1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. Rencontre avec Justin Trudeau, Premier ministre canadien & globe-trotteur
Culture et voyage

Rencontre avec Justin Trudeau, Premier ministre canadien & globe-trotteur

Texte par

James Kay

Mis à jour le : 1 juin 2017

Carte

Jeune, charismatique, aventurier. Ce ne sont pas les adjectifs dont on qualifie d’ordinaire les politiciens en vue. Or c’est ainsi que l’on aime à décrire Justin Trudeau, le Premier ministre canadien.

En s’adonnant en public à la délicate “posture du paon”, révélant ses talents de yogi, et en jouant à cache-cache avec son bambin dans la Chambre des Communes, Trudeau a osé la différence. Pas étonnant donc que son style peu conventionnel ait attiré l’attention : ses followers sont innombrables sur les réseaux sociaux, où il partage régulièrement ses photos de voyage au Canada et à l’étranger.
Nous avons rendu visite au 23e Premier ministre du Canada pour évoquer le charme sans borne de sa patrie, profiter de ses précieux conseils et savoir ce que le voyage représente pour lui, depuis l’époque où il parcourait le monde sac au dos, son guide Lonely Planet toujours en poche.

Lonely Planet a élu le Canada meilleure destination de voyage en 2017. Pourriez-vous résumer en une phrase les attraits du pays ?

Le Canada est une terre d’aventures : vous pourrez sillonner les Territoires du Nord-Ouest en traîneau à chiens ou surfer à Tofino, découvrir le Vieux-Québec chargé d’histoire ou le multiculturalisme trépidant de Toronto, admirer la pureté du ciel au-dessus des prairies ou savourer la convivialité de George Street à Saint-Jean de Terre-Neuve, sans oublier les vertigineuses descentes à ski dans les Rocheuses et les paisibles sorties en canoë dans le Parc Algonquin, à la rencontre des orignaux. Nulle part ailleurs vous ne trouverez une telle diversité.

Canada_justin_trudeau.jpg

Justin Trudeau lors d’une visite à la réserve de Shoal Lake 40 First Nation, à Manitoba

Quelles surprises attendent le voyageur au Canada ?

Le Premier ministre canadien Mackenzie King avait l’habitude de dire : “Si certains pays ont trop d’histoire, le Canada a trop de géographie.”  Il est vrai que le Canada a beaucoup de géographie, mais notre histoire est tout aussi riche et diverse. Impossible de raconter d’une traite toute l’histoire du Canada, dans une seule langue ou depuis une perspective unique. C’est pourquoi j’espère que les visiteurs prendront le temps d’en savoir plus sur les peuples autochtones – Premières Nations, Métis et Inuits – qui vivent ici depuis des milliers d’années.
J’espère aussi qu’ils visiteront nos lieux historiques nationaux, qui constituent un excellent moyen de découvrir les individus et les événements extraordinaires qui ont forgé l’identité du Canada. On en trouve presque un millier à travers le pays, répartis dans les 10 provinces et les trois territoires. (Il existe même une appli mobile Parcs Canada).

Le Canada célèbre cette année son 150e anniversaire. Quelle ambiance les visiteurs trouveront-ils sur place ?

Une ambiance amicale, festive et chaleureuse, comme toujours. Nous espérons que vous viendrez festoyer avec nous et découvrir tout ce que notre belle nation a à offrir. 

canada_hiver_justin_trudeau.jpg

Justin Trudeau et son fils aîné Xavier en traîneau dans les Territoires du Nord-Ouest
Que se passe-t-il d’exceptionnel cette année 

Tout au long de l’année 2017, dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération, nos parcs nationaux sont accessibles gratuitement, tout comme nos aires marines de conservation et nos lieux historiques nationaux. Il y aura aussi des opportunités sans précédent de découvrir les peuples autochtones, ainsi que d’explorer le riche patrimoine et la diversité culturelle du Canada grâce aux projets Signature pancanadiens. Sans oublier la fête du Canada. Le 1er juillet prochain, d’un bout à l’autre du pays, la fête prendra une envergue exceptionnelle.

Avez-vous des conseils personnels ou des secrets d’initié à partager avec les futurs visiteurs ?

Les cartes ne permettent pas de se faire une idée de l’immensité du Canada, pas plus que les voyages en avion. J’encourage donc les visiteurs à rester sur la terre ferme pour explorer notre pays. Faites le tour des lacs glaciaires turquoise du Parc national Banff à pied, longez à vélo les falaises escarpées de la piste Cabot, sillonnez en kayak les spectaculaires cours d’eau de Haida Gwaii. Et il ne s’agit là que de quelques idées pour profiter de la géographie du Canada et rencontrer des amoureux de ses grands espaces et de sa beauté. 

carnaval_canada_justin_trudeau.jpg

La famille Trudeau au Carnaval de Québec (le célèbre carnaval d’hiver de la ville de Québec)

Nous sommes convaincus que le voyage est un bienfait pourvu qu’il soit responsable. Avez-vous observé ce principe depuis que vous êtes au gouvernement ?

J’ai toujours considéré le voyage comme un des meilleurs moyens de comprendre les gens, et de se comprendre soi-même. Le voyage nous arrache à nos habitudes ; prendre du recul nous aide à réfléchir et à nous repositionner. Le voyage nous expose en outre à une incroyable diversité. On rencontre de nouvelles personnes, on écoute ce qu’elles ont à raconter, on découvre à la fois de nouvelles idées et des points communs avec elles. Nous acceptons alors mieux nos différences et prenons conscience de l’étendue des valeurs et des aspirations que nous partageons.
 Tout cela est bénéfique, c’est vrai, mais nos voyages peuvent aussi avoir des effets néfastes. Se montrer sensible aux problématiques environnementales et culturelles est essentiel. Un petit exemple : quand je voyage, je compense mes émissions de carbone.

Étant jeune, aviez-vous déjà le virus du voyage ?

J’ai eu la chance d’explorer le Canada et bien d’autres régions du monde avec mon père lors de voyages extraordinaires, ainsi que juste après mes études universitaires.

justin_trudeau_la_havane_cuba

Justin Trudeau faisant un jogging à La Havane, Cuba

Quel voyage vous a le plus marqué ?

Un peu après mes 20 ans, j’ai parcouru le monde sac au dos avec quelques amis pendant dix mois. Nous avons commencé par le Venezuela et la Colombie, puis nous avons mis le cap sur l’Europe occidentale et traversé l’Afrique du Nord et de l’Ouest en camion. J’ai passé Noël à Helsinki, le Réveillon dans le Transsibérien Express, quelques semaines en Chine et à Hong Kong et la fête du Têt au Vietnam. Finalement, mon périple s’est achevé sur une plage de Thaïlande. Le seul compagnon de route qui ne m’ait jamais quitté, c’est Lonely Planet ! 

En tant que parent, dites-nous ce que le voyage en famille vous a appris (les bonnes expériences, et les moins bonnes, soyez honnête !). Quelle destination recommanderiez-vous pour un voyage avec des enfants, au Canada ou ailleurs ?

Nombre de villes possèdent de merveilleux musées, notamment des musées des sciences, pour les enfants. Personnellement, je trouve que ces lieux sont super non seulement pour faire découvrir l’endroit aux enfants, mais pour que dans leur esprit, le voyage devienne synonyme de nouveaux savoirs. Science Nord à Sudbury, dans l’Ontario, est un favori des familles.

Quel est votre rêve de voyage le plus ardent ?

J’ai hâte que mes enfants soient assez grands pour partir à l’aventure sur des itinéraires plus éprouvants, loin des sentiers battus. Une descente de l’Amazone, un trek dans les contreforts de l’Himalaya, du camping dans les monts Torngat du Nordlabrador, ou une expédition à cheval en Patagonie, par exemple.

justin_trudeau_paris

Justin Trudeau à Paris avec son plus jeune fils, Hadrien

Avez-vous vos petites habitudes ou y a-t-il un objet dont vous ne pourriez pas vous passer en voyage ?

Je ne voyage jamais sans mon Leatherman (pince multifonction) et un ou deux livres de poche (voire trois).

Avez-vous de mauvais souvenirs de voyage ? Un voyage où tout aurait viré au cauchemar ?

Non. J’ai connu beaucoup de moments difficiles ou ennuyeux, de la frustration et de l’inquiétude, bien sûr, mais ce sont autant d’occasions de se mettre à l’épreuve et de mûrir. Ces souvenirs-là sont aussi beaucoup plus intéressants à raconter une fois de retour chez vous.

Après avoir visité tant de lieux et rencontré tant de gens, que signifie le voyage pour vous ?

La liberté d’être spontané, le défi de s’adapter au monde plutôt que d’attendre que le monde s’adapte à vous, et l’opportunité de se connaître mieux soi-même en allant à la rencontre de gens dont la vie et le ressenti sont totalement différents, et d’apprendre à se découvrir des points communs avec eux.

Traduit de lonelyplanet.com par Anna Alvarez. 


Paramètres des cookies