique, à deux ou trois heures de route de l'agitation urbaine de Belgrade. Elles se font facilement en voiture, en car, en train ou même en bateau. Et encore un conseil pour la route : allez visiter la ville baroque de Vršac, la dune de Deliblato et les collines de Zagajička, à une heure au nord-est de la capitale.

Image
Une randonneuse admire les Portes de Fer, gorge du Danube, dans le parc national de Ðerdap
Une randonneuse admire les Portes de Fer, gorge du Danube, dans le parc national de Ðerdap GoodLifeStudio - iStock

En descendant le Danube

Le Danube a été vital pour beaucoup de civilisations au cours de l’histoire. Entre Belgrade, à l’est, et la Roumanie, il compte plusieurs joyaux datant de la préhistoire, de l’ère romaine ou du Moyen Âge.Sur les traces de l’Empire romain dans la vallée du Danube, on trouve le bastion de la légion qu’était Viminacium, ville antique à mi-chemin entre les forteresses de Smederevo et de Golubac. Dans ce grand site archéologique, on peut visiter les vestiges de thermes publics, d’un amphithéâtre, d’un mausolée, et goûter à un petit déjeuner à la romaine. On peut aussi y admirer le squelette géant d’un mammouth vieux d’un million d’années.Plus en aval, la superbe forteresse de Golubac vous accueille du haut de ses dix tours qui ont vu de nombreuses batailles livrées par différents peuples pour leur contrôle depuis le Moyen Âge. La forteresse est en rénovation et sera bientôt prête à accueillir le visiteur sur ses remparts, avec une vue magnifique sur le Danube.Au delà de la forteresse de Golubac, on arrive au parc national de Đerdap et aux imposantes parois de la gorge des Portes de Fer. Il y a 7 000 ans, on fonda dans ce décor impressionnant le village de pêcheurs de Lepenski Vir, célèbre dans le monde entier pour ses petites pierres sculptées en forme de tête de poisson. Ensuite, rendez-vous à Donji Milanovac pour profiter de la vue superbe sur la gorge de Đerdap et de la cuisine traditionnelle valaque au "complexe éco-ethno Kapetan Mišin Breg".Comment s'y rendre : Du printemps à l'automne, il y a des circuits organisés en bus et en bateau au départ de Belgrade vers Donji Milanovac, sinon allez-y en voiture.

Image
Forteresse de Golubac en Serbie
Forteresse de Golubac en Serbie Sladic - iStock

Art décalé

Sur les rives du Danube, à seulement 20 km en amont de Belgrade, c’est, étonnamment, à Novi Banovci qu’on trouve l’avant-gardiste musée Macura. Totalement décalé au regard de son environnement – il est situé dans un bâtiment moderniste en plein champ – cet espace original présente des œuvres d’art du zénitisme (mouvement artistique années 1920), du yugo-dada, du surréalisme de Belgrade ou de la néo-avant-garde de Voïvodine. Le musée est le rêve devenu réalité de son propriétaire, Vladimir Macura, qu’on rencontre souvent sur place.C’est une toute autre tradition artistique qui vous attend au village de Kovačica, à 45 km au nord-est de Belgrade. Cette petite communauté haute en couleur a donné naissance à une lignée de peintres autodidactes dont on peut voir (et acheter) les œuvres à la galerie d'Art naïf de Kovačica. Arrêtez-vous aussi à l’atelier du fameux fabricant de violons Jan Nemček, pour découvrir comment le bois peut donner naissance à la magie de la musique.Puis achevez votre escapade dans l’art alternatif à Salaš Ćuran, une des nombreuses salaši (fermes) de la Voïvodine, dans le nord du pays. Là, vous pourrez savourer un solide repas traditionnel et passer du temps avec les chevaux du mini-zoo.Comment y aller : Si vous n’êtes pas motorisé, prenez le bus n° 706 au marché de Zeleni Venac pour Batajnica, puis le bus n° 700 jusqu’à Novi Banovci. Des bus partent chaque jour de la gare Dunav, à Belgrade, pour Kovačica.

Image
Les peintures colorées de la galerie d’Art naïf de Kovačica
Les peintures colorées de la galerie d’Art naïf de Kovačica Office du tourisme de Kovačica

Vue des montagnes

De quelque côté qu’on arrive à Belgrade, le mont Avala et sa haute tour de télécommmunication sont des repères immanquables. À un jet de pierre de la ville (16 km), le mont Avala est une brève escapade idéale pour les amateurs de pique-nique. La plateforme panoramique de la tour est ouverte au public et offre un point de vue impressionnant sur Belgrade et les plaines qui s’étendent au nord et au sud. Ne manquez pas l’espèce de mausolée qu’est le Monument au Héros inconnu, mémorial de la Première Guerre mondial dû au sculpteur yougoslave Ivan Meštrović, au sommet du mont.Un peu plus au sud, à une quarantaine de kilomètres de la ville, le mont Kosmaj offre de nombreuses occasions de balades à pied ou à vélo, avec plusieurs monastères vieux de 600 ans et l’étrange Monument aux soldats du détachement Kosmaj, un très bel exemple de spomenik (mémorial) moderniste de l’ancienne Yougoslavie. En descendant vers la ville voisine de Sopot, la visite de la brasserie Kabinet et la dégustation de quelques-unes des meilleures bières artisanales de Serbie sont le moyen idéal d’achever cette excursion.Comment s’y rendre : Il y a 30 minutes de route vers le mont Avala, et moins d’une heure pour aller au mont Kosmaj. De mai à septembre, le bus n° 400 relie le sommet du mont Avala à l’arrêt Voždovac, à Belgrade.

Image
Tour de télévision sur la montagne d’Avala
Tour de télévision sur la montagne d’Avala Sladic - iStock

D’un vignoble à l’autre

La première étape d’une journée plus hédoniste pourrait être Sremski Karlovci (Carlowitz), ville ancienne au pied du parc national de Fruška Gora, en Voïvodine. Remontez à l’époque baroque et visitez la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas, la Fontaine aux quatre lions et la chapelle de la Paix. ensuite, ne manquez pas de goûter le fameux bermet, vin de dessert local, au restaurant des Quatre Lions ou au musée Zivanovic (musée de l’Apiculture et du Vin).En montant les pentes douces du parc national de Fruška Gora, allez d’abord voir quelques-uns des seize monastères orthodoxes que compte la montagne, comme Krušedol, Novo Hopovo ou Velika Remeta. Puis, étanchez votre soif et votre appétit au domaine viticole Kovačević, qui propose quelques forfaits de dégustation de leurs vins blancs et rouges suivie d’une visite complète de leurs caves.Encore un peu de vin ? Il y a 60 producteurs dans la région et si vous en avez le temps, sur le chemin du retour, vous pouvez encore visiter la citadelle de Petrovaradin, sur le Danube, et faire une petite balade dans Novi Sad, la deuxième ville paisible du pays.Comment s’y rendre : Montez à bord du train touristique “Romantika” qui va à Sremski Karlovci, l’été, prenez le bus pour Novi Sad ou inscrivez-vous à un circuit organisé privé.

Image
Monastère de Novo Hopovo
Monastère de Novo Hopovo GoodLifeStudio - iStock

Refuge royal

Au sud, visitez la région de Šumadija, le berceau de la Serbie, et le magnifique ensemble royal d'Oplenac à Topola. Apprenez l’histoire du premier soulèvement serbe contre les Turcs mené par Karađorđe (fondateur de la dynastie royale) au début du XIXe siècle. L’église Saint-Georges domine l’ensemble avec ses superbes mosaïques de 40 millions de morceaux de verre coloré et le mausolée de Karađorđe. Le musée du site est situé dans l’ancienne demeure de Karađorđe. Le domaine viticole du roi fait aussi partie de l’ensemble, et le domaine Aleksandrović y propose encore des recettes royales.Après les visites, allez déjeuner à l’“ethno-taverne” de Karađorđev Vajat, dans le village voisin d’Orašac. Vous voudrez peut-être passer le reste de la journée à vous régénérer au spa d'Aranđelovac, ou poursuivre vers le monastère de Manasija, du XVe siècle, près de la ville de Despotovac.Fortifié, Manasija est un des plus importants monuments de la culture serbe du Moyen Âge, et candidat à l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco grâce à ses remarquables fresques pré-Renaissance autant qu’à ses imposantes tours et murailles. De Manasija, revenez à Despotovac jeter un coup d’œil à la grotte de Resavska, illuminée pour permettre au visiteur d’admirer des “salles” vieilles de huit millions d’années, débordant d’œuvres d’art créées uniquement par la nature.Comment y aller : Il y a des bus réguliers entre Belgrade et Topola ou Despotovac. De Despotovac, vous pouvez prendre un taxi pour Manasija.

Image
Les mosaïques de verre coloré de l’église Saint-Georges, dans l’ensemble royal d’Oplenac
Les mosaïques de verre coloré de l’église Saint-Georges, dans l’ensemble royal d’Oplenac boggy22 - iStock

Traduit par : Vincent Guilluy

Les derniers articles

Toute l'actualité et conseils de nos spécialistes sur le terrain

Art, culture & société

Monuments de l’ère socialiste : les stupéfiants spomenici de Belgrade

Depuis que le photographe néerlandais Jan Kempenaers a publié sa série de photos baptisée Spomenik, en 2010, les monuments de l'ère socialiste yougoslaves attirent l'attention du monde entier grâce à leurs formes abstraites et presque irréelles.

Cimetière juif de Belgrade

08/02/2022 | 4 minutes

Voyage responsable

De Belgrade à Bar : le plus beau voyage en train des Balkans

Spectaculaire, c’est l’adjectif qui convient le mieux à la ligne Belgrade-Bar, où culture authentique et trésors géographiques vous attendent à chaque courbe tandis que le train traverse en grondant des paysages sauvages et montagneux, entre la capitale serbe et la côte adriatique au Monténégro .

25/11/2019 | 6 minutes

Idées week-end

Un week-end de rêve à Novi Sad

En 2019, Novi Sad occupera le devant de la scène touristique.

15/10/2018 | 6 minutes

À l'aventure !

Voyage dans le temps en ex-Yougoslavie

Vacances rétros en Ex-Yougoslavie à la découverte de Belgrade, de la Serbie Centrale, de la Côte Adriatique et de la Slovénie.

22/08/2016 | 4 minutes

Le catalogue des éditions Lonely Planet

L’évasion commence ici, découvrez nos guides et livres de voyage.

#ExperienceLonely