1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. Quatre sites culturels incontournables en Thuringe
Culture et voyage

Réalisé en partenariat avec :

Quatre sites culturels incontournables en Thuringe

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 18 septembre 2019

Carte

Avec quatre sites classés au patrimoine de l’UNESCO, la Thuringe est l’un des « Länder » allemands les plus riches en patrimoine culturel et naturel. Que vous aimiez le Moyen-Âge et ses forteresses, que vous soyez fans du mouvement Bauhaus ou plutôt des lettres classiques et de la musique de Liszt, ou en connexion avec une nature primitive, la Thuringe vous émerveillera par ses trésors patrimoniaux. D’ailleurs, depuis Goethe, personne n’a mieux résumé les atouts de la Thuringe : « Où en pays allemand pourrait-on trouver autant de bonnes choses sur un si petit espace ? »

1. La Wartbourg

On doit la construction de cette majestueuse forteresse médiévale au Comte de Thuringe, alias Louis le « Sauteur », dont le surnom vient du fait qu’il aurait sauté dans une rivière pour échapper à des ennemis. En voyant la butte surplombant la ville d’Eisenach, il se serait exclamé : « Attends ! Mont, tu deviendras mon château ». Aussitôt dit, aussitôt fait ! En près de 1 000 ans, le château est aussi devenu un des grands témoins de l’histoire de l’Allemagne. Dans une très belle architecture médiévale (le site est classé « monument remarquable de l'époque féodale en Europe centrale » au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999), la forteresse, que l’on appelle tout simplement la Wartbourg, raconte aussi la vie et l’œuvre de Sainte-Elisabeth de Thuringe et celle de Luther qui y passa deux années à traduire le Nouveau Testament. Richard Wagner fut aussi un hôte de marque particulièrement inspiré puisqu’il y composa son fameux opéra romantique « Tannhäuser ». A propos de romantisme, sachez aussi que vous pouvez vous marier dans le château, dans la salle du chasseur, bureau local de l’état civil ! Et pour la lune de miel, vous n’avez plus que quelques pas à faire jusqu’au charmant hôtel-restaurant de la Wartbourg !

1_la_wartbourg_c_thuringer_tourismus_zentrale_anna.lena_thamm.jpg

La Wartbourg

2. Le parc national de Hainich

Vous rêvez de découvrir un coin de nature qui n’aurait quasiment pas été touché et surtout abimé par l’homme ? Au parc national de Hainich, à deux pas de la Wartbourg, votre rêve va se réaliser. Dans une forêt de hêtres des Carpates qui s’étend sur 7 500 ha, la nature est livrée à elle-même. Au pied des arbres, des troncs de bois mort sont recouverts de mousse, une faune et une flore riches et uniques se sont développées entre l’humus et le bois mort. On s’attendrait presque à voir gambader des créatures des légendes arthuriennes, qui, dans une telle beauté, auraient trouvé leur Graal ! Classé au patrimoine mondial naturel de l’UNESCO depuis 2011, le parc national de Hainich est protégé et abrite une espèce animale très rare, celle des chats sauvages. Si vous voulez les observer, prenez le « Baumkronenpfad », une passerelle d’arbres en arbres de 530 m de long et à 40 m d’altitude. On l’appelle aussi le chemin des cimes. C’est l’occasion de voir la forêt d’en haut et d’encore mieux apprécier la majesté et la magie des lieux.

2_parc_national_de_hainich_c_nlp_hainich_verwaltung_rudiger_biehl.jpg

Parc national de Hainich

3. Le Weimar classique

Pour beaucoup, le nom de Weimar évoque en premier lieu la République du même nom, régime qui gouverna l’Allemagne de 1919 à 1933, avant l’avènement d’Adolf Hitler au pouvoir. Mais la ville de Weimar rayonne surtout par son patrimoine culturel et intellectuel. L’ensemble « Weimar classique », qui ne compte pas moins de treize curiosités du XVIIIème et du début du XIXème siècle, est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998. Commencez la visite de ce Weimar classique par la Bibliothèque de la Duchesse Anna Amalia. A travers des manuscrits et des livres originaux, vous découvrirez des extraits d’œuvres de Johann Wolfgang von Goethe, Christoph Martin Wieland, Johann Gottfried Herder et Friedrich Schiller qui contribuèrent à faire de la ville un illustre centre intellectuel. Séduit et inspiré par les phrases du jeune Werther, et bien d’autres, vous aurez envie de découvrir la maison baroque de Goethe où il vécut pendant 50 ans jusqu’à sa mort. Continuez votre balade littéraire en visitant la maison où Schiller acheva La fiancée de Messine et Guillaume Tell.  Laissez guider vos pas dans la vieille ville jusqu’au parc sur l’Ilm. Là, vous serez captivé par l’énergie créatrice d’un autre génie, Franz Liszt, et happé par la visite de la maison où il résida pendant onze ans au milieu du XIXème siècle. Profitez-en pour vous promener dans le parc sur l’Ilm au bord de la rivière, un parc datant du XVIIIème siècle où de vieilles bâtisses se fondent dans un paysage particulièrement inspirant.

3_bibliotheque_anna_amalia_c_thuringer_tourismus_gmbh_jens_hauspurg.jpg

Bibliothèque de la Duchesse Anna Amalia, Weimar

4. Le Bauhaus à Weimar

1919 ne voit pas seulement la naissance de la République mais aussi celle de la « Staatliches Bauhaus » à Weimar, l’école d’art Bauhaus créée par le célèbre architecte Walter Gropius. Ce dernier ne choisit pas cette ville par hasard. Il veut insuffler ce nouveau courant artistique visant à unir tous les arts à une ville symbolisant le classicisme. La volonté du Bauhaus est en effet de produire des objets universels, qui transcendent les frontières et les classes sociales. Pour Gropius et ses contemporains, « architectes, sculpteurs, peintres doivent tous revenir au travail artisanal, parce qu’il n’y a pas d’art professionnel. Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan ». La balade Bauhaus commence par la fameuse école aujourd’hui devenue l’Université Bauhaus de Weimar. Enchaînez avec l’ancien institut des arts décoratifs et industriels. C’est là que se trouvaient les ateliers où les grands maîtres du Bauhaus tels que Lyonel Feininger, Johannes Itten, Wassily Kandinsky, Paul Klee, Oskar Schlemmer et László Moholy-Nagy enseignaient et créaient. Ne manquez pas d’aller voir la toute première maison du courant Bauhaus datant de 1923, la « Haus Am Horn », dont on doit le design à l’architecte Georg Muche. En outre, vous pouvez y découvrir le bureau de Walter Gropius, personnage clé du mouvement Bauhaus. Enfin, pour fêter le centenaire de ce mouvement moderne qui a laissé des traces dans le quotidien de tous et continue à inspirer bon nombre d’artistes, d’architectes et d’artisans, visitez le tout nouveau Bauhaus Museum Weimar qui vient d’ouvrir ses portes le 06 avril 2019.

4_peter_keler_berceau_1922_c_klassik_stiftung_weimar_alexander_burzik.jpg

Peter Keler, berceau, 1922

Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l'Allemagne

Paramètres des cookies