1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. S'approcher au plus près des Volcans
Sports et activités

S'approcher au plus près des Volcans

Mis à jour le : 2 mai 2018

Carte

Certains grondent et crachent gaz et fumées, d'autres vomissent du soufre et du magma, mais tous ces géants en imposent. On vous montre 10 volcans qui méritent le détour. 

1. Kamtchatka (Russie)

À l'extrême est de la Russie, le Kamtchatka s'agite déraisonnablement sur l'irritable ceinture de feu du Pacifique. Voilà pourquoi cette terre à peine habitée (moins de 1 habitant/km2) et peuplée d'ours est si explosive. L'inaccessible péninsule compte plus de 300 volcans. Certains, comme le menaçant Klioutchevskoï (4 750 m), sont énormes et toujours vigoureusement actifs ; d'autres, comme le Maly Semiatchik, abritent des lacs bouillonnants aux teintes effrayantes ; d'autres encore bourgeonnent simplement de mares de boue produisant des jets, de fumerolles et de fissures fumantes. Tous, cependant, nous rappellent constamment que le feu est sous terre.
>>> La ville de Petropavlovsk-Kamtchatski est à 9 heures d’avion de Moscou. Des excursions en hélicoptère sont organisées au-dessus des volcans et de la caldeira de l’Ouzon. 

adobestock_76149195.jpeg

Le Kamtchatka, en Russie

2. Avenue des volcans (Équateur)

Baptisée ainsi par l'explorateur Alexander von Humboldt en 1802, l'Avenue des volcans porte bien son nom : à un trajet en bus de Quito sur l'autoroute principale vers le sud, cette vallée des Andes formée par les Cordillères orientale et occidentale est bordée d'une haie d'honneur de géants géothermiques. Saupoudré de neige, le Cotopaxi est d'une beauté dangereuse : ses proportions sont parfaites mais l'Equateur craint une éruption. Viennent ensuite le colossal Chimborazo (le plus haut du pays, avec 6 267 m), les deux sommets du Pichincha à seulement 10 km de Quito, et l'irascible Tungurahua (« gorge de Feu »), un des plus actifs d'Équateur.
>>> L’Avenue des volcans court approximativement du Cayambe au Tungurahua. La vue est la plus belle pendant les saisons sèches (juin-août et décembre-janvier).

adobestock_86293674_1.jpeg

Le colossal Chimborazo

3. Isla de Ometepe (Nicaragua)

Ometepe est la plus grande île volcanique du globe à l'intérieur d'un lac d'eau douce. Formée de deux imposants cônes reliés par une mince bande de terre, elle n'est pratiquement que volcan. Encore actif, le Volcán Concepción (1 610 m) est le plus grand et le plus fougueux, et l'éreintante marche vers son sommet révèle une caldeira tourbillonnante de nuages, prête à vomir des cendres à tout moment. Plus petit et moins colérique, le Maderas est considéré comme endormi mais son ascension n'en est pas moins palpitante : le chemin menant à son brumeux lagon traverse des forêts peuplées de singes et foisonnantes d'orchidées.
>>> Trois itinéraires différents mènent en haut du Volcán Concepción. Comptez 10 heures d’ascension.

adobestock_196116150.jpeg

Le Volcán Concepción

4. Piton de la Fournaise (La Réunion)

Ne vous y fiez pas : ce monstre d'apparence assoupie est encore capable de rugir. Principale attraction de La Réunion, le piton de la Fournaise est toujours en activité, et ses phases d'éruption (qui ont lieu en moyenne plus d'une fois par an) constituent un spectacle inoubliable. Par chance, cette curiosité de la nature est facilement accessible, puisque l'on peut rejoindre le rebord du cratère en marchant sur de la lave solidifiée, dans un décor d'allure lunaire qui tranche avec le reste de l'île, à la végétation luxuriante et aux cours d'eau omniprésents.
>>> Pour l’ascension du volcan, partez très tôt et profitez d’une belle matinée, avant que les nuages soient de la partie.

5. Thrihnukagigur (Islande)

Rien d'étonnant à ce que les héros de Voyage au centre de la Terre de Jules Verne effectuent leur descente aux Enfers depuis l'Islande : ses cônes et geysers rendent cette île volcanique très active difficilement praticable. S'il est peu probable que vous croisiez des dinosaures ou des champignons géants, vous pourrez imiter ces aventuriers en plongeant dans l'immense chambre magmatique du Thrihnukagigur, volcan endormi au nom imprononçable, à bord d'une nacelle branlante. Les premières descentes ont eu lieu en 2012.
>>> Inside the Volcano propose des circuits de 5-6 heures. 

adobestock_68630481.jpeg

A l'intérieur du volcan

6. Hawai'i Volcanoes National Park (États-Unis)

Dans le parc national des Volcans d'Hawaii, la visqueuse lave du Kilauea, le volcan le plus actif au monde, coule souvent lentement de sorte que la regarder de très près est possible. La chaleur crépitante et le rougeoiement de futures pierres ponces promettent une excursion nocturne au plus haut degré sur l'échelle de votre adrénaline. Bien que les meilleurs endroits pour observer la lave varient, le cône du Puu Oo est (littéralement) un haut lieu, et si vous suivez la route de la Chaîne des cratères jusqu'à la côte, la vapeur s'élevant des plongeons de la lave dans l'océan vous offrira probablement un sauna improvisé.
>>> Le centre d’information des visiteurs du Kilauea est ouvert tous les jours de 7h45 à 17h. Le site Internet du National Park Service met régulièrement à jour une liste des lieux les plus actifs.

7. White Island (Nouvelle-Zélande)

Sa fureur géothermique se voit, mais elle s'entend et se sent également. Faisant saillie dans la baie de l'Abondance, ce stratovolcan qui remue les sens est un des cratères actifs les plus accessibles au monde. À 49 km de l'île du Nord, un hélicoptère ou un bateau vous conduira au cœur de ce royaume des ténèbres qui empeste le soufre, dégage de la fumée et crache des vapeurs. La randonnée n'est pas rude : vous passerez quelques heures à arpenter (avec un guide et prudemment) ce volcan d'un diamètre de 2 km, scruterez les fumerolles, admirerez les cristaux jaune acide et sentirez la force de la terre palpiter juste sous vos pieds.
>>> Des bateaux quittent le port de Whakatane pour White Island ; comptez 5 à 6 heures de trajet, avec 1 à 2 heures sur l’île. 

adobestock_193841852.jpeg

White Island

8. Bromo, Java (Indonésie)

Si les paysages de Nouvelle-Zélande n'incarnaient pas déjà l'univers de Tolkien, ce volcan à la beauté quasi surnaturelle aurait certainement pu accueillir le tournage du Seigneur des anneaux. S'élevant à 2 329 m depuis les sentiers lunaires de la mer de Sable, elle-même située dans un immense cratère extérieur, et flanqué de deux sommets à la surface ridée (les 2 581 m du Kursi et les 2 440 m du Batok), le Bromo atteint la perfection volcanique. Comment apprécier ses merveilles ? La plupart des gens partent de Cemoro Lawang avant l'aube et marchent 1 heure sur le bord du cratère extérieur, pour une ascension du Bromo au lever du soleil. Sinon, vous pouvez gravir le mont Penanjakan pour embrasser le panorama.
>>> Probolinggo, la grande ville la plus proche, est à 45 km. La meilleure période pour visiter le Bromo est la saison sèche (avril à octobre).

9. Ol Doinyo Lengai (Tanzanie)

Si le Kilimandjaro est sans doute le volcan le plus célèbre de Tanzanie, l'Ol Doinyo Lengai (la « montagne d'Or ») en est assurément le plus étrange. À l'extrême nord du pays et au sud du lac Natron fourmillant de flamants roses, cet amas de terre vomit de la lave natrocarbonatite (deux fois moins chaude que la normale), qui cristallise en plein vol pour se briser comme du verre. Le résultat : un sommet véritablement surréaliste. Malgré sa personnalité violente, les randonneurs robustes peuvent gravir ses versants de 2 980 m à la recherche de tas de cendres, de lave en fusion, d'étranges fragments pyroclastiques et jouir d'une incroyable vue sur la vallée du Grand Rift.
>>> La rude ascension de l’Ol Doinyo Lengai prend 4 à 6 heures et sa descente, 2 à 4 heures. La plupart des treks partent vers minuit pour atteindre le sommet à l’aube.

adobestock_176080418.jpeg

Partir à l’ascension de l'Ol Doinyo Lengai

10. Santorin (Grèce)

Vers 1 630 av. J.-C., un volcan ravagea l'ancienne île de Santorin. L'éruption fut si apocalyptique que certains historiens pensent qu'elle anéantit, par le tsunami qu'elle produisit, la civilisation minoenne sur la Crète voisine. Aujourd'hui, la caldeira à fleur d'eau est une paradisiaque île grecque aux couchers de soleil magiques, aux maisons chaulées étalées à flanc de falaise… et aux magnifiques spots de plongée. On en dénombre une trentaine dans le golfe forgé par l'explosion : ses sublimes parois rocheuses, formations laviques et dépressions sont aujourd'hui peuplées de homards, nudibranches, vivaneaux, barracudas, etc.
>>> Les spots de plongée ont entre 2 et 30 m de profondeur ; Santorin compte 4 épaves, dont 2 parfaites pour les débutants.

adobestock_87067757.jpeg

Coucher de soleil à Santorin


Guide de voyage

Une sélection d’expériences de voyage chargées en adrénaline pour partir à l’aventure
 

Paramètres des cookies